Informations belges

187 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1917, 13 Fevrier. Informations belges. Accès à 20 mai 2019, à https://hetarchief.be/fr/pid/6t0gt5g53n/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

N" 246 13 Février 1917 Informations Belges Observation importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée : lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas. de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première «le publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur source. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur source. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. Adresser les communications de service : 53, rue des Gobelins, LE HA.VRE (Seine-Inférieure) France. (xx). — La déportation des Belges d^ 17 à 55 ans a commencé autour de Bruxelles le 7 février 1917. — Un journal bruxellois, organe officieux de la « Kommandantur », publie l'avis suivant : « Tous les Belges, de 17 à 55 ans, de sexe masculin (à l'exception de ceux qui, pour le moment, sont dispensés), et habitent les commune-* désignées ciaprès devront se réunir le 7 février 1917, à Londerzeel, sur la place de l'Ecole ; ils devront être porteurs de leurs certificats d'identité. « 1. Malderen, Ramsdonck, Capellen-au-Bois, SteenhuflVl. à 8 h. 30 du matin ; 2. Opwyck, Melhem-Bellebeek, Maxenzeel, à 10 heures du matin ; « 3. Wolverthein Meysse, Brusseghem, Merchtem, à 2 heures de l'après-midi. « Les bourgmestres qui, ainsi que les premiers échevins, devront être présents, remettront à l'ofâciei chargé du controle, deux listes,mises entièrement à jour : « 1. De tous les habitants de la commune qui ont l'âge indiqué ci-dessus. « 2. De tous ceux qui, parmi les habitants, reçoivent des secours, soit de la commune, soit d'autres provenances. « Les bourgmestres seront rendus responsables si les intéressés n'assistent pas au complet et ponctuellement au contrôle ou s'ils ne s'y comportent pas paisiblement « Les intéressés devront être vêtus chaudement. « Us pourront apporter de petits paquets. « Bruxelles, le l«rfévrier 1917. « Der Kaiserliche Kreis-Chef Brussel . « Von Keszychi « Oberst. » On remarquera que les Allemands continuent d'exiger la collaboration des autorités communales à leur abiltraire mesure : 1°) en les forçant à établir des listes de chômeurs, 2») en les rendant responsa bles de la fuite ou de la résistance des déportables. (xx). — La terreur fait fuir les habitants de Lierre.— L'infortunée petite ville de Lierre, dans la province d'Anvers, bombardée et incendiée par les Allemands, subitencore,aujourd'hui, les traitements les plus inhumains. Les razzieurs y ont sévi, sans la moindre pitié. Deux Lierrois, ayant réussi à franchir le fil électrocuteur, sont parvenus en Hollande. Le 30 décembre 1916,on écrit à ce propos naBelgischeStandaard de La Panne (Belgique libre) (11 12 février 1917) : « Ces deux escapés ont apporté beaucoup d'informations au sujet de Lierre. Jusqu'ici 180 habitants ont été déportés en Allemagne, principalement des chômeurs. Une nouvelle séance de contrôle doit avoir lieu le 16 janvier ; on s'attend à voir enlever les hommes jusqu'à l'âge de 45 ans. Chacun voudrait fuir. » Un groupe de Lierrois comptant 45 personnes est heureusement parvenu en Hollande ; d'autres troupes d'hommes ont abandonné la ville, cherchant à gagner la frontière. La désolation règne dans les familles. (XX). — La protestation du prolétariat italien contre les déportations, va croissant. — 150,000 affiliés se groupaient, à la date du 27 janvier 1917, clans le nouveau parti socialiste italien, constitué à la suite d'une scission provoquée, dans le parti officiel, par l'attitude passive de sa direction au regard des déportations. Telle a été la faveur rencontrée au sein du prolétariat d'Italie par le nouveau parti, si grande est la réprobation que soulèvent dans les masses les razzias opérées eu Belgique, que le Carrière délia Sera (3 lévrier 1917) peut annoncer l'adhésion de 127 associations ouvrières groupant plus de 250,000 personnes. (xx) Les socialistes portugais manifestent en faveur des ouvriers belges. — Comme l'avaitannoncé le journal Vos do Operario (n" du 28 janvier 1916), organe des ouvriers portugais, des manifestations en'faveur des ouvriers belges, organisées par la Fédération socialiste régionale du Sud du Portugal, ont eu lieu le 4 février 1917. à la même heure, à Lisbonne, Porto, Santarem, Almada. etc. Au cours des manifestations de Lisbonne, une adresse, dont on trouvera le texte plus loin, devait être remise aux représentants des divers pays neutres. Malheureusement, d'après le Diario de Noticias (no du 5 février 1917), le tem ps ne favorisa pas la manifestation et force fut à l'imposant cortège, qui avait à sa tête les chefs du parti socialiste portgais, MM. Nulles da Silva, Antonio Abrantes et Teodoro Ribeiro, de se débander après avoir déposé son manifeste aux consulats du « Excellence, « Le parti Socialiste portugais, interprète du

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Informations belges appartenant à la catégorie Oorlogspers, parue à Le Havre du 1916 au 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Sujets

Périodes