La Flandre libérale

290067 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1918, 12 Novembre. La Flandre libérale. Accès à 22 août 2019, à https://hetarchief.be/fr/pid/9k45q4t52t/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

44e Année. — Mardi 12 Novembre 1913. PRIX . iG CENTIMES N" t. — S'ariiL 12 Novembre. M18. LA FLANDRE LIBÉRALE A X N p N C ]-: s : — Pour le tarif, s'adresser nu bureau rîu journal — RÉDACTION, AiJ.MrNISTi; •.'! ION ET IMPRIMERIE G AND, !, RU Fi DU NOUVEAU BOIS Signature de l'Armistice L'Armistice entre l'Allemagne et les Alliés est signé; les hostilités devaient cesser ce matin, il novembre, à 11 heures.. A NOS LECTEURS ET ABONNÉS. Nous avons volontairement cessé de paraître dès le 12 octobre 1914 jour néfaste où notre ville a été envahie par les 'hordes* barbares que le Kaiser déchu avait envoyées pour conquérir la Belgique. Ce n'est pas sans un vjf sentiment de regret, égalé par la cou-science de notre responsabilité, que nous avons brisé notre plume plutôt que de nous soumettre à la censure de l'autorité militaire allemande. Certains de nos lecteurs et ils sont bieu excusables — n'ont pas compris alors les sentiments qui nous ont fait agir. Ils ont même éprouvé contre nous un mécontentement passager. Mais ce mécontentement s'est bientôt dissipé lorsqu ils ont constaté le traitement intolérable que la presse belge a 'subi après l'occupation. Ils ont compris alors que le sentiment de notre dignité et le souci de l'avenir de notre journal nous avaient empêché de paraître sous la censure ennemie. « La Flandre Libérale » n'a pas été fondée pour se borner à fournir à ses lecteurs des informations ou des renseignements d'ordre matériel. Son but a été avant tout, et sera toujours de défendre des principes et de répandre dans le public ce qu'elle croit être la vérité politique.Jamais elle n'a consenti, ni ne consentira à publier par ordre une idée ou une information qu'elle -ce juge pas conforme à l'opinion qu'elle s'est faite de la vérité et du droit C'est pour avoir notre " franc parler „ à l'égard de tous — de nos amis comme de nos adversaires — que nous nous sommes imposé et que nous assumerons dans l'avenir une tâche laborieuse, qui a été ininterrompue pour certains d'entre nous, depuis la fondation du journal jusqu'aux jours sombres de la défaite momentanée de la Belgique. Nous savions que ce droit primordial d'exprimer notre pensée, toute notre pensée nous serait interdit par l'ennemi. Notre journal avait, dès lors, perdu sa principale raison d'être. Nous savions en outre — ce qui est bien pis — que nous serions exposés à servir les desseins du conquérant; que la censure allemande nous imposerait des pu-■ blications anti-patriotiques, contraires aux intérêts de la cause sacrée de la délivrance, conformes aux inté-' rêts allemands: Cette pensée de venir en aide à l'ennemi dans une mesure quelconque nous était into-| lérable. Nous avons préféré ne plus | paraître. Nous savions enfin qu'après nous avoir surveillé, censuré, contraint une obéissance quotidienne et humiliante, nos vainqueurs nous supprimeraient le jour où il plairait à leur bon plaisir de nous sacrifier aux rancunes des rénégats et des traîtres à la Patrie. Nous avons préféré nous supprimer nous-mêmes et tout de suite. Nos lecteurs peuvent croire que nous ne nous sommes résignés qu'avec regret à ce sacrifice, sachant quelles en seraient les conséquences matérielles. Ils nous savent gré aujourd'hui — nous eu sommes convaincus — de n'avoir pas compromis le bon renom de la Flandre libérale. Ce bon renom, nous sommes heureux d'avoir pu le garder intact. C'est ce qui nous permet de reparaître dtvant le public, — devant nos adversaires comme devant nos amis, — la têta haute et les yeux levés. Les sacrifices qui les circonstances pénibles nous ont imposés, ne r.ous font pas oublier, qu'ayant cessé de panûtre au mois d'octobre nous avons une dette envers nos abonnés, qui ont acquitté le dernier trimestre de l'année 1914. Mais nous devons leur demander encore quelque crédit. L'élat dans lequel nous avons trouvé noj ateliers réquisitionnés par l'ennemi, la désorganisation de notre service de porteurs la suppression de ia poste, des difficultés de toute nature nous empêchent pour le moment de reprendre le service des abonnements. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour réo'ganiser tous nos services dans le plus bref délai po.-sible.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre La Flandre libérale appartenant à la catégorie Culturele bladen, parue à Gand du 1874 au 1974.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes