Le bruxellois: journal quotidien indépendant

198 0
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1916, 03 August. Le bruxellois: journal quotidien indépendant. Seen on 18 June 2019, on https://hetarchief.be/en/pid/xd0qr4qk2n/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Le Bruxellois ABONNEMENT POSTAL, ÉD. |§ Bruxelles - Province - Etranger 3 mois : Fr. 4.5C. - Mk. 3.60 Les bureaux ae poste en BeJgique et à l'Etranger n'acceptent que des abonnements TRJMEST RiELS; ceux-ci prenucnt cours les IJakv. 1 Avril 1 Juillet 1 Octob On peut s'abonner toutefois pour les deux derniers mois ou même pour le dernier mois de chaque trimestre au prix de : 2 Mois I Mois Fr 3.00-M*2.40 Fr-1.50-MM.20 TIRAGE : 75.000 PAR JOUR ANNONCES — La ligne Faits divers et Echos . fr. ".00 Nécrologie TOO Annonces commerciales . 1.00 » financières. . . 0.50 PETITES ANNONCES La petite ligne 0.* ^ La grande ligne 0.50 T!f?ÂGE : 75.000 PAR JOUR Rédacteur en Chef : ! SAHmeanfl ?! ma aS -S o* w-J® aa i est Rédaction, Administration, Publicité, Vente Maro de j H J©lSSTOi IMÉpilÉaif ® BRUXELLES, 45, RUE HENRI MAUS Derniers Communiqués Officiels ALLEMANDS Quartier général, 2 août : Théâtre de la guerre à l'Ouest L'ennemi a attaqué le soir, au nord de la Somme, de nouveau vainement avec de très grandes forces, dans le secteur depuis Maure-pas jusqu'à la Somme, après qu'il avait déjà subi un échec sanglant l'après-midi dans une entreprise partielle contre la ferme Monascu, grâce à la contre-attaque rapide de patrouilles allemandes; sur la route Maricontrt-Clêry, il a pénétré jusqu'à nos tranchées complètement aplanies. Les pertes ennemies sont de nouveau considérables. Au sud de la Somm-', des combats localisés se sont déroulés à Bdloy et Estrées. Sur la rive droite de la Meuse, nous avons fait des progrès au nord-ouest et à l'ouest de l'ouvrage Thiaumont; nous avons atteint le sail'ant montagneux au nord-est du fort Sou-ville et avons ?(poussé l'ennemi dans le. bois du village ainsi que. dans le petit bois de Lau-fcc vers l'ouest. Nous avons fait prisonniers 19 officiers et 923 soldats valides et capturé lJf mitrailleuses. Des patrouilles anglaises qui étaient particulièrement actives dans le secteur Yprg$ ■ Armentières, ont été repoussées partout.Les attaques aériennes ennemies contre les localités situées derrière la partie nord de notre front, ont été renouvelées. Les dégâts militaires sont insignifiants. Les pertes parmi la population s'accroissent. D'après une nouvelle complémentaire, la ville d'Arlon, en Belgique, a été attaquée dans la nuit du 30 au 31 juillet. Le couvent des jésuites et l'église ont été atteints. Par notre défense spéciale, 3 avions ennemis sivoir : au nord d'Arras, au sud-ouest de Ba-paume et à Fozières ont été abattus en combat aérien, et un autre à Manihois. Théâtre de la gnerre à l'Est Sur la partie nord du front, pas d'événements importants. Au sud-ouest de Pinslc, les entreprises russes se sont renouvelées des deux côtés du lac i\ oh cl avec des forces renforcé', s et se sont étendues aussi dans la région de Lubieszow sur le Stochod. Elles ont été nettement rejetées. Plusieurs attaques dans le coude du Stochod au nord-est de la voie ferrée Eoicel-Rcvmo, se sont écroulées complètement déjà dans noire feu de barrage. L'adversaire a renouvelé sans cesse ses attaques sans égard aux grandes pertes humaines qu'il a faites, contre nos positions situées entre Witonicz et la Turyx. Tous ses efforts saut restés stériles. Rrmée du général comte von Bothraer s Des attaques ennemies ont échoué dans la région à l'ouest de 1 Vieniewczyk sur la Stry-pa et à IVelesniow sûr le Karopiec. Dans les Balkans La -situation ne s'est pas modifiée. AUTRICHIENS Théâtre de la guerre russe. VIENNE, 1 août. — Les combats de Molo-Jylotc, au nord-ouest de Kolomea, se sont terminés, hier également, sans aucun résultat pour l'ennemi, dont les attaques ont échoué. A Buczacz, un p u de relâchement vers mi-di dans l'ardeur combattive. Une attaque nocturne des Eusses à Wolre-tiioiv a été npoussée avec des pertes sanglantes ■poux eux. Egalement au nord-ouest et à l'ouest lie Luzlc, l'ennemi, manifestement en raison de iis pertes extraordinairement élevées, a introduit un temps de repos dans ses attaques. Far conre, il a con-mué ses assauts, sans diminuer leur violence, au nord de la Turya inférieure, dans le coude du Stochod, à Easzowka et au nord du chemin de fer allant de Samy à Eo-uel. Partout il a été refoulé, partie déjà par notre feu, partie en corps-à-corps. Au front nord-est, nous avons capturé, au sud de Prép'-t, un total de 90 officiers, 18,000 soldats et 70 mitrailleuses durant le mois de juillet. Théâtre de h» guerre italien et Sud-Est. Rien d'important. TURCS CONSTANTIN 01'LE, 31 juillet. — Du grand quartier général : Aucun changement au front de l'Irak et en l'erse. Au front du Caucase, pas d'action importante.Un de nos avions a jeté, avec succès, des lombes sur des campements et des parcs ennemis. Un avion ennemi, arrivé au-dessus d'An V-urnu, en a été chassé par notre feu. Un navire ennemi est arrivé à la côte d'une des îles situées à l'ouest d'Aivalilc. Au front d'Egypte, les détachements de reconnaissance de nos corps de troupes avancés ont livré à des patrouilles ennemies des combats couronnés de succès. Au nord de Eatia, un avion ennemi avarié par no re feu a. été abattu. Ses occupants se sont enfuis «près avoir incendié leur appareil. Une de nos patronnées a chassé, von loin de, l'avion abattu, un détachement de cavalerie ennemi, a capturé une mit radieuse et tout le matériel de l'avion ennemi. Aucun changement aux autres fron.is. FRANÇAIS PARIS, 1er août, 3 h. p. m. Officiel : Au nord de la Somme, l'ennemi n'a pas rc-ttouvelé ses tentatives au cours de la nuit. Au nord de l'Avrè, après un violent bom bardement, l'ennemi a tenté sur nos position, de la région de Lihons deux coups de main qu ont échoué sous nos feux. Sur la rive droite de la Meute, la lutte d'ar tillerie est devenue extrêmement violente ai cours de la nuit dans la région de l'ouvrage eh Thiaumont. Bombardement par obus de gro calibre du bois de Fumin et de La Laufée. J. l'ouest de Font-à-Mousson, dans le secteu; de Flirey, l'ennemi a fait sauter trois four neaux de mines, Nous avons occupé les rebord, des trois entonnoirs en avant de notre tran chée. Nuit relativement calme sur le reste di front. Aviation : L'adjudant Lenoir a abattu soj cinquième avion ennemi, au nord de Verdun fin autre avion ennemi a été abattu à l'oues d'Etain. PARIS, 1er août, 11 li. p. m. Officiel : Au nord de la Snmme, nous avons enlevé au cours d'une opération de détail, une tran cliée ennemie entre Estrées et Belloy-en-San terre. Une soixantaine de prisonniers sont res tés entre nos mains. Sur la rive droite de la Meuse, à la suiti d'un violent bombardement qui a duré uni partie de la nuit dernière, l'ennemi a pronon cé ce matin une attaque sur nos positions c. l'ouest et au sud de l'ouvrage dt Thiaumont. Nos tirs de barrage ans sitôt déclanchés et les feux de nos mitrail levses ont brisé toutes les tentatives de l'adversaire. Quelques fractions ennemies qu étaient parvenues jusqu'à nos tranchées ont été re jetées par de vives contre-attaques. En fin de journée, une attaque à la gren-a de lancée par nous, nous a permis de progresser au sud de l'ouvrage de Thiaumont. Yen le même' moment, l'ennemi a attaqué sur It front Vatix-Chapiire-Le C'henois. Sur ce dernier point seulement il a pris pied dans quelques-uns de nos éléments avancés d'où il c été refoulé peu après. Partout ailleurs, ses attaques ont été arrêtées par nos feux et lui ont coûté de grosses pertes. Canonnade habituelle sur le reste dt front. RUSSES PETROGRAD, 31 juillet. — Au nord-est ei au sud-est de Baranouitschi échange de coup: de feu. Des avions ennemis ont lancé clés bombes sur les gares de Zamirie et d'Iziaslaul. Ah Stochod nos détachements ont progressé en combattant. Dans une courbe du fleuve noui avons capturés au cours de l'offensive des prisonniers ainsi que 4 mitrailleuses. Dans le direction vers Eowel les combats acharnés continuent. Dans la direction de Brody nos trou pet, poursuivent l'ennemi. Elles ont atteint la Craberka et le Sereth. ITALIENS ROME, 31 juillet. — Dans la vallée de l'A-dige, l'ennemi a attaqué, la nuit du 89 au 30: nos positions Ht Oastione et de Zugrta. Il en c été immédiatement repoussé. Hier, activité de l'artillerie ennemie dani toute la région s'étendant de l'Adige au l'a-subio.Dans la vallée de l'Astico, continuation dt notre poussée au nord du mont Cunone. L'ar-t llerie ennemie de gros calibre a bombardé hier Arsiêro, où elle a tué quelques personnes et causé des dégâts. Dans la vallée de Travignolo (AvisioJ l'ennemi, ayant reçu des renforts en hommes et er, artillerie, opéra trois attaques successives contre les positions dernièrement prises par nous. chaque fois, il en fut vigoureusement repoussé. Dans la vallée de Drau, la station de Silhar. fut à nouveau atteinte par notre feu. Sur. le restant du front, aucun événement notable. Des aviateurs ennemis ont jeté quelques bombes sur Ala et sur Fiera di Frimicro, mail sans y causer ni perte humaine ni dégât matériel.ANGLAIS LONDRES, 31 juillet. — Aujourd'hui, parte combat d'infanterie, et rien d'impen tant. Nos aviateurs ont accompli plusieurs vols e. jeté des bombes, représentant un poids total dt 7 tonne$ sur les lignes de communication e les quartiers de l'ennemi. Un train de muni lions a fait explosion ; un dépôt a été mis ei feu; un avion ennemi a été détruit sur le sol Les combats aériens ont été nombreux; plu sieurs avions ennemis ont été abattus en éta\ d'avarie. Trois avions anglais sont manquants Dernières Dépêches Interdiction d'exportation en Hollande. La Haye, 2 août. — Le ministre de l'agri culture a fait connaître qa'afin de mettre uï terme aux difficultés qui s'opposmt au ravi taillement de la nation hollandaise eu légume frais, il ne faut pas compter sur une autori saticu d'exporter des conservée de légumes. La guerre eu Orienl. — Une convention paesée entre l'Angleterre e l'Italie fixe les bases d'une action commun-anglo-italienne contre les Sérioussis. Bâle 1er août. — Le «Corriero d:-ila Sera» au sujet de la répression des révoltes de Senous si3 par les anglo-italiens, rappelle que ceux-c feront bien de ne pas apporter d© difficultés au: M. chefs sénoussis en madère d'idées religieuses, ; sinon l'Angleterre et l'Italie n€ tarderaient pas i à se rendre compte qvte l'époque des illusions est passée. La conclusion do cet acco-rd est un paa vers l'unité d'acfcton i au front nord-africain, ce qui est d'un ; grand intérêt au point de vue de la question s musulmane non seulement en Cyrénaïcrue, mais aussi en Egypte, au Soudan et même en Asie. Les combats en Perse. Carlsruîie, 31 juillet. — La « Nowojé Vre-m'a. » reproduit ce passage d'un article paru dans les journaux suisses : « Il y a encore de nouveaux combats violents entre l'armée russe ! de Baratoff et de forts contingents de révoltés aux environs d'Ispahan. Ces derniers ont déjà 1 pénétré plusieurs fois dans cette capitale,qu'ils ; menacent constamment; ils ont détruit la com-unicaticwi télégraphique entre Ispaban et Kir-man, où l'armée anglaise est cantonnée. La réponse de l'Amérique à l'Angleterre. Les listes noires. Cologne, 2 août. — On annonce de Washington au «Kôlniscbe Zteitung» : La réponse cîe l'Amérique au système des listes noires anglaises, dit que la création ct'e listes noires de proscription a été accueil!» avec une douloureuse surpriae par le peuple et le Gouvernement. Elles paraissent au Gouvernement constituer une politique d'intervention arbitraire dans le commorco neutre, contre laquelle il a le devoir de protester des plus formellement. L'étendue et l'influence de cette politique gont incommensurables. D'après les mêmes principes,les Américains dans 1^6 Etats-Unis pourraient être soumis à dea peines autant que les entreprises nationales, du moment qu'il est constaté qu'ils font le commerce avec un de leurs compatriotes dont le nom figure sur la liste. Le Gouvernement des Etats-Unis s,? permet de rappeler au Gouvernement anglais que le-3 citoyens des Etats-Unis ne dépassent pas leurs droits s'ils essayent de faire des affaires avec la population et le gouvernement de nations belligérantes quelconques. A cette occasiom, ils ne sont soumis qu'à des pratiques et couvf-'-îllIv i-ji i< que le Gouvernement ang-lais, de l'avis du Gouvernement des Etats-Unis, a si légèrement interprétées et a si souvent dédaignées. L'introduction d;s listes noires écarte ces dispositions protectrices, elle condamne sans interrogation, sans avertissiemen.t préalable ou à priori. Il est tout à fait bors d© questxwi qu© le Gouvernement américain puisse tolérer da pareilles méthodes ou de3 châtiments contre ses propres oitoyens. Ls Gouvernement anglais ne peut espérer qu'il consente à voir inscrits les noms de ses citoyens sur une liste partiale sacs appeler l'attention du Gouvernement anglais, dans la forme la plus formelle, sur les nombreuses conséquences inquiétantes, auxquelles s'exposent les droits et les relations neutres qu'un procédé pareil entraînerait inévitablement. Le Gouvernement américain espère et croit que le Gouvernement anglais a agi, dans ses prétentions naturelles par une circonstance urgente isolée et non pas en vue de résultats qu'il voudra atteindre. L'ambassadeur anglais a remis aujourd'hui au Gouvernement une assurance écrite formelle disant qu'une firme n'est pas inscrite sur la liste noire, s'il n'est pas prouvé qu'elle est une agence du Gouvernement allemand ou si elle enverie de l'argent à l'Allemagne. En Chine. Pet-rograd, 2 août. — L'agence télégraphique de Petrograd annonce de Pékin : Hier a eu lieu à Pékin l'ouverture du Parlement. Le présidant Li-Hung-IIang a prêté le serment de fidélité à la Constitution républicaine. L'expédilion aérienne. Londres, 2 août. — Le bureau de la presse annonce : Personne n'a été victime de l'attaque aérienne de i'avant-dernière nuit. Sur mer Berlin, 2 août. (Officiel). — Le 28 juillet, à la côte orientale anglaise ,8 voiliers à moteur anglais et 1 vapeur de pêche anglais ont t été coulés par un d© nos sous-marins. Baltimore, 1er août. (Communication de l'Ag. Reuter.) — Le s ou s-ci a ri n marchand «Deutschland» a entrepris cet après-midi son ' voyage de retour. DEPECHES (Reproduites dt l'édition précédente1) L'essence se fait rare à Londres. D' « Excelsior » : Les journaux anglais publient la note suivante : « Les Londoniens ont des chances de marcher' beaucoup cet hiver. En effet., le gouvernement a décidé de réquisitionner tout le pétrole et toute l'essence disponibles pour le front. Déjà, tes autobus sont remplacés par des 1 omnibus à chevaux qui donnent à la capital uq petit aspect lo88. 5 « Le gouvernement a décidé également d'in-tel dire toute espèce d'automobiles. Mais ces voitures ne seront pas supprimées d'un seul coup. Il sera accordé une licence de six mois ^ aux docteurs-:uédec:ns, de quatre mois aux 5 commerçants et de trois mois aux particuliers. « Après quoi, chacun s'arrangera, soit avec > des cabs, soit avec Içs transports en commun. » Un :ia\irc hollandais l-ouié par une mine, i De Flessmgue, 1er août : Le vapeur « Ko-c ningin Wilhehnina », qui assure le service de passagers entre Flepeingue et Londres, et qui avait quitté notre porc hier matin, à 6 heures, a heurté une mine à 9 heures. Après avoir flotté pendant quelque temps, il a sombré. Ii y avait à bord 41 passagers et 60 hommes d'équipage. Les eecapés se trouvent à bord du bateau-phare « Noordhinder », à l'exception des personnes parties dans un canot de sauvetage qui n'est pas encore arrivé. On mande encore d'Amsterdam à ce sujet, que l'équipage du vapeur, — - qui jaugeait 1,964 tonnes, tfc avait été lancé en 1895, — ainsi que quelques j>sssagers et les blessés, ont été ramenés à ï'ies-s.nguc- par un torpilleur qui s'est porté au secours aes naulragés; d'autres passagers ont continué leur voyage à bord d'autres navires. La catastrophe s'est produite à trois milice au sud-est du « Noordhinder ». Les passagers étaient exclusivement des Hollandais et des Anglais. Le oapitaine du navire était M. Iiee-decker, lequel, de même que deux de ses offi-cirs, étaient sur le « Mecklemburg », lors du naufrage de ce navire ; plusieurs dcô matelots ont également assisté à plusieurs naufrages. Trois hommes de l'équipage sont noyés. Il n'est pas douteux qu© le catastrophe soit due aux mines qui font partie du champ des mines barrant l'entrée de la Tamise. La « Ko-ningm Wilbîlmina » est le troisième navire que la compagnie a perdu depuis le commencement de l'année et l'on se demande si, en raison de ses pertes, il lui sera possible de maintenir son service de passagers pour l'Angleterre.ÎVouvelie attaque aérienne contre l'Angleterre. Berlin, 1er août. (Officiel). — Dans la nuit du 31 juillet au 1er août, pl liai surs escadrilles de dirigeables de la marine ont attaqué avec succès Londres et les oomtés orientaux de l'Angleterre, et ont, à cette occasion, amplement jeté des bombes avec un bon résultat visible sur dea ouvrages de la côte et sur des batteries de défense, ainsi que sur des installations industrielles d'importance militaire. Tous les dirigeables sont rentrés indemnes, malgré une vive canonnade commencée déjà à l'aller par des forces d© oombat navales. LiOUxir^s, i .-iol»i■. —— (Agtaioe iteutei.^ — Un groupe de dirigeables ennemis ayant passé, avant minuit, notre côte de l'Est et du Sud, a jeté des bombes à l'embouchure de la Tamise. Cette attaque suit encore son cours en ce mo-mnt.Autre communication R-euter : Lors d'une attaque aérienne, ce soir, des dirigeables ennemis en nombre considérable, ont survolé quelque temps le Lincohishire, le Norfolk, le Suf-folk, Cambridge, l'Essex, le Kent et Kuntwig-tmij ils ont fait tomber, sans discernement,des bombes sur des endroits militaires sans importance (la dépêche originale est ici tronquée). Les canons de défense d'un des endroits attaqués ont riposté, avec succès^ à ce qu'on croit. Les détails manquent. Dcpulés anglais tombés au Iront. Londres, 1 août. — Le « Daily Graphie » annonce que jusqu'à présent on compte, parmi les tués au frctit, 7 députés à la Chambre des Communes, 18 députés à la Chambre des Lorde, 18 fils de membres de la Chambre des Communes et, 67 fils de membres do la Chambre des Lords. Le service enlro la Hollande et l'Angleterre. Flessmgue, 2 août. — Aucune malle-poste ne part aujourd'hui de Flessinghe vers l'Angleterre. Aucune résolution n'est encore prise au sujet du règlement futur du service postal entre lee deux pays. Un contrôle pour l'armée belge. Berne, 2 août. — L'union des socialistes belges à Paris demande, d'après 1' « Humanité » également un contrôle d'armée pour l'armée beige. Ce contrôle doit être exercé par des députas qui séjournent actuellement dans les pays alliés. L'union invite tous les Belges de prêter par leurs signatures un appui énergique à ses applications. Pour la paix. Copenhague, 2 août. — Pour le rétablissement de la paix mondiale, toutes les cloches d'églises ont fait entendre hier, dans tout le pays; leurs voix d'airain pendant un quart d'heure. La plupart des églises étaient ouvertes pour ceux qui voulaient prier. De nombreuses réunions ont été tenues au cours desquelles des ordres de jour furent adoptés souhaitant une paix prochaine. Les incendies au Canada» Amsterdam, 2 août. — Ou télégraphie de Toronto au a Time» » que probablement 200 personnes ont péri lors des incendies foresti.res au Canada. Les dégâts seraient considérables. Les opérations en Grèce. Lugano, 2 août. — Les journaux italiens annoncent de Salonique que, depuis 3 jours, d-ts opérations serbes ont eu lieu. Les Sorbes auraient occupé queiqu^ hauteurs. L'ennemi dispose toutefois d'une artillerie brillante qui travaille avec une exactitude emrveilleuse. Les positions bulgares sont très bien retranchées, rendant une attaque excessivement difficile. Le voyage de .M. Sasonow. Bâle, 1 août. — Des journaux suisses annoncent qu& M. Sasonow est parti pour Tiflis, et que, sur invitation du vice-roi, il fera au Caucase un long séjour. Coolies chinois [tour la Russie. Bâle, 1 août. — On mande de Pétrograd aux journaux suisses que le ministre russe de l'agriculture compte embaucher, pour le travail aux champs, un tel nombre de coolies, que certains districts en hébergeront 15,000. La « Busskoje Slovo », de Moscou, est informée de Kharbine que les autorités chinoises ont déjà racolé environ 100,000 coolies dan6 les provinces de Tchi-li, Moukden et Kirin, pour les envoyer en R-us-. sie via la Mandohourie septentrionale, '.a Hussie réclamerait 10 milliards de roubles, sinon la paix séparée ? On annonce d'Amsterdam à la « Gazette de Silésie » qu'à Londres le ministre de3 finances rus9e Bark aurait posé cet ultimatum aux alliés : ou bien la Russie reevra dix milliards da roubles ou bien elle conclut avec les puifisanoes centrales une paix qui déterminera l'écroulement de l'Entente. 11 paraît que son attitude inflexible ne permit plus à Mac Kemna et à Ribot d'y répondre par un refus, et que ces derniers durent finalement consentir à accorder 6 milliards de roubles, savoir, 4 par l'Angleterre et 2 par la France. On n'est pas fixé quant à savoir à quelle époque et de quelle manière ce gros emprunt pourrait être mis à exécution en cette période de gêne financière, même chez les Français e»t les Anglais. Les milieux financiers, commerciaux et bancaires de la cité de Londres n'ont encore reçu aucune communication à ce sujet. La situation à Lemberg. Nous lisons dans le « B. Z. am Mittag » : Lemberg, 23 juillet. — Dans les derniers jours, des bruits ont couru au sujet du périt auquel est exposé Lemberg pour une attaque encerclante iusse dans la région au sud-ouesti de Luszk. Comme on l'annonce de source militaire compétents, ces bruits sont privés da tout fond ornent; Lemberg, dans la situation actuelle, ne coiirtprobj^jlement aucun danger. Pour s'en r en dr e conTpte i ! es t nécessaire de suivre les événements peucla.nt l'offensive russe devant le front de l'armée Boehm-Ernrolli. Cette armée avait complété le retranchement de ses posit ons d'une façon répondant à la situation. actuelle. Là où les Russes prononcèrent des attaques, ils furent toujurs repoussés. Comme exemple de la bravoure dévouée de nos troupes, qu'il soit signalé qu'une compa- "■* '■! ' C'giputut licm^roia^ -alm dans la première l'gne, sans recevoir un seul homme d« renfort, a repoussé cinq assauts énergiquement exécutés par plusieurs bataillons russes. Dans le secteur de l'armée on a pris des mesures telles contre une poussée russe ultérieure, qu'ici également le danger ne menacera pro^j^jJgjjjgg^pas Lemberg, d'aprè3 l'opinion des autorités militaires compétentes. On ne doit pas perdre de vue non plus que d'après des nouvelles concordantes,arrivées ici, les Russes ont subi des pertes sanglantes gi-ganteslques, et perdu une grande quantité da matériel et de munitions. L'état-uiajor Boehm-Ermolli a du reste le principe d'informer la population, d une façon franche de la situation exacte des choses, afin d'empêcher que oelle-ci ne soit pas surprise par les événements. C'est ainsi que l'évacuation devenue nécessaire de Brody fut annoncée déjà quelques semaines avant le départ définitif de nos troupes, de manière que 1 é-vacuation eut lieu dans le plus grand calme. En tous cas un observateur impartial de la vie de Lemberg et de l'attitude de la population, sera de l'avis de l'autorité compétente, c'est qu'actuellement il n'existe aucun dangor pour Leiuberg. ~ ""T!â™gu?rré maritime et aérienne. Ymuiden, 1 août. — Le capitaine d'un Ioik gre de pêche arrivé dimanche, raconte que, comme il &e trouvait à quelque distance d'un chalutier à vapeur anglais occupé également à pêcher, deux sous-marins allemands ont émergé et ouvert leur feu sur le chalutier anglais, dont l'équipage se réfugia dans une chaloupe. Mais ils furent pris à la remorque par l'un des sous-marine, qui les remit à bord du lougra a Marie Sch. 307 ». Le nom du chalutier anglais était illisible. Londres, 31 juillet. — Le vapeur italien « Dandolo », 4,977 tonnes, a été coulé. Christiania, 1 août. — On télégraphie d-î Hull que l'équipage du voilier norwégien « Mars », torpillé dans la mer du Nord pour la raison qu'il transportait du bois, c'est-à-dire de la contrebande, a été recueilli par le vapeur suédois « Faleter ». Genève, 1 août. — Les journaux français annoncent qu'un combat aérien a eu lieu au-dessus de Cliâlons entre un avion allemand et' trois avions français, dont l'un était monté par le célèbre aviateur Terline. Deux des avions français ayant essayé d'encercler l'avion allemand, se sont mutuellement heurtés à 2,000 mètres de hauteur et se sont abattus. Terline continua le combat contre l'aviateur allemand, d'abord à coups de feu, puis, les munitions étant épuisées de part et d'autre, les deux a-vions furent lancés l'un contre l'autre, et, par • la violence du choc, furent tous deux détruits, en tuant leurs occupants. ■■■!! il, jiajsa» liR TROISIEME fififlEE DE GUEt^E Conférence du prof .von Rarnack, à Berlin. Berlin, 2 août. — Son Excellence le prof.-von Harnack a développé hier, devant dea milliers d'auditeurs, sa conférence intijfculiéa Au seuil de la 3e année de guerre, et comprenant trois parties : Sur quoi basons-nous no-i^ ire confiance? Quels 60nt les buts que noua ' visons? Que demande l'heure actuelle? Jeudi 3 Août 1916 „ » —M——— i CIIIQ CENTIMES 3™e Année - N. 665 - Ed. B

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title Le bruxellois: journal quotidien indépendant belonging to the category Gecensureerde pers, published in Bruxelles from 1914 to 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods