La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie

231 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1916, 16 Septembre. La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie. Accès à 23 mai 2019, à https://hetarchief.be/fr/pid/1c1td9pd7f/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Samedi 16 Septembre 1916 JOURNAL QUOTIDIEN - Le mimero : ÎO Centimes 3* Année. - N° 662i LA BELGIQUE PRIX DES ABONNEMENTS m 1Î3 (ost., T1DV. , déo.), fr. 6.90 | 2 mois (oct., nov.), 4.60 | 1 mois (oct.), 2.30 Le» demandes d'abonnement sont reçue» EXCLUSIVEMENT oux guichets des bureaux de poste. ADMINISTRATION ET RÉDACTION Si, Montagne-an^c-IIertjes-Potagères, J3JRZJXELZ.E3 BUREAUX : DE S à 17 HEURES Jos. MORESSÊE, Directeur , Petites annonces . ■ » ï « < la fr. 0.50 i Réclame avant les armoncos . — 1.25 PRIX DES ANNONCES j ^oriJS *u iournal " ®''°° ! Faits divers — 3.75 I Néerologie 2.50 Coin daj Eleveurs. ..... m i.00 U GUERRE 775' jeur de guerre L<» dépolies officielles m constatent pas 3e nouvelles modifications dans le bassin îlo la Somme, mais, il n'en faut pas inférer qu'après la très violente bataille du 12, lo calme s'y est rétabli. A la véiiiô, depuis trois jours les Anglais soivt 1 esi«.£» l'arme au pied, mais en revanche les Français ont continué Leurs attaques depuis lo secteur de OomUcs jusqu'au fleuve. Simultanément, ils ont eu à soutenir le choc do nombreuses contre-attaques allemandes, aussi bien au nord1 qu'au- sudi do la Somme, ci, c cs>t pour cola qu'en dépit Ce nouveaux combats très acharné, la situation se retrouve dans l'ensemble inchangée. * * * Les deux partis chôment sur ttout le front rui-^se, sauf dans les Carpathes, où les Russes entreprennent sans relâche dos attaques par masses, mais sans « t; e jusqu'ici parvenus à briser la résistance dws Austuo-Allewands.* * * En Or-or.t, les opérations tra.înen#. en longueuT en Transylvanie ; elles iard"euit à s'engager sur Io Danube, et continuent à se développer dans la Dobroudscha, sans qui*aucune donnée off'ciello permette d'établir les positibnsi respectives des armées en présence. En Gr^ce, les velléités offensives aie D'armée Sarra.l se précisent, notamment îles doux oôtSs cfo Vardar, dans la vallée do la Mog'lona et dans la région du lac d1 Cs-trovo, à l'ouest, duquel las Serbes vienre t de *e r'enir.nrer du massif montalrneuix do la Malfca Nizze. DANS LES BALKANS EN GRÈCE M;,tm, 15 septembre D'après/ une correspondance envoyée de Sa.loni(|ue a.u „Oorriere dolla Sera", les opénitions des armées do 1 Entente qui ont "ommenc'' le lo &ep.embre sur le fromfc ("e la Macédoine ont fourni la preu o que les AllMnands et les bulgares disposent de t or ces dont il ne fau.t jm» soivsrévciluer l'importance. Ils sont pourvus d'u^e arlil-'.erio do t;>ut< calibre et ont pour consigne le résister à outrance. Athènes, ]4 septembre Les légations et les consulats de l'En-lente sont gardes militairement. Berlin*, 14 septembre : Les officiers du 4e corps d'armée grec 'jui se rendront en Allemagne seront accompagnés de leurs familles. On ignore e.;coro le nom du général qui commande ce coqs d'armée. c Paris, 14 septembre : De l'Agence II a vas : — Mercredi, la Commission des affaires étrangères de la Chambre a pris connaissance des documents se rapportant à la question balkanique efc à l'action diplomatique de l'Allemagne à Athènes. La Commission a discuté ensuite la situation de la Grèce et a été unanimement d'avis que l'Entente n'avait pas à s immiscer dans la [politiique intérieure du pays, quoiqu'elle ne puisse pas rest.r indifférente à l'orientation donnée à la politique étrangère grecque. Toutefois, il faut avoir l'œil ouvert sur les intrigues H déjouer les manoeuvres' qui pourraicnti mettre en péril la s.'curitè des troupes do l'Emeute à Salonique, étant donné que los opérations militaires qui se déroulent dans les Balkans sont