Un nuage mortel, la première grande attaque au gaz en Belgique

Un nuage mortel, la première grande attaque au gaz en Belgique

Photo de profil de Redactie
Redactie 03 septembre 2015 0
Le 22 avril 1915, les troupes franco-britanniques prirent peur lorsqu’elles virent un nuage jaune s’approcher de leurs lignes entre Steenstrate et Langemark. Lorsque le nuage atteignit les soldats, ceux-ci furent pris de violentes et douloureuses quintes de toux et leurs yeux se mirent à brûler. Cette première attaque à grande échelle au gaz mortel sema la panique parmi les soldats. Le matin du 22 avril, les Allemands avaient ouvert 5 730 cylindres de chlore gazeux. Le vent fit le reste. Les troupes allemandes, qui se protégeaient du gaz en nouant des chiffons humides devant leur bouche, parvinrent à ouvrir une brèche de quatre kilomètres de large dans les lignes alliées. Le général français Foch fit cependant rapidement venir de nouvelles troupes, enrayant ainsi la progression allemande.
 
Au début de la guerre, tant les troupes allemandes que françaises avaient utilisé des grenades lacrymogènes pour aveugler leurs adversaires. Mais celles-ci avaient peu d’effet. En 1915, les Allemands passèrent aux obus libérant des gaz mortels, l’attaque du 22 avril 1915 donna le ton et les deux parties utiliseraient souvent du gaz toxique lors des prochaines attaques.
 
Victimes britanniques après une attaque au gaz toxique, 10/04/1918, Imperial War Museums, Q 11586, Thomas Keith Aitken

 

Réactions 0

Plus de réactions