Informations belges

151 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1917, 29 Septembre. Informations belges. Accès à 21 juillet 2019, à https://hetarchief.be/fr/pid/rn3028qf48/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

N° 470 29 Septembre 1917 InformationsBelges Observation, importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvellesde presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, encertains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un controle de leur source premiere de publication.On aura donc égard aux classifications ci-après : , (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de venté, n'a pu être contrôlée sur source. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur source. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. Adresser les oommunioaüons de service : 52, rue des Gobelins, LE HAVRE (Seine-Inférieure) France Les travaux, en Belgique occupée, du Comité National de Secours et d'alimentation. Les rapports sur les œuvres de secours en Belgique occupée que publie la « Commission for Relief in Belgium » donnent le montant des subsides versés par le gouvernement belge à la C. R. B. jusqu'au 31 mai 1917, soit 813,405,825 fr. 86 (£'32,023,851 8 sh. 3 d.). Cette somme a été distribuée par le Comité national de Secours et d'alimentation, notamment en : Secours aux familles privées de leur soutienF.214.655.019 25 Secours aux familles d'officiers »9.847.210— Frais généraux et salaires»91.643 84 Bureaux de bienfaisance»6.113.24107 Avances aux institutions d'enseignement»10.699.863 04 Avances diverses>»5.569.67147 Avances aux provinces et à la "Ville de Bruxelles»13.071.861 75 Avances à la Caisse d'épargne»17.000.000 — Avances à la Société coopérative d'avances et de prêts»140.443.338 61 Avances à l'Auxiliaire des Sociétés d'habitations ouvrières»2.836.800 70 etc.' Pour donner une idée de l'activité du département de l'approvisionnement du Comité national de secours et d'alimentation de Bruxelles,notons que le Comité national a acheté, durant les cinq mois unissant au 31 mars 1917, pour 233,491,623 fr. 47 de marchandises à la C.R.B. à Londres et pour 494,336 fr. 01 de produits en Belgique. Les ventes ont atteint le chiffre de 288,392,519 fr. 26 et le bénéfice fait durant ce laps de temps est de 13,854,272 francs 80. Enfin, ajoutons que, pendant deux ans et trois mois, jusqu'au 31 janvier 1917, le Comité national a versé : Commission de la protection de l'EnfanceF.4.064.000- Œuvres de'la protection de l'Enfance.. »254.000 — Aide et protection aux médecins et pharmaciens»182.880 — Orphelins belges»88.900 — Petites abeilles »5.080 — Diverses œuvres»8.975 63 (xx) — La vie nocturne de Bruxelles au 37me mois de guerre. — Toute agitation s'est éteinte dans la capitale. — Bruxelles, comme toutes les grandes villes, ne cessait point, avec le couvre-feu, de présenter le spectacle d'une animation qui, pour être moins trépidante que celle du jour, restait très vive quand même. Peu à peu, la guerre a éteint cette vie nocturne. Les restrictions alimentaires, l'arrêt de l'industrie, les crises du charbon et du transport, le deuil national quiétreint les cœurs ont tari les sources de la vieillegaieté bruxelloise dont les exubérances, jadis, prolongeaient leurs bruyants éclats jusque dans la nuit. Une feuille teutonisée de la capitale (17 septembre 1917) constate, en ces termes, la transformation : « Voilà encore un goût qui a passé de mode. Autrefois, les Bruxellois oubliaient volontiers l'heure, et H.y avait dans le centre de la ville, jusqu'à la venue matinale des maraîchers et des laitières, de l'animation dans les rues. S'il vous arrive maintenant de passer la soirée chez des amis, de vous attarder et qu'il vous faut, après cela, rentrer pedibus cum jambis à votre domicile, c'est à peine si vous rencontrerez âme qui vive ou même une fenêtre éclairée. Le brave agent est toujours là qui rêve à une étoile, à quelques kilos de pommes de terre ou bien, tout prosaïquement, à une tendre amie, mais l'éternel pochard, qu'inévitablement on croisait, n'est plus, ni le non moins inévitable Monsieur qui faisait, en rentrant, une scène à sa femme. La fenêtre du poète, — y en a-t-il encore? — s'est éteinte, de même que celle de Jenny 1 ouvrière, qui ne peut plus veiller, car il faut être économe de gaz. « Aussi les rues ont d'étranges résonnances ; la lune au ciel s'étonne de les trouver si vides, et les étoiles clignotent plus fort, histoire de mieux faire de l'œil au dernier des passants. « Bruxelles ronfle. » (xx) — La crise économique en Belgique occupée. — Le marasme de la batellerie. — La mort économique qui menace le territoire occupé de la Belgique tarit, peu à peu, toutes les manifestations de l'activité nationale. C'est, maintenant, au tour de la batellerie de souffrir ;.ainsi que le constate la presse teutonisée de la capitale : « Les voyages de chalands sur les voies d'eau parvenant à

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Informations belges appartenant à la catégorie Oorlogspers, parue à Le Havre du 1916 au 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Sujets

Périodes