de nature à exercer ui o influence décisive sur la durée et le résultat de la guerre mondiale. La. Commission a exprimé l'avis qu'il fallait mettre fin aux pourparlers diplomatiques-, dont l'unique résultat est do permettre à l'ennemi de tirer profit du temps qui s'écoute en négociations. Athènes, 14 Septembre : Le Roi a prié M. Dimitrakopoulos de se charger de la constitution du nouveau cabi.;et. M. Di.uitïakopoulos a accepté en principe et sera vraisemblablement rc<;u aujourd'hui par le souverain. Après s être mis d'accord avec ce dernier, iL exposera son programme aux ministres de l'Ei.t:n:e et donnera ensuite au Roi une réponse délia itive. Milan, 15 septembre : On mande d'Athènes au „Se3olo" : — A Corinthe, il y a eu de nouveau des rencontres sérieuses entre venizélistes et réservistes. Le consulat français a (té attaqué. A Athènes, les manifestations contro l'Entende continuent. , Athènes. 15 septembre ; Dans le traité conclu ev.'fcre l'Allemagne et la Bulgarie, d'une part, et la Grèce, d'autre part, ij est acté tout d'abord que les g'ouive'rneme.its allemand et bulgare renouvellent les garanties qu'ils ont données a la Gr.:ce lors de l'entrée. des troupes germano-hu 1 «rares sur le terri toire grec Ces garanties sont les suivantes : 1" L'intégrité du territoire grec et los droits de souveraineté de la Grèce seront respectés ; 21' Les troupes germano-bulgares évacueront lo territoire grec dès que disparaî-tront les causes qui ont nécessité leur action miliîairc ; 3° La liberté individuelle, la proj ri-H') privée et la reli-Ton des habitants seront scrupuleusement respectées ; »l° La^ Grèce sera indemnisée pour tous les dégâts qui seront commis. EN ROUMANIE Bucarest, 15 septembre : La direction des armées roumaines opérant dans la Dobroudscha a été modifi'e. Le général Averescu a été nommé com man dant de la troisième armée, avec le général, Chrisioscu comme chef d'état-major. Le général Crainiceano commande maintenant la deuxième armée. Ix> général Georgescu, qui commandait l'armée de la Dobrondscilia, a ét$ relevé de son commandement et nommé at.aché militaire à Londres. Bucarest 14 septembre : I>e général Averescu a été nommé commandant en chef de l'armée roumaine du Danube. Avant la guerre, il commandait lo 1er corps d'armée- Il avait été désigné comme généralissime, mais ces fonctions ont <-tj assumées par le Roi. Pa.ris, 14 septembre : Les critiques militaires parisien® reconnaissent qu'il est exinAnement difficile en co moment die saisir le but. de l'offensive du général von Maokensen. Lo commandant] de l'armée russo-rouma.ine doit envisager toutes «os éventualités, mOrne celles d'une bataille rangée. Miï.an, 15 septembre : Commentant la situation militaire qui exiS'/o maintenant dans les 'Balkans1, lo ,,Corrioro cella Sera,J écrit que l'iniciatdve prise par les trompes germaiio - bulgares pourrait aoôaptir l'espoir jusit-fié q,ue l'éa»-tréo on- lice de la Roumanie avait fait naître. T1 fallait que l'offensive du1 général Sari-ail se fit et i- môme temps qui3 se dèclainc'aait La marche eni avant russo-rou-maino en Bulgarie. Mais avant qu'il en allât ainsi, les Geu-nfino - (Bulgares ont avancé dans la Dobroudscha pour rendre vaine une attaque des Russes et des Roui-mains. D'autre part«, il est hors de dov.te (|uo les Autrichiens, aprevs avoir raccourci leur front en Transylvanie, opposoronfl mai aU^nant une résistance opiniltie auix Roumains .dans les Sept-Moniagncs. En revanche, le manque d'unité daa s les opérations e-t la conséquence des hésitations du général Sarrail. Il est, en conséquence indispensable que les Alliés exécutent un plan d'ensemble qui empCche une fois d^ plus los effoirts de 1 Entente de res-■e.r vains et qui fasse en sorte que la Nie, toire ne soit pas retardée. jk Milan, 14 septembre : " On mande dio Biucarest auix' jerarnautx de Milan que les R'oumai.iS ont éy..cuii Cltii a ec Marleanu, au noid1 e-t de Si'istria. Les forcés principales russo«roumaines se i étireraient sur la ligr.e stratégique Cqejrna-vod'a- Constanxa. 'Berlin, 15 septembre : D-apœèô le ,y]3evîiaor Tagebla.'t'', le personnel de la légation de Bucarest) est loa>-jours retenu, à Oleaborg. , EN BULGARIE S,o.ri-i, 13 septembre : La So-braniô se réunira le lo octobre prochain. Sofia, 14 se,timbre : M. Papof, ministre de l'intérieur et ancien1 lieutenant-colosioH, désirant reprendre du service, a donné sa démission, qui a • tè acceptée par lo Roi. M. Radoslawof s'est chargé du portefeuille do l'intérieur. Sofia, 13 septembre : La récolte ayant donné un excellent rendement, de nombreuses vi les et communes ont renoncé aux subsides de guerre alloué» par l'Etat. Depuis le début de 1916, 42 mêlions ("'o leva ont été distribuas auix familles de. soldat». DÉPÊCHES_D1VERSES Paris, 15 septembre : I>e Sénat a aio[>té à l'unanimité le projet de loi relatif au nouvel emprunjfc de gv.ei'i-e à émettre. * « Paris, 14 septembre : Le nouvel emprunt de g'uerr'e français 5 p-. c. sera émis à 87.25 p. c. w * * Paris, 14 septembre : Mercredi après-midi, une violente altercation s'est produite dans les couloir» de la Chambre, qui vient do rentrer, entre les députés socialistes Brizon, Raifin-Dugens et Alexandre Blanc, d;un côté, et le député parisien Joseph Denais, rédacteur en chef de la „Libre Parole", de l'autre. La „libre Parole" avait accusé les trois socialistes d'avoir trahi la patrie» ♦ ♦ « Pari', 15 septembre : D'après les journaux, une explosion s'e;t produite dans la poudrière de Baronne. Les dégâts matériels sont irès importants. Deux personnes ont été tuées et .plus do vingt blessas. * * ♦ Paris, 13 septembre : 0:n vient de lancer à Saint-Nazaire le plus grand paquebot construit jusqu'à présent en France. Il a été baptisé „Paris" et fera le service entre le Havre efc New-York. Il déplace 37i,0()0 tonnes et pourra embarquer 3,000 passagers. » * * Luxembourg, |14 septembre : Les directeurs généraux, M'M. .Welter et Lefort, par.'ront très prochaineoiei'.t pour Copenhague et Stockholm, afin d<j s'y occuper do l'approvisionnement d'u' Grand-Duché, ainsi que de la question du transit. Us passeront également par Berlin pour re-gler le transit hollandais vers le Luxembourg.M. Welter, depuis quelque temps, est violemment attaqué i\ cause de sa politique alimentaire. Si son voyage ne donne .pas de résultats favorables, sa position pourrait être ébranl'e- T.a Chambre sera convoquée jeudi 21 septembre, à l'effet d'entendre ses explications;• 4c * Berne, 14 septembre : T-c gouvernement italien a dénoncé pour le 1er octobre prochain l'accord commercial qui avait été conclu pour un. temps indéterminé entre 1 Italie et la Suisse. Cette décision du gouvernement italien est de nature à créer d'es difficultés économiques à U , , Suisse. Aussi espère-t-on que les pourparlers qui vont s'engager permettront d' aiv-river à un compromis. * P * * Berne, 14 septembre : Une information de Christiania a annoncé que les reprêse tints de la Hollande et do la Suisse seraient priés d'assister à la prochaine Conférence des ministres des pays Scandinaves. Jusqu'à présent, lo Conseil fédéral suisse * a pas connaissance do pareille, invitation. » * » Rome, 14 septembre : M. Mada, ministre des finances, a adressé une iet-tre à M. Boseili, dans laquelle il déclare considérer comme indispensaÂiÛje, i>our des motifs fiscaux et sociaux, 1 introduction, après la guerre, d'un impOt progressif sur le revenu ; il a nommé, à cet eïïet, une Commission d'études se composant d"homuies compétents. * L. * it -y -Berne, 15 septembre : Le correspondant spécial de l'Agea co télégraphique suisse, toujours bien renseigné sur les affaires du Vatican, signale que le secrétaire des affaires ecclésiastiques extraordinaires, Mgr PuoeLli, a été nommé monco à Munich en remplacement, de Mgr Friihwirt. I o nonce du pape à Vienne, Mgir Scapinelli, serait nommé cardinal se-crémii'O d;Etïifi en remplacement du oartli-nal Gaspari. Mgr Teckschmi, soi s-oerô-(ai.re actuel, ne consent pas à conserver > e pioste, malgré l'insistance de ses a:m». * * * •Beime, 15 septembre : Au cours de sa séance d'aujourd'hui, le Conseil .-fédéral suisse a décidé dio créer à Bucarest un poste de chargé d'aifalres. * * Je Paris, 15 septembre : On mande de Saint-Sebastien au ^Tcmp^'' qu'un arrêté royal convoque le Parlement pour le 2f7. septembre. # « * Je Madrid, 15 septembre : Le leader des conservateurs espagnols, j\I. Maiura, a déclare, dans une réunion toniue à Djctrandaeb, à laquelJje assistaient G,CCO n^m.-Ivres du parti, que l'Espagne ne peut sortir de la neutralité irendant la guerre- M. Maura a annoncé qu i) nourrissait le vil* espoir de revenir au pouvoir et a réclamé à cet effet la collaboration die tous les libéraux. * # * Lyon', 15 septembre : On communique de Sainfi-Sébastietn1 au ,,Progrès do Lyon" une déclaration) d'u comité Rlomanoucs estimant quo la coiwo-ciiltion du Parlement à la date du- 27 sej> ! ombre démontre qu^ aucune divergénee de vues ne surgira dans la politique intérieure de 1 Espagne. Cola e t apparu d'à 1-leu'rs claipjanent depuis le discours de M. Maura. L'idée de la formation d'un n L uistèro national a été provisoirement, abanu donnée. La Haye, 14 septembre La deuxième Chambre vient d'O re siisio d'une demande de crédits extraordinaires pour la flotte. Ces crédits s'élève, t, pour le second semestre de 1916, à 3 1/2" millions de florins. * 4e * La Haye, 14 septembre : Le Bureau de correspondance de La Haye, parlant des bruits qui courent avec persistance malgré tous les démentis, et d'après lesquels on aurait l'intention de procéder à un essai de mobilisation do l'armée hollandaise, déclare qu'on lui affirme de la source la plus autorisée que l'on ne sait rien de pareille intention. * * « Amsterdam, 15 septembre : Les relations t'légmpîî.iques avec l'Angleterre ont été reprises en ce sens que l'Agence Reu'er et l'Agence Ilavas tran^-me.tent de nouveau les communiqués officiels des arm'es anglaises et françaises1. * * * Amsterdam, 14' septembre : La canonnière „Koetèi" a été mise à la disposition du colonel Kroesen, qui commande les troupes à Djambi. * * + Amsterdam, 15 septembre : D'après d'es informations envoyées des Indes Néerlandaises au „Telegraa£", deç tremblements de terre continuent à être nes>-sentis dans la région de Maos Idgoe, dans l îlo de Java. La population s'enfuit âbns la direction de l est-. Sur la rive occidentale du Scrjoe se sont produites dans le sol de larges crevasses d'où l'eau jaillit et d"où s'échappent des vapeurs de soufre. » * * Berlm, 14 septembre : Le Reic'.istag est coivo^ué en sance plénièro po'ar Le 23 s^'tembre, à 2 heures de l'après-midi. * * â Moscou, 14 septembre : On annonce que M. Ignatief, ministre de l'instruction publique, a récemment offert sa démission au Tsar, qui ne 1 a pas acceptée. Comme il existe des divergences de vues entre M. Ignatief et le président du Conseil, on interprète le refus du Tsar comme étant l'indice que la position de M. Stiirmer est ébranlée. , * * 4e Stockholm, 14 septcmlre ï On mande de Pétrograd : — Indépendamment ce la visite qu'il rend hebdomadairement au grand quartier général pour y faire 6on rapport, le président du Conseil, M. Stiirmer, s'est rendu une fois de plus au grand quartier où il a eu, avec le Tsar, une très importante entrevue. A son retour, il a confié à des personnes de son entourage immédiat qu'il irait prendie prochainement le poste d'ambassadeur de Russie a Londres, où il serait chargé de très importantes missions. Il a ajouté que ca poste a beaucoup d'attrait pour lui, parce qu'il s'agit de sauvegarder les conditions d existence de la