Informations belges

180 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1917, 30 Novembre. Informations belges. Accès à 16 fevrier 2019, à https://hetarchief.be/fr/pid/6w9668999w/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

N° 531 30 Novembre 1917 Informations Belges Oitejservsitioxi- importi&ate Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le cootrôle régulier ries nouvelle-! de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité. n'a pu être contrôlée sur source. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur source. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belçe. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe Adresser les communications da servioe : 29, rue Jacques-Louer, 1_,SS EX A.VKE (Seiu«-liilérieure> ■Kr»»™. Nouvelle cérémonie militaire au front belge. — Une allocution du roi Albert à ses soldats. — {Front belge, 29 novembre 1917 : d'un témoin oculaire.) Le roi Albert a procédé, mercredi, à une nouvelle remise de décorations à des officiers, sous-officiers et soldats de régiments de ligne et de chasseurs, qui se sont particulièrement distingués au cours des derniers raids et coups de main dans les lignes allemandes. Le Souverain était accompagné du colonel Tilkens, son aidede-camp, et de sa maison militaire. 11 a été reçu par le général Jacques, une des plus belles figures de la campagne antiesclavagiste en Afrique, un des héros des combats forcenés livrés à Dixmude eu 1914, où les troupes belges et les fusiliers marins de l'amiral. Ronarc'h rivalisèrent de vaillance et de stoïcisme. Après avoir passé les bataillons en revue, le Roi a adressé, en français et en flamand, quelques félicitations cordiales aux braves qui allaient recevoir la récompense de leurs exploits. « Leur vaillance », leur dit-il, « est pour la Patrie une garantie de son avenir. La Belgique sait que ses soldats la restaureront prospère, indépendante et libre. » Le Souverain a décoré ensuite les hommes de sa propre main et a eu pour chacun d'eux quelques paroles chaleureuses. La cérémonie s'est terminée par le défilé des troupes. En tête s'avance le 12e régiment de ligne, le régiment de fer de la divisionde Liège, celui qui, côte à côte avec le lie (jeligne, se maintint en octobre 1914, pendant onze jours et onze nuits au premier rang de la défense de l'Yser, y perdant plus du quart de ses effectifs et la moitié de ses officiers. A ce moment même, dans le ciel gris et maussade de cette journée de fin novembre, se produit une éclah'cie. Le soleil perce et fait rutiler l'or des inscriptions « Yser-Ditfmude » sur la glorieuse soie tricolore trouée de balles et d'éclats de shrapnells du drapeau du 12° de ligne, cravaté de l'Ordre de Leopold. (xx). — Solidarité franco-belge en Belgique occupée. — On trouvera ci-dessous, d'après une feuillebruxelloise teutonisée (no du il novembre 1917), une nouvelle preuve de la cordialité des rapports qui existent entre Français et Belges en Belgique occupée. < J'ai demandé », écrit l'organe stipendié à qui s'impose de jeter de la poudre aux yeux, f avant-hier, pour un mutilé français réfugié à Bruxelles — pour lui ou plutôt pour sa jambe de bois — un bout de caoutchouc. Un Lilloism'a apporté,dès hier soir, un « joint » qui pourra fort bien faire l'affaire. Ce matin il m'est venu un autre bout parfaitement conditionné, puis un autre encore, puis un quatrième qui m'a été apporté par M. Tyberghein, directeur d'une usine de caoutchouc à Menin ; puis une lettre charmante de la maison Yenatzy-Leleux m'autorisant à lui envoyer mon protégé «et d'autres victimes de la guerre qui seraient dans le même cas » ; puis une autre lettre non moins charmante du 41 de la rue de Berlin, à Ixelles; et, enfin, l'offre d'un habitant de l'avenue de la Brabançonne de faire, pour le pilon de ce mutilé, tout le nécessaire. » (xx). — Les mineurs anglais viennent en aide à leurs camarades belges. — Le bureau de la " British Miners Federation » (Fédération des Mineurs de Grande-Bretagne) a été officiellement autorisé à faire parvenir aux ouvriers mineurs belges, internés comme soldats de l'armée du roi Albert dans les camps hollandais, la somme de £ 1,000 (25,000 francs). (xx) — La manœuvre séparatiste allemande en Belgique occupée. — A propos d'une manifestation « aktiviste ». — Lettre d'un Flamand. — Les propagandistes « aktivistes » flamingants, stipendiés par le département politique de Berlin, ont tenu récemment, sous la protection des baïonnettes prussiennes et avec le concours d'éléments douteux recrutés dans le pays pour la circonstance, une séance publique dans un théâtre de Bruxelles. Au cours de cette assemblée, les » activistes » ont poussé l'inconscience jusqu'à proclamer, dans tin grotesque ordre du jour, la déchéance du gouvernement belge.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Informations belges appartenant à la catégorie Oorlogspers, parue à Le Havre du 1916 au 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Réactions 0

Plus de réactions

Emplacement

Sujets

Périodes