De school bij het leger: tijdschrift voor de leden van het lager en middelbaar onderwijs = L'école aux armées: revue mensuelle pour les membres de l'enseignement primaire et moyen

421 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1918, 01 Juin. De school bij het leger: tijdschrift voor de leden van het lager en middelbaar onderwijs = L'école aux armées: revue mensuelle pour les membres de l'enseignement primaire et moyen. Accès à 19 juillet 2019, à https://hetarchief.be/fr/pid/6t0gt5g094/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Numéros 12 * v PUBLICATION AUTORISÉE PAR L'AUTORITÉ MILITAIRE JUIN 1918. L'ÉCOLE AUX ARMÉES DE SCHOOL BIJ LEGER REVUE MENSUELLE pour les Membres de l'Enseignement primaire et moven k TUDSCHRIFT voor de Leden van het Lager-en Middelbaar Onderwiis Rédaction ; R. GOBERT, I. M. I. 0., Sainte-Adresse , ( pour les mobilises. 3 fr. 50 Prix de l'Abonnement : { , ... ( pour les civils 4 fr. — Inschrijvingspriis : 1 V00r m,litail'en • 3 5< ( voor Tmrgers 4 fr. - A tous les Nôtres Il y aura bientôt un an, que notre revue, répondant à des nécessités très impérieuses, a vu. le jour. Avant de clôturer cette année, qu'il nous soit permis de jeter un regard en arrière et d'englober d'un coup d'œil l'effort fourni et les résultats acquis. Comme le disait si bien notre ami Pliilio, dans un des premiers numéros parus, nos communs efforts doivent tendre « à honorer nos frères qui ont glorieusement succombé dans l'accomplissement du devoir, à rendre.. service aux autres; à apprendre à mieux se connaître et s'apprécier; à éveiller le sentiment de solidarité et l'esprit de confraternité; à entrer en communion d'idées et de sentiments ; à tenir en éveil l'esprit de réflexion et de recherche spéculative ; à combattre la passivité intellectuelle, la torpeur spirituelle, l'enlisement fatal des facultés chez ceux que hante l'idée de danger et de mort; à entretenir l'enthousiasme dans les âmes jeunes, mais endolories; à attiser ce feu' sacré qui doit nous faire aimer notre mission d'éducateurs, comme étant la plus noble ét la plus belle et parce qu'elle confère une autorité morale bien supérieure à celle qui ne fait appel qu'aux règlements et aux conventions ». Nous venons de feuilleter les numéros parus de L'Ecole aux armées. Sur notre liste d'honneur, hélas! figurent, entourés des regrets et de l'admiration de nous tous, tant de noms coiinus de confrères vénérés qui ont glorieusement succombé en accomplissant jusqu'au bout leur œuvre toute de charité et d'abnégation. Nous avons constaté npn sans une satisfaction sincère et légitime que tous les articles publiés depuis notre parution reflètent un esprit de solidarité et de confraternité qui constituent de précieux et réconfortants augures pour notre action commune daus l'avenir. Dans un langage digne et ferme, nous y avons vu exposés les desiderata si justes et si justifiés du corps enseignant. Des centaines, des milliers de lettres nous ont exprimé à chaque envoi, la satisfaction qu éprouvaient nos confrères de voir enfin leurs désirs les plus ardents - ceux de l'existence d'un organe professionnel -- exaucés. L'existence de l'école aux armées est due à une initiative dont un jour on connaîtra tous les obstacles et toutes les difficultés; nous n'avons reçu de mandat de personne, mais le chiffre très ■ ,'uséquent des abonnés qui nous ont assuré une ,'dhésii n complète, voire enthousiaste, à notre programme, est là pour attester que notre point de vue est le leur et leur point de vue le nôtre. Constamment, nous nous sommes efforcés tic mériter et de conserver la confiance qu'ont placée en nous les lecteurs de notre organe. Nous n'avons pas perdu de vue que pour inspirer et. ne pas perdre cette confiance, si encourageante pour nous, il faut des garanties sérieuses. Une des plus importantes garanties, que nous nous , flattons de pouvoir offrir, intègre, est notre complète indépendance. Dans notre conseil de rédaction sont représentées les opinions et les nuances les plus divers; -;, les grands centres et la campagne, les Flandres et la Wallonie. Nous avons vécu au jour le jour, nous avenus vivoté même ; nous avons connu des crises graves, nous avons eu bieû des appréhensions- mais courageusement et sans faiblir nous avons tout surmonté, forts que nous somme- de la nécessité "érieuse de l'existence de notre revue et de l'accueil généreux dont elle jouit auprès de nos confrères. Si au point de vue de nos intérêts professionnels, nnilgré nos revendications tenaces et réitérées nous ne pouvons nous flatter d'avoir obtenu satisfaction, il n'en est pas moins certain que la parution de notre organe a causé un bien compréhensible émoi dans certains milieux jusqu'alors complètement inertes. L'exposé clair, substantiel et digne de nos revendications, reproduit dans chacun des numéros parus, est là pour témoigner que NUL ne peut ignorer que les instituteurs sont pleinement conscients de leurs droits et profondément indignés de voir ces mêmes droits systématiquement méconnus.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes