De stem uit België

492 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1915, 03 Decembre. De stem uit België. Accès à 23 mai 2019, à https://hetarchief.be/fr/pid/rn3028qs41/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Registered at the General Post Office as a Newspap Telephoon: Central 12 86. tmr 12 BIzsdz, De Stem uit Belgie I'Echo de Belgique Bureel : 55, Russell Square, W.C. Abonnement : îs, 6d. voor drie maanden. Subscription : îs, ôd, for three months. 2de Jaargang.—Nr. 11. Oplage 21,,000. VRIJDAG, DECEMBER 3, 1915. Abonnement voor Holland : 1 fl. 1 A voor Frankrijk. a £r. A iltC JLii. DE LAATSTE SEIIVISCHE STAD GEVALLEN. Réponse à un Catholique Romain.* "Je suis né catholique romain, et j'ai toujours placé en l'Eglise catholique romaine ma confiance et ma foi.'' Que penser de celui qui voudrait donner le change au candide lecteur par une profession de foi qui hurlerait avec ses sentiments intimes? La plus élémentaire honnêteté ne défend-elle pas de dissimuler sous la signature "Un catholique romain " une griffe que précéderaient opportunément les trois points symboliques? En ce qui nous concerne, nous abandonnons à celui qui nous lira le jugement sur notre orthodoxie. Monsieur le catholique romain s'évertue à faire pénétrer dans les milieux belges ses diatribes contre le chef suprême de l'Eglise. Etrange manifestation de catholicisme ! 11 nous apprend que l'Eglise a fait faillite parce que " Benoît XV juge les événements comme le dernier petit boutiquier venu..." Lui, Monsieur le catholique romain, vient de^ lancer dans le monde un brûlot qui le place d'emblee au premier rang des hommes d'Etat. La nouvelle qu'il daigne nous communiquer est bien inquiétante: "Et maintenant que le Pape a parlé, je dis avec les mécréants...' Pauvre homme ! il ne fallait pas que le Pape parlât pour lui faire tenir le langage des mécréants. Je le soupçonne même très fort d'être devenu "Un catholique romain " tout juste à l'occasion de la parole du Pape. "L'Eglise catholique a fait naufrage ! L Eglise banqueroute et naufrage tout ensemble, pour a fait faillite!" Si un catholicisme a fait respecter la variété d'images de Monsieur le catholique romain, ce doit bien être le catholicisme de celui qui fait cause commune avec les mécréants... Pour le coup, l'Eglise n a qu'à bien se tenir... Jetons, si vous le voulez bien, un coup d'œil sur le terrible dossier que brandit Monsieur le catholique romain^ faisant chorus avec les mécréants et fulminant ses arrêts vengeurs contre Benoît XV. Goûtons le charme poétique dont Monsieur le catholique romain enveloppe sa pensée : J attendais, •'j'attendais impatiemment comme on attend •'une pluie bienfaisante après de longs jours "do sécheresse, la parole de justice qui "aurait été en même temps une parole d espérance... C'est alors que survint la fa-"meuse entrevue entre Benoît XV et Louis "Latapie, rédacteur du journal catholique "'La Liberté.'" A vrai dire, nous ne nous doutions pas que "La Liberté" fût un 3°^" nal de sacristie. Simple vétille ! passons. M. Louis Latapie est, paraît-il, " ' un des pl^s *er" vents disciples' de Sa Sainteté." Encore une fois nous nous excusons de no.tre ignorance, mais, puisque Monsieur le catholique romain l'affirme, il faut bien se rendre, s'y connaît en ferveur, lui qui de toutes parts ' entendait ' monter des ' coeurs fervents.' un concert... de plaintes et de reproches." Chose étrange! Monsieur le catholique romain nous confie qu'il avait ferme les oreilles au récit de l'entrevue du très fervent Louis Latapie ! Mais du jour ou ce récit reçut un démenti aussi catégorique qu'autorisé, l'entrevue acquit une telle importance que le catholique romain en serine les oreilles de ses lecteurs et y consacre une bonne partie de son réquisitoire. Par surcroît de précaution, il s'énonce encore au mode conditionnel. Il se donne la peine de nous informer que sa longue attente^ avait pris fin et avec elle sans doute ses dernières hésitations : l'accusation se déroule en une série de superbes indicatifs. "Le Pape a parlé 'officiellement' (souligné "dans le texte) à Monsieur Van den Heuvel, "ministre de Belgique au Vatican, par l'in-"termédiaire de son secrétaire, le cardinal "Gasparri (nous restituons l'orthographe). "'Il a dit' que Louis Latapie, rédacteur '*) Un pamphlet contre le PaDe et signé ' Un Catholique Romain " a été répandu dans plusieurs familles belges. Un de nos abonnés y répond de bonne encre. Nous sommes heureux de mettre cette réponse sous les yeux de nos lecteurs. "du très catholique journal français 'La "Liberté,' avait mal traduit sa pensée. '"Il a dit,' pour en rectifier l'expression (?), qu'il permettait d'appliquer à "l'acte de violation du territoire belge, ses "paroles de l'allocution consistoriale. 'Le "Saint Père réprouve hautement toute injustice, de quelque côté, et pour quelque mo-"tif qu'elle soit commise.' "'H a dit' que le cardinal Mercier n'avait, "pas été arrêté dans le sens propre du mot, "et il a développé ce point de vue longue-"ment."'Il a dit ' que la nonciature apostolique " avait protesté auprès du gouverneur général "contre les mauvais traitements dont furent "l'objet certains évêques. "'Il a dit encore' qu'en ce qui concerne les " prêtres fusillés, les destructions des édifices "religieux et scientifiques, les souffrances "du peuple belge, il les a déplorés et il s'est "employé à les prévenir et a les atténuer. "Il a même à l'appui de son dire, rappelé "certaines lettres dans lesquelles il affirme! sa "paternelle bienveillance pour ses fils de " Belgique. "Il a rappelé encore son don de 25,000 lires, "accompagné de sa bénédiction, dont il a " fait envoi aux fils de sa très chère nation "belge..." Eh bien ! les voilà textuellement reproduits les fameux chefs d'accusation qui doivent confondre la papauté devant le monde ! Ne semble-t-il pas que Benoît XV a dit pas mal de bonnes choses et qu'il a eu quelque geste généreux? Encore Monsieur le catholique romain n'est pas sûr que l'action pontificale se soit pas bornée à cela. Après un profond soupir: "Hélas, c'est tout," pris de scrupule, il atténue l'expression de sa pensée en ajoutant "ou à peu près tout ce qu'il a dit." L'indignation suffoque notre bon apôtre : "Mais maintenant c'en est trop! Vous avez "parlé par la bouche de Gasparri, et vous "n'avez pas dit les mots qu'il fallait dire, les "seuls mots que le Christ aurait dits." Les mots que le Christ aurait dits en lisant votre prose, Monsieur le catholique romain? Très opportunément le Sauveur eût rappelé l'avertissement de l'Evangile: "Gardez-vous des "faux prophètes! 'Us viennent à vous sous "une toison de brebis et 'se parent du nom "de catholique romain'; à l'intérieur ce "sont des loups rapaces. Vous les reconnaî-" trez à leurs fruits ; ' le'ur langage les trahira : "ils parlent avec les mécréants et agissent "comme eux.'" Le Pape n'a pas dit les mots qu'il fallait dire ! Répondant à un ambassadeur, le secrétaire d'Etat s'énonce en langage de diplomate. Crime irrémissible ! pour le très fervent catholique romain, partout et toujours le style biblique est de rigueur. Que ne publie-t-il ce texte compromettant? Qu'il nous explique pourquoi fut interdite en Allemagne la publication d'un document où s'étalerait la révoltante partialité du Pape en faveur de la nation criminelle ! Comment le gouvernement du "Kaiser" pouvait-il prendre ombrage de "cette petite lumière falotte qui venait de "sourdre au Vatican, en lieu et place du phare "gigantesque qui aurait dû éclairer le monde !" La lettre condamne nettement, formellement la violation de notre territoire, voilà pourquoi elle met l'Allemagne mal à l'aise. Assurément cela n'est-il pas exprimé en termes de porte-faix. M. le catholique romain y trouve-t-il à redire? 2. "Il a dit que le cardinal Mercier n'avait pas été arrêté dans le sens oropre du mot et il a développé ce point de vue longuement." Le cardinal Gasparri altère-t-il la vérité au bénéfice de l'Allemagne? Toute la question est là. Libre à de simples mortels et à Monsieur le catholique romain d'élargir le sens du mot arrestation, de se servir des mots arrestation et autres pour accroître les torts de l'Allemagne. Une correspondance diplomatique, une mise au point doit écarter toute exagération et s'en tenir aux termes propres. Nous possédons un récit des "démêlés du cardinal Mercier avec les Allemands," récit dont l'auteur n'est autre que le cardinal lui-même. Confrontez de bonne foi ce récit avec la lettre du cardinal Gasparri, et vous serez frappé de leur concordance. Le récit du cardinal Mercier parut dans l'"Echo de Belgique," numéro du 13 avril, 1915. Hélas ! l'"Ècho de Belgique" est un journal franchement catholique, et ce n'est pas apparemment là que M. le catholique romain va puiser ses inspirations. Le secrétaire d'Etat a développé ce point de vue longuement. Laissons le lecteur juge des longueurs incriminées. "...Tel est plus "ou moins le fait. Si on veut l'appeler détention, rétention, ' piantonimento,' peu im-"porte au Saint-Siège; ce qui est certain, "c'est que le Saint-Siège, mis au courant de "ce qui était arrivé, ne manqua pas de faire " ses observations au ministre de Prusse. Il "est indéniable que l'on n'a pas toujours eu "envers le cardinal Mercier des égards qui "sont dus à un prince de l'Eglise, qu'on ne "lui laissa pas toujours la liberté à laquelle "il avait droit pour l'exercice de son minis-"tère épiscopal. 'Et chaque fois' le Saint-" Siège, gardien jaloux de l'honneur et des "droits de l'Episcopat, n'a pas manqué d'attirer sur ces faits l'attention du gouverne-"ment allemand 'suivant la manière la plus "appropriée aux circonstances,' d'autant plus " qu'il s'agissait d'un cardinal aussi docte et "saint que l'archevêque de Malines." Restons-en là, la citation suffira pour édifier ceux qui, à l'école de M. le catholique romain, auraient appris que les développements de la lettre ne visent qu'à innocenter l'Allemagne d'avoir arrêté le cardinal de Malines. Que les gens, sans responsabilité, trop prompts à la critique, veuillent bien peser ces mots : "suivant la manière la plus appropriée aux circonstances," qu'ils regardent d'énoncer des jugements imprudents et irréfléchis ! 3. Le Pape a rappelé son don de 20,000 lires. Pour apprécier à sa juste valeur cet acte de générosité, il est bon de rappeler les charges énormes qui pèsent sur le Saint-Siège, par le monde entier. La générosité spontanée des fidèles pourvoit dans une large mesure à constituer ses revenus. Or, la guerre a presque tari cette source: les journaux n'annonçaient-ils pas récemment l'impuissance du Vatican, faute de ressources, à faire des travaux urgents de restauration de la basilique de Saint Pierre? Benoît XV n'a pas seulement fait l'aumône à notre malheureux pays, il a en outre refusé d'accepter nos offrandes habituelles priant les Belges aisés de les affecter au soulagement de leur patrie. La pitié du Pape ne s'est pas limitée aux seuls Belges. Les Polonais eux aussi, ont souffert, autant et plus même que nous. L'invasion de la Galicie a ruiné des milliers de foyers, créant une situation lamentable aux femmes, aux vieillards, aux enfants abandonnés au pays, tandis que les hommes valides se sont vus forcés de rejoindre les régiments et de participer à une guerre qu'ils maudissent. Benoît XV a eu également un regard d'affection pour ces malheureux et un geste de bienveillance. Voilà son crime ! Monsieur le catholique romain ne rougit pas d'écrire ces paroles monstrueuses: "Vous avez regardé du côté de l'Autriche et fermé les yeux du côté de la Belgique sanglante." A bas les masques, Monsieur le catholique romain ! Vous voudriez nous convaincre que vous fûtes un fils soumis de l'Eglise, que votre apostasie date d'hier ! Il ne suffit pas de signer sous le voile de l'anonymat : Un catholique romain ! Dites-nous donc qui vous êtes! Votre nom, Monsieur? En attendant que vous en ayez le courage, nous sommes fondés à ne voir en vous qu'un imposteur, un anticlérical à faux nez. Votre pamphlet n'est point la manifestation d'une indignation vertueuse. De toutes parts il suinte la rage et le dépit ! La prudence de Benoît XV vous exaspère : il a flétri toutes les injustices et a nettement déclaré qu'au nombre de celles-ci se trouve l'invasion de notre sol. La sagesse l'a préservé de violences de langage, dé démarches inconsidérées qui eussent déchaîné sur l'Eglise catholique d'Allemagne de brutales persécutions. Par là il a déjoué les calculs haineux de la Franc-Maçonnerie. Ce que vous nous faites entendre, M. le catholique romain, c'est le cri de déception du fils de la Veuve. Il ne pourrait nous émouvoir, bien moins encore affaiblir notre attachement à l'Eglise romaine, à Benoît XV notre Pontife vénéré. Paul Sincère. Mgr. De Wachter heeft eenige misintentiën ter beschikking onzer priesters. Zij die er verlangen mo-gen zich tôt hem wenden : Bishop's House, St. George's Road, Southwark, S.E. Mgr. De Wachter a quelques intentions à la disposition de nos prêtres. Ceux qui en désirent peuvent s'adresser à lui : Bishop's House, St. George's Road, Southwark, S.E. Wat ik gaarne ' ' hoor " en "zie." "We zullen herbeginnen." Dat hoor ik gaarne, uit den mond mijner duurbare landgenooten. Dat isi een nieuw bewijs van de volks-spreuk : "een Vlaming troost zich altijd." "We zullen herbeginnen." En hun huizen zijn aan stukken geschoten, ingestort, uitge-brand : 't lijkt meer een hoop kalk en steenen en brokken hout, dan zelfsmaar de ruïne van een huis; en toch ze zullen herbeginnen. "We zullen herbeginnen." En hun lande-rijen zijn doorploegd, platgereden, platgetrap-peld, tôt modderpoelen herschapen of in gansch hun lengte met loopgrachten door-graven ; jaren zal 't duren, vooraleei een plantje groeien zal in die aarde met zeewater doordrongen ; de veerassen zijn uit-geroeid, weggevoerd of gestolen ; de zaden zijn opgeeischt of vergaan in den brand ; 't ziet er al dan veelbeloovend en winstge-vend uit voor den landbouwer, en toch—ze zullen herbeginnen. "We zullen herbeginnen."" En hun fabrie-ken en magazijnen zijn vernield ; hun werk-tuigen. en materialen -verbeurd verklaard en weggesleurd of verkocht aan spotprijzen : hun handel is te niet ; hun fortuin is op ; of werd gedoken, uitgegraven en ontstolen ; me-nig handelaar en koopmait leeft zijn laatste centen op, of, om die te sparen, doet een werk, soms veelal boven zijn krachten ; en toch—ze zullen herbeginnen. "We zullen herbeginnen." En de werk-man is met huis en geld en werk, de steira van zijn ouden dag, de hoop van zijn huis, zijn rechterarm kwijt in 't klein doeningsje, dat zoo goed aan 't gedijen ging—en toch— hij 00k, hij zal herbeginnen. Verleden week sprak me nog zoo'n werk-man aan. Het was een jonge man, die zor-gen moest voor vrouw en kinderen, nu dat ailes zoo peper duur is, en nog, en toch, in evenredigheid, de werkman niet betaald wordt. Hij 00k bezat eigen huis en eigen doening. Hij was gelukkig. En nu?... ailes, uitgebrand en gestolen ; enkel heeft hij nog zijn kleederen van gereformeerden soldaat. En die jonge man sprak zôô : " Ik heb niets over, maar 00k niet te kort, als ik ailes goed bereddere en zuinig er door ga. Doch, God schept den dag, en ik zal er 00k wel door-spartelen. Eens in 't land terug—ik zal herbeginnen.""We zullen herbeginnen"—dat hoor ik gaarne. Dat is echt Belgsch. Allen om ter moedigst en onwrikbaar in hun vertrouwen en in de fiere berusting van hun lot ; allen, van af onze jongens aan den Yzer tôt hun vaders die moeten vluchten zijn tôt in 't diepste der Pyreneën of in 't verste plekje van, 't gastvrije Engeland ! Voor Kleederen voor Heeren en Jongelingen naar aile keus en voor den == OORLOG, = opgemaakt of op bestelling wende men zich tôt de groote : : en vermaarde magazijnen : : THE DON, 27/30, Holborn Viaduct, E.C. Tr

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre De stem uit België appartenant à la catégorie Oorlogspers, parue à Londen du 1914 au 1916.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Sujets

Périodes