Les Américains sont là

Les Américains sont là

Photo de profil de Redactie
Redactie 06 avril 2017 60

Lorsque la Première Guerre mondiale éclata, le président américain Woodrow Wilson avait gardé les États-Unis neutres. Une série d'incidents diplomatiques et militaires rendit au fil du temps cette neutralité intenable. Le 6 avril 1917, à la demande de Wilson, le Congrès déclara la guerre à l'Allemagne.

Dès ce moment-là, les États-Unis entrèrent officiellement en guerre, mais il fallut encore un certain temps avant l'arrivée effective des soldats sur le continent européen. Une opération militaire de l'autre côté de l'océan demandait en effet d'énormes préparatifs logistiques. Il fallut ainsi construire des centaines de bateaux neufs pour faire passer les soldats américains vers les ports français. En juin 1917, les premières unités de l'armée américaine arrivèrent en France. Le général John Pershing avait le commandement de ces troupes, baptisées American Expeditionary Forces. Les Américains étaient frais et dispos, mais le commandement britannique et français craignait leur manque d'expérience et de connaissance du terrain. C'est pourquoi les premiers militaires américains furent engagés sous commandement français.

Les Allemands ne se laissèrent initialement pas déconcerter par la présence américaine. Ils virent justement la fortune des armes tourner en leur faveur, car ils avaient conclu la paix au printemps 1918 avec la Russie. Ce qui signifiait que leurs troupes pouvaient être massivement transférées du front est à l'ouest. La décision des Américains de se ranger du côté des alliés ne constitua donc pas immédiatement un moment charnière.

Mais les troupes américaines s'étoffèrent rapidement. Vers l'été 1918, le général Pershing disposait déjà de plus d'un million de soldats en Europe et ce nombre ne fit qu'augmenter. À la fin de la guerre, deux millions de soldats américains combattaient. Ils jouèrent un rôle important dans l'offensive finale.

Des soldats et officiers avant leur départ pour L'Europe (L'illustration, 22/06/1918, p. 10)

Des soldats et officiers avant leur départ pour L'Europe, L'illustration, 22/06/1918, p. 10

 

 

Informations touristiques :

Flanders Field American Cemetery and Memorial (Waregem)

Ce cimetière militaire est le seul cimetière américain de Belgique où reposent des soldats morts pendant la Première Guerre mondiale.