Informations belges

184 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1918, 05 Mars. Informations belges. Accès à 27 juin 2019, à https://hetarchief.be/fr/pid/hd7np1xc72/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

INFORMATIONS BELGES Observation i lia portante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelle» de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit <ie nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première ■le publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui. tout en présentant des caractères suffisants de vérité. n'a pu être contrôlée sur texte de pi'esse ou sur document. (xx) signifie : information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe Adrfluaer les bommunioationa de wervioa : 29. rue Jacqnes-Loner, LE HA VRE (Selue-liifArleure) Pr«ac« Toute la Belgique se dresse contre V Aktivisme. — Le gouverneur général von Falkenhausen a répondu à l'arrêt de la Cour de Cassation du onze février, suspendant ses séances sans abdiquer ses pouvoirs en guise de protestation, par une lettre rendue publique où il lui reproche impudemment de faillir à ses devoirs et de manquer de patriotisme. II prétend'justifier l'arrestation et la déportation des présidents de la Cour d'appel et la suspension des membres de la Cour en disant que par les poursuites instituées contre les «aktivistes»,elle a commis un acte hostile à l'occupant. Falkenliausen avoue ainsi naïvement et officiellement que les «aktivistes» sont simplement les agents de la politique allemande. On est très satisfait en Belgique1 de constater que l'acte de la magistrature belge faisant son devoir légal ait acculé l'autorité allemande à se démasquer. On conlirme que les^llemaudà ont déporté M. Lé-vv, premier président, et MM. Ernst et Carez, présidents de la Cour d'appel. Ils avaient arrêté aussi le président Jamar pour le déporter mais l'ont relâché pour cause de maladie. Le mouvement de protestation de la population belge contre les menées activistes prend une ampleur prodigieuse. La suspension volontaire de toute activité judiciaire comme protestation contre l'outrage fait à la Cour d'appel de Bruxelles a causé une impression énorme, même sur autorités allemandes. De nouvelles listes de conseils communaux et de notabilités protestataires continuent à aflluer au llavre, portées nuitamment par des patriotes dévoués, à travers les lils électrisés et malgré la vigilance allemande redoublée. Le mouvement de protestation est particulièrement vif en Flandre où les notabilités du mouvement flamand sont parmi les plus ardentes à llétrir les 'aktivistes'.Toutesles classes et autorités sociales y prennent part. On apprend que tous les évêques belges, empêchés de se réunir, ont protesté séparément. Le Cardinal Mercier a protesté dans une lettre à son clergé lue en tête de son mandement de carême. Tout le haut commerce anversois a signé une protestation collective au chancelier ainsi que le Conseil provincial anversois.L'université, libre de Bruxelles a adressé au Conseil communal de Bruxelles une lettre d'énergique adhésion signée par tous les membres de son conseil d'administration et du conseil académique. Les députés et sénateurs de la Flandre Orientale ont tenu à envoyer un protestation séparée au chan -celier Hertling. Tous ces documents multipliés spontanément par ues-Louer, LE HAVRE (Selu»-ltifArlcure| fruuce des copies manuscrites, et dans des imprimeries clandestines, circulent de main en main en milliers d'exemplaires, excitant partout l'enthousiasme qui fait momentanément oublier les misères et les souffrances de l'occupation. Les autorités allemandes, débordées, ont pris le parti3d'interdire ofliciellement toute délibération sur des questions de politique générale telles que l'autonomie des Flandres et sur des pétitions aux autorités allemandes. Les contrevenants sont menacés d'être punis avec la plus grande sévérité et conformément aux lois de guerre. C'est l'aveu éclatant que l'administration allemande redoute «le laisser entendre la voix du pays entier dressé contre l'« aktivisme ». » Les Allemands interdisent aux Conseils communaux de delibérer sur la question de l'autonomie de la Flandre. — Le mouteinent de protestation des communes belges contre les «aktivistes » complices de l'Allemagne, a pris un tel développement, que l'autorité allemande a interdit, sous les peines les plus sévères, aux Conseils communaux, de délibérer sur la question de l'autonomie delà Flandre. Voici la traduction de deux circulaires allemandes sur ce sujet. La première est adressée aux administrations communales de la province du Limbourg, la seconde à ceux de la province du Brabant. « A MM. les Bourgmestres, « Il est arrivé à ma connaissance que, dans certaines communes, le projet aurait été conçu de soumettre aux délibérations des administrations communales, des questions de politique générale, par exemple, l'autonomie de la Flandre, ou des pétitions des bourgmestres et échevins aux autorités allemandes. C'est pourquoi je signale à l'attention des administrations communales et spécialement des personnes agissant au nom des communes, qu'elles doivent se borner à traiter les affaires regardant l'administration communale et qu'il leur est interdit de s'occuper des affaires regardant l'administration générale du pays. Les infractions à ces prescriptions seront punies conformément à la loi de guerre. « Hasselt, le 7 février 1918. « Le président de l'administration civile pour la province de Limbourg, (s) « Bazille. » * îfc # N° 624 5 Mars 1918

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Informations belges appartenant à la catégorie Oorlogspers, parue à Le Havre du 1916 au 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Sujets

Périodes