Wilson et la politique de neutralité

Wilson et la politique de neutralité

Photo de profil de Redactie
Redactie 08 novembre 2016 60

La nouvelle de l'invasion allemande de la Belgique ne laissa pas les Américains indifférents. Dès 1914, ils organisèrent des campagnes de grande envergure pour fournir de la nourriture et des vêtements à la « pauvre petite Belgique ». Mais une participation effective à la guerre n'était à ce moment-là pas à l'ordre du jour. Le président Woodrow Wilson n'était au pouvoir que depuis un an et demi et voulait surtout se focaliser sur les problèmes intérieurs. Il décréta que les États-Unis resteraient neutres dans le conflit européen et réservait à son pays uniquement un rôle d'intermédiaire. La déclaration de neutralité de Wilson fut accueillie très favorablement par sa base. Beaucoup d'Américains étaient en effet partisans d'une politique isolationniste.

À mesure que la guerre s'éternisait, il devint de plus en plus difficile de s'en tenir à cette neutralité. Un certain nombre d'incidents exacerba les sentiments antiallemands aux États-Unis. Il y eut ainsi la catastrophe du paquebot Lusitania, torpillé par un sous-marin allemand. Lorsqu'il apparut que 128 Américains avaient péri, une partie de la presse américaine appela à déclarer la guerre à l'Allemagne. On en arriva toutefois pas là. Les partisans de la neutralité étaient encore très forts. Lorsque Wilson brigua un deuxième mandat en 1916, son équipe de campagne le présenta même comme « l'homme qui évitait la guerre aux États-Unis. »

 

Woodrow Wilson voert het woord tijdens de verkiezingscampagne, Vlaamsch leven: zelfstandig Vlaamsch geïllustreerd weekblad, 19 november 1916, p. 7

Woodrow Wilson prend la parole pendant la campagne électorale, Vlaamsch leven: zelfstandig Vlaamsch geillustreerd weekblad, 19 november 1916, p. 7

Wilson fut récompensé pour sa politique et remporta les élections. Mais peu après, la situation changea. En janvier 1917, les Américains eurent vent que les Allemands tentaient de monter le Mexique contre les États-Unis. Ces derniers étaient en outre passés à une guerre sous-marine totale, qui menaçait les navires marchands américains. La neutralité n'était plus une option. Peu après le début de son deuxième mandat, Wilson demanda au congrès de déclarer la guerre à l'Allemagne. Cette déclaration de guerre intervint le 6 avril 1917.