l>ussie, qui sont me-nacées actuellement. * * * Pétrograd, 15 septembre : On vient de nommer un conseil financier qui doit prendre en mains, d'accord avec le gouvernement, la direction de toute la politique économique et financière de la n s'occuocxta surtout du commerce extérieur, des capitaux étrangers On Blus-sie, du développement des moj ens de transport, du déve'oppemeRit do l'abri oui tire et do l'industrie, de la réglementation à a commerce iitérieuic, de Lutilisation des richesses naiimrslles et de la solution à donner à tour es les questions économiques. * !k # Pétrograd, 15 septembre) : D'après lo ,.jGoloss Rusl.ij ', le Conseil des ministres s'est occupé do nouveau de l ii..ftrodluotiion de monopoles d'I t Qucique le pn»ésiden^, M. Sturmor, se fut déclaré en ravear de certains mio-nopcles, 1 avis du mi-n st're des finances, M. -Bark, et du ministre. de l'agriculture, M. Bobrinski, opposas aux moaop^es parce qu'ils sont nuisibde-et ruines t les iadustri -s visées, a prévalu. En conséquence, le Ccns-eil des ministres a décidé d arrêter tous les travaux préparatoires einti^fl'is eu vue de 1 i itrodaction des monopoles préconisés par M. Stiirmxir. * * ♦ Péfci-o^Tad', 14 sep.O'n'nre : La ain.té de M. -Bark s'étant r-'tiblio, lo ministre des finances a repris la direi lion de son dôparcemeut. * * 4c Pétrograd, 12 septembre : Le Conseil des ministres a examiné un nouveau projet monétaire, suivant lequel la valeur métallique des monnaies divisionnaires d'argent, de cuivre et de bronze, devrait correspondre à leur valeur nominale. Elles pourraient ainsi servir de couverture à la circulation fiduciaire. « * * Pétrograd, 14 septembre : Le „Journal de la Bourse" annonce que la crise do la viande est devenue si aigmi dans un grand nombre de villes do la Russie méridionale qu'on y mange jusqu'à des chamcarix. A Simferopol', on abat journellement deux ou trois chameaux. Le journal insiste pour qu'aucune espèce de comestibles ne soit gaspillé. l e manque de chevaux a décidé l'administration communale de Kiefif à ache'.er. des elnuneauK, qui seront employés au camionnage du bois à brûler nécessaire ;l la- ville. * * ♦ Pétrograd, 141 septembre : Nowoje Derewnja, un des faubourgs de Pétrograd, a été transformé en ville chi-noi-e et hébergera de nombreux -coolies chinois. ♦ * * Stockholm., 14 septembre : Le journal „Nia Dagl'igt Al'ehanda" demande, une fois de plus, que les Mes Alaiid soient considérées comme territoire neutre. I a b.aiû de Bothnie et. la mer d Aland étitnt par moitié eaux territoriales russes et suédoises, ce projet pourrait être facilement exécuté. D'autre part, on annonce que les îles Aland ne seront neutralises qu'après la conclusion de la paix. * # * Stockholm, p4 septembre : Diaprés des nouvelles reçues de Finlande, on se plaint dans ce pays de la stagnation des affaires. La Suède retient, en ce moment, dix millions do kilos de café destf.né à la Finlandfe, vraisemblablement parce que l'Angleterre a retenu, elle, toutes les cargaisons de café destinées à la Suède. Les taxes et les droits de garde perçus eu Suède augmentant sans ccs*se, les importateurs finlandais ont décidé d'exercer une action commune efc énergique pour mettre fin à cet état de choses, qui leur porte un sérieux préjudice. ♦ * * Stockholm, 15 septembre' : Le déiputé baron Palmstpema publie dans le ,,Sozial DemoCira cn" un article dans lequel il f't rassortir que l'imminente conférence des ministres se propose également de dl-libérer au su>t- de la position à prendfre par les neutres lorsque s'engageront des pourparlers en vue (fe la paix. Il no faudlra pas permetlre qme l'un ou Vau't-ro des groupes des grandes pmslinces intér«ss-ées prenaie seul unie décision : les r.eutres eux amai devront être eute.idus. Il est du recte vraisecubliibie que non seuileaie.it les Etats scan. linavcs, mais aussi la Suisse et la Hollande marcheror t d'accord à cet égard1 avec les Etats1 du Nord. , *** V Londres, 15 septembre : Le ,,Daily Telegraph" apprend de Dry-rivers ^[îrovince c.o Quebos) qu'un membr-e nationaliste du Cabinet. M. Borden, a dit, dans une réunion de conservateurs, que le gouvernement' canadien ne songe pas à instituer le service obligatoire. * * * Tokio, 15 septembre : Divers cas de choléra ont éclaté à Tokio. SUR MER Ilelsingford, 14 sep e:nbre : La ;navigatioii ccnmei'ciale cniire la Suède et la Finlande est- presque entière ment suspeadlue depi.is quo la Russio a •lacé des ruines dars la Ixiîo de Bothnie. Christiania, 15 se; tennbre : Le vapeur .p.Estrella", ce la ligne norvégienne de 1 Amérique du Sud, qui est parti samedi de Bengeni, a été retenu par les Anglais à Kirkwail, on ne sait encore pour quel motif. La cargaison de i.'„Estropia" était d's binée à un port neutre de l'Amérique dp Sud. Copenhague, 15 septembre : Le vapeur suédois ,,Johann iTilbarg", qui se rendait en Islande, a touché une mine dans la baie de Kjoge» Huit marias manquent à l'appel. Londres, L5 septembre : Lîoyds annonce que le vapeur „Covn-seler", jaugeant 4,058 tonnes, a coulé. L'-équipage a été sauvé. Péti'o.'-irad, 15 septembre : Le service d'observation dans la frpr Blanche signale que le danger des gflac. s dévient plus meiaçap.t. La glace florin te commenoo à entraver la grande navigation. La semaine dcrniTO, il est arrivé huit vapeurs de moins qae la semaine pré-cé'.'e Q".dqùés- navires ont été dirigés sur Ale.xandrowslr. COMMUNIQUÉS OFFICIELS Communiqués des Puissances Centrales, j Boelin, 15 sjaptembre. — Officiel de ce , midi : Théâtre de la guerre à l'Ouest. Front du l'eidmaréchal prince - héritier Rupprechfc de Bava re : Entre l'Ancre et la Somme, le duel d'arv ùl.erie a continué avec la même violence que les jouiis préoldents. La tentative faite par des forces anglaises considérables pour s'emparer, au nio^en d'attaques enveloppantes du saillant dessiné par notre ligne au sud Thiep-val, a échoué. D'importantes attaques de l'infaiitei-àe français^ va llammenfc exécutées et p'r<i-p.i'-rées par un feu roulant extrêmement in-.ense, ont eu pour but de percer notre front entre Rancour'. et la Somme; elles ont irdioué avec de forces et sangUautcs pertes pour l'ennemi. La ferme de Le liriez, à l'ouest de Rancourt, a été occupée par les Français. A l'est dé Belloy e{i au sud de Soyécourt, des attaques partielles ont été repouss es. Au cours de combats aériens fructueux, le oaipfltaine Boelke et le lieutenant Wiat-jens ont descendu chacun deux avions ennemis.Armées du prince héritier allemand : On signale après coup que, le 13 septembre, des parties de nos lignes les pli.s avancées ont été perdues à l'ouest du ravin de Souville. Au cours d'un violent combat, qui a continué pendant la nuit, l"cn|nemi en a été rejeté. Le soir, une forte attaque française s'est complètement écroulée devant notre front Th'.aumont-Flenry. Théâtre de la guerre à l'Est. Front du felduiaréchal prince Léopold de Bavière : Pas d'événements à signaler. Front du général de cavalerie archiduc Charles : Dans lo secteur de Narajowka et à l'est de cet endroit, opérations fructueuses de détachements allemands et turcs. Dans les Carpathes, sur le versant ocei-dei tal de Cimbroslava-Wk, des Russes, qui avaient pénétré jusque dans nos lignes, en ont été de nouveau rcjetès. Nous avons également i eeonquis la partie de position o.nî;m lo* mains de 1 p.nneini au cours des combats signalés hier à 1 ouest du Kapul. Dans les Sept-Montagnes, des troupes allemandes et austro-hongroises se trouvent engagées dans un combat au sud-est de lloetizing (Ilatszeg) j l'action se déroule en leur faveur-Théâtre de la guerre dans les Balkans. Armées du felduiaréchal von Mackensen : Par de vigoureuses attaques, les troupes alliées ont brisé plusieurs fois la résistance de l'ennemi et l'ont refoulé dans la l'gne de front CUzgu n- Car a- Orner. Le prince Frédéric-Guillaume de liesse est tombé au champ d'honneur près de Cara-Orman. Le nombre des prisonniers faits au cours des combats livrés au début de notre offensive jusqu'à la pri^e d'assaut de Toutra-kan s'éliève, suivant les relevés établis maintenant, à 28,000 hommes en chiffres rond». Front macédonien. Après un violent combat, Malka-Nicb'.e, situé à l'est de Florina, a été conquis par l'ennemi. Dans la région de la Moglena, des attaques ennemies ont été repoussées. A l'est du Vardar, des détachements an<-glai's, qui avaient pénétré dans les tranchées avancées allemandes, en ont été de nouveau rejetés- * * Vienne, 15 septembre. — Officiel d'hier undi :• Front de l'Est Front roumain : Nous avons repoussé plusieurs attaques ennemies1 à l'ouest et à 1 est de Nagy Sàeben. Sur le restant du front, rien de nouveau. FVont d.is armées du gén'ral de la cavalerie archiduc Charles : De nouveau on se bat violemment dans les Carpathes. A la suite d'une intense préparation d artillerie finissant par un véritable feu de destruction, l'ennemi a donné l'assaut à nos positions du Suno'-ree, de la Ludova et du Capul ; partout il a essuyé un sanglant échec. Dans la vallée du Cibo, le combat continue. • Front des armées du foUlmaréchal-général prince Léopold de Bavière : La situation n'a pas changé. Front italien. La canonnade ennemie contre lo plateau du Karst devient de pins en plus m. lente. Dans le Tyrol. nos troupes ont continue à chasser 1 ennemi de la région Ue Foraine. En prenant d'assaut une bailleur occupe par 1 adversaire, elles ont fit prisonniers 4i: chasseurs alpins, dont deux officierai, et capturé une mitrailleuse, ainsi que d importantes provisions. Nos positions sur la cré-to de la Fassana sont exposées à un bombardement ininterrompu. Front du Sud-Est. Point d'événements. Sur mer. Le 13 septembre après-midi, une escadrille d'avious ennemis composée de lS ao-pareils Caproni et protégée par 3 avioi s de défense a attaqué Trieste. Son action fut appuyée par G torpilleurs et 2 auto-canots ennemis embvsqués dans le golfe. Un grin.dl nombre de bombes ont été lancées, mais les dégâts causés furent ii.signifiants, et il n'y en a point eu d'ordre militaire* A ce que l'on sait, un seul nomme a été légèrement blessé. Le lieutenant de vaisseau Banf cld, «lyant engagé un combat aérien contre un des avions, de dépense, a obligé celui ci à descendre et à se réfugier derrière les ligres ennetne^. Nos propres avions et. les batteries do notre cîéfense spéciale ont réus<i à atteindre en plein différents tcrpjUeurâ ennemis. A la même heure, une escadrille d'a\ ions ennemis survolant Ptarengo y a lar.cô une ving'taine de bombes. Abstraction faite de la destruction d'une cabane de bûchuron, il n'y a pas eu de dégâts. * * * Constai.tinople, 15 septembre (dépêche arrivée en ietard). — Ufl'iciel du quartier général : Dans le secteur de l Euphrate, d jouant un coup de main tenté jwr 1 ennemi, nous avons mis Ls assaillants en fuiite. Dajis le sec eur du Tigre, nous n'avons pas cessé d'engager, avec succès, des combats di'uno certiine importance, pea^anÇ quo nos patrouilles faisaient dys reconnaissances.liront du; Caucase : Un coup, do main ten'f>ô pa.r l'ennemi, au cours de la nuit du 8 au 9 septembre, contre nos positions a été complètement repoussé» par ! <itn3 contre-attaque ; les Russes y ont subi des pertes e\. rémement lourdes. Rien < u;à l'assaut d'une hauteur, l'ennemi a p<? dii| 2,000 hommes. A l'aile gauche, nous aiVons énergiquement pris sous notre feu les positions do !'ar-lillerie eiineinie. Dos autres fronts^ rien à signaler. D'après les derniers rapport*, nos trompes, secondées par les forces allemandes et bulgares, ont repoussé, dans la n<y-broudscha sieptentriouiile, de nombreux détachements russo-roumains relativement importants. Communiqués des armées atliées Paris, 14 septembre. — Officiel de 3 h. : Au nord de la Somme, nous avons repoussé pendant la nuit plusieurs tenLuives ennemies à l'extrémité sud de la croupê 7G. D'après de nouveaux renseignements, les violentes couire-attaques infructueuses lancées hier par l'ennemi dans cette région ont été menées par une division transportée en hâte du front do Verdun. Au sud de la Somme, l'ennemi a faib sans succès plusieurs tentatives sur divers points do notre nouveau front. A l'ouest de Chaulncs1, au cours d'une do cc^ attaques, un détachement ennemi évalué à une compagnie environ a été pris sous nos feux et presque totalement anéanti. Sur la rive droite de là Meuse, deàx attaques ennemies sur nos nouvel es positions «lu r.oi> de Vaux-Chapitre ont ;.lô aisément repoussées. Nuit calme sur le reste du front. * * + Paris, 14 septembre.-—Officiel de 11 h. r Au nord de la Somme, nous avons élargi nos positions sur la partie do notre front qui fait face à Combles et pris l'assu-i t, au sud de cette locaiite, la ternie Le Priez organisée en point d'appui par 1 ennemi. Des combats partiels très vifs ont eu lieu au nord et au sud de Bouchavesmes. Noue avons intégralement maintenu tous nos gains. Au sud de la Somme, nous avons , zx> gressé à la grenade à l'est de Bellory env San terre. Rien à signaler sur le reste du front. * « ♦ Paris-, 14 septembre. — Officiel de l'année d'Oriout : De la btrouma au Vardar, canonnadkei intermittente sans autre action d'infanterie que des engagements de patrouiilles sur divers points diu front. A l'ouest du Vardar, des troupes serbes poursuivant lour marche en avant ont en lové des retranehamenls bulgares entre Ko vil et Vetrenik et progressé sensiblement vers Kaimatchalan. Au nord-ouest du lac d'Ostrovo, a; rce un combat acharné qui a valu do grosses l^ries aux ennemis, les Serbes ont conquis une hauteur à l'ouest de la côte |. 0. Leurs éléments d'avant-garde ont abordé 'es premières pentes du Malkalidj. Les combats se poursuivent à notre avantage dans! la région au sud du lac d'Ostrovo. * • * Londres, 13 septembre. — Officiel : La situation est restée généralement inl-changée aujourd hui. Une contre-attaque allemande, essayant de déboucher la nuit dernière de la l'erme de Mouquet, a été arrêtée par notre foi / l'ennemi a été refoulé dans ses trancfu es-, subissant de lortes pertes. Sur le reste du front, activité normale de l'artillerie. * • ♦ Pétrograd, 13 septembre. — Officiel' dut grand état-major général : Dans les environs die la ville de ,'liga et de la Dwina, l'aciivite des aviaiV-arS ennemis a considérablement augmenu-, ' Dans la région située au sud de Je>u-pol, des tentatives faites par l'ennemi p ur franchir la Bistritza ont <chouô sous m.t e l'eu. Dans les forêts des Carprthes, dams la région de Tschernok, l'ennemi a pronV>:.eé de vaines attaques contre les hauteurs pue nous avons conquises. Dans la Baltique, le 9 septembre a,n soir, notre flotte a efficacement, bomb r;M un remorqueur ennemi dans la baie • !' Ir-ben; il a été obligé de se jeter à la cote.. «o Dépêches Diverses Washington, 14 septembre : On s'at.end à recevoir, la semaine proM chaîne une note communo des gouvernements anglais et français en réponse aux protestations des Etats-Unis contre li saisie des courriers postaux. Entre-temps-, le d^par* tement d'Etat prépare un travail au sujet du blocus. D'autre part, M.- Lansing a déclaré nue la déclaration faite à la Chambre des communes, par M. Lioyd George, qui a reconnu que les renseignements puisés dans les lettres étaient communiqués à divers comptoirs commerciaux, fera l'objet, d'une interpellation des EiaCà-Ums à J.'Angleterre.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie appartenant à la catégorie Gecensureerde pers, parue à Bruxelles du 1914 au 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes