Stabilisation du front jusqu’à l’Yser

Stabilisation du front jusqu’à l’Yser

Photo de profil de Redactie
Redactie 03 septembre 2015 0
En août 1914, les Allemands progressèrent vers le sud et l’ouest par la Belgique. Ils atteignirent rapidement la frontière franco-belge, mais furent arrêtés à la Marne par les troupes franco-britanniques. 
 
Le haut commandement allemand bouleversa ensuite ses plans pour tenter de marcher sur Paris par l’ouest. Les Allemands se mirent en route vers l’ouest et assiégèrent la forteresse d’Anvers. Après la chute de la ville portuaire, les soldats belges furent repoussés vers la côte. 
 
En octobre, l’armée belge se positionna sur un front de quarante kilomètres le long de l’Yser. Mais le haut commandement estima que les soldats épuisés ne résisteraient pas longtemps aux troupes allemandes proches. À moins qu’un obstacle naturel ne puisse les arrêter. On élabora en quatrième vitesse un plan pour inonder la plaine entre l’Yser et le talus du chemin de fer avoisinant. À marée haute, on ouvrit les écluses à l’embouchure de l’Yser, ce qui inonda progressivement la plaine. Fin octobre, la plaine de l’Yser était sous eau et la progression allemande fut arrêtée dans le Westhoek. La ligne du front allait à peine bouger au cours des quatre prochaines années.

 

Réactions 0

Plus de réactions