La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie

634 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1915, 17 Juin. La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie. Accès à 24 mai 2019, à https://hetarchief.be/fr/pid/dz02z1461k/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Jeudi 17 Juin 1915 N* 220 Jeudi 17 Juin 1915 LA BELGIQUE û»—^®aa* *<^^<4 ADMINISTRATION ET RÉDACTION gQg jOpj A B OUOTIOIE|V1 ' La petite ligne. ; fr. Si, Montagne-aux-Herbes-Potag-ères, BRUXELLES ^ ^ « Réclame avant les annonces 1 .OU BUREAUX : DE 9 à 17 HEURES ANNONCES ( Corps du journal "5-00 ■ • , j Faits divers 3.00 Jos. moressée, Directeur LE NUMÉRO s lO CENTIMES s Nécrologie 2.00 •J.' • riTWiiWriir^ii:nMrT»MBTrTimr/Wini>f,.'ri»ituinriiv>njfr!• i,, Tr-r.,TTT-^-.-^---r^^ m.»-j,?.>w.rTw,^-rr --n-^ sasism Aujourd'hui : SIX papes. LA GUERRE 318e jour de guerre Il .n'est pas excessif de dire quo la guerre dans l'Est est entrée dans La piiase la plus critique qu'elle ait connue depuis son début. Los opérations signalées aveo persistance dans la région de Siiawlen, le long de la Dubissa et dans le secteur est de Ivowuo, tendent à se développer; de nouveaux foyers d'hostilités se sont allumés en cas derniers jours, notamment à l'ouest du Niémen, sur la ligne Lubowo-Kalwaria, sui rUT2j/c au nord-est de Przasnysz et sur la JRawlia au nord do Botymovr. Enfin, loin de sà ralentir coanmo on aurait pu s'y attendre après cinq semaines d'une lutte gigantesque, la campagne en Galicie redouble de vioicaco et met Les belligérants aux prises de manière presque ininterrompue depuis la Pologne jusqu'à la Bessarabie. Lss Austro-Allemands poursuivent incon-tostablomeint en Galicie un objectif de vaste envergure, ot sans doute ne visent-ils pas à moins qu'à reconquérir totalement la Galicie, dont ils sont arrivés à réoccuper les deux tiers. Les coups redoublés qu'ils portent à l'armée russe ont pour but, sinon de l'amener à composition, à tout lo moins de l'affaiblir assez pour l'empêcher elo reprendre une offensive sérieuse avant une très longue période de réorganisation. En un •mon, il apparaît quo les Austro-Allemands mettent en co moment en œuvre le maximum de leurs forces, pour amoindrir la car pacité de résistance de leur adversaire dans l'£i>t jusqu'à pouvoir utiliser, sur d'autres théâtres de la guerre, une bonne partie des trois ou quatre millions d'hommes actuellement aux prises avec l'aimée russe. Il faut reconnaître que le plan audacieux qu'ils ont combiné à cet effet leur a jusqu'à présent réussi. Partis 1e 2 mai du front, de la Dunajec, ils ont successivement délogé les Russes do leurs positions sur la Wislocka, lo Wislock et le Ban, et les voici à mi-chemin de Przomysl à Lamborg. Simultanément ils ont l'orcé les Russes à évacuer les Carpatitcs de l'ouest au sud-est et les ont rejetés dans la vallée du Dniester, au delà duquel l'assaillant s'est maintenu au nord do la Bucovine. 1). faut attribuer ce revirement profond, radical et étonnamment rapide cle la situation militaire en Galicie — la chose, bien loin d'dtre un mystère, est quasi officiellement reconnue — à l'infériorité de l'artillerie russe. Certains indien — notamment l'im-possiiirrrré où ses batteries assiégeant Prze-mysi se sont trouvées do réduire au silence les forts de cette forteresse au cours d'un siège de plus de quatre mois — avaient antérieurement déjà mis en lumière le nombre trop limité de ses pièces d'artillerie lourvio et l'insuffisance de ses approvisionnements ea munitions. D'industrie russe indigène est incapable d'une production suffisante pour les besoins de l'armée. D'autre part, le gouvernement n'a rien pu, durant do longs mois, importer par lo port d'Ar-khangel, que bloquaient les glluces, ni par le détroit des Dardanelles, .resté fermé jusqu'ici malgré les efforts opiniâtres des Alliés. .La Russie, par suite, s'est trouvée prise au dépourvu, dès les premières manifestations ofX<\nsiyes des A ustro-Allemands en Galicie. Ceux-ci, supérieurement armés, grâce à leur industrie dont le rôle dans la guerre moderne s'affirme yérïtabLuai-cnt prépondérant, en ont profité pour inonder lit-téralement les positions russes d'une incessante avalanche de projectiles et renure intenables leurs lignes de défense successives. Quand la .Russie sera-t-oMo on mesure do remédier à cette situation périlleuse ? 11 est d'autant plus impossible de répondre à cette (question quo la solution en elcpend en première ligne du forcement des Dardanelles et de l'ouverture du Bosphore. En *<5ï%t,'''la capacité de trafic du port d'Arkliangol, d'ailleurs désàyantageusement éloigné du front de bataille, est extrOmL-ment limitée; l'aug- 1 mentation de la production des usines j russes en canons et en munitions n'est évidemment pas l'affaire d'un jour. Ou conçoit, dans ces conditions, que les Ijusses réclft&ffint instamment de tors jal-*lC3 . certains extraits de journaux russes sont significatifs à cet égard — un redou-itiSwL£c leair acfcîvitô sur le front dans 1 • I.;ç4 qu'ils jugent capables d'alléger, Fut-ce momentanément, la situation de leurs armées. est peut-être en vuo d'exaucer co légitime désir et d'obliger les Allemands à retirer du front rus.se une partie de leurs effectifs jxiut les transférer dans l'Ouest, que les Français accentuent leur, offensive a>u ,10I15^iTîCS' ' Berlin signaio' depuis dôTt?r^îTaY'sl taques réitérées de forces considérables. La nécessité do venir en aide aux Russes s'imposant aux Alliés, sans conteste il faut s'allendro à les voir mul-tiplier leurs efforts dans l'Ouest et entrer prendre sipiultanément de nouvelles et violentes attaques' contre '"les" "Dàrdaiïëllos.'" t * * % La situation ne s'est guère modifiée lo long du Dniester, sauf eu Bessarabie, où Vienne annonce que les Russes ont accentué leur recul vers Choltin eti le Pruth. Par contre, les progrès de l'offensive entreprise le 13 par l'armée von Mackenson retiennent impérieusement 1-attention. CcWie offensive se manifeste dans trois directions. TTnô première colonne, partie de . S.iénawa, remonte par le nord vers la frontière russe. A l'est du San, elle a combattu à Pi«ko rowice, située en face de Lezasyk à 10 kilométrés do celte, frontière. Ses. progrès éventuels auraient pour effet de compromettre la sécurité des troupes russes nui occupent, à l'ouest du San inférieur, la nn.n°a• arn^,rzGo-Rudaik, et couvrent celles îî' i SU€Î ^ la ^ogne, se sont maintenues dans le secteur Opatéw-Klimon- i i'îif la li"no ^'0'nawa-Jaro- bw, une r!l! i , austro-allemando marche air u te Ion* de la vallée do la Lu baoaow^a et de la voie ferrée Jaroslav Kawaruska, dans le but probable de con ( tourner les solides positions établies par lo: Russes à Grodek ot d'arriver ainsi à me nacer Lcmborg par lo nord. Enfin uno troisième armée, qui s'avanc< le long do la vallée de la Skto iiar le norc et le sud de Krakoviec, vise Jaworono, qu est à 25 kilomètres au nord-ouest de Gro dek. Cette armée coopère avec telle qui, i l'est de Mosciska, poursuit les Russes for cés par répercussion d'évacuer cote loca lité, et entreprend donc de front, des dcu> côtés de la voie ferrée Przemysl-Lemberg l'attaque de Grodek qui est la dernièr< coûverfcui'o de Lemberg. En même temps que se développe cet!< vaste opération, les belligérants se trouven en présence lo long du Dniester. Dca force 1 russes importantes réussissent à défendre 1 . f têtos de pont sud do Mikolajow, Zydaczovi et Halicz, tandis quo les Austro-At ematids qui ont franchi le fleuve plus au sud-est so maintiennent à Zalesczyki. Le plus oi moins d'officacité do la résistance que les Russos opposent sur le Dniester doit ctre rangé parmi les principaux éléments ca pables d'influencer la marche des évéue , monts dans l'Est. Sans qu'on puisse les tenir pour négli geables ou incapables de se développer pai la suite, les autres faits de guerre signalés par les communiqués officiels sont d'enver gure plus modes.e : ils appartiennent à l.i série des opérations accessoires, ayant pom but immédiat d'assuror la liaison dr-s armées belligérantes le long de l'immense front- do bataille qui s'étena maintenant do puis la Baltique jusqu'à la 'Bessarabie. • * • Sur lo front dans l'Ouest, empressons-nous de souligner une opération heureuse ilasa&.afls1;! .qui a réussi, au sud du pont élu chemin éle fer établi nrès do Dix-'inude, à faire passer un détachement sur 3a rive est de l'Yser. v Los communiqués do Paris sont assez ^sobres d'indications. Ils ne font pas apparaître la violence, signalée par Berlin, des attaques dirigées par les Français au nord d'Arras, attaques dont les Allemands prétendent assimiler l'échec à une véritable défaite. ; — — BUF1JV1ER Londres, 15 juin : L3 bateau-citerne „Desabia'; a été coulé par un sous-marin allemand, à hauteur de Firth of Tay. Londres, 14 juin : Los chalutiers ,,Jing James" et „James Leyman" ont été détruits samedi par des sons-maiins. Paris, 14 juin : Le navire marchand allcDHind „C'. F. Laeis^'', qui, au début de la guerre, avait été capturé dans les eaux chinoises, est arrivé hier à Toulon. Le vapeur allemand „Gerhard Rohlfs", qui avait été coulé le 31 septembre à Coco-beach et qui avait été ensuite renfloué et amené à Libreville, a été déclaré de bonne prise par le tribunal des prises. OkMense, 15 juin : Lo steamer „ilcngesnt", appartenant aux Sociétés réunies do navigation à vapeur, est arrivé cet après-midi, ramenant le capitaine, le maître-timonnier et 5 hommes do l'équipage du schooner „Salvador", qui a été L'iceuuié, le 2 juin, dans la mer du N'-ord, par un sous-marin allemand. Rotterdam, 14 juin : Ou dément aujourd'hui que le vapeur ,,Rotterdam'', de la IIolland-Amerika Lijn, aurait été arrêté ot conduit à Douvres. Ce bruit a pris naissance lorsque le „Rotterdam- a joté l'ancre près de Douvres. Cependant, co fait n'a rien qui doive éton-_ ner : presc|ue tous les navires hollandais, revenant d'Amérique, s'arrêtent à cet endroit pour permettre aux autorités" anglaises d'examinor leurs papiers do bord. Ymuiden, 15 juin : Lé chalutier à vapeur .,Letty", qui aurait dû rentrer dejjuis quelque temps déjà, est considéré comme perdu. Les comités directeurs des associations de pécheurs ont sollicité une audience ministérielle pour exposer la situation difficile qui leur est créée par les mines semées en mer.. Christiania, 15 juin : Des pécheurs norvégiens ont recueilli «ne caisse contenant des diamants valant 00,000 couronnes. Il est établi que co précieux colis faisait partie de la cargaison du „Lusitania". La caisse a été envoyée à son propriétaire à Londres. DÉPÊCHES: DIVERSES Londres, 14 juin : A la Chambre des Communes, en ré-ponse à une question, le sous-secrétaire & Etat à l'Amirauté déclare que les pertes en vies huîfîinnèi:, officiers et hommes, depuis lo commencement de la guerre, par -suite des naufrages de bâtiments de guerre, y compris les dockers et les autres, s'élèvent a G,4c0. Le „Btriwark» et la „Princess Irene" ne sont pas compris dans ce chiffre. Après cette question, un autre député demande s'il ne serait pas do l'intérêt public «le retarder l'enquête sur la perto du „Lu-sitania jusqu'à la fin de la guerre. M. As-quith répond : „La décision qui a été prise u ouvrir une enquête a rencontré une approbation unanime, et je ne vois aucune raison eio la retarder ou de la supprimer." * * # Borne, Î4 juin : Au Conseil national, M. Daûcpurt a développé une motion invitant lo Conseil fédéral à rechercher les moyens de combattre efficacement l'alcoolisme. Selon lui, le monopole de l'alcool n'a pas tenu ses promesses, et il y aurait nécessité de relever sensiblement le prix ete vente de l'alcool. Cependant, lo renchérissement serait dangereux, sans le corollaire d'une imposition mr la distillation des fruits, qui échappe au monopole. Ainsi la lutte antialcoolique loit commencer par une révision de l'aride constitutionnel qui a institué la régie le l'alcool. Le président Motta a répondu que le Con-'' -eil fédéral accepte la motion. Tout en dé-1 'endant l'couvro accomplie par la régie de, 1 ilcoals, il a reconnu le développement con-sidérablo de la distillation libre, qui em-1 ploie 3o,C00 alambics. Le Conseil fédérai ' examinera s'il doit imposer cette branche de la distillation ou la soumettre au monopole.J La morlon a été prise en considération à l'unanimité. , . Londres, 14 juin : ' .-I# Roi a désigné M. |gjiatjus vkii ; ap fonctions de lord-chanceîîer pêmr l'Irlande.3 Cette nomination règle une sérieuse dif-, ficulté/ ministénelle, qui aurait i)U so tra-J duiro par une crise susoeplible de ren- verser le gouvernement d/a coalition. * • « Nisch, 14 juin : D"après la nouvelle convention télégraphique serbojgrecque, la ville de Nisch sera reliée par deux lignes avec Salonique et dans une dizaine do jours directement] avec Athènes;1 si le trafic l'exige, une deuxième ligne directe "J\ isch-Athènes sera prévue. Depuis quelques jours tous les télégrammes arrivent de Salonique par fil. o » • Nancy, 3.4 juin : Un certain nombre d'obus ont été là noit-veau lances par les Allemands sur Pont-à-Mousson et les environs. A BoozviLle, une bombe incendiaire a mis le feu à des constructions légères dépendant des cités ouvrières. Plusieurs- habitants »do Pont-à-Mousson et des communes voisiiies ont encore été tués ou blessés. « * » Londres, 14 juin : Du incendie, dont' les causes n'ont pu être déteiminées, a presque totalement détruit des bâtiments couvrant une superficie de 3 acres à Port-Royal (ouest de Londres). Uno centaine d'ambulances automobiles elo la Croix-Rouge, qui étaient achevées et prêtes à être livrées; 200 voitures de livraison automobiles; une vingtaine ele" wagons pour le service de l'armée, qui' se trouvaient dans ces bâtiments, ont été anéantis, l^es pertes s'élèvent à 2 millions elo francs. L'incendie, qui elura vingt-quatre heures, a pu- être éteint après eta grands efforts. Ottawa, 14 juin : On annonce officiellement que la super-[ ficio .des, terres ensemencées en blé .est su-\ périeure de 15 _ p. o. .à., celle' ensemencée sTan dernier. 9 H Londres, 14 juin : Les prix du blé ont enexiro été diminués par le gouvernement de l'indo. A Londres, Ta }3aîsâe atteint "4 pence par hectolitre; . les prix so fixent en ce moment entre 1S et 18 sh. 1/2 par hectolitre, coni tre shellings payés vers la fin avril. A N'orihampton, le blé s'est vendu samedi à 17 shellings. » t> * Londres, 14 juin : On annonce que le Nippon Jusen Kaisha a l'intention d'établir prochainement un service direct de vapeurs entre l'Extrême-Orient et New-York, par lo canal de Panama.* * Besançon, î»l juin : Les Grands Moulins Tarragnoz, qui avaient été réquisitionnés par l'administration militaire, ont été déiruits par un incendie. Une enquête est ouverte. Pendant la guerre do i870-71, ces moulins avaient été aussi incendiés. » * * Londres, 15 juin : Les sociétés anglaises do chemins elo fer ont accordé un supplément de guerre do 10 p. c. à certains groupes d'employée âgés elo moins de 18 ans. Actuellement, 42,000 jeunes gens travaillent dans ces compagnies ; la moitié d'entre eux recevra lo supplément do guerre. „..**♦ N / Genève, 15 juin : ■ Les aviateurs Védrines et Brindejonc dc3 .VIoûlmais" " sont entrés coininé instructeurs dans lë corps d'aviation italien. CL ' * * - y ntfïtshîngton, 15 juin : L'ultimatum du président Wilson aux partis mexicains a fait impression. Les grands chefs Villa et Caran;{a ont promis do faire le nécessaire pour arrêter l'effusion de sang et pour arriver à une entente. Si cela se réalise, les Etats-Unis n'auraient pas à intervenir au Mexique. * «> * Vora-Cruz, 15 juin : Un train spécial vient d'amener 500 étranv gers qui ont fui Mexico. Ces réfugiés étaient accompagnés d'officiers mexicains et des consuls anglais et américain à Vera-Gruz.« ♦ * Londres, 14 juin : Ive Parlement suspendra ses séances en juillet et les reprendra en septembre. « » 'Rome, 15 juin î Le ministre du trésor informe que, à partir du 1er juillet 1915, lo payement des coupons des titres au porteur à l'étranger £ecâ fait en espèces métalliques au pair, su* présèntâtioiL~ dès (Ttrés "et" contre la déclaration (affidavit) qu'ils n'appartiennt pas à des personnes de nationalité italienne ou quô des sujets italiens, de^s institutions de crédit ou des sociétés résidant en Italie n'y ont aucun intérêt direct ou indirect. Le payement dans le royaume du coupon du 1er juillet de la Rente 3.50 % cominsn-cera lo 24 juin. » * « Berne, 15 juin : Les travaux du second tunnel dn Sim-plou n'ont pas été arrêtés, qnoiqne la mobilisation italienne ait enlevé un grand nombre d'ouvriers. Fin mai, 9,943 mètres de galeries étaient creusés, ce qui représente la moitié do la longueur totale du tunnel» Communiqués allemands Berlin, lô juin (Officiel de ce midi) : Théâtre de la guerre à l'Ouest. Les défaites russes ont encore une fois amené les Français et 1>js Anglais' à attaquer hier, avec de grandes forces, en divers endroits du front ouest. Les Anglais ont réussi, près d\ Ypres, à provoquer un certain recul de notre position au nord de l'étang de BeUewaardo. Le combat y continue. Par contres, eleux attaques menées par quatre divisions anglaises enire la rouie Estaires-La Bassée et le canal de La Bass 'e, ont complètement échoué. Nos vaiLants régiments wesx)haliens et des parties de la garde, arrivés dans cette région, ont totalement repoussé l'assaut, après des combats corps à corps acharnés. L'ennemi a subi de Lourdes pertes. Il a laissé plusieurs mitrailleuses et un réflecteur entre nos mams. Apres ces défaites du 13 et du 14 juin, l'ennemi ne s'est plus risqué à attaquer les positions de la hauteur de Lorettc, défendues avec la plus grande opiniâtreté pai nos Badois. Près de Moulin-sous-Touvent, le combat est engagé. Dans les Vosges, une tentative ennemi'.1 faite pour percer notre front entre les val-i^-s de 'a FVvht et delà Lauch a échoué. Dans cette région, on ne se bat plus qu'an nord-ouest de Metzeral et au llilsenfirst. Au surplus, les attaques sont dès à present repoussées. Théâtre de la guerre à l'Est. Dos attaques russes contre les positions allemandes dans le secteur de la Dawina (au sud-estdo Mariampol), à l'est d'Augus-Cowa et au nord de Bolimow, ont été repoussées. Notre offensive sur le front Li-powo-Kalwaria a progressé encore. Plusieurs localités ont été prises. Nous avons fait 2,040 prisonniers et pris 3 mitrailleuses. Théâtre de la guerre au Sud-Ouest. Au nord elo la Vistule supérieure, les troupes du général-colonel Woyroch ont repoussé les attaques russes contre les positions epie nous avons conquises le 14 juin. Les armées russes battues ont essayé hier, sur tout le front entre le San, au nord vde Sieniawa et les mftrais du Dniester, à H'est de Sam'oor, d'arrêter la poursuite des irmées alliées. Au soir, après de durs combats, les Russes étaient jetés hors de toutes -fleur» positions près de Kieplice (nord de - Sieniawa), au sud-ouest du secteur Lubas zow-Zàwadowka (sud-ouest de Niemirow). à l'ouest de Jaworow et à l'ouest do Sado-wa-Wisônia. La poursuite contenue. 1^'armée du général-colonel von Mackensen a fait, depuis lo 12 juin, plus de 40,000 pri-: sonniers et pris 69 mitrailleuses. Entre les marais* du Dniester et Zurattvno, les Russes ont gagné un peu de terrain. L'ensemble de la situation dans cette région est restée inchangée. ff t- t- Berlin, 15 juin (Officiel) : D'après une communication faite par le Premier Lord de l'Amirauté, le 9 juin, à la Chambre des Communes, un sous-marin a été coulé, au début du mois de juin, par les Anglais. Tout l'équipage a été fait prisonnier. D'une note que vient de publier le gouvernement britannique à propos du traitement appliqué aux équipages de sous-marins faits "prisonniers, il résulte qu'il s'agit du sous-marin allemand ,,U-14". Celui-ci n'étant pas rentré- jusqu*à présent de ses dernières entreprises, doit être consieléré comme perdu. Vienne, 1G juin. (Communiqué d'hier.) : Front russe. Par suite de l'offensive des Alliés, de violents combats se sont développés sur presque tout le front de Galicie.L'armée de l'archiduc Joseph- Ferdinand, après avoir conquis Sieniawa, progresse vers lo nord et le nord-est sur la rive est du San. Le château et la métairie de riskorowiee ont : été pris d'assaut hier ; nous avons fait de nombreux prisonniers. L'armée du général von Mackensen, en livrant des combats acharnés? progresse des deux côtés de Kra-kowice et marche sur Oleszyeîe. Les troupes du général Boehm-Ermolli attaquent les Russes à l'est et au sud-est de Mosziska, où de nouvelles positions ennemies défendent la région de Grodek. Au sud du Dniester supérieur, de gros effectifs russes défendent les têtes de pont do Mikolajow, Zydacvow et Halicz contre les .troupes alliées de l'armée de Linsingon, tandis qu'en aval les troupes du général Pflanzer-Baltin se trouvent devant Nizniow, Czernelica et à Za-leszczyki qu'elles ont conquis et où elles se maintiennent malgré toutes les attaques des Russos. Quelques groupes de cette armée ont, on Bessarabie, entre lo Dniester et le Pruth, obligé do nouveau l'ennemi à battre en retraite ; œs groupeïs progressent le long du Pruth dans la direction de Cliotin. Le nombre de3 prisonniers capturés en Galicie depuis lo 12 juin a encore augmenté hier elo quelques milliers. Front italien. Les Italiens ont de nouveau essayé vainement d'atteindre iios positions près de Tolmein et de Plava. Hier le calme a régné dans plusieurs secteurs du front ûo i'isonzo. Un parlementaire italien est venu demander juir armistice en vuo d'enterrer les morts ; nous avons dû refuser pour des raisons stratégiques. Sur la frontière de Oarinthie, des troupes du ,,Lai}elslurih" de Styrie o'nt pris d'assaut le petit Pal, à l'est du défilé du Plôcken, et ont repoussé trois contre-attaques de l'ennemi contre cette montagne. Dans la région-frontière du Ty-rol, l'ennemi a essayé de reconnaître nos oositions ; il entretient une canonnade inef ficace. A un endroit de la fontière, un ooste de gendarmerie a, sans subir de pertes, forcé une compagnie italienne, à battre en retraite et a fait 58 Italiens prisonniers. COMMUNIQUÉS OFFICIELS Constantinople, 15 juin. (Officiel du quartier général.) : Le 13 juin au matin, sur le front des Dardanelles, notre artillerie postée en face d'ArnBurnu a détruit la position epie l'ennemi a récemment établie pour ses lance-bombes, ainsi que ses positions pour mi-{.railleuses. Par le feu efficace de notre artillerie, un incendie, qui a duré une derni-heure, a éclaté en arrière des tranchées ennemies.Pendant la nuit du 13 au 14 juin, uno do nos petites patrouilles de reconnaissances est entrée dans les tranchées ennemies de Sedil-Bahr et a pris une mitrailleuse avec tous les accessoires, 15 fusils avec baïonnettes et une quantité de cartouches. Hier, un de nos aviateurs a survolé, avec succès, les nés Imbros et Lomnos et a jeté des bombes sur le camp ennemi de Lemnos. Nos batteries côtières ont bombardé hier les positions de l'ennemi près de Sedii-Bahr, ainsi que le dépôt des navires de transports de l'ennemi. L'ennemi, qui est presque journellement exposé au feu efficace do ces batteries, les a fait survoler hier par un aviateur, qui a jeté 7 bombes, sans obtenir un résultat quelconque. Il n'y a pas de nouvelles des autres théâtres de la guerre. Communiqués des armées alliées Paris, 14 juin (Communiqué officiel do 15 heures) : Rien d'important à ajouter au communiqué d'hier soir. Les troupeè belges ont jeté un bataillon sur la rive est de l'Yser, au sud du pont ele chemin de fer de Dix-mude, et so sont organisées sur le terrain gagné; el.es ont détruit un blockhaus ennemi aux aborels du château de Di-.mude. Dans le secteur au nord d'Arras, plusieurs actions d'infanterie se sont engagées en fin do journée. L'une nous a rendu ma très d'un ouvrage allemand à l'est do Lorotte, l'autre nous a fait perdre, sous un violent bombardement, une pai\ie des tranchées conquises dans l'après-midi, au nord do la sucrerie do Souchez. Sur le restant du front rien do nouveau. • * * Paris, 14 juin (Communiqué officiel do 23 heures) : Dans lo seotfieur au nord d'Arras, nous avons repoussé, dans la nuit de dimanche à lundi, plusieurs attaques contre nos tranchées do la route Aixnoulettc-Souchez, consolidé les positions conquises par nous à l'est de Lorette, gagné a droite do ces positions cent cinquante mètres environ et progressé dans la partie sud-est du , Labyrinthe". La lutte d'artillerie a été dans ce .secteur à peu près continuelle. Au suel est fd'Hébuterne, nous avons arrêté par un tilde barrage uno attaque contre nos tranchées do la route do Serre à Mailla-Mail lot. L'échec ennemi a été suivi el'un vio lent bombardement. Dans le secteur do la ferme Quennevièros, nous avons légèrement progressé dans les boyaux et dans les sapes ai infligé des portes sérieuses aux reconnaissances ennemies. La lutto d'artillerie a été toute la. journée assez vive. En Lor raine, nous avons porte nos lignes en avant dans la région d'Amberménil eti de la forék, de Parvy. Notre progression dans ce sec-leur se poursuit. * * * Romo, 15 juin. — Officiel du grand quar-tier-général : I^e long de la frontière du Tyrol et du Trentin, il n'y a rien d'important à signaler.Dans le district de Cadore, l'ennemi a continué ses attaques nocturnes contre le Monto-Piano, attaques qu'il avait p&*éparées, en certains endroits, pendant toute la journée par lo feu de l'artillerie des forts. Ces attaques ont été repoussées. Dans la vallée supérieure de Cordevole, notre artillerie a provoqué l'explosion d'un dépôt de munitions près de Corts et a endommagé les retranchement»! ennemis. En Carinthie, nous avons continué avec succè3 le bombardement de Malborget. * * * Péùrograd, 14 juin (Officiel du grand état-major général) : Le 13 juin, sur la Windau, nous avons repoussé, avec de fortes pertes pour l'ennemi, les tentatives réitérées qu'il a faites pour traverser la rivière, avec des forces importantes, dans la région de Liazkow. Nous avons arrêté également l'offensive des troupes eimemies qui avaient passé la Windau en aval de Liazkow. Le combat pour la possession des positions près de Shaw-Icn continue avexj des alternatives diverses; l'artillerie de gros calibre bombarde i Sh^wlen. Sur le front du Niémen et du Narew;-ainsi que sur la rive gauche do la Vistule,r L ennemi 11 a pas développé les attaques! commencées précédemment. Le 13 juin, au nord de Przsnasnysz, no4 tre infanterie, par une contre-attaque éner-l gique, s'est emparée do preîsque toutes les | tranchées avancées que l'ennemi nous avait! enlevées la veille. En Galicie, durant les journées du 12 et* du 13 juin, un combat acharné s'est déve^ lopoé sur le front depuis Piskorowice, suil lo San, jusqu'à Mosciska. L'ennemi a atîa-* qué en colonnes serrées sur le front do laf Lubaczowka, qu'il est parvenu à passer ■ rlans son cours inférieur, ainsi qu'entre la Lubaczowka et la Wiznia, où il a pris lo village de Tuchla. Sur le Dniester, dans la nuit du 13 et* pendant la journée suivante, l'ennemi a3 attaqué opiniâtrement, mais sans 'résultat! notre. tôle de pont sur la rive gauche dil Dniester, près du village Nizniow. . Lo 1.2 juin; nous avons entrepris, sur leï iront Zezawa-Zâleszczyki, une contre-atta-: pie hardie, • au cours de laquelle plusieurs iompagnies ont été repoussées. Le lendemain, dans là même région, un léfcachemtent do notre Opoltehenié a fait, au -ours d'une attaque appuyée par d'autres roupes, 400 prisonniers, parmi lesquels 3 officiez». Pétrograd, 14 juin (Officiel do l'état-ma-jor de l'armée du Caucase) : Dans la région el'Oity, nos troupes ont, :e 12 juin, repoussé une tentative d'attaque turque sur Ischkhan. Dans les vallées do Sewritsciiaï et d'Ol-tischaï, les Turcs ont pris plusieurs fois l'offensive contre nos troupes, mais leurs attaque» ont été vaines. Le 11 juin, nos troupes ont occupé la ville d'Akhlat. Aucun changement sur les autres parties élu front. Dépêches diverses Londres, lvi juin : Ilier soir, un incendie s'est déclaré dans le port de Londres. Environ 50 tonnes de kopra ont été elétruites. Le feu s'est communiqué à quelques allèges chargées de bois. » * * Londres, 15 juin : Des incendies, dont les causes sont encore inconnues, ont éclaté, dans la nuit do luneli, aux docks Victoria, à Londres, aux dépôts de coton, à Bootle, près ele Liver-pool, ainsi que dans la fabrique d'aniline, à Liverpool. * * * Londres, 14 juin : M. Léonard Lievellyn, directeur général du Trust charbonnier du Pays-de-Galles, a été nommé directeur du matériel au ministère des munitions. * ♦ * Londres, 14 juin : La ,,London Gazett" annonce la créatiey d'une nouvelle administration, dont le membres sont nommés par le ministre eles munitions. Elle est chargée de surveiller, dans les districts industriels, le débit des boissons alcooliques. * * * Londres, 14 juin : La ,,London Gazett" annonce une nouvelle diminution de l'éclairage public de la métropole. ♦ # Rome, 15 juin : Un décratô du ministre des finance*? d'Italie autorise une nouvelle émission par las Banques d'Etat do billets de elix lires, et co à concurrence de deux cents millions de lires. * « • Athènes, 15 juin : Los nouvelles envoyée» do province et des îles indiquent, dès à présent, que les gains, obtenus par les partisans de i*. v i u-naris sont :1s qu'ils assureraient à s <n parti la majorité à la Chambre. Il faudra toutefois tenir compta do petits groupiis non inféodés à M. Gunaris, mais qui soutiennent cependant le gouvernement sur les questions de politique étrangère. Des 316 sièges en compétition, 16G appartiendraient au parti gouvernemental. u * * Luriévilto, 15 juin : Cinq avions allemands ont survolé Lu-néville et ont jf.té une vingtaine <Jo bombes, qui ont causé beaucoup de dégâts matériels, ijnads qui n'ont pas fait de victimes.» • * Bâle, 15 juin : D'après des nouvelles do source privée ■ les négociations se poursuivraient entre l'Italie et la Suisse pour résoudre la question des importations et eles exportations. o « ♦ Amsterdam, 15 juin : L'interdiction d'exporter des pemuncs de terre a été provisoirement suspendue. * « * Lisbonne, 15 juin : Comme d'habitude après les élections, le ; président du conseil des ministres portugais a offert au président de la République la démission de tous les membres du cabinofi. Cette démission n'a pas été acceptée. * * * P»erlin, i5 juin : L'ambassadeur eles Etats-Unis à Berlin a fait part à la Wilhelmstrassc ele la décision prne par le gouverne;n,ent anglais, de soumettre les équipages prisonniers 1Ï3 sous-marins allemands au m "me trait rsncutl que les autres " prisonnioivs. Ces homm e ont été conduits dans les camps ordinaires. A titre do réciprocité, l^e gouverm ment allemand a fait aussitôt roconduiro dans les camps existants les officiers anglais qui avaient été, en guise do représailles, envoyés dans des maisons d'arrêt- pour officiers. Ils seront désormais traités comme les autres officiers. « * * / Berne, 15 juin : f Au Conseil national fédéral, avant que commence la discussion du rapport relatif à l'exercice 1914, M. Hoffmann, président (lu déparlemjmt-. politique, a parlé ele la censure qui e*t exercée avec beaucoup do tact. — Nous avons malheureusement, a-d-il dit}, à lutter contre une conception absolunnnfc fausse : à savoir que l'Etat est neutre, mais que chaque particulier peut agir à sa guise. Or, l'Etat est uno communauté de citoyens, et s'il a des devoirs à remplir, chaque citoyen suisse en a également. Il faut donc que personne no montre ses sympathies ou ses antipathies à l'égard des l>elligérants. Le Conseil fédéral ne souffrira d'ailleurs jamais qu'un groupe quelconque des belligérants soit offensé. 11 souffrira encore moins qu'on essaie de faire dévier le pays de sa politique de neutralité, comme certains tentent de le faire, et il compte sur l'appui de la grande majorité du peuple sai*«ô." M. Ador, lioéral conservateur, a exposé ensuite que la presse des pays neutres avait le droit de signaler les abus dans la manière do conduire la gn^ro. ,, 1/expérience quo j'ai acquise, a-t-il dit», ' comme président du Comité international de la Cioix-Rouge me permet d'as<uii?r que la presse a déjà fait er«ivr,e utile à ce point d3"vûe et a amené maintes arn Mir>r>f.,iTms>." Ije Conseil lodôral a approuvé lo rapport du département politique sur l'exercice 1914. ♦ * * Rome, 15 juin : Par ordre du ministère italien, tout le jfransifc de marchandises do l'Italie par la Suisse a été suspendu hier.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie appartenant à la catégorie Gecensureerde pers, parue à Bruxelles du 1914 au 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes