La corbeille: journal financier, industriel, maritime et commercial

258 0
20 February 1915
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1915, 20 February. La corbeille: journal financier, industriel, maritime et commercial. Seen on 16 February 2019, on https://hetarchief.be/en/pid/2n4zg6gs3z/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Fondé en 1905. — N°3 3 fct -1. Prix: 10 centimes. 20 février 1915. UA CORBEILLE ! JOURNAL FINANCIER ET COMMERCIAL Administration F. A. Sels. Bureaux : 103, Place de Meir, ANVERS. Téléphone 429,4 AVIS Malgré notre désir de satisfaire nos lecteurs, nous ne pouvons, par suite de circonstances exceptionnelles, paraître chaque semaine à jour fixe. Nous nous ferons un plaisir d'envoyer gratuitement un exemplaire du journal, aussitôt paru, à MM. les banquiers et agents de change qui nous en ferons ia demande. Aux porteurs de lots de Ville Afin de satisfaire à la demande de plus.eurs de nos lecteurs, nous venons d'établir un bureau de vérification des numéros d'actions ou obligations sortis aux divers tirages. Le lecteur n'aura qu'à découper le « bon» qui se trouve au bas de notre 4e page et le joindre à la liste de ses numé» ros ,ce « bon » tenant l.eu de timbre pour la réponse. Chaque « bon » ne donne droit qu'à UNE seule vérification de UN tirage quelconque pris dans la liste ci-dessous. Il faudra donc joindre autant de «bons» que l'on désire avoir de réponses. Les « bons » oblitérés des journaux ex= pédiés comme « service » ne sont pas va= labiés. PREMIERE LISTE : Anvers 1903, 68e tirage, du 10 août. » 1903, 69e tirage, du 10 nov. » 1903, 70e tirage, du 10 déc. » 1903, 71e t.rage, du 10 févr. » 1887, 158e tirage, du 10 nov. » 1887, 159e tirage, du 9 janv. Bruxelles 1902, 73e tirage, du 14 août. » 1902, ^4e tirage, du 15 oct. » 1902, 75e tirage, du 15 déc. » 1902, 76e tirage, du 15 fév. » 1905, 47e tirage, du 15 sept. » 1905, 48e tirage, du 14 nov. Schaerb&ck. 1897, 50e tirage^ du 1 déc. Bruxelles-Maritime 1897, 68e tir., 8 oct. » 1897, 69e tir., 8 jan. Crédit communal : 1861, 54e tirage, du 15 déc. » 4 p. c., 2e tirage, du 1 oct. » 1868, 187e tirage, du 31 oct. Liège 1897, tirage du 20 octobre. » 1897, tirage du 15 noc. » 1897, tirage du 15 janv. » 1905, tirage du 15 sept. » 1905, tirage du 15 nov. » 1905, tirage du 15 janv. » 1913, tirage du 15 déc-. Gand 1896, tirage du 10 oct. » 1896, tirage du 9 janv. Verviers 1873, tirage du 1 août. » 1893, tirage du 3 nov. Oslende 1898, tirage du 15 sept. Congo 1888, 160e. tirage, du 20 oct. » 1888, 161e tirage, du 21 déc. Chemins de fer vicinaux 1885 du 20 août » 1885 du 19 déc. Paris 1871, tirage du 20 août. » 1905, tirage du 1 févr. IJonsrrie 1870, tirage du 1*7 novembre. Bergen 4 p. c. 1901, tirage du 15 janv. FAUX-BILLETS. — Des billets de un franc, nortant le n. 532.139, sont en circulation à Envers. Les norteurs sont priés de les remettre au bureau de non . lice de leur sect;on avec renseignements sur leur provenance. Le Moratorium Nous savons que le moratorium est prorogé jusqu'au février mais seulement applicable aux effets de commerce pu aux retraits des dépôts en Banque. Quelle serait la situation au cas de levée du moratoire. Le portefeuille des banques, grossi par la ruée sur l'escompte en juillet dernier, subsiste en entier. D'autre part, les portefeuilles particuliers regorgent d'effets de commerce momentanément irrécouvrables. Quelques jours après l'établissement du moratoire, le portefeuille indigène de la Banque Nationale qui, à îa veillé du moratoire, le 30 juillet," était de 716 millinos, s'élevait à 939 millions le 6 août, soit une augmentation de 340 millions sur les chiffres de 1913, à la date correspondante;On peut évaluer au moins à la même somme le montant non réescompté des portefeuilles des banques et ces particuliers, évaluation certainement inférieure a la realité, mais qui, en te-nant compt des effets retirés après paiement, n'en porte pas moins à plus de deux milliards l'import des effets de commerce échus qui devraient être payés si le moratoire était levé. D'après les moyennes de 1913, le nombre des effets en souffrance serait de 2,500,000 environ, divisés en 317,500 effets acceptés représentant 1 milliard 100 millions de francs et 2,182,500 effets non acceptés et promesses, représentant 900 millions en chiffres ronds. Si a la levée du moratoire, ces masses arrivaient à échéance, elles écraseraient le crédit indispensable à la reprise nor-maie des affaires. Le président de la Chambre de Commerce de Bruxelles estime que le moratoire ne peut pas être levé tant que les transactions n'ont pas repris leurs cours régulier et parce qu'aucune opération fi-nancière n est actuellement possible avec l'étranger, fût-il neutre ou belligérant. Il est une industrie qui remue des capitaux énormes et que la levée du moratoire, avant le rétablissement de l'autorité belge, ruinerait irrémédiablement : ce sont les entrepreneurs de travaux publics. Des sommes énormes sont engagées dans leur matériel, ils ont, d'autre part, sur 1 Etat, des créances considérables, se chiffrant par millions. Cautionnements, mandats non payés, travaux exécutés dont les états de paiement n'ont pas encore été établis, etc. LE MORATORIUM Les présidents ou délégués des Chambres de commerce d'Anvers, Charleroi, Liège, Louvaiu, Mous, Namur et Tournai, réunis à Bruxelles, ont, après une délibération solidement documentée, rédigé collectivement les réponses suivantes aux questions posées par le commissaire général dp Gouvernement allemand aux Banques belges : 1) La levée du moratoire peut-elle se faire à bref délai ; et si des modifications au régime des payements rétablis sont désirables, quelles doivent-elles- être? 2) Doit-on désirer et favoriser la création de tribunaux d'exception destinés à résoudre les litiges que la levée du moratoire doit amener? A la première question, il a été ré-■ pondu à l'unanimité : 1. Il a été démontré par de nombreux exemples propres à l'économie industrielle et commerciale de chacune des régions représentées que la levée du moratoire,avant que la circulation des hommes et des choses soit régulièrement rétablie, constituerait un irréparable désastre dans le pays. Quant "aux modifications' dont l'addition au texte du moratoire serait utile, il y aurait lieu d'en introduire une qui déterminerait les débiteurs, qui en ont les moyens, à payer les effets arriérés tirés sur eux. A cette fin, il conviendrait de diminuer d'une manière sensible le taux de l'intérêt moratoire au bénéfice des détenteurs qui payeraient à bref délai les traites dues. A la deuxième question, il a été répondu à l'unanimité également : 2. Les tribunaux de commerce existant dans les principales villes du pays fonctionnent à ia satisfaction entière des justiciables. Ils sont en mesure de faire face à toutes' les liquidations résultant de la levée éventuelle du moratoire si nombreuses qu'elles soient. La création de tribunaux d'exception n'offrirait aucune des garanties que présentent des tribunaux dont la compétence et l'activité ent été prouvées par nos statistiques judiciaires. Les tribunaux de conimetce tels qu'ils existent"sont consacrés par là Constitution. Il ne peut donc être question en fait ni en droit de les remplacer par des organismes de fortune dont rien 11e justifie la création. Quant à la classification des débiteurs par catégories, elle est impossible. Si, d'ailleurs, elle était faisable, elle n'apporterait au problème aucune aide pratique. Ce n'est qu'à l'examen de chaque cas particulier qu'on pourra fixer les faisons majeures des insolvabilités, sans qu'il y ait faute dans le chef des débiteurs. Les tribunaux de commerce y pourvoiront. Actualités et Nouvelles PAIEMENT DE COUPONS. — La Deutsche Bank (succursale de Bruxelles) paie les coupons 3 p. c. Rente allemande avec affidavit et sous présentation des feuilles de capital et se charge se l'encaissement de coupons payables en Allemagne, Autriche, Turquie et dans les pays neutres pour autant que le paiement s'effectue et l'encaissement soit possible. COUPONS DE LOTS D'ANVERS. — En attendant que les dispositions soient prises pour assurer le paiement des coupons échus des emprunts de la ville d'Anvers, l'administration communale vient de décider que ces coupons seront acceptés en paiement des contributions et taxes communales. Les coupons suivants sont payables à la Banque d'Outremer : Oblig.Tramw. Buenos-Ayres 4 p. c., coup n. 14, par 10 fr. ; actions Brazilian Traction, coupons numéros 8, 9 et 10, chacun par fr. 7.76. Sont payables à la Société Générale : Obllg. Aciéries Angleur 41/2 p. c., par fr. 10.80 ; oblig. Solvay Process Company, le dollar à fr. 5.20, 130 francs ; actions Chein. de fer Secondaires, frJ2.50; actions Chem. de fer Nord-Milan, 10 franc ; actions Construet. de la Meuse (acompte,!, 30 fr. A la Banque de Bruxelles : Obiigat. 4 p. c. Tramw. Buenos-Ayres, 10 francs; parts sociales Burbach, fr. 29.40 ; oblig.. Province Flandre occidentale, 3 p. c.» fr. 1.50 et fr. 7.50; obiigat. Province d'Anvers, 3 p. c., fr. 1.50 et fr. 7.50 ; oblig. Chem, de fer Malines-Terneuzen, fr. 7.20 ; oblig. 4 p. c. Tramw. Barmen, 20 francs ; oblig. 4 1/2 p. c. La Carbonisation (Evence Coppée), fr. 11.25 ; obligations 4 1/2 p. c. Tresses et Lacets Tor-ley, fr. 10.80 ; oblig. 4 p. c. Providence Belge, fr. 10.05 ; oblig. Province Belge, fr. 12.55 ; obLg. 3 1/2 p. c. Banque Belge de Chemins de fer, fr. 8.75 ; oblig. 4 1 y 2 p. c. Filature de Roygem, fr. 10.80. A la Banque Internationale de Bruxelles : Obiigat. 41 2 p. c. Luxemburgeï Union Bank ; act. Luxemburgeï Union Bank, cou. 11. 8 ; oblig. 4 p. c. Usines de Désargentation ; oblig. Emprunt de la Province rhénane ; oblig. 4 p. c. Tramways de Buenos-Ayres ; oblig. 41/2 p.c. Ville de Bucarest 1898 ; oblig. 5 p. c. Banque Hypothécaire Transatlantique (échéance du 1er octobre 1914) ; oblig:. 4 p. c. et 5 p. c. Providence Belge. encaissement tie coupons en nonanae Quelques critiques ont été émises au sujet de la façon dont a été réglée la question de l'encaissement des coupons étrangers en Hollande. On prétend qu'il y a eu là du favoritisme en faveur de quelques agents de change au détriment de la masse. Renseignements pris, la critique ne tient pas. Il a été établi un roulement pour tous lés agents indistinctement. Tous pourront donc profiter de la mesure prise. La Commission Intercommunale et la Kommandanture d'Anvers ont été d'accord pour la nomination de cinq agents de change. Les cinq agents désignés la première fois, par la Commission de la Bourse représentés par M. Michiels-Be«ls, sont MM. Jean janssens, Em. Suys, L. Daems, R. De Decker, Alph. De Laet. BANQUE NATIONALE. — Les actionnaires de la Banque Nationale de Belgique sont convoqués en assemblée générale pour le 22 février et l'ordre du jour comprendra : L'exposé des affaires de la banque. BILLETS DE BANQUE. — Les nouveaux billets émis par la Société générale de Belgique ne seraient pas en goût de l'autorité allemande, à en croire un confrère hollandais. La cause en serait que les nouveaux billets portent l'effigie de notre première reine Marie-Louise, fille de Louis-Philippe de France. Il y aurait projet de remplacer cette effigie par celle de Pierre-Paul-Rubens. BILLETS DE GUERRE. — Dans le but de remédier à la pénurie de numéraire et pour assurer le payement des secours, un certain nombre de communes belges ont mise en circulation des bons en papier de fr. 1,00, 1.25, 1.50, 2.00, 5.00 et plus. La ville de Tournai, de commun accord avec Antoing et d'autres communes voisines, a contracté un emprunt de

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title La corbeille: journal financier, industriel, maritime et commercial belonging to the category Financieel-economische pers, published in Anvers from 1905 to 1917.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Reactions 0

More reactions

Location

Periods