La corbeille: journal financier, industriel, maritime et commercial

184 0
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1915, 08 May. La corbeille: journal financier, industriel, maritime et commercial. Seen on 24 August 2019, on https://hetarchief.be/en/pid/jq0sq8rb1t/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Fondé en 1905. N. 9. Prix : 10 centimes. 8 Mai 1915. LACORBEILLE > JOURNAL FINANCIER ET COMMERCIAL Administration F. A. Sels. Bureaux : 103, l'iace de Meir, ANVERS. Téléphone 4293 Actualités, Nouvelles Informations. De tous temps, la guerre a permis à certains individus dénués de scrupules, de s'enrichir rapidement au détriment d*_ la masse des citoyens honnêtes et paisibles.C'est ainsi que notre confrère Aladin, du « Quotidien », commence sa chronique sur « Les fortunes mal acquises » et termine en donnant l'excellent conseil que nous reproduisons pour l'édification de nos petits capitalistes.. «Tout d'abord, défiez-vous du « rentier qui achète cher... » ou d es -« 500,000 francs disponibles pour avances sur toutes espèces de titres ». Demandez-vous franchement quel est le particulier assez philanthrope, ou assez encombré de ses capitaux pour se croire obligé de payer des annonces afin de recruter des gens à qui il distribuera ses largesses. Cela ne vous fait-il pas songer à ceux qui, en temps normal, affectionnent les fonctionnaires et les officiers au point de leur offrir des prêts d'argent... sans intérêts (?).Une fois pour toutes,tenons pour dangereux tous ceux qui mêlent le sentiment aux affaires à seule fin de recruter des client s: je répète que tout travail mérite un salaire, et que jamais personne ne s'est établi agent de change ou agent d'affaires, ou banquier, pour se dépouiller méthodiquement air profit d'un prochain inconnu. » Gare aussi aux combinaisons bizarres et inattendues, généralement louches ! De l'avis de tout homme compétent, les portefeuilles les mieux composés subissent en ce moment une dépréciation qui varie de 5 à 20 p.c. selon les valeurs qui les composent. Offrir des taux meilleurs, déprécier les titres au-delà de ce chiffre extrême, cela constitue dans la majorité des cas des tentatives suspectes. Attention donc aux promesses brillantes, aux garanties insolites, aux serments, aux boniments tendancieux. Attention aussi à celui qui prodigue sa parole d'honneur à tous les vents : l'honnête commerçant agit toujours d'honneur, et n'éprouve pas le besoin d'en attester à chaque nouvelle affaire. » Mettez donc tous vos soins à bien choisir celui à qui vous confierez la gestion de votre avoir. Documentez-vous minutieusement avant de lui donner la moindre affaire. Soyez méticuleux dans votre enquête et difficile au dernier point. » ANVERS. — Les coupons échus de 1'emiprunt Anvers 1887 seront payés également aux guichets de la Banque Générale Belge, rue d'Arenberg, et de la Banque de l'Union Anversoise, Marché-aux-Grains, en ville. ANVERS. — Le Comité National de Secours et d'Alimentation, province d'Anvers, a mis une somme de fr.10,000 disponible pour crédits à la petite bourgeoisie ixmr des cas soéciaux dans lesquels la Caisse de prêts de la place de Meir ne peut intervenir. MM. Crauwels, banquier, et Jos. Soe-ten, membre du conseil communal, sont chargés de l'administration de ce fonds. Quoiqu'il ne s'agit pas ici de situations spéciales, on appréciera cette nouvelle initiative du Comité National. Nous rappelons à la petite bourgeoisie que la ville d'Anvers prête 40 p.c. sur ses lots. Qu'on ne s'adresse donc pas à des usuriers et qu'on ne vende pas ses lots en dessous du prix. ZILVERBONS. — Les bons émis par la Banque des Pays-Bas ne sont plus valables depuis le 15 avril dernier. Il est vraiment regrettable que ce fait n'a pas été porté à la connaissance du public belge,dont beaucoup, lors de leur retour au pays, n'ont pu échanger ces billets et qui en sont encore porteurs. CHAMBRE DE COMMERCE DE BRUXELLES. —■» Composition du bureau du Comité central pour l'année 1915. — Président : M. E.Van Elewvck; vice-présidents : MM. A. De Bal et J. Ryziger ; secrétaires : MM. G. Michelet et G. Pierre ; trésorier : M. Ch. Fran-chomme ; trésorier-adjoint : M. Ch.Maurice ; bibliothécaire : M. F. Ysewyn ; asesseurs : MM. V. Delbrassinne, P. Dc-smedt. J. Fonson, A. Fontaine, G. Orb, H. Pommier et J. Strickaert-Deschamps. COUPONS ROUMAINS. — D'une communication du ministère des finances à Bucharest, il résulte que toutes les banques en France sont chargées de payer les coupons de la rente roumaine pour le cas où des Belges auraient des difficultés de les encaisser dans leur pays ou à l'étranger. SOCIETE GENERALE DE BELGIQUE. — La situation du département d'émission de la Société Générale de Belgique au 29 avril 1915, se présente comme suit : A ctif Encaisse métallique et argent allemand fr. 51,425,748.— Prêts sur créances à l'étranger 5,893,598.— Prêts sur Bons du trésor d'Etats étrangers 1,360,000.— Prêts sur Bons du trésor des provinces belges 200,000,000.— Traites et chèques sur belges 3,000,000.— Prê's sur fonds belges 5,021.— Autre actif 141,586.— Fr. 261,825,953.— Passif Montant des billets en circulation Fr. 178,788,488.— Créances en virements 82,995,762.— Autre passif 41,703.— Fr. 261,825,953.— CAISSE GENERALE DE REPORTS. — M. Paul Dansette, pour des motifs de santé, vient de donner sa démission de directeur de l'établissement de la rue des Colonies, à Bruxelles, mais reste président du Conseil d'administration.C'est M. Joseph Nève qui lui succède. M. Gustave Morelle est appelé aux fonctions de sous-directeur, et M.Paul Ujeux secrétaire général, prend, la charge de sous-directeur-adjoint. BANQUE D'ESCOMPTE ET DE COMPTES COURANTS DE LIEGE, soc. an., à Liège. — Bilan arrêté au 31 décembre 1914. Par intérêts, commissions, pertes de places, etc., 449,055.75. CAISSE D'ESCOMPTE ET DE CREDIT, soc. an., à Bruxelles. — Bilan arrêté au 3.1 déc. 1914. Perte résultant de l'arrêt des affaires, compte à amortir, fr. 16,719.91. CHEMINS DE FER DE LA BASSE-EGYPTE. — Pour l'exercce 19.13-14, îe Conseil a décidé de distribuer : 31 fr. aux actions privilégiées; 6 fr. aux jouissance et 7 fr. aux dividende. VIREMENTS EN COMPTES COURANTS ENTRE L'ALLEMAGNE ET LA BELGIQUE. — Pour simplifier les payements entre la Belgique et l'Allemagne, un traité pour les virements en comptes-courants a été conclu entre la Société Générale de Belgique et la Deutsche Reichsbank. Par cette convention, tous les risques des règlements de comptes entre les commerçants belges et allemands sont écartés et en même temps les frais sont réduits à peu de chose, la commission n'étant fixée qu'à 1 0/00. Les payements et les encaissements se font par les soins de la Société Générale à Bruxelles et par ses succursales de pro-vinese : la Banque d'Anvers, la Banque Générale de Liège, la Banque Centrale de la Dendre à Alcsl,la Banque de Gand, la Banjue du Limbourg à Hasselt, la Banque de Huy, la Banque Générale du Centre à La Louvière, la Banque Centrale de la Dyle à Louvain, la Banque du Hainaut à Mous, et les Banques Générales de Namur et de Verviers. BANQUE DE BRUXELLES. — A l'assemblée annuelle, il n'y eut pas la moindre discussion quant à l'approbation des comptes soumis aux actionnaires réunis sous la présidence de M. G. de Laveleye, assisté de M.Blondeels, secrétaire du bureau. 37,350 actions — avaient été déposées et l'unanimité se rencontra pour l'approbation des comptes et la décharge à donner au conseil d'administration. Deux vacances s'étant produites au cours de l'exercice écoulé, M. Léon Gui-notte, précédemment commissaire, fut appelé aux fonctions d'administrateur, et M. Ed. Stem, neveu du respectable fondateur de l'établissement, se vit nommé en ses lieu et place. Le second siège restera vacant jusqu'à nouvel ordre. ^ CREDIT GENERAL LIEGEOIS. — En y comprenant le solde reporté de l'exercice 1913, les entrées pour 1914 se sont élevées à fr. 2,862,159.39. Elles ont été réparties de la manière suivante : patente, fr. 205,691.57 ; frais généraux, fr. 1,715,616.25 ; caisse de prévoyance, fr. 94,015.76 ; intérêts sur obligations, fr. 811,581.25; réescompte du portefeuille, fr. 35.251.56. Le conseil a estimé que la solution la plus adéquate à l'ensemble des circonstances qui lui rendaient impossible d'établir dans l'esprit de la loi et d'une bonne administration un véritable inventaire des valeurs de l'actif social et un bilan complet, de dresser une situation, de maintenir les évaluations antérieures et de ne pas faire état des bénéfices réalisés jusque fin juillet. Il n'est pas possible, en effet, de connaître dans quelle mesure iis ont pu être affectés par lesi événements qui ent marqué les cinq derniers mois de 1914. Le conseil a en outre à sa disposition les fonds de réserve dépassant le tiers du capital social. A part l'immeuble de l'agence de Rou-lers, légèrement endommagé par les opérations dey belligérants, tous les immeubles du Crédit Général Liégeois sont indemnes jusqu'ici. Le siège social à Liège, la succursale de Bruxelles et l'agence de Charleroi, eu dehors de leur collaboration aux diverses oeuvres de philanthropie créées en faveur des populations éprouvées et des victimes de la guerre, de concert avec les autres banques de ces villes, ont participé aux opérations de trésorerie qui ont été faites pour faciliter aux villes, ainsi qu'aux agglomérations les avoisinant, le paiement des impôts de guerre dont elles étaient frappées. Le Crédit Général Liégeois a pris une part importante dans le consortium formé entre les banques de Bruxelles, dans le but de garantir à la Banque Nationale les avances et prêts sur titres qu'elle acceptait de faire pour venir en aide au commerce et à l'industrie. BANQUE D'ESCOMPTE ET DE COMPTES-COURANTS DE LIEGE. — Le bénéfice net de l'exercice 1914,soit fr. 153,246.29, a été norté en amortissement sur comptes débiteurs ; le solde de 1913, fr. 49,067.83, reporté à 1914, est reporté à 1915. Dans les prélèvements opérés par les autorités militaires allemandes, celle-ci a eu à verser la somme de 480,000 francs, correspondant sensiblement au tiers du capital social.Le versement s'est fait sous forme d'avance à la Ville de Liège, qu{ lui sert l'intérêt de cette somme et lui permet de la situer en bons de la ville. COMPTOIR NATIONAL D'ESCOMPTE DE PARIS. — L'assemblée générale de cette société a eu lieu le 24 avril, sous la présidence de M. Paul Boyer, vice-président, qui a prononcé une allocution remarquable, au cours de laquelle il expliqua notamment les raisons spéciales qui ont provoqué le mora-torium.A l'unanimité, les comptes de l'exercice 1914, qui se soldaient par un bénéfice de fr. 10,725,608.33 ont été approuvés et une répartition de 25 francs par actnion, représentant l'intérêt statutaire de 5 p.c. a été décidée. La somme de fr. 10,792.70, qui revient aux parts de fondateur se trouvant absorbe et au-delà par les impôts, il ne sera procédé au payement d'aucun coupon sur ce.) titres. Après amortissement des créances douteuses et prélèvement d'une provision pour les éventualités possibles, les réserves se trouvent, répartition faite des bénéfices d 1914, portées au total de fr. 39,715,853.80 — non compris la réserve spéciale de fr. 1,973,553.21 inscrits en :ontre-partie des 30,574 parts de fondateur rachetées.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title La corbeille: journal financier, industriel, maritime et commercial belonging to the category Financieel-economische pers, published in Anvers from 1905 to 1917.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods