L'ami de l'ordre: journal politique, commercial et littéraire

254 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1915, 29 Novembre. L'ami de l'ordre: journal politique, commercial et littéraire. Accès à 24 août 2019, à https://hetarchief.be/fr/pid/pr7mp4wv2g/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

f44 ) -15 3 ! 0 1 0 —il) 4 ssw 00 00 «Tarif des annonces Ann. 2» page, la lig. 0.30 lires, avoues, ' huissiers,directeur de vente, la lig. 030 Annonces ftnano» » Necrologie» Faits tiiversfia • Fails divers corps » Chronique locale o ■tionsjudic.» Des reluises sont accordées proportion nellemenfc au noxnbws des insertions dénia:: iJéc-3. On traite a forfflH pour les annonces périodiques. fcJ'uJr )3ur. .du journal. ABONNEMENT ASraroSL fr. fr. Pour Namur. « ■ ■ ■ « * Pour la Belgique i » s % » 0 12.00 14.00 L 71 BUREAUX euo d& la -Croix, 29, Namur (allège N.-D. de la Paix %Namur BuUötiü météorologique du 2 9 non (8 heures du malin) Haut, barométrique à o ., Variât, bar. dep. la veille .t Température de l'air ., Temper, max. de la veille ,. Temper, min. de la nuit .. Direction du vent ., Vitesse du vent (m.p1tec.).. V'air max."100.. Eau tombée en millim, .. Pétrograd, 20. — On . écrit de Told o au « Birsehewija Wiedomosli » que les ministres dos», affaires étrangères, de la-'guerre et do la marine ont longuement délibéré, sous la présidence du chef de cabinet et en présence de hauls dignitaires, sur la situation aux Indes. — On annonce de Londres aux journaux parisiens que, .sur los instances de l'ambassadeur des Etats-Unis, le lieutenant Goschen,' fils de l'ancien ambassadeur d'Angleterro à Berlin, a été mis en liberté et reconduit en Angleterre par l'attaché de marine des EtatsUni.s. Rome, .26. — Le cardinal-arfihcvequo ôf> Cologne von Hartmann a eu, hier, une longue entrevue avec le secrétaire d'Etat, Mgr Gasparri. Il a -ensuite rendu visite au chambellan du Pape, Mgr Sanz de Semper. L'archevêque sera reçu aujourd'hui par le SaintPère. New-York, '27. — Los banques ont consenti à ouvrir à l'Angleterre un nouveau < commercial de 50 millions de dollars, contre nantissement de litresbritanniques v i lions de liv. st. L'avance est faite pour six: mois à. 4 l b.c. Christiania, 26. — Sur toute la côte occidentale de Norvège, de très fortes tempêtesde neige sévissent depuis 'deux jours. Tuesont occasionné de grands dégâts matérielsaux immeubles, . aux voies, fe,ix li- gnas télégraphiques et téléphonî ou- 1 y a des naufrages à déplorer. La navigation à vapeur côtièro a été complètement suspendue. On a.des craintes sur le sort de la flottille qui est partie à la pOche aux harengs. Madrid, 27. — Le projet do budget pour 1916 prévoit un déficit de 61,371,000 pesetas. Pour le ©ouvrir, le ministre propose de nouveaux impôts sur le revenu personnel, sur la plusvalue de la propriété foncière et sur les bénéfices d'affaires, puis sur les héritages et les transports. m New-York, 27- — M. Carnegie a célébré hier son 80e anniversaire. Il a fait ressortir, à. cette occasion, que toute la* richesse du monde devrait être employée à des buts Impaires et que lui-môme avait déjà dépensé pour cet objet 80 millions de liv. st: ET LA PAIX ? ' Washingion, 2T. — On annonce officiellement que Te président Wilson n'a participé 'd'aucune manière aux divers mouvements qui cherchcnT à amener une conférence des neutres en faveur de la paix. Toutefois, M. .Wilson est en contact constant, par l'intermédiaire des représentants diplomatiques des EtatsUni», avec ceux qui'tra vaillent en faveur de la paix à l'étranger. Les informations qu'il a reçues montrent que les circonstances ne se prêtent pas encore a des démarches pacifiques. TOlIBSl Communiqués allemands Berlin, 27. — Point d'événements notables. Berlin. 28.—Après avoir fait sauter avec succès une mine- dans la région de Neuville, enlre Ai ras et Lens, nos troupes ont occupe l'entonnoir produit par l'explosion et ont fail quelques prisonniers. A certains endroits du front, il y a eu des com! t au -moyen de grenades à main et delancemines.-—- Communiqués français Pari?, 27, 11 h. soir. — Dans la contrée de Lc-mbnrUyde et de Boesinghc. au Sud de la Somme et dans le secteur de Fauquescourt,aetivité de l'artillerie. Au Nord de St-Mihiel, notre artillerie a détruit une batterie ennemie. Près -le Stc-Masie, nos canons à longue portée ont pris sous leur feu et ont dispersé une forte division ennemie près de Diliy sous ftlangiennes. , Il se confirme que la tentative d'attaque avec des gaz asphyxiants,qui fut entreprise bier dansle secteur de-Forges ot de Bethiiicourt, fut un échecpour l'ennemi. Après que trois vagues de gaz eussent été poussées en avant, auxquelles succéda un violent bombardement de nos tranchées,*notre feu d'arrêt empêcha l'ennemi di porter l'attaque hors de ses ligues. Paris, 28. — Rien à signaler sur, l'ensemble dufronf,:*auf à l'ouest de Berry-au-Bac, où une forte reconnaissance allemande a été dispersée par -iiotreartillerie. Un torpilleur et (.las canots allemands sortirent d'Oslcude ci de&fiddcikerkc pour procéder au sauvetage. Les hyaroavîons alliés et notre artillerie, ayant attaqué les canots, parvinrent à en couler. Paris. 2!) nov. — En Artois, nuit agitée. Gqhïi nts * coups de torpilles et de grenades sur le fortin do Givenchv et dans la région entre Roclmeeurt et Clianlcclcr. Au Nord du Labyrinthe, après avoir fait exploser une mine en avant d'un de nos ouvrages, l'ennemi a lanccJine compagnie à l'attaque. Un violent combat s'est engagé, qui s'est terminé à notre avantage: l'ennemi n'a pas réussi à atteindre notre tranchée, il n'a occupé qua^son «Mon; ^ jour fle gaerrâ ^. Ca-meplaten France et en Flandre, Au'!s du guerrede très médiocre importance en Russie, as de modifications notables sur ITsonzo mal î gié la violence des combats qui s y livrent sans? : tel est le résumé des communiqués officiels relatifs aux fronts dans l'Ouest, dans l'Est el dans le Sud de l'Europe. . -.»* Dans les Balkans continue la poursuite des Scrbes,qui se retirent dans l'Est du Montenegro, 4 l'Ouest deltitrovica, les Austro-Hongrois sont 's dans les monts Suha, dont la chaîne longe laJVonticre serbo monténégrine; au Sudont.atleinUc*secteur de Klina, ce qui les place également à proximité de la ligne de démarcation entre, les deux pays. Quant aux Bnlgaidu secteur de PrÎ3- fcina, ils refoulent leurs adversaires dans la direction de Pi izren. Située sur la Pris3ucnf delà Drin,à5kiio:izrenesl la dernière localité importante de leur paysque les Serbes occupent encore. Celui-ci estdésormais complètement envahi. sauE en ce quiconcerne la région de Kicevo Monastir, défendue par quelques régiments serbes très éprouvés, et le secteur Grna-Vauiar, tenu par lespremières forces anglo-françaises débarquées àSdiouique. ■ê*: I û mim Mi\ Communiqués allemands Berlin, 27. — Point d'événements notables. ••'Bei . — Années du maréchal von H'in- denbur;;: un avion ennemi a été descendu parlefeumitrailleuses près de Buschhof, an Sud-Ouest de Jacobstadt. Il est tombé entre nos lignes et crues de l'ennemi et, pendant là nuit, nos patrouilles s'en sont emparées et l'ont conduit en ÏM: sûr. Armées du maréchal prince Leopold de Bavière : Au Nord-Est de' Baronowilschi, une attaqueté repoussée. Armées du général yon Linsingen : Eâen de tlüUYvüU. " Communiqués autrichiens Vienne, 27. — Rien de particulier» Vienne, 28. — Rien de nouveau. Communiqué russe td. 26. — Dans-la région où se trouve située la ferme de Bersemiinde, le combat a continué bitff pendant toute la journée, sans amener de résultat pour l'un ou pour l'autre parti. Vers la soirée, îe combita diminué d'intensité. Au cours d'un combat livré près du village de Minzjuny, à 8 km. au Nord de Widsy et à 4b km. an Sud de Djwinsk, nos troupes ont occupé te bois situé au Sud du village. Dan» tous les autres secteurs du front,'depuis le baie de Riga jusqu'au Pripjct et sur te Styr, le calme a régné. Bans la région située' à TOuest r de nouveau tous 1nts à se conformer strictement aux prescriptions en vigueur à ce sujet. Los agriculteurs qui conservent leurs stocks en vue de réaliser dans la suite des prix supérieurs aux prix maxima, très élevés déjà, et les marchands qui favorisent ces manœuvres répréhensiblcs en donnant, plus ou moins ouvertement, des pourboires et des gratifications, portent préjudice aux intérêts vitaux de leurs, compatriotes et seront sévèrement punis, de môme que les -commerçants qui offrent de payer plus que les prix maxima. Il est du devoir des villes et des communes rurales de contribuer activement à surveiller le commerce des pommes de terre pour combattre les manœuvres usuraircs et de "faire en sorte que toutes les contraventions soient portées â la connaissance des juges compétent.?. J'attends • du bon sens de la population qu'elle tienne sérieusement compte de ce dei«nier' avertissement. Si mon espoir reste déçu, je n'hésiterai pas à prendre.les mesures nécessaires eç vue d'assurer l'alimentation gö' e du peuple. -CONDAMNATIONS Le couvreur en ardoises "Victor Trousse,do Jambes, rue • Belle-Vue, 1G, a été condamné à 10 jours de détention ou bien à 50 marks d'amende subsidiaire pour ne pass'être présenté au contrôle à partir du moisde mars jusqu'au mois d'octobre. Le cultivateur Emile Meunier, domicilié'à Jambes, ferme Polet, à Velaine (Jambes),a été condamné à une amende de 10 marksou bien à 3 jours de détention subsidiairepour avoir laissé errer son chien sans laissaet muselière dans les champs. Le fermier de moulin Chrysostome Montreal, de Belvaux-Resteigne, a été condamnéà une amende de 5 marjvs ou bien à un jourde détention 'subsidiaire pour ne pas avointenu un livre pour la farine moulue dans ( son moulin.{ Le -sujet français Louis Lemaire, deNeufMesml, a'été condamné à uneamendede 80 marks ou bien à lô jours de détentionsubsidiaire pour ne pas s'être présenté au ; contrôle.i. "Eglise'St-Jean-Baptiste. — Tiers-Ordre de St 'Dominique. — Demain mardi 30 novembre aura lieu, en l'église St-Jean-Baptiste, ! la réunion des Darnes Tertiaires de St DonuV nique, à 3 1/4 heures. Hospitalité de nuit. — A la suite d'un casimprévu, l'asile de nuit n'ouvrira ses portesaux malheureux que le 1er décembre pro*chain. _ , Commencement d'incendie. — Cette nuit,, vers minuit, le feu éclatait chez M. Duchêne,. négociant ou Pied de Bomel. L'incendie, qui avait pris ÎFSrrs la cheminée, menaçait d'e.t-* teindre de grandes proportions et l'émoi gagnait déjà tout le quartier, quand les pom-< piers arrivèrent en toute hate. Sous les ordres du commandant Obcrling, ils attaque* rent énergiquement les flammes et ne tar« dèrent pas à les maîtriser. Un corps do cheminée brûiô, quelques marchandises détruï» tes par le feu ou abîmées par l'eau, tel est le bilan du sinistre. Un carnet de tickets de cîïemjn 'de fer) de Namur h Bruxelles (Quartier. Leopold)* dont trois tickets ont été utilisés, a été égard par un Namurois. Ces tickets sont à la disposition du titulaire au « Quo Vadis ? Ci> • gares », rue'du Progrès, Bruxelles, contre* pièce d'identité, si ce n'est le titulaire qui va les demander. Un ûzn§$reux 'bandit Arrestation de Bouibouîe Nous avons parlé récemment d'un bandit) liégeois, Eugène Laurent, dit Bouibouîe, activemejfti recherché par la justice et dont Iel signalement était lancé dans toutes les di* rections. Boulboulo est actuellement sous leé verrous. Il a été arrêté à Fleuras le 5 novembre, sous l'inculpation de nombr°ux vols< notamment de vols d'attelages. Le môme jour, par les soins de M. François Haslir, le distingué commissaire de police de Fleurus., il était remis h l'autorité occupante et d sur Liège/)ù, là aussi, le parquet le recherchait. Les préventions qui pèsent sur lui & Liège sont; : meurtre de soldats ail rupture de 'ban, évasion de la prison do! Huy, etc. Au moment de son arrestation, B était .porteur d'un poignard, > scies à métaux destinées, af-il dit, à teabarreaux des fenêtres et'dont ï montée, une cagoule, enfin une 1 graisse qui, de son aveu, lui servi poisonner les chiens. Le bandit refusait de faire con H habitait a Charleroi, mais la police tison domicile au n° 30 de la Grand'ruê perquisitions quo l'on y fit amenèrent la découverte d'un revolver chargé, d'une 1: de poche et d'un curieux écrit intitulé : « Les mémoires de Bouibouîe ». Dans cette autobiographie, T ^e-nt se vante de, nombreux méfaits et s< ri fie de multiples évasions. Il raconte m ment comment il s'évada, de la prison ce Liège, du bureau de police d'Ans, de la prison de Huy, où il subissait une peine c ans de détention. Le. voilà de nouveau mis dans Timp ilbible de nuire. Qu'on le garde bien ! Elat-civîl de ïîuy du 13 au 27 novembre. -* Naissances : 1 garçon, 5 filles. Décès : Marie Ho.uben, GG ans 11 movs>veuve de Alexis Delsa, rue Montmorency jJoséphine Landenne, 51 ans 11 mois, rueBrasseurs; Félix Radelet, 71 ans. 10 iveuf de Marie Devillers, rue SiVnge'J line Lefort, 35 ans 3 mois, épon Beaujcan, chaussée de Liège; Edouard ' 50 ans 1 mois, époux' de Mo chaussée do Stalle; Laure Verlaine, 20 jours, épouse de Pierre Berîo, r Antoine Daliemagne, 81 ans 11 jours, veu> âe Catherine Vanden Beck, rue St-Mortj Henriette Duchaine, 81 ans 5 mois, veuve de Alexandre Laurent, rue Bauduin Pi François Jadot, 4^ ans 11 mois, époux de Marie Delcominelte, rue St-Mort. Promesses de mariage : Jules Janssen^ juge de paix, domicilié à Léau, c^ Suzanne*Georgina Godin, sans profession, à IluyjArmand Charîîer, employé, et Jeanne PireLà Huy; Charles Jacques, ouvrier d'usine,

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre L'ami de l'ordre: journal politique, commercial et littéraire appartenant à la catégorie Gecensureerde pers, parue à Namur du 1839 au 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes