La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie

347 0
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1915, 08 May. La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie. Seen on 24 May 2019, on https://hetarchief.be/en/pid/2f7jq0v395/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Samedi S Ma! 191$ Ne 101 H»J65*esc». -^JMiUJï: Samedi S Mai 1915 waw«*jS'»«aB3afii&fess^^ LA BELGIQUE ADMINISTRATION ET RÉDACTION K, Rue Montagne-de-Slon, ÎS, BRUXELLES! Bureaum : de 10 à 17 heure* JOS. MORESSÉE, Directeur. JOURNAL QUOTIDIEN LE NUMÉRO : 10 CENTIMES ' La petite ligne . v fr. 0.40 Réclame avant le» annonce» . s . . . 1.00 ANNONCES Corp» du journal « . . . . s i . 8 4.00 Taite ilver» S.00 NéerologU . .^ U •••«•• « 3.00 LA GUERRE 278"" jour de guerre La journée du 5 a été plus calme dans la région d'Ypres. Les Français annoncent la prise d'une tranchée entre Het Sas, qui est sur la rive droite du canal, et Lizerne, qui se trouve à 1 1/2 kilomètre sur l'autre rive. Au nord-est, où l'effort de l'assaillant s'est surtout affirmé ces derniers jours, Berlin ne signale pas de modification sérieuse. Le terrain principal de la lutte paraît du reste s'être transporté hier au sud d'Ypres, où les Allemands, d'accord avec le rapport du maréchal French, disent avoir progressé, sans doute aux environs du point 60, sur la ligne ferrée Ypres-Comines — et non Ypres-Mes-sines comme il est manifeste que leur communiqué l'imprime par erreur, puisqu'il n'existe pas de chemin de fer joignant ces deux villes. Entre la Meuse et la Moselle, l'offensive française continue à s'affirmer au nord de la ligne Fli-rey-Pont-à-Mousson, principalement dans le bois Le Prêtre, tandis que les Allemands réitèrent au sud de Saint-Mihiel dans les bois d'Ailly, ainsi que con- peuplée de 31,500 habitants — a été reprise par eux. D'ailleurs d'après la dépêche de Vienne elle-même, :e n'est que depuis le 6 au matin que les Russes ont' ibandonné leurs dernières positions dans la région pour battre en retraite vers l'est et aller y occuper leur nouvelle ligne. L'ampleur de leur recul se verra forcément influencée par le mouvement rétrograde que leur a imposé, depuis le sud-est de Tarnow jusqu'aux Carparthes, l'offensive générale austro-allemande. Si vers le nord ce mouvement a été moins prononcé qu'on ne s'y attendait, il a pris au contraire dans :ette direction des proportions plus étendues que nous ne l'avions logiquement supposé. En effet, a.u lieu de s'arrêter en avant ou à tout le moins sur la Wislocka, les Austro-Allemands affirment avoir réussi à dépasser cette rivière à plusieurs endroits en amont et en aval de l'embouchure de la Ropa, cours d'eau qui, venant du sud-ouest, se jette dans la Wislocka après avoir passé par Gorlice et Biecz. En confirmation de cette assertion, ils annon-:ent avoir occupé Dukla, d'où ils commandent la route qui mène vers le sud au col de ce nom. Le col de Dukla serait donc bloqué. Une offensive partie du versant hongrois des Car-pathes étant en même temps dirigée contre le col de Lupkow, la situation des troupes russes échelon- tre les Eparges, des attaques et des contre-attaques particulièrement violentes et parviennent de la sorte à empêcher les Français de mettre à profit la disposition anormale de leurs positions au sud de Verdun.-X- " * Dans l'Est, c'est toujours en Galicie occidentale, et par voie de répercussion à l'ouest des Beskides, que la situation apparaît particulièrement sérieuse. Bien qu'il soit antérieur aux dépêches de Berlin et de Vienne que nous avons publiées hier, le communiqué de Pétrograd fait ressortir l'importance de la bataille qui s'y livre. Il insiste sur la force des nouveaux effectifs mis en ligne par les Allemands et avoue la retraite de diverses divisions russes sur une deuxième ligne fortifiée qu'il ne précise pas encore. A s'en référer aux nouvelles de Berlin et de Vienne, on s'aperçoit que les Russes ont relativement bien résisté sur la section nord du front ouest-galicien, qui le long de la Dunajec et de la Biala s'étend de la Vistule aux environs de Tu-chow. Il a fallu des combats acharnés, qui continuaient hier encore, pour permettre aux Austro-Allemands de prendre définitivement pied sur la rive droite de la Dunajec et de la Biala; ce n'est que depuis hier à 10 heures du matin que la localité la plus importante de ce secteur — la ville de Tarnow, nées depuis le nord de Bartfeld jusqu'à ce défilé, dans le secteur duquel nous avions jugé hier qu'elles étaient en sécurité, paraît s'être compliquée encore. * * Tandis que se déroulent ainsi dans l'ouest de la Galicie et des Beskides de graves événements, un calme relatif s'est rétabli dans les Carpathes entre Lupkow et Uszok. Par contre,, la lutte s'y développe de jour en jour vers l'est, dans le secteur de Kozio-wa, et s'y amorce aussi de manière sérieuse au sud de Dolina, près d'Angelovv sur le cours supérieur de la Lomnitza. D'autre part, des combats opiniâtres continuent à se livrer à l'ouest du Niémen, mais sans avoir jusqu'ici amené de résultat marquant. Enfin, sur différents points de la ligne de bataille récemment établie au nord du fleuve jusqu'en Courlande, des engagements d'apparence sérieuse se poursuivent. Le théâtre s'en trouve notamment à l'est de Rossieny, situé sur la Dubissa à 80 kilomètres au nord-ouest de Kowno ; au sud de Shadow, localité voisine du point de jonction des lignes ferrées Libau-Duna-bourg et Libau-Wilna, et enfin au sud-ouest de Mi-tau. Quant à l'objectif réel visé par les Allemands dans cette région, il serait fort intéressant de pouvoir le pénétrer, mais aucun indice ne permet encore d'appuyer une opinion valable à son égard. SUR MER Londres, 5 mai : Pendant la journee du dimanche 2 mai, 5 chalutiers anglais ont été coulés dans la mer du Nord ; lundi neuf autres ont été torpillés. Un chalutier, le Porta, 'poursuivi par un sous-marin, a pu s'échapp-er. Les équipages des chalutiers coulés ont été bien traités par les Allemands, qui leur ont permis do s'éloigner aans les chaloupes, après avoir donné des boussoles et des vivres. Le capitaine d'un sous-marin a assuré que, depuis dimanche il avait détruit des navires valant 150,000 livres sterling. D'autres chalutiers qui sont rentrés aux ports racontent que des sousTmarins ennemis les ont pourchassés et camionnés. Londres, 4 mai : Répondant à une question de lord Beresford M Mac Aamara, secrétaire de l'Amirauté, a déclaré qu>e'pres-que tous les vapeurs marchands qui sont aptes à se débord SCm armes canons et ont des munitions à Stettin, 6 mai : Hier après-midi, cinq vapeurs suédois chargés de charbon anglais ont été amenas au port. Il s'agit des vapeurs Sigurd, Igor, Margit, Ella et Hoefting. Les cargaisons seront vérifiées à Stettin. Londres, 5 mai : Les 3 chalutiers do Hull, qui viennent d'être coulés dans la mer du Nord, se livraient à la pêche lorsqu'un spus-marm allemand émergea et leur intima ordre de s arrêter. Les équipages descendirent rapidement dans es barques et s éloignèrent à force de rames. Les cha, t' aT iPTr des bommes du sous-marin, ' S montes à bord Les pécheurs anglais ont ramé pendant 8 heures avant qu'ils fussent aperçus par un navire qui les a définitivement sauvés. Copenhague, 6 mai : La Compagnie « Oestesiatisk » a été avisée nu« In Su rsi f a-COulé mer°r?di soir. Il n'est pas encore s'B I été tomilir TVorr,bre en touchant une mine ou s il a été toi pillé. L équipage a été sauvé et débaraué Ramsgate. On ne connaît pas l'endroit, nii s'est, produite la catastrophe. p Londres, 6 mai : Dans la catastrophe du. contre-torpilleur anglais Re-oruit, 39 hommes ont péri. Napfes, 6 mai : Le vapeur Syracuse, qui vient d'entrer au port, y a amené de nombreux passagers qui racontent que, jus-qu au 30 avril environ quarante navires de transport et navires ambulanciers et plus de 2,000 Australiens et Canadiens blessés sont entrés dans le port d'Alexandrie, ou en ce moment on prépare une nouvelle expédition d environ 50,000 soldats anglais et français, qui seront débarqués sur la presqu'île de Gallipoli. -±~±. DÉPÊCHES DIVERSES Pàris, 5 mai : Le ministre russe des finances a exposé, à un correspondant d'un journal français, les conséquences favorables de l'interdiction de la vente de l'alcool. L'alcool entravait l'épargne du pays : pendant l'hiver 191&-1914. dans les caisses d'épargné, les retraits avaient été bien plus élevés que les dépôts, tandis que, cette année, pendant la même période, il a été déposé 55 millions de roubles de plus que le montant des retraits.Pour couvrir les. Irais cle la guerre, le ministre a fait appel a la population de l'Empire, qui lui a déjà apporte 1,200 millions de roubles. Maintenant, M. Back va lancer un emprunt intérieur de 1 milliard de roubles. « La guerre, à-t-il dit, aura montré la solidité du marché financier russe intérieur dans les circonstances les plus difficiles. » v * * Christiania, 6 mai : Le consul norvégien à Montréal a avisé le ministre des tuf aires étrangères que les exportations de charbon du Canada en Norvège sont interdites. * * * Pont-à-Mousson, 6 mai : La ville et les localités environnantes ont été bombardées jeudi et vendredi par les canons allemands de petit calibre. Le bombardement a causé de grands dégâts matériels iait jphiBieiirs victimes. r Londres, 6 mai : Le correspondant du « Times », à Tokio, dit avoir appris de la meilleure source que le ton de la réponse chinoise aux exigences du Japon rend impossibles de nouvelles négociations. La Chine aurait refusé l'article 5 dans les tepnes réellement provocants. Son attitude depuis l'envoi des exigences revisées du Japon est beaucoup moins conciliante qu'au moment où le Japon demandait le maximum. c *** Cologne, 6 mai : On mande de Berlin à la « Gazette de Cologne » : La situation entre l'Autriche-Hongrie _ et l'Italie ne s'est"pas sensiblement modifiée depuis hier. On a déjà fait ressortir que les efforts diplomatiques continuent. Dans le courant de la journée d aujourd'hui, on ne peut guère s'attendre à voir les pourparlers prendre une nouvelle tournure dans l'un ou dans l'autre sens. * * * Pétrograd, 3 mai : On mande de Cettigné que les intérêts italiens au Monténégro sont actuellement protégés par deux torpilleurs qui se trouvent en rade d'Antivari. Ces navires servent indirectement de protection au Monténégro., Londres, 6 mai : La situation en Extrême-Orient est devenue très difficile, après lfoivoj de l'ultimatum japonais à la Chine fixant à oelle-ci un délai* dé" ^'heures pour accepter les exigences du Japon. D'après le « Daily Telegraph », la Chine va s'adresser aux grandes puissances garantes de sa neutralité. Darfë"liës cercles diplomatiques londoniens, on est d'avis que la Chine ne peut pas accepter les exigences du Japon, même si elle ne voulait conserver qu'un semblant d'indépendance. La guerre semble par suite inévitable.a. LES FAITS DU JOUR L'afflux des Américains en Europe était toujours très grand au moment du printemps. Cette année, il est pour ainsi dire nul. C'est plus d'un milliard de francs perdu pour le commerce des* grandes capitales de l'Europe; plu6 de la moitié die ce milliard restait généralement à Paris. Ce n'est pas seulement l'appréhension des sous-marins et des bombardements qui retient les Américains chez eux. S'ils voulaient s'aventurer au milieu des risques de la guerre européenne, ils ne le pourraient pas, car on refuse les passeports pour les voyages à l'étranger à tous les habitants des Etats-Unis qui ne peuvent pas* prouver que leurs affaires les obligent a se rendre en Europe. Ceux qui ne veulent que se reposer ou e'amu-ser n'obtiennent pas l'autorisation de quitter le pays. Le « Financial Times » insiste 6ur le fait que l'industrie cotonnière de Manchester est gravement atteinte pa/r l'interruption des transporte maritimes vers (La Hollande.Si cette interdiction n'était pas levée d'ici peu, ajoute le journal anglais, de g-ravee difficultés financières ne tarderaient pas à surgir dans le -district de Manchester. Le bruit court que des firmes commerciales anglaises ont avisé leurs correspondants suédois que les autorités anglaises auraient défendu l'exportation des denrées alimentaires destinées à la Suède. L'Association des mineurs anglais a voté samedi une motion invitant M. Asquith à assumer le rôle d'arbitre dans le conflit relatif à l'indemnité de guerre. Les propriétaires des mines avaient accepté 10 p. c. d'augmentation, de salaire,alors que les ouvriers exigent 20 p. c. Les mineurs espèrent que M. Asquith entendra sous peu les (représentants des deux parties. Les ouvriers ne se sont pas engagés à se soumettre à la décision de l'arbitre', que ce dernier soit le premier ministre ou toute autre personnalité. Les employés des postes ont tenu' dimanche dernier, à Londres, un meeting de protestation contre le refus du (postmaster-general de leur accorder un « supplément de guerre' . Voici que le gouvernement de l'Afrique du Sud^à son tour manifeste l'intention de limiter la vente des boissons alcooliques. Une loi à ce sujet entrera en vigueur incessamment : les cafés et les clubs ne pourront être ouverts que de 10 heures du matin à 8 heures du soir. _ Le « Times » annonce que dans quelques jours aura lieu, au Jardin Zoologique de Londres, une exposition organisée dans le# dessein de favoriser la lutte contre la mouche domestique ; on y fera connaître la manière dont chacun pourra contribuer à cette œuvre bienfaisante.On y exhibera^ des attrape-mouches spéciaux pour hôpitaux, magasins, et d'autres particulièrement pratiques pour les appartements et les cuisines; des démonstrations seront données des méthodes les plus efficaces pour combattre le fléau. Les marsouins, dit le « Figaro », envahissent les C lia-rentes. Est-ce la présence des cuirassés et des sous-marins dans lés eaux qu'ils fréquentent d'ordinaire, est-ce le désir d'une promenade printanière, qui les a poussés à faire une excursion dans les rivières de cette province 1 On ne saurait le dire, mais ce qui est certain, c'est que jamais on ne vit autant de> marsouins que cette année dans les cours d'eau charentais. ^ Et il a fallu organiser une chasse aux cétacés pour s'en débarrasser. En quelques heures, M. Bireau capturait dans la petite rivière qui passe à Marans, dans la Sèvre-Nlorbaise, un marsouin de 3 mètres et d'un poids de 250 kilos ; puis MM. Allain, Viaud et Maitrehut en harponnaient, là aussi, à leur tour, deux autres. La chasse, ou la pêche, continue. On s'attend à des débats assez vifs à la Chambre des communes lors de la discussion du projet gouvernemental concernant la réglementation des débits de boissons alcooliques. Les ouvriers sont mécontents et prétendent que c'est à tort que le gouvernement attribue à l'abus de l'alcool l'insuffisance de la fabrication des munitions. Ils espèrent que la Chambre des communes mettra les_ choses au point. D'après eux, l'insuffisance est due uniquement au surmenage, qui amène fatalement une fatigue influençant défavorablement le travail utile de l'ouvrier. En outre, il ne faut pas perdre de vue que nombre de spécialistes dans les chantiers navals et dans les fabriques de matériel de guerre sont au front et ont ; été remplacés par des éléments qui sont loin d'avoir leurs aptitudes professionnelles. jvA^etfoeption des malades,,jl«g' ^iai^rds et de ceux qpi"séjournent dans des bfl&eaux et dans des roulottes, lakj3resque totalité des J^fngiés belges; nécessiteux, qui ! avaieïïrjtfïï<^*a l^Tesent txouvé u^ a'efùge dans'le Fra-bant Septentrional et dans M^ZeTande, ont été transférés dans les C&fi^_deN\inspeet, d'Ede et d'Uden. Alors çiu'en Hollande"* comiiréîîb'S"la, poche aux harengs, l'inspection des pêcheries a énvoyé aux armateurs une circulaire rappelant les dangers que leurs bateaux courent dans la mer du Nord. La circulaire est accompagnée d'une carte maritime qui indique les endroits considérés comme dangereux. % La direction des chemins de fer allemands va mettre a la disposition de l'agriculture les terrains situés le long des voies ferrées. On commencera par planter des | pommes do#terre et des légumes; puis on cultivera sur ] un grand pied le tournesol et diverses plantes qui pou-j vent fournir un bon aliment pour les porcs. COMMUNIQUÉS OFFICIELS Communiqués allemands Berlin, 7 mai (Communiqué officiel de midi) : Théâtre de la guerre à l'Ouest. Près d'Ypres, les Anglais ont échoué dans toutes leurs tentatives de nous enlever la hauteur 60, au sud-est de Zillebeke, qui, depuis le 17 avril, est un des principaux points d'attaque. Nous avons de nouveau progressé dans la direction d'Ypres et capturé hier 7 mitrailleuses, i lance-bombes et un grand nombre de fusils et de munitions. Ce matin, les Anglais, qui continuent d'attaquer, ont subi de nouvelles pertes considérables. Entre la Meuse et la j j Moselle, nous avons maintenu et organisé nos gains sur les Hauts de Meuse, au sud-ouest et au sud du bois d'Ailly. Près de Flirey, une petite partie d'une de nos tranchées est encore au pouvoir des Français, dont, avec cette restriction, toutes les attaques ont été repoussées. Un mouvement offensif de l'ennemi au nord de Steinabriick, dans la vallée du Fecht, a été aussitôt enrayé par notre feu. Théâtre de la guerre à l'Est. Les combats au sud de Szadow et à l'est de Ros-ciniec se sont terminés par une grave défaite des Russes qui ont subi de fortes pertes et perdu 1,500 prisonniers ; ils battent en retraite. Au sud-ouest de Calvaria, au sud d'Augustowo et à l'ouest de Prasz-nysch, nous avons repoussé des attaques isolées et fait en tout 520 prisonniers. Théâtre de la guerre au Sud-Est. Les combats sur la rive droite du Dunajec inférieur ont abouti hier à un succès complet des Alliés. ' L'ennemi se retire vers l'est avec la plus grande précipitation; seul un petit groupe résiste encore ' sur les bords de la Vistule. Plus au sud, nous avons i progressé sur la rive droite de la Wisloka dans la j direction du Wislok et avons passé la Jasiklka. Cer- ■ tains groupes de l'aile droite de l'armée du général i von Mackensen ont déjà rencontré à différentes reprises des colonnes russes qui se retirent précipitamment du front des Carpathes, à l'ouest du défilé de Lupkow, poursuivies de près par les troupes alliées. Notre butin augmente au fur et à mesure que nous avançons. * * * Vienne, 6 mai (Communiqué officiel de midi) : Les Alliés ont continué à progresser avec succès < sur tout le front de bataille de la Galicie occidentale. Des troupes ennemies restées indemnes et ayant de bonnes positions de défense essayent de couvrir la retraite précipitée. Dans les Beskides, de gros elïectifs russes sont sérieusement menacés par l'offensive que les armées victorieuses dirigent contre , leur flanc. Nous avons déjà pris possession des régions de Jaslo et de Dukla. Les combats en cours.: achèveront la destruction de la troisième armée^ russe. Le nombre des prisonniers dépasse à présent 50,000. Ailleurs, la situation n'a pas changé. Dans la vallée de l'Orawa, nous avons repoussé une forte attaque des Russes contre la hauteur d'Ostry et avons fait 700 prisonniers. * * * Vienne, 6 mai, 4 heures de l'après-midi. (Officier) : Nos troupes ont conquis les dernières positions russes des hauteurs à l'est de Dunajec et de la Biala. Tarnow est de nouveau en notre pouvoir depuis 10 heures du matin. ++ Communiqués des armées alliées Paris, 6 mai (Communiqué officiel de 15 heures): Au nord d'Ypres, nous avons repoussé une attaque de nuit débouchant de Steenstraete. Au sud d'Ypres, les Allemands ont, près de Zvvartelen,^attaqué les tranchées de la hauteur 60, qui, le mois dernier, avaient été conquises par les troupes anglaises. Par leur attaque violente, les Allemands se sont d'abord rendus maîtres de cette position, mais les Alliés ont fait une contre-attaque et ont repris une partie des tranchées perdues. Dans le bois d'Ailly, une contre-attaque que nous avons entreprisé vers la fin de la journée, a fait de légers progrès. Nous avons reconquis une autre partie de la position dans laquelle les Allemands avaient pris pied. Pendant la nuit, les Allemands ont fait une con-tre-attaque sur le sommet est du Silleckerwasen, dont ils ont réoccupé la hauteur. Tout le restant dé notre gain, dans la direction de la Fecht, a été maintenu et renforcé. »** Paris, 6 mai fCommuniqué officiel de 23 heures): La journée a été calme. Rien à signaler. * * * Londres, 5 mai (Rapport du maréchal Sir French) : >!. La situation générale est inchangée. Le combat continue près de la hauteur 60, où les/ Allemands ont pris fermement pied ce matin, pro/ tégés par des gaz asphyxiants. Une faible attaquf. ennemie à l'est d'Ypres, qui a été précédée par l'emploi de gaz asphyxiants a été repoussée. Notre artillerie a infligé des pertes à l'ennemi. Les Allemands ont fait sauter, près de Givenchy, ..une mine qui a répandu des gaz. | Tous les efforts ennemis ont échoué. * * * Pétrograd, 5 mai (Communiqué officiel du grand "état-major général) : Dans la région de Rossieny, nous avons fait de bons progrès. Sur le reste du front, jusqu'à la Vistule supérieure, il n'y a pas de changements. Le combat entre la Vistule et les Carpathes continue à se dérouler avec la même opiniâtreté. Les Allemands ont amené de nouvelles forces dans la ligne de combat, ils sont appuyés par une forte artillerie. L'ennemi a entrepris des attaques en masse; il a subi des pertes. Diverses parties de nos troupes se sont retirées, après de violents combats, sur la deuxième ligne de retranchements. Dans la nuit du 'S, dans la direction du Strij, l'ennemi s'est emparé des tranchées sur le mont Makonuko. Dans la nuit suivante, nous l'avons repoussé par une contre-attaque, et nous avons fait des prisonniers. Près d'Anglow, sur la Lomnitscha supérieure, l'ennemi a entrepris une offensive sur un front très étendu ; cette offensive a échoué. +4 Dépêches diverses JÊfr _____ Tokio, 6 mai : Le (( journal officie! » publie le décret impérial établissant l'état de siège sur la presqu'île de Kwantung, au sud du chemin de fer de la Mandchourie. La loi sur les réquisitions militaires y a été mise en vigueur. * * * Là Haye, 6 mai : On pense que le gouvernement hollandais licenciera prochainement la classe de 1907 qui a été rappelée soub les drapeaux. *** Londres, 5 mai : A la Chambre des Communes, M. Chamberlain a exposé les objections faites par l'opposition à la limitation de la vente des boissons alcooliques et a déclaré qu'à son avis des mesures localisées seraient suffisantes.La réponse ministérielle a été très conciliante, et on admet généralement que les propositions gouvernementales seront fortement amendées. * * * Washington, 6 mai : Le président Wilson a encore l'espoir d'éviter la guerre entre la Chine et le Japon. Il dément le bruit d'après lequel la Chine aurait demandé l'appui moral des Etats-Unis. * * * Paris, 6 mai : M.Ilibot déposera aujourd'hui un projet de loi pour augmenter le montant autorisé des Bons du Trésor e\ des Bons de la Défense nationale réservés aux souscrip4 teurs français. Le projet de lû^d^niîënt^^n outre, deux paragra-;L phes, dont l'un/a trait aux bons à créer en-vuo-d'une ^Yadace«à'-éa»r,e,W2rrStats;iallios et dont l'autre vise l'ap-( probation des conventions conclues récemment entre! M. Ribot et M. Lloyd George. Le ministre des finances soumettra également au Parlement une proposition du gouvernement concernant les projets budgétaires et la durée de la session parlementaire. Comme il ne peut soumettre en ce moment un projet normal, le gouvernement demandera le vote de trois douzièmes provisoires pour les mois de juillet, d'août et de septembre. Au mois de septembre, il demandera de nouveau le vote de trois douzièmes provisoires pour les trois derniers mois de l'année. Le gouvernement ne clôturera pas la session parle-jmentaire par décret et elle restera donc ouverte jus-'qu'à la fin de l'année. La Chambre fixera elle-même 4es jours où eûle ne se réunira pas. t. * * * Paris, 6 mai : £ Le <c Temps » annonce que le gouvernement russe \ emettra, a la fin mai, un emprunt d'un milliard de roubles 5 1/2 p. c., dont les banques ont pris ferme 600 millions de roubles. L'emprunt pourra être remboursé au bout de cinq ans; il pourra également être converti en un emprunt à long ternie de 5 p. c. - -ï * Ito me, 6 mai : Le journal « Italia » dit avoir appris de source digne de foi que, dans les cercles politiques, l'opinion prévaut qu une décision définitive sera prise très prochainement. Le comte G-oluchowski, ancien ministre' des affaires étrangères autrichien, est- attendu à Rome. Il est chargé de pouvoirs et soumettra de nouvelles propositions autrichiennes.* * * Berlin, 5 mai : La prochaine séance du Reichstag est fixée au 18 mai, à 2 heures de l'après-midi. * Tï • * * Rome', 0 mai : Le Conseil des ministres tenu mercredi s'est occupé, pendant 4 heures, de la politique extérieure. M. Son-nmo a fait un rapport sur la situation. Tous les ministres ont pris part à la discussion. Il est certain qu'aucune (résolution définitive n'a été prise. Le Conseil ne s'est occupé qu'accessoirement de l'ouverture de la Chambre et il a appris avec satisfaction ique 1 inauguration du monument dles Mille à Quarto S est passée sans incident. * * * Milan, 6 mai : On mande de Bucarest au « Secolo » que le gouvernement bulgare a prié la Grèce de retirea- ses troupes de la frontiere bulgare'. * * * Ly on, 6 mai : , D'après 1& « Progrès », Je marauis de Léma. aurait, ouvert des négociations avec la France éfc" l'Angleterre, <t&n que la zone internationale à Tanger soit cédée à V^spagne^ • Athènes1, 5 mai : D'après des nouvelles du Caire, un accord a été con-clu entre les agents diplomatiques grecs et le premier ministre égyptien. Suivant cet accord, le traité de commerce entre les deux pays, dont la prolongation provisoire est echue depuis le 15 avril, est renouvelé jusqu'à la nn de la guerre. * * * Rome. 6 mai : Le « Journal officiel » publie un arrêté roval autorisant le ministre de la guerre à suspendre Tes congés accordés aux militaires se trouvant sous les drapeaux. * * itondres, 6 mai : JLe « Journal offi^T » anglais publie un "Récret in- ; Washington, 6 mai : Dans les cercles officiels, on croit qu'il n'y aura pas de conflit armé entre le Japon et la Chine. m • * * Turin, 5 mai : La « Stampa » annonce que le Pape a fait tout ce 3U1 était en son pouvoir pour éviter une participation de-1 Italie à la guerre. II a fait des démarches auprès de 1 Empereur d Autriche pour que l'on consente à faire des concessions territoriales à l'Italie, afin de maintenir la paix entre les deux pa^s. 4 ' * ■* Tokio, 6 mai : On annonce <^ue l'ultimatum japonais à la Chine a été communique aux puissances, accompagné d'une justification de^ la conduite du Japon. Dans les cercles bien informes, on dit que le gouvernement japonais, frvant d envoyer l'ultimatum, veut attendre que de^ nouvelles démarches diplomatiques échouent. L'affaire sera soumise aujourd'hui au Mikado. *** Rome, 6 mai : Un Conseil des ministres a été tenu aujourd'hui et a examine la situation en Tripolitaine, M. Sonnino a donne également lecture d'un rapport sur la situation internationale. cbmpte etre fixé aujourd'hui ou demain sur la décision de M Salandra au sujet de la date de convocation de la Chambre.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie belonging to the category Gecensureerde pers, published in Bruxelles from 1914 to 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods