Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

51 0
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1915, 09 March. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Seen on 22 April 2019, on https://hetarchief.be/en/pid/445h99044r/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

ENVERS, Mardi 9 Mars 1915 Cinquante-septième Annee - No 17.253 flON ' RÉDACTION ijè/' 'A VLEMINCKX, 14 H ' - — "• Téléphone : 3761 LL0YD ANVERSOIS Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 franc la ligne sur double colonne. Émissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au lignomètre. — Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent. (Astronomie 10 mars Lever du soleil 6 h. 10 m. matin — ( 6.10) Coucher du soleil .... 5 „ 37 „ soir = (17.37) Lever de la lune 3 „ 57 „ matin = ( 3.57) Coucher de la lune . . 11 ,, 4 „ matin = (11. 4) Nouvelle lune le 15 mars . . 7 „ 42 „ soir =- (19.42) Premier quartier le 23 mars . 10 „ 48 „ soir — (22.48) Pleine lune le 31 mars 5 38 „ matin — ( 5.38) Dernier quartier le 6 avril . 8 12 „ matin — ( 8.12) Haute marée à Anvers Matin Soir 10 mars 10 h. 35 m. 10 h. 35,1 11 h. 22 m. (23 h. 22) 11 mars— h. — m. —h —; 12 h. 6 m. =-'12 h. 6) 12 mars— h. 44 m. — - h. 44; 1 h. 19 m. ■= (13 h. 19) Port d'Anvers arrivages du 8 mars Steamer Stad Goes, de la Hollande. » Têlegraaf IV, de la Hollande. Bateau-moteur Artois i, de Louvain. » Eclair III, de Bruxelles. Allège Maurice, de Merxem. .. ' puarailde, de Moll. Karhi.-Celina, de Moll. » LÉOiNTiNE, de Overpelt. » Nil, de Overpelt. » Rosalie, de Malin es. JOSEPH, de Turnliout. » principia, de Liège. « .\aiadk, de CharJeroi. » Semper Idem, de l'Allemagne. » Fendél 32, de l'Allemagne. departs du 8 mars Steamer Stad Goes, pour Bruxelles. Bateau-moteur Yier Gebroeders, pour la Hollande. Allège Denderboer, pour Boom. Jeune Alide, pour Appels. Rien sans Argent, pour Zele. Aéroplane, pour Ruysbroeck. JOHN BULL, pour Ruysbroeck. » Axa II, pour Moll. » Nivelstein iii, pour Moll. » Anna, pour Malines. » Bertha, pour Gaud. » i .amorinière, pour Liège. R. S. G. 16, pour rAllemagne. NORDDEUTSCHER LLOYD s|s SANTA FE pour l'Asie Orientale Le débarquement de la cargaison de ce navire sera commencé le 15 Mars. Les ayant-droit sont priés de s'adresser pour tout renseignement à von Bary & Co Agents Généraux. VILLE D'ANVERS avis Pendant l'année 1915, des marchés aux chevaux seront tenus aux jours suivants : Les mercredis, 24 mars, 21 avril, 26 mai, 23 juin, 14 juillet. 18 août, 15 septembre, 13 octobre, 17 novembre, 15 décembre. Ces marchés seront tenus à l'Avenue du Commerce, entre le Marché aux Chevaux et le Fossé aux Génisses. II est porté ;ï la connaissance des intéressés qu'à ces marchés il ne peut être fait de réqui- j sitions militaires et que l'exportation de chevaux ! est défendue par la loi sur l'exportation. ligue des petits COMMERÇANTS ET DETAILLANTS Avec l'autorisation de la police militaire allemande, cette ligue, établie en notre ville, a passé avec la société des Droits d'auteurs une convention, aux termes de laquelle cette dernière s'est dessaisie d'une partie de' ses droits concernant l'utilisation des pianos électriques ou automatiques. Il a été convenu ce qui suit : 1° Les intéressés qui payeront leur cotisation pour l'année courante, jouiront d'une réduction maximum de 25 fr. poulies pianos électriques et 12 fr. 50 pour les pianos automatiques, soit respectivement 5 fr. et 2 fr. 50 par mois, à compter du jour de l'échéance de leur contrat (au plus tôt le 15 août jusqu'au 15 janvier). 2° Ceux dont le contrat est déjà régulièrement pé- Irimé et qui, ne voulant pas le renouveler, ont cependant néglige de le dénoncer en temps voulu, auront la faculté de résilier jusqu'au 15 courant, inclusivement ; toutefois, une amende de 12 fr. 50, agréée à la fois par la Koinmandantur et par les deux parties, leur sera appliquée ; elle est payable à la résiliation. 3° Toute résiliation doit être laite par lettre. 4° La présente convention n'a cours qu'à partir du 5 mars 1915 ; elle n'a pas d'effet rétroactif. La ligne conseille à ses membres de payer ; pour ceux qui refusent, systématiquement, les stipulations susdites sont sans effet ; ils seront poursuivis comme si elles n'existaient pas. En cas de doute, s'adresser au bureau de renseignements gratuits, rue Reynders, 34, de 11 à 18 heu-res. _ Belgique chemins de fer Le.,prix des billets de chemin de fer est fixé- comme suit : l<) centimes par kilomètre en troisième classe ; 15 centimes par kilomètre en deuxième classe ; 20 centimes par kilomètre en première classe. On lie délivre pas de billets d'aller et retour. Les billets de première et de deuxième classe ne sont délivrés que pour les trains comportant réglementairement des voitureg de ces classes. L'avis suivant, concernant les passeports, est affiché dans les diverses stations du chemin de fer à Bruxelles : ■ Depuis le Ir mars, il ne faut plus de passeports allemands pour voyager dans les provinces de Bradant Nanuir. Luxembourg, Liège ! excepté les districts tle Liège et Vorviers) et Hainaut (excepté le district de Tournai). Les voyageurs doivent toutefois être munis d'une carte d'identité avec portrait » d'après un nouveau modèle » (?), laquelle est délivrée gratuitement par les maisons communales. Pour les voyages dans les autres provinces de logique ainsi que sur les lignes de chemin de fer françaises exploitées par les Allemands, il faut comme avant un passeport délivré par les autorités allemandes. » *** pouft faciliter le trafic deo * rch andises Les difficultés du trafic sur la ligne Herbesthal-Liége avaient forcé l'administration des chemins de fer à décider que les lettres de voiture lui fussent soumises à Liège ou à Bruxelles avant l'expédition. En égard aux retards causés par cette procédure, l'administration s'est décidée à admettre, à titre d'essai, tous les envois vers l'Allemagne et vice-versa sans autorisation spéciale, sauf les articles dont l'exportation est interdite. Les administrations des chemins de fer allemands ont été déjà mis au courant de cette mésure qui facilitera beaucoup les échanges. Pays-Bas le port d'amsterdam Amsterdam, 5 mars. — Pendant toute la semaine, il n'est pas entré plus d'une trentaine de navires, incomplètement chargés, dans la port de commerce. Les affaires stagnent. Le gouvernement hollandais a interdit l'exporta tion du bétail vivant, de la chicorée, des fèves de café, du bois, du plomb, du fer, du cuivre. Rotterdam, 8 mars. — *lîe Consulat Général Allemand. ;) Rotterdam, porte à la connaissance des intéressés que les passe-ports pour la Belgique, seront délivrés exclusivement au Pas-bureau. Boompjes. Nn 44, à Rotterdam. Steamer arrêté Christiania, 6 mars. — Le vapeur norvégien Terrier, faisant route de Vladivostock à Amsterdam, est retenu depuis le 25 février à Falmouth, les autorités anglaises voulant établir le droit de propriété de sa cargaison. Le pavillon neutre De l'adoption du pavillon d'une nation neutre par un navire de guerre, ou un navire marchand ennemi et des conditions nécessaires à l'usage du privilège du convoi maritime. La simulation du pavillon est-elle prohibée par les lois et les conventions du droit international ? Telle est la question qui -se pose à cette heure et qu'il est j! intéressant de résoudre. On considère, en règle gé-. uérale, comme illicites, dans la guerre lerrestre et dans la guerre maritime, les surprises et les strata gèmes qui impliquent une violation des lois de l'honneur militaire. Le fait d'arborer un faux pavillon n'a cependant été prévu et prohibé que pour les navires de guerre seulement et lorsque le fait se pose au moment où on veut commencer l'action contre l'ennemi et comme signal de l'attaque. Le règlement autrichien (n° 1476) est conçu en ces termes : « Avant que le feu ne soit ouvert, on doit hisser les couleurs nationales et les signes distinc-tifs du commandement. Dans les combats de nuit, on doit placer un fanal au-dessus du pavillon de poupe. » De son côté, l'article 121 du décret français du 5 août 1851, réglant le service à bord des navires de guerre, dispose ainsi : « Avant de commencer l'action, le commandant en chef fait arborer les marques distinctives et hisser les pavillons français sur tous les bâtiments. Dans aucun cas, il ne doit combattre sous un autre pavillon. Dans les combats de nuit, il ordonne qu'Un fanal soit placé au-dessus du pavillon de poupe.» L'usage du faux, pavillon par un navire de guerre ne peut jamais être légitimé, même à titre de représailles, dans les cas où il lui est imposé de hisser son propre pavillon. Le fait d'arborer le pavillon indique qu'on veut commencer l'attaque, et le caractère véridique du signal est affirmé par un coup de canon. Mais, si même, dans le cas où l'enemi userait du stratagème consistant dans l'adoption d'un pavillon qui n'est pas le sien, on peut se considérer comme autorisé à user de ce procédé pour annoncer l'action, les auteurs de droit international sont néanmoins d'accord pour reconnaître que tout commandant d'un navire de guerre peut hisser un faux pavillon, afin d'échapper à la surveillance et à la visité d'un navire ennemi, rencontré en haute mer. On peut déduire de cette règle que rien ne paraît s'opposer à ce que les navires marchands aient recours au même stratagème pour se soustraire à l'attaque de l'adversaire. Ils ne peuvent, en aucun cas, d'ailleurs, se dérober à la visite qui les oblige a déclarer leur identité, à montrer leurs papiers de bord et • à permettre de s'assurer de leur nationalité véritable, ainsi que de la nature et de la destination des marchandises qu'ils transportent. Les principes, que nous venons de formuler, reposent sur le règlement relatif aux lois de la guerre, rédigés1 par la Conférence de La Haye de 1907. L'article 23 F. de ce règlement s'exprime de la manière suivante : « 11 est notamment interdit d'user indûment du pavillon national, ou des insignes militaires de l'ennemi. » Il résulte, à la vérité, des commentaires, que ce texte n'a en vue que la guerre terrestre mais on est généralement d'accord pour en étendre l'application à la guerre maritime. S'il est interdit d'arborer un faux pavillon sur les navires de guerre, au moment décisif de l'action, il est absolument défendu de faire usage des signes distinctifs des navires-hôpitaux établis par la Convention de La Haye de 1907, pour se soustraire à la vigilance et à l'action des navires ennemis. Il n'en est pas moins vrai que les navires neutres font chose prudente, en adoptant des signes distinctifs qui leur assurent l'immunité et aient pour effet de les soustraire à l'action destructive des navires, appartenant à l'une ou l'autre des nations belligérantes.Si lé fait d'arborer un faux pavillon est regardé comme licite pour un navire de guerre, exposé à la poursuite de l'ennemi, et considéré comme constituant une ruse permise,v« a fortiori » en est-il ainsi pour les navires marchands exposés à la capture d'un navire de guerre ennemi ? Certes, cet usage est à déconseiller pour les deux catégories de bâtiments, mais à vrai dire, il n'a fait l'objet d'aucune prohibition formelle des conventions de La Haye, et nous ne pensons pas qu'il ait été prévu dans les diverses lois militaires des différents pays. C'est une lacune à combler. Il importe, toutefois, de remarquer que l'esprit du droit coutumier, dont les lois ont servi de base aux règles du droit international, est de ne poser aucun acte qui puisse être considéré comme une violation, directe ou indirecte, des devoirs de l'honneur militaire. Mais les navires marchands, qui usent de ce stratagème peuvent invoquer,, comme excuse et comme justification, qu'ils ne sont nullement assujettis aux obligations qui incombent aux navires de guerre. S'ils doivent reconnaître l'autorité des lois de police de l'Etat,, dont ils relèvent, ainsi que les dispositions réglementaires en vigueur dans cet Etat, ainsi que dans les ports dans lesquels ils entrent ; ils ne sont tributaires en général que îles règles de droit international privé, qui fixent, les rapports privés, ainsi que les droits acquis que peuvent posséder les créanciers dans-les pays, où les navires se-trouvent. Telle est la doctrine de Calvô, (Droit international, t, L p. 459 et suiv'antês) et de-Pasqua le Fiore Trattato di di1 ritto internazionale publico, 4e édition 1905, t. II, p. 584 et suivantes). Les règles du droit commun leur sont applicables ; et ils ne doivent pas être considérés comme des auxiliaires des navires armés, ni comme faisant partie de la flotte de guerre, à moins, bien entendu, que des dispositions législatives spéciales n'aient formellement consacré cette assimilation : cas auquel il ne devrait être fait aucune différence entre les navires de guerre et les navires marchands. On s'est demandé si les nations neutres, comme les Etats-Puis,. par exemple, ne feraient pas chose utile de faire usage du privilège du convoi, c'est-à-dire de faire escorter les.navires marchands, organisés eu convoi, par un navire de guerre qui les couvre et les exempte ainsi de la visite, lorsque le commandant, de ce navire donne le nom de chacun des bâtiments composant le convoi placé sous sa direction, et déclare sur sa parole d'honneur, par une affirmation mentionnée sur les livres de bord, que, a bord d'aucun-des bâtiments convovés, il n'existe aucune contrebande de guerre, ou aucun objet assimilé, transporté pour le compte ou à destination de l'ennemi. Mais il importe de noter que pour pouvoir user de ce privilège, tout gouvernement est tenu de réglementer, au préalable, l'organisation des convois -maritimes par des lois qui soient de nature à sauvegarder les droits des belligérants et à satisfaire aux exigences de la guerre.'Il est particulièrement d'imposer aux commandants des navires d'escorte, de n'admettre aucun bâtiment à faire partie du convoi, sans avoir procédé à un examen attentif de ses papiers et sans avoir constaté qu'il ne se trouve à son bord ni contrebande de guerre, ni objets qui lui soient assimilés, ni marchandises expédiées a destination, ou pour compte de l'ennemi. Un règlement de service rigoureux "sur la matière est considéré comme une condition indispensable pour assurer l'exemption de la visite aux navires faisant partie du convoi. Les principaux règlements pris jusqu'à ce jour sont ceux de l'Autriche-Hongrie, de la Pri sse et de la neutralité armée des puissances du nord formée en 1800. Rarement des rf'Tles à cet égard ont été prévues par les traités. L'organisation d convois exige, en conséquence, des conditions spéciales qui sont considérées comme des formalités préalablement nécessaires à l'usage de ce privilège. Evénements de M'jr SINISTRES, AVAR' L'S, ETC. Harpalion. Voici des renseignements précis recueillis au sujet de la perte de 1'Harpalion : Jeudi, vers midi, un bateau-liôpital belge rencontrait, à environ 40 milles du cap Antifer, un navire désemparé, sur lequel se trouvaient quatre hommes. Le capitaine du bateau-hôpital demanda à ces hommes s'ils avaient besoin de secours. Ceux-ci lui répondirent de transmettre un message sans fil pour envoyer deux remorqueurs. Présisément, à ce moment, arrivaient également sur les lieux deux torpilleurs français et un torpilleur anglais, qui envoyèrent le message, lequel fut reçu au bureau de la place. Immédiatement, on donna l'ordre à la Compagnie des Abeilles d'envoyer un remorqueur. A une heure de l'après-midi, le remorqueur, Abeille-XII sortait du port pour se rendre à l'endroit indiqué, où il arriva à la fin de la journée, vers six heures. Le capitaine aperçut alors un bateau qui n'était autre que I'Har-pat.toNj dont l'avant était très ,enfoneé. Les quatre hommes qui se trouvaient à bord étaient le second et trois matelots du steamer anglais Ariel. Voici dans quelles circonstances ils étaient montés à bord: Le steamer anglais Ariel du port de Hartlepool, midi, I'Harpalion, qui allait à la dérive. L'eau envaiii les cales 1 et 2 de la chambre des machines. Le capitaine de I'Ariel envoya alors quatre hommes à bord, afin de disposer une liaussière pour essayer de remorquer I'Harpalion ; mais, jugeant ses efforts inutiles, I'Harpalion piquant de l'avant et ne pouvant plus être gouverné, le capitaine cria à ses hommes : « Restez à bord, -le vais à l'île de Wight pour demander des remorqueurs. » L'Harpalion continua à aller à la dérive, et c'est dans cette situation critique que le trouva le navire-hôpital belge. Le capitaine de I'Abeille-XII, d'accord avec le commandant d'un des torpilleurs français, décida d'attendre l'arrivée d'un second remorqueur, I'Abeille-V, qui était sorti du port à cinq heures du soir. Dans cet intervalle, I'Harpalion s'enfonça de plus en plus, et quand I'Abeille-V arriva, il était complètement-coulé. Toutefois, les quatre hommes de I'Ariel avaient eu le temps de monter à bord de I'Abeille-XII. A quatre heures du matin, les deux remorqueurs quittaient les lieux pour regagner le port, où ils sont arrivés à huit heures. La Touraine. — Rotterdam, 7 mars. — A la- demande du capitaine du steamer La Touraine, celui-ci sera accompagné jusqu'à Falniouth par le steamer Rotterdam. Voir Lloyd Anversois d'hier). Onitsha. — Conakry, 4 mars. — On espère que les réparations au steamer Onitsha seront terminées le 7 courant et que ce vapeur continuera son voyage pour Dakar le 9 courant. N oir Lloyd Anversois du r> courant). Les glaces Hambourg, 5 mars. — Le port de Sundsvall est bloqué totalement par les glaces.Le brise-glace,qui a taché de faire une voie navigable est retourné dans le port. Il y a encore quelques vapeurs en charge. Suivant un télégramme reçu plus tard le brise-glace Prins Oskar est parvenu d'entrer au. port ayant à sa remorque le steamer Virgo, de la Finlande. Le blocus maritime Les deux chambres du Congrès des Etats-Unis ont pris le 4 mars une résolution autorisant le gouvernement à donner des instructions aux douanes, à l'armée et à la marine leur enjoignant d'interdire à tout navire de quelque nationalité qu'il soit, soupçonne de vouloir transporter des vivres ou du charbon destiné à des navires de guerre appartenant à une nation belligérante, de quitter les ports américains.Lancement de navires Londres, \ mars. — Il a été lancé des chantiers de la Gre'eiïock "and Grangemouth Dockyard Company Ltd le steamer à tanks Barendrecht, construit pour compte néerlandais. Le ^steamer sera pourvu de ses machines aux Pays-Bas et partira à la remorque avec une cargaison de charbons, comme lest. * * * Amsterdam, 6 -mars. — Le lancement du bateau-moteur à tanks Flora, a pleinement réussi. Il a été construit aux chantiers Vredehof, de la firme Wed. J. L. Ceuvel, d'Amsterdam, pour compte de la Petroleum Handels Maatschappij. Caractéristiques principales: 151' x 20' x 8' port en lourd - 200 tonnes environ. Le steamer est pourvu d'un moteur Krojnhout à 2 cylindres pression moyenne de 90 I. H. P. Le trafic anglais Rotterdam, 2 mars. — Le trafic anglais vers la Hollande et le Danemark est complètement suspendu. La ligne de Harwich à Liverpool a provisoirement suspendu son service par suite de l'augmentation des primes d'assurances et du refus de l'équipage de s'embarquer. La White Star Line à Liverpool suspend de même provisoirement ses services, l'équipage refusant de partir sans une augmentation de salaire de 25 %. Angleterre CONTRE LES GREVES Le gouvernement anglais vient de prendre une décision énergique. Par une communication adressée aux maisons travaillant à l'exécution des commandes pour l'armée et à leurs ouvriers, il décrète ce qui suit : 1° Toute grève doit prendre fin immédiatement; 2° La production régulière et le travail régulier doivent être assurés ; 3° Toutes les coutumes et tous les règlements restrictifs en vigueur dans les corps de métier doivent être abolis ; 4° Toutes les contestations relatives au travail aux pièces doivent cesser et cela au moyen d'un accord aux termes duquel le tarif adopté pour les salaires pour travaux pour la guerre n'entraînera pas un abaissement des salaires après la guerre ; 5° Il faut, s'il est nécessaire, se procurer des femmes pour la fabrication des obus et des fusées, travail qu'elles peuvent facilement exécuter ; 6" Eviter tout arrêt du travail par un recours immédiat à un tribunal gouvernemental ; ■ 7° Fournir, dans le cas des maisons de commerce, une garantie aux ouvriers qu'aucune mesure de nature à porter préjudice après la guerre aux travailleurs ou aux trade-unions ne sera prise. Le gouvernement a. fait suivre cette communication d'une déclaration de sir George Askwith, sir Francis HopwooÛ et sir George Gibb, d'après laquelle la cause principale de la production insuffisante est l'irrégularité des heures de travail dans les chantiers de constructions maritimes. La navigation italienne Par suite des mesures de représailles prises par la-France et l'Angleterre, les armateurs italiens ont décidé de ne plus envoyer de navires de commerce vers les ports allemands. Les cargaisons embarquées à destination de l'Allemagne sont débarquées sur place et les bâtiments italiens présents dans les ports allemands ont reçu ordre de se rendre sur ballast vers des ports neutres. INFORMATIONS FINANCIÈRES" BOURSE DE LONDRES Londres, 6 mars 6 mars j 5 mars 6 marsi 5 mars C*nsoU. . . 68 9/16 68 1/2 South. R ilway. .! — Répuo,,;; Argentine . 72 - 72 — Union A . . . ï23 3/8 i 122 1/4 4% Brésil . . . — WabM préf. . . — — 4% Japon . . . 70 - 70 - U.S. Kleel A. . Japon 1 esc. . . 88 1/8 88 1/4 Amalg. C. . . . — Mexique inter. . .1 Great Cobar. . pérou. ord. ... Coluinbia ... — — — Pérou, prêt. . . — - — — .. . 2'.;.'.. ... — I — Portugal. . . .i 54 — Mexic. pr. . . . — | — •. Russie 1889 . - Rock Isl. . . . — — | Marc, of A . . . Randmine . . . — _ _ Turquie. . . . Marine, pr. . . — i 3v> % Uruguay. . 63 — Shell . . . 5 % Uruguay . . — — Rio Tinto ... — Acht. Top . . . 98 1/2 , 97 7/8 Anaconda ... — Préf. d° A . . 101 Schib.. préf. — — — Denver t Rio Grande J ; Schib., ord. . . — Erie, oi 1 22 9/1 fî, ; 2— j Kon Petr. . . — - Missouri . . . l,'1/2 ! Escompte . . .1 1P?. M/2p. Ontario \. . . . — - - Argent .... 23 1 4d. 233/16d. Souîh, I acific . . ■ 86 7/8 ; 8o 1/2 I BOJRS'. DE JEW-YORK New-York, ( marc. 1e- 5 mars I 6 Mars ; 5 mars Hypothr.ques. . . nom. P4- 2" 1 ^tario&Western, or., 24 5 S 25 1'2 Changes.Lonri-. C.T. 4,81 35 4,8' 35 Nonnern ra..... ; ' - — 103 3/8 Chee :. Lon :r,60d. v. 4,7975 4.79 75 Norfolk&Western.ord 101 14 1 , ]•*■ Changes. Paris Vue. 5,27 : 5,27 — NorUVVest.4%c.obl 98 ! 98 — Ch-rje s.Berlin . 83 82 7/8 Pennsylvania. ord. — — 105 3/8 Ai ent .... 493/8 491/4 Philad. <v Read.. ord., 1451/8 l Philad.AiReao..lcpréf — - 85 — FONDS GreatNorthern,|epréf! — - 115 7/8 Amérique 2 p. c. obi. 98.5/8 98 5/8 Tex^s<fePacific, ord. 1 12 1/4 13 — Atch. '. <fe S. F. 95_ 95 — Southern Pacif.. ord. 83 7/8 . 84 3/8 Aich. T.<tS. F. a.ord. 95 1/4 95 1/2 Southern Railw.. ord.; 15 1/2 Atc.T.d S.F.Mgb.4% 92— 913/4 Southern Railw.,préf. — - 48 — Atch.T.<tS.F. a.p éf. 98 98 — Union Pacific, préf. 119 8,8 119 1/2 Am.Car&Foundryor., 42 1/2 42 12 Union Pacif.4 , obi. 95 1/4 95 3/8 Baltim. & Ohio, ord. : 67 3/4 68 1 41 Wab.S'Louis<£Pac.,o. *1/2 1/2 CanaQ. Pacific, ord.158 1/2 ; 158 3/4 VYab.S'Louis<tPac„pr 11/2 1 1/2 Chesap. & Ohio, ord. 41 5/8 42 Amalgamat.Copper,o 54 5/8 54 7/8 Chic. ANorth West. 0. 122 1/2 '22— AnacondaGopper.ord 26 1/4 26 1/4 Chic. Milw.<£St. Paul 0 87 1,4 873/4 U. S. Steel Corp.. -xd. 44 f/8 45 1/8 Rock Island ord. . - 5/8 U.S. Steel Corp.,préf. 104 5/8 105 — Am.Smelt<èRef.C°,o. 63 1/4 64 U.S. Steel Corp. 5% Bethl. Steel Corp.,ord 5'i 3/4 55 3/4 2'- H.Obi. 100 1/4 100 1/4 Denv.<£ Rio Grande,0. 6— 6 lntern.Merc.Mar.,ord: — Erie Railway, ord. . 22 — 22 1/8 Intern.Merc.Mar., pr. — — Erie Railw., Ie préf. 35 1/4 35 7/8 Americ.BeetSug..ord 40 — 39*7/8 Erie Railw., 2e préf. 28 28 3/4 American.Can. ord. 27 1/4 28 3/8 Erie Railw. Gen. Lien 66 1/2 Unit . Sugar C°, ord. 42 14 42 1/4 Illinois Central,ord. 103 1/2 103— Amer.Hide^Lealh ,pr 27 - 27 1/4 Kans. City South., ord : 22— Amer. Tel.&Tel., ord, 120 112 120 3/8 Kan--. City South., pr. 55 — 55 — Am.Tel.4 oconv.obl. 95-1/2 95 1/2 Louisv.<£ Nashv.,ord.i111 1/4 112 1/2 lntern.Cont.Rubber. 0 6 1/2 6 -1/2 Nat.Rlw.ofMex.,lpr. 16— 16 /2 Int. Merc. Marine Nat-Rlw.ofMex.,2pr. 4— 5— 41/2%. obi. 34 — 34 — r>' iss.Kans.<£Tex.,ôrd 10 — 10 Pittsburg Coal. ord 20 '/4 20 1 4 Miss. Kansas ATexasI j CentralLeather, ord. j 33 7/8 34 1/4 2®h.e.-obl.: 58~— ! 58— lnterbor.Metrop.,préfj 58 — 57 1/4 Missouri Pacific.,ord . I 12 1 8 lnterbor.Metrop.,ord.' 12-3/4 >2 3/8 N.-Y.Centr.<4Huâs.,o. , 83 7/8. StudebakerCor., ord.! 46 3/4 47"/+ •j. y -.j -• Liverpool, 5 mars. Arr.de Rio-Janeiro, 3 mars Arr.de NmiT70 U>ç c\c> mpr Leicestershlre (s). Martin Abbey (s) Barry 1>UU V Cilvo \ArCs Rangoon Bahia Blanca, 4 mars. MOUVEMENT DES STEAMERS ET DES VOILIERS Sound of J lira Partis pour Rotterdamsche Lloyd Vlaardingen Ittersum (s). Halmstadt Le st. 1 nsulinde, allant de Rotterdam à Java, a Barcelone, 4 mars. Arr. de Merak is), Amsterdam passé Cap d'Arrni le 7 courant. Diana s). Malaga Le st. Djebres, allant de Rotterdam à Java, est Rarti pour Navio-atinn «ir 1p Rhin arrivé f, Port-Saïd le 7 courant. Bacchus (s). Gènes Navigation sur le Knin Stoomvaart Maatschappij Nederland Saares 3 mars. Passé de , .if _ " : Le st. lanka, allant de Java à Amsterdam, est ar- Sarpedon (s). Lobith t mars Passes pour rivé à Gibraltar le 7 courant. Batavia à Amsterdam 6 Johanna, Le st. OR.a ni E, allant d'Amsterdam a Java, est ar- Pantellaria 5 mars. Passé de Belgique via Hansweert rivé à Singapore le 7 courant. Rijsbergen (s). Cha bonniere 5, Le st. Roepat, allant d'Amsterdam à Java, a quitté Emmahaven t. Rotterdam Belgique via Hansweert Suez le 7 courant. Gibraltar, 3 mars. Arr de Mémento Mori. Holland-Amerika Lljn \pollo(s), Amsterdam Belgique viâ Hansweert Le st. Maartensdi ik, est arrivé à New-York le 0 Passé de St Antoine, courant, venant de Rotterdam. 4 KoninginderNederlanden Belgique viâ Hansweert Le st. Westerdijk, a quitté Baltimore le 6 courant, s), Java à Amsterdam Petmnella, à destination de Rotterdam. Parti pour Belgique viâ 11 Campine 6 Apollo is) Valence 7 Schoonaerde 3. Nieuwe Waterweg, 7 mars Kediri s1 Java Aden, * mars. Parti pour Belgique viâ Hansweert Arrivés de Menado 's>. Japan (s). Copenhague Schoonaerde 5, 5 Ydun's Savannah Java viâ Londres venant du Japon. Belgique viâ Hansweert Nederland (s) Newcastle Londres. 5 mars. Arr. de Perim. 4 mars. Arr. de Maria Bard (s . Goole Calchas (si. Seattle Antenor (si. Batavia Belgique viâ H.insweert Ask (s , Stockholm Ceramic ts>, Australie Adelaïde. 3 mars. Arr. de Costnopoliet. TeaUs), Londres Demodocus <s) Japon Nestor (s), Liverpool Belgique vià Hansweert 6 Pacific (s), Galveston Ldina ist, Rotterdam Sydney 4 mars. Anive de Jos phine. Fulmar (s . Manche ter LIanst phen C..stle s), Miliiades (* Londres Belgique \iâ Hansweert Westland (s», Newcastle Cap Concepcion del Uruguay Ciedo Amstel « s ) - Rona(s). Rotteidam 3 mars. Parti pour Belgique viâ Hansweert Duiveland s>. » Scheldestroom (s>. Dunboyne Queenstown Vesalia Rotterdam (si l.eith Amsterdam Pensacola 3 mars Parti pr Belgique viâ Hansweert 7 lanBlockx s). Cardiff Mascor.omo (s). Helma Morch (s). Vlieland Vimeirii T.iomson Singapore Fredrikshavn Belgique viâ Sas van Gent Caleta Buena Brisbane River (s). ■ Medina (s) Savannah Buenos-\yres n;rprfinn rîp Vpnfp9 ' ï 01119 SïMONS à Anvers Suttou Hall (s) Bangkok Ile de Wight. 7 mars L>irecil0n de V eilieb . l^uuis onviwno, d Cliver*» Partis pour Passés de 5 Heimland 1 (s). Aberdeen Sliedrecht (s). POUR CAUSE DE DEPART Constance Catharina (s) B.-Ayies à Amsterdam Newcastle Ogsterdijk (s. Baltimore Tmnni-fqnfp Vpntp PllhlimiP Nanna (s). Londres et Newport News à R'dam llliptll ta.IlIt? V 1 UL>lll£U.C 6 Cari O. Kjellberg (s), Douvres, 5 mars. Passé de D'UN Gothembourg Tuborg 's» Ymuiden. 6 mars. vrr.de Rotterdam à Barry OR À ÎSJPi AT 5 Cliois), Santa-Fé Lizard, 7 mars. Passés de IL 1 JD£LM-U 6 Willy <s-, Newcastle 6 Prins Willem V (s), -m jr XX X I ** X^ Sunniva s). » New-Yo k A Rotterdam [X/\ S | I—£ Il I |H Eemdijk (s . 7 Callisto s), _£ V JL y / I J I I s I M \s I X Buenos-Ayrè» Rotterdam à New-York Lapwing (s) Londres Lundy Island 4 mars. Ifstroom s . » Passé de En bois de rose, noyer, acajou, bois laqué et doré, 7 Veerhaven sï. Iris fs) Pitchpin et autres. Beaux tableaux, beaux bronzes, San-Nicoias Port Talbot à Ta'ràgone 2 grands vases » Sèvres •. Commode du Musée Fon- Maashaven s; Rosario Falmouth, 4 mars. Arr.de tainebleau. Carpettes. Rideaux. Portières. Lustrés. Dag s, Goole Mentor fs> Yokohama Foyers à gaz. Glaces. Salon Louis XIV en tapisse- 8 Nourd Holland s Cardiff. 3 mars. »*arti pour rie. Meubles fantaisie. Porcelaines. Cristaux taillés. Newcastle Maroudio Inglessi s , Riche chambre à coucher en noyer avec lits ju- Betsy Anna (s , » Buenos- >yr<s uieau.x. Bonnes litéries. Salle de bain. Chambre' à Eemst 00m <s). Hull Barry, 5 mars Art. de couclier Pitchpin lits jumeaux. Plusieurs armoires Amstelstroom (s . Leith Roçkabill is», Rotterdam garderobes. Chambres de sujets. Lits Anglais. Col- Veglnstroom (si. Londres Partis pour lection de minerais. Papillons. Instruments physi- Partis pour 2 Durango (s), B--\yres ques et électriques. Cuisine complète, etc. 7 Banda (st. B.-Ayres 3 Dcchia s>. La Plat 1 BEAUX TABLEAUX Neptunus (s). Malaga Iro <s). Santa-Fé ^ , Pluto(s). Cadix Miltiâdes Embiricos .SI. François Lamonn.ere Henry De Smeth, Charles Prins dèr Nederland,n la Hata "olan?' ,Lou's AIta'V p', J Cl,ays. Charles Verlat. (si. Surinam Swansea 3 mars. ' rr de £erard Jacobs.; Emile Claus, Louis Van Engelen. Hellatrixts. Batavia Titans, Amsterdam Herman Van denBerghe Léon Delderenne, Conrad Biri (si Chilstiansiind Paitl pour Salmyhr, Julien Celos, G. Van Nuffel, A. Corti, Amsterdam (s , Leith Hero (s), Delaware Alexandre Rubinson. Zaan troom (Si Londres Blyth, 4 mars. Arr.de TT7T TTM 1 1 Starlirg (5). » Belvernon s , Rotterdam tlEiUL/l I 1 lVI/A.i\o Harlingen. 7 mars. Arr de Goole, 4 mars Arr de \ heures du matin et à 2 h. 1/2 de relevée, et 6 Leeuwarden s Londres Eimstad (s) Rotterdam au besoin jour suivant, par Louis Simons, entrepre- 7 Groningen (s), * Friesland is\ Harlingen rieur de .ventes et d'expertises, en la maison, Amu'et (s) Leith Lynn. 3 mars. Arr.de PAminn Min. T<tk s». Hull Johanna s) Rotterdam No 8, RUE GOUNOD, (près Chaussée de Malines) Rotterdam 7 mars. Arr. de KirKwall 2 mars_ ,xr.'",^e La vente se fait au comptant avec 30 % de frais. Veendijk (s). New-York l Platuria (s\ Philadelphie Partis pour 2 B alland fs). Galveston EXPOSITION Ceylon (s), Sandy Hook Dokka (s), Baltimore Mercredi 10 mars, de 2 à 5 heures. John P. BEST & Co CHARBONS domestiques et industriels S'adresser aux bureaux 36-37. PLACE VERTE-ANVERS SERVICE DE MESSAGERIES Auguste VEREYCKEN 32-32a, rue Picard, Bruxelles-Maritime Camionnage. Transport de marchandises dans toutes les villes autorisées. Service accéléré. CONDITIONS RÉDUITES DEMANDEZ TARIF DÉTAILLÉ Achat et destruction d' ARCHIVES CH. PIREE & Co Anvers, Rue de la 7 ulipe, 106-108. BEAUX-ARTS. — Exposition permanente de 10 à 5 heures (heure Belge) de tableaux de maîtres, « Salle Wynen », place de Meir, 47, et « Salle Buyle », place de Meir, 129, à Anvers. Direction : Guillaume Campo, adresse et galerie privée, rue du Paroissien, 4, à Anvers. Transports pour toute la Belgique de marchandises par service accéléré et à prix réduits S'adresser : 65, RUE SANDERUS, ANVERS. La maison s'occupe des formalités de sortie. Rhein- und See-Speditions Gesellschaft m. b. H. En charge pour DUISBURG & COLOGNE le bateau MANNHEIM 16 A suivre par des départs réguliers Pour frets avantageux pour TOUTES LES DESTINATIONS RHÉNANES s'adresser aux bureaux Canal au Sucre, 5, Hansa Huis AVIS. — Pour vos ventes à domicile, après : Décès, départ, cessation de commerce, etc., adressez-vous directement à la plus ancienne salle de vente de la ville, 9 et 15 Marché-au-Grains, direction : Louis Simons. L. DENS & Co Beurt AN VERS-GAND & vice-versa Le bateau moteur FRANCO BELGE VI, partira fin de semaine. Le chargement se fera au No 7 des bassins. Le service se fera régulièrement toutes les semaines. Prochainement départs réguliers pour BRUXELLES Pour frets et renseignements s'adresser à ANVERS : L. DENS & Co, Meir, 52. GAND : L. DENS & Co, Quai du Pont Neuf, 5 SEL DE CUISINE RAFFINE Arrivé " Karl Schroers 62 " Pour la vente s'adresser à KARL SCHROERS, Quai Van Dijck, 35. FIRME LECOMTE-ROEIS — Rue d'Egmont, 39-41 -- ne fait partie d'aucun syndicat ni d'une c^ciété de commerce TOUT-VENANT 80 0 0 gros Fr. 38.— Id. 60 0 0 gros „ 36. • ANTHRACITE provenant de nos meilleures mines belges : Pour poële-Cadé Fr. Z2.-~ Têtes de moineaux pour foyers Jaarsma, Godin, etc. „ 54. - Gailletins pour chauffage central „ 52.— Briquettes, charbons pour machines, etc., des meilleures MINES BELGES, aux meilleures conditions. Poids garanti. Service soigné. Livraisons hors ville-
This item is a publication of the title Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires belonging to the category Financieel-economische pers, published in Anvers from 1858 to 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods