Magasins américains

Magasins américains

Photo de profil de Redactie
Redactie 03 septembre 2015 66
Pendant la Première Guerre mondiale, la population belge était dépendante de l’aide alimentaire étrangère. Le Comité de secours et d’alimentation national joua un rôle primordial dans la distribution des denrées alimentaires importées. Il ouvrit ses propres points de vente dans lesquels la population pouvait acheter du sucre, du maïs, de la viande en boîte, du riz et d’autres produits de première nécessité. Les États-Unis prenant l’initiative de l’aide et de nombreux produits en étant issus, les points de vente furent bientôt baptisés magasins américains dans le jargon populaire. 
 
Les achats pouvaient uniquement être effectués dans les magasins américains avec une carte de rationnement. On essayait ainsi de répartir les produits disponibles le plus équitablement possible parmi la population. De nombreuses personnes n’avaient toutefois pas les moyens de faire des achats dans les magasins américains. Ils dépendaient entièrement des initiatives gratuites pour les nécessiteux comme les soupes populaires et les distributions de pain. Le comité de secours et d’alimentation national coordonnait tant la vente en magasin que l’aide. Les bénéfices des magasins américains permettaient au comité de financer ses initiatives gratuites.