Les Russes se retirent de la guerre

Les Russes se retirent de la guerre

Photo de profil de Redactie
Redactie 14 decembre 2017 60

Au printemps 1917, le tsar russe fut renversé. Un gouvernement provisoire s'empara du pouvoir et promit un régime plus libre et démocratique. Mais concernant la guerre, le nouveau régime fut catégorique : La Russie poursuivrait la bataille aux côtés des alliés jusqu'à la capitulation inconditionnelle de l'Allemagne. Une paix séparée n'était pas une option. Alors que c'était précisément le plus grand souhait de la population russe. La guerre avait envoyé une multitude de Russes à la mort et rendu le ravitaillement problématique. La population à bout de forces aspirait à la paix.

Vladimir Lenin l'avait bien compris. Avec ses camarades bolchéviques, il monta les habitants de Saint-Pétersbourg contre le gouvernement provisoire. Avec les bolchéviques au pouvoir, la guerre prendrait vite fin, fit-il miroiter à la population. Dans la nuit du 7 au 8 novembre 1917, les bolchéviques tentèrent leur chance. * Ils occupèrent le Palais d'hiver de Saint-Pétersbourg et chassèrent le gouvernement provisoire du pouvoir.

Lenin tint promesse. Immédiatement après la prise de pouvoir, il invita les parties belligérantes à une conférence de paix. Les alliés de la Russie ne donnèrent pas suite à la proposition, mais l'Allemagne et les puissances centrales bien. Le 15 décembre, les Russes et les Allemands conclurent un armistice provisoire. Ce qui signifia la fin effective de la Triple Entente, l'alliance entre la Russie, la France et le Royaume-Uni. Maintenant que les armes entre les deux parties s'étaient tues, les véritables pourparlers de paix pouvaient commencer. Ce qui mena finalement au traité de Brest-Litovsk, en mars 1918.

*Selon le calendrier julien, encore en usage en Russie à ce moment-là, le coup d'État éclata la nuit du 24 au 25 octobre. C'est pourquoi on parle de révolution d'octobre, bien que selon notre calendrier grégorien actuel elle a eu lieu en novembre.