L'écho de Belgique

884 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1916, 10 Fevrier. L'écho de Belgique. Accès à 22 mai 2019, à https://hetarchief.be/fr/pid/086348j177/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

L'Echo de • »* et & '■ Belgique Bureau : 55, Russell Square, W.G. Abonnement: îs. 6d, pour trois mois. Subscription : is, 6d, for three months. lre Année.—No. 1. JEUDI, FEVRIER 10, 1916. Prix ld. HOMMAGE AU PRIMAT DE BELGIQUE. Notre Programme. " L'Echo de Belgique " qui publie aujourd'hui son premier numéro, répond à une nécessité que le désem-parement causé par l'invasion scélérate a fait surgir. Nous sommes, nous autres Belges exilés—et notre exil se prolonge au delà des premières prévisions—des déracinés temporaires. Si, suspectant —avec combien de raison—la bonne foi teutonne, sa conception de l'humanité, de la civilisation, de la justice et du droit, nous n'avons pas hésité à quitter le sol patrial souillé, sacrifiant sans arrière pensée et notre situation et nos intérêts, notre cher foyer peuplé de tous les souvenirs attachants si humbles soient-ils, dont il se parait, c'est que nous avons le sentiment profond de responsabilités et de nécessités supérieures : dérober à la Barbarie insatiable nos mères, nos épouses, nos enfants ; soustraire à une ingérence monstrueuse les ressources utilisables ailleurs de notre activité, de notre dévouement et de nptre patriotisme ; sauvegarder enfin notre indépendance de parole et d'action. Ne nous imaginons pas cependant, accueillis sur une terre hospitalière et généreuse, n'être jusqu'à la délivrance victorieuse que des épaves provisoires. L'affaiblissement moral qui en résulterait serait pernicieux. Pénétrons nous bien de ce qu'en abandonnant la terre aimée, nous emportions au fond de nous mêmes un patrimoine précieux et d'une inestimable richesse. C'est celui-là, qu'à l'heure présente, il importe surtout d'administrer, d'entretenir et de faire fructifier. Il est fait de l'ensemble de ces fortes traditions religieuses et morales léguées intactes par nos ancêtres, en dépit des tourmentes de l'Histoire. C'est cette mentalité forte, secondée par une foi robuste, un bon sens réfléchi, une ardente activité qu'il faut immuniser contre tous les dangers du découragement, de l'isolement, de la désorientation afin d'éviter de devenir, ce que nous appellerions des individus desaffectés. C'est là le grave péril de l'âme errante dont Montaigne disait, traitant de l'oisiveté " L'âme qui n'a point de but établi, elle se perd : car, comme on dit, c'est n'être en aucun lieu, que d'être partout." L'oisiveté certes, n'est point le reproche qu'il faut adresser à nos compatriotes. Elle répugne essentiellement à notre proverbiale activité. Plusieurs d'entre nous ont pu, par leur travail, résoudre le problème de l'existence, presque tous ont réussi à s'occuper en conformité avec leurs aptitudes ou leurs goûts. Cela était désirable ; à la longue, nécessaire. Mais pour chacun de nous, si efficacement remplies que puissent être nos journées, il est des moments de halte et de repos où l'âme humaine se replie sur elle même, songe, réfléchit et creuse. Ces relais de la conscience appor- AU GRAND CARDINAL! Lorsqu'il eût abattu la Belgique martyre Le monstre couronné, dans un éclat de rire, La recouvrit d'un voile, escomptant que l'oubli Blanchirait le poignard que le sang a rougi. Le Justicier passa!... Découvrant la Victime, Il immortalisa les vestiges du crime Et son réquisitoire accabla le bourreau Que poursuivra la Honte au-delà du tombeau. Mais l'hyène s'acharne et de sa bave impure Entreprend de salir cette Gloire trop pure ; Le Justicier est là pour venger son honneur : La Lumière au coupable inspire la terreur! Cher et bon Cardinal, en ces jours la Patrie Pose sur votre cœur sa tête endolorie— Comme l'enfant souffrant sur le cœur paternel— Et lève son regard vers Vous... et vers le Ciel! Et les siècles futurs, relisant notre histoire Inclineront le front devant votre mémoire ; Ils vous proclameront, ô Primat bien-aimé: " Gloire de la Belgique et de l'Humanité ! " Jean Marijnen. Moor Green House, Moselev, i févr., 1916. > ' v tent au fond de nous une acuité de vision plus profonde dans la tragédie sanglante où, forcément mêlés, nous vivons en spectateurs, acteurs ou victimes. Et les éparpillés que nous sommes, trop souvent se rongent le cœur, en ces heures d'anxiété, se souvenant du passé, se lamentant sur le présent, s'effrayant de l'avenir. Et l'âme vacille, s'embrume, se dissout parce que sans appui, sans guide, sans boussole, sans phare ! " L'Echo de Belgique " s'efforcera d'être tout cela. Il prétend à être davantage ; un ami, un confident. Il émet le vœu que 1'" écho " de notre loyale, bonne et saine Belgique puisse résonner, dans l'exil, au fond des cœurs, comme jadis l'angelus de nos lointains clochers, apportant le réconfort, le calme, la confiance. D'autres publications satisfont quotidiennement, par des informations rapides, la curiosité du public, en ce qui concerne les nouvelles des divers théâtres de la guerre. Ce n'est point là le but de notre œuvre. Ce que nous voulons c'est qu'à la lecture des écrits que nous publierons, le lecteur belge s'y retrouve lui-même, se sente chez lui, avec sa mentalité propre et ses personnelles aspirations, qu'il éprouve ce bienfaisant sentiment que la Belgique se remue toujours, qu'elle conserve toute sa vitalité, qu'elle pense, qu'elle agit, que la solidarité n'est pas un vain mot, ni sa force créatrice une chimère. Pour assurer l'exécution de pareil programme " L'Echo de Belgique " a acquis le concours de personnalités compétentes et distinguées qui traiteront les questions les plus importantes que soulève le bouleversement des temps présents ; questions morales et religieuses, d'ordre matériel et économique, d'avenir national et patriotique. Puisse notre effort être compris et secondé par toutes les bonnes volontés ! Quand sonnera la victoire et l'heure du règlement des comptes et lorsque nous foulerons à nouveau le sol de la patrie bien aimée mis en ruine par le banditisme organisé, ce ne sera pas de trop de toutes les forces morales et de toutes les énergies pour recommencer l'œuvre d'une Belgique plus belle et plus prospère ! Aidons-nous, le ciel nous aidera ! L'Echo de Belgique. o — La Religion des Réfugiés. Les réfugiés belges ont surpris également protestants et catholiques. On ne nous savait pas si gangrenés d'indifférence religieuse, sinon d'incrédulité positive. La Belgique avait le nom d'être un pays chrétien et l'on supposait, naturellement, que les émigrés belges seraient tous des catholiques convaincus et édifiants. Il s'en faut bien, et la désillusion a été aussi rapide que complète, notamment en Irlande, d'où je vous écris ces ! A

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre L'écho de Belgique appartenant à la catégorie Oorlogspers, parue à Londres du 1916 au indéterminé.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Sujets

Périodes