Le bruxellois: journal quotidien indépendant

417 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1915, 13 Decembre. Le bruxellois: journal quotidien indépendant. Accès à 23 août 2019, à https://hetarchief.be/fr/pid/542j67bd6x/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

2« Année. - N° 436 TIRAGE 75.000 CINQ CENTIMES Ed«» o I IS uni j « ^ Le Bruxellois ABONNEMENTS: -1 3 6 12 Mois Bruxelles et Faubourgs. . . . . 2 fr. <t fr. ï fr. 12 fr. Province et Etranger ..... 3.50 8.50 16.00 30.00 ' Journal Quotidien InciépendLant f<,™in,Strat,0n> PubMe,té : Bureaux de vente em,, Brux.ll*. et Banlieue; BRUXELLES S 45, RUE HENRI MAUS ' Rédacteur fm f! UCC • O A I Rit / Faits-Divers et Echos ... la ligne fr. 2.00 Itiimunrc ) Nécrologie, Annonces commerciales » > 1.00 ANNUNutO ) Annon«s financières . 0.50 f Petites annonces ... la petite ligne » 0.20 ■—— mwTïïïïTn III ' m " l| • • . . . la grande ligne • 0.40 Bataille décisive en Macédoine Explosion dans l©s chânti©rs bslass au Hâv^e Derniers Communiqués Officiels ALLEMANDS Théâtre de la guerre de l'Ouest Berlin, 12 décembre. — A l'est de Neuv Chapelle (au sud-ouest de Lille), la tent tive d'un petit détachement anglais de pén trer par surprise dans notre position a échoi devant notre obstacle. Dans les Vosges il a en des combats de patrouilles isolées sai importance. Théâtre de la guerre de l'Èst De faibles forces russes, qui avancerez dans la région du lac de Warsung (au su de Jakobstadt) et au sud de Pinsk vers ne positions, ont été repoussées. Dan: les Balkans Plus de 6,600 prisonniers sont tombé dans ces deux derniers jours aux mains de colonnes austro-hongroises qui continuen la poursuite dans les montagnes albanaise.< Entre Rozaj, qui fut pris hier, et Ipelt, l'en nemi a dû abandonner 40 canons. Après des défaites décisives que l'armé du général Todorow, par une série de coup audacieux et vigoureux, a infligées aui Français et aux Anglais dans ces dernier jours, ceux-ci se retirent dans un état lamen table vers la frontière grecque et au delà d celle-ci. Les pertes de l'ennemi en hommes armes et matériel de tous genres sont extra - t ,j ■ - - -s» m-T-■*><>-■*%-fc-w»—.-=■,»♦'» qué de nos alliés. AUTRICHIENS Théâtre de •-> guerre russe Vienne, 11 décembre. —- A Czartorysk nous avons refoulé des détachements éclai reurs russes. Pour le surplus, calme sur tou le front. Théâtre de la guerre italien Les combats d'artillerie en Judicari s'étendent maintenant aussi à la région, V ouest de la vallee de Chise. Dans le s et teur entre celui-ci et la vallée de Concet nos postes avancés sur le Monte Vies on été retirés devant des forces ennemies numé viqueinent supérieures. De faibles attaque des Italiens, dans les Dolomites, contre l crête de Sief, dans le territoire de Gôn contre la pente septentrionale du Monte Sa Michèle ont été repoussées. Théâtre ds la guerre du Sud-Est Dans les combats d'arrière-gardes sur l territoire monténégrin, on a de nouvea amené plus de 400 prisonniers. Evénements sur mer Le 10 de ce mois, dans l'après-midi, un escadrille de nos hydroplanes a jeté avt succès des bombes à Ancona sur la statior les installations électriques, le gazomètre < les objectifs militaires. Malgré le feu ci schrapnells de plusieurs canons et la temp rature très défavorable, tous les aéroplam sont rentrés indemnes. ITALIENS Rome, 10 décembre. — Des rencontres c petits détachements au nord de Loppio, dai la vallée de Cornera, dans le territoire t l'Etsct et dans la vallée de Calamento (ent Maso et Brenda), dans le Haut Chiarzo • dans la vallée de Seebach. Nous avons pr à l'ennemi quelques prisonniers. L'artill rie ennemie a continué le bombardemen La nôtre a dispersé des groupes d'ouvrie ec un détachement de subsistances dans vallée de San Pelligrino (Aviso). Dans nuit du 9 décembre, l'ennemi a essayé plusieurs reprises d'enfoncer nos positio, d'Oslavija, sur les hauteurs au nord-ouc de Gôrz. Le„• tentatives furent repoussée Un aéroplane ennemi a jeté quelques boi bes dans la vallée de Dogana (Fclla), sa occasionner des dégâts. FRANÇAIS Taris, 10 décembre (15 heures). — Au cours la nuit rien d'important à signaler. En Champagne, le combat à la grenade s' poursuivi dans la journée d'hier. L'ennemi a < refoulé de ta crête au sud de Saint-Souplet. Paris, 10 décembre (23 heures). — Notre ar lerie s'est montrée active au cours de la journ notamment en Artois, où elle a réduit au silei deux batteries ennemies qui tiraient sur le Bc en-Hache. Quelques tirs efficaces sur les ouvra: ennemis, dans la région de Quennevières, en l'Oise et l'Aisne et en Argonne, dans le s*ct< de la Fontaine-aux-Charmesa BULGARES Sofia, .12 décembre. — (Communiqué officiel du E. 0 décembre). — Notre poursuite sur les d^ux côtés i 2 du Wardar et au sud de Kostorino continue. Les , Anglais et les Français opposent une résistance désespérée dans cette position au moyen de leur ' '• artillerie considérable et de leurs nombreuses vu i y trailleuses. Comme toutefois, ils ne peuvent résis-ls ter à la forte pression de nos troupes, ils quittent précipitamment leurs positions et se retirent. Nos colonnes de poursuite sur les deux rives du War- ! dar ont déjà quitté le défilé près de Demir Kapu i . et sont arrivées au sud de la station de Mirovcc. -Sur la rive droite du Watdar nous avons fait des t 's prisonniers des régiments français n»s j,2l, 748, ! et 8.',. Nos troupes avançant au sud de Kostoiine. ont atteint le fleuve Kozludere et ont occupé les villages de Calkali, Tabarci, Rabrovo, Walandoict ^ et lludoico, où était le quartier général du généra: c s Sarrail. Les Français ont incendié la station dt v t Hudowa et de Mirovec. Nous avons pris aux Fran-. çais, à la station de liudowo, 500 caisses de car- o _ touches, beaucoup d'approvisionnement et du ma- p tériel sanitaire, ainsi que d'autre matériel; près de e la station de Mirovec 30,000 kgr. de froment, des r s fûts remplis de beurre de coco, de vin et quantité r d autres produits; de plus, nous avons pris aux Anglais 5 mitrailleuses et une grande quantité dt P s fusils. Dans les positions ennemies nous avons re- P - trouvé, abandonnés, un grand nombre de fusils, de < ? matériel de télégraphie et de guerre. Dans les po- sj , sitions anglaises une grande quantité de couvcrtu- p : rei^c „ , "jan-ïlionici. Fativer- ' saire énormes. T^e champ de combat çst s cm" de r. cadavres anglais et français et de blessés abandon- y nés, dont un grand nombre ne sont pas pansés de puis trois à quatre jours. Ils racontent que leurt ( médecins se sont déjà enfuis dès le début des coai- ' , bats. Dans leur retraite, les Anglais et les Fran-. çais amenèrent avec eux toute la population. 1 Au front serbe nos troupes avancent, après la p prise d'Ochrida, sur la rive septentrional du lac 1 d'Ochrida, vers Struga. La moitié orientale de la | ville, sur la rive droite du Drin, est déjà en no.- ), B mains. L'ennemi a détruit le pont dans la ville et 2 offre de la résistance sur la rive gauche du fleu- j vc. 1 1* il 00 ■» \ Dernières Dépêches i BATAILLE DECISIVE EN ; RUC'tDOIfSfc Sofia, 12 décembre. — L'armée de débar- -e queinent des Alliés, composée de plusieurs c u divisions françaises et une division anglaise I a subi une défaîte décisive. Les pertes jus- ! qu'à présent, se chiffrent à 12,000 hommes. ' e Les troupes bulgares continuent la poursuite e énergiquement. Les troupes françaises et , anglaises se trouvent dans une situation , gravement compromise. Des cercles militai <e res jugent que seulement une petite partie .5 de l'armée pourrait trouver refuge sur le ,s territoire grec. Explosion dans les chantiers belges au Râvre , 'e Le IïâvrOj 12 décembre. — (Télégramme de l'a- , 1 * gence Havas). — Une violent© explosion a eu il eu le lner matin dans les chantiers pyrotechniques <ln ne gouvernement beïge. Des détails manquent. L dommage serait considérable et le nombre des vie ■ ^ timee assez élevé. Les chantiers se trouvent à uni g distance d'environ 3 km. de la vil.e dans la réglai ~ appartenant à la commune de Gravilie-Sau>t-Ho norine. NOUVEAUX DETAILS Le Havre, 12 décembre. — Télégr. Havas.) — '<2 On annonce complémentairement au sujet de J'es-ù piosion : ■zs L'explosion eut lieu à 9 h. 3/4 dans tin entre-st pôt de pouelre, servant au chargement des grena s. des. Los ouvriers étaient à leur poste. Les obui n' déjà rem p-16 ont fait également explosion avec uni " telle violence quo les portes et fenêtres des mai flS sons avoisinantes furent brisées. Vers midi, ij fut encore impossible de s'approcher du lieu de la catastrophe. Lee dommages ne peuvent encore êtri a1 évalués pour le moment. La plupart des ouvrier» étaient d,e nationalité belge. :fé Dans les Balkans Mesures de réembarquement ,l~ Bâle, 12 déc. — D'après une coinmunica-ée' tion d'un commandant anglais au front an-!is glnis des Balkans, des mesures ont déjà été je's prises pour effectuer l'embarquement par-tre tiel des troupes à tout moment. On a concen-iw tré dans le port de Salonique environ 100 I vapeurs-transports. Les Allemands à Gewgeîi Salonique, 11 déc. — lieu ter annonce 3n mande de source autorisée que deux di disions allemandes, sous le commandemen lu général von Galhvitz, ont occupé Gew jeli ce matin. Chambre italienne Lugano, 11 déc. — La Chambre a été liiei e théâtre d'un tumulte vraiment orageux léjà pendant l'interpellation de Dugoni ar ujet de la propagande cléricale dans l'ar née il y a eu des incidents entre Dugoni ei e député catholique Brandolini, au cours lesquels les deux députés se sont giflés, uoique le sous-secrétaire d'Etat Celesia ta-liât de les calmer en faisant Valoir la gra ité des événements actuels. Pendant que le député socialiste Modi liani justifiait le vote de méfiance propose ar les socialistes officiels, le calme régna ar contre, le tumulte éclata quand Enrici 'erri, l'ancien socialiste, successeur di iombroso et de politiciens et savants en vue. rononça rm discours à l'appui de sa pro-osition do ne prolonger l'administration i.ns budgets que de trois mois au lieu df x, comme le gouvernement le demande our que le 'utïv-'/...ius[■]j;-.* 't> a v-/.' Lorsque rSèo5©ï que la Mt'cnTfî mée, autrefois bastion de civilisation ita enne, était devenue un lac intérieur dont ;s clefs se trouvent en mains étrangères indis que l'Adriatique à elle seule ne suf-;t pas aux visées de l'Italie, le parti de la uerre devint tumultueux et l'interrompit ar des cris faisant allusion à une préten ue conspiration de Ferri et de Giolitti con-re Salandra. Ferri répondit qu'il avait com-attu Giolitti quand celui-ci était tout puis, ant, mais non pas quand on voulut le quali-er comme « un vendu à l'étranger » pen ant le mouvement sud-américain de mai. Les débats se transformèrent alors en in-ure3 contre Ferri et le nationaliste Feder oni que Ferri accusa d'être corrompu pai a grande industrie et le ministre irréden iste Barzilai qui reprocha à celui-ci les 00,000 lire de fonds secrets de son ressort Le ministre de la justice Orlando fut éga ement attaqué pour son malheureux disours à Païenne sur la loi de garantie et la politique générale du gouvernement et er •aison de ses poursuites et suspicions vis-à ris de citoyens. Finalement, il y eut une cène d'injures par groupes entre les natio îalistes et socialistes au cours de laquellf ,n cria : Démagogues, corrompus, farceurs usqu'au moment où les députés Giampict( ■t Defalici firent ressortir la mauvaise im pression que ces scènes scandaleuses doiven •xercer dans le pays et réclamèrent des me :ures contre ces excès. Salandra, péniblement impressionné, ten .a de sauver l'honneur de la Chambre ei léclarant que de pareils procédés se produi sent dans toutes les corporations sans attein Ire leur dignité. La situation aux Indes Copenhague, 11 déc. — D'après des nou velles officielles russes de Tokio, le minis tre des Affaires étrangères japonais a coin nuniqué à la presse que la situation est in luiétante aux Indes. Le gouvernement pos ède des preuves évidentes que la popuk rion indienne est ameutée par des Indous es misés du Japon. Opinion neutre au sujet des Balkans Stockholm, 11 décembre. — Le journe Uagens Nyheber, ami de l'Entente, écrit, a sujet de la situation aux Balkans : Il n'y tdus de doute, maintenant, que le but orig jal de l'expédition à Salonique est coin p 11 tement-manqué. Cette entreprise étant di .e début, une opération très risquée, toul possibilité de venir au secours des Serbes e: maintenant complètement abandonnée et 1 retraite d«-s troupes de débarquement n'es qu'une suite naturelle de la situation mil taire modifiée. Toutes les trois expédition aussi bien celle de Gallipoli que celle c Mésopotamie et de Salonique se sont démoi trées comme complètement manquées. Aux Balkans Berne, 11 déc. — Une correspondance r maino du Secolo déclare que les Anglais et les Français combattraient aussi longtemps aux Balkans que l'exige l'honneur des armes. Il ne leur resterait rien* d'autre qu'à se retirer sur Salonique. On ignore ce qui arrivera ensuite; il paraît tout au moins : qu'il y a à ce sujet des différends d'opinions - antre la France et l'Angleterre. t L'Angleterre a créé une nouvelle base à - Hilos. Londres, 11 déc. — Le correspondant du / imez à Athènes annonce : Les Français ont fait sauter le pont à l'ouest de Eadowa. D'après un télégramme officiel, les hôpi-1 taux des Allies à Gewgheli sont évacués. L'Entente et la Grèce Amsterdam, 11 déc. — Comme on l'annonce à un journal de oe jour, le Times apprend d'Athènes que le cabinet grec a long-emps délibéré hier au sujet de la nécessité le négociations rapides avec l'Entente en ue de la solution au sujet des questions en .itige concernant Salonique. Torpillage de bateaux grecs par un navire anglais Athènes, 11 déc. — D'après des nouvelles 1 dressées d'Athènes à des journaux hongrois, le gouvernement grec aurait fait con-tater que des vapeurs de transport grecs ont -ité torpillés, dans le port d'Argos, par une mité de la flotte anglaise. Jn autre complice de l'assassinat de Serajevo éurs" cîë -iVt^I ~~ àtagrmi télégraphie 4ans les combats autour de Kragujewatz. On dit que le roi Pierre et le gouverne-nent serbe ont l'intention de fuir en Italie. Oe nombreuses familles serbes sont parties • le Salonique pour la France et l'Angleterre )ù on leur à offert un abri. Conférences de l'Entente Paris, 11 déc. — Les représentants des allies ont eu une nouvelle conférence hier matin, au ministère des Affaires étrangè-es, à laquelle assistaient Grey et lord Kit^ ■hener. Le général Porro est parti pendant a nuit pour Rome accompagné de ses offi-iers de l'état-major. Paris, 12 déc. (Havas). — Une nouvelle t longue conférence a eu lieu hier matin, m ministère des Affaires étrangères, entre ûr Edward Grey et lord Kitchener, d'une nart, et Briand et Galliéni, d'autre paai. Des questions dont le caractère urgent avait : ri'ovofjuc le voyage à Paris des ministres anglais ont été réglées de plein accord. Ministre français malade Paris, 12 déc. — D'après le Journal, Marcel Sembat est gravement indisposé et doil ibandonner, pendant quelques jours, sur i'avis des médecins, la direction de son mi .listêre. ! Troubles à Shangal Amsterdam, 11 décembre. — On annonee : de Shangaï à Reuter: On s'est battu de nou-" veau, le 10 au matin, près de l'arsenal. O» dit que les révoltés se sont emparés d'un na-" vire de guerre se trouvant dans le port et 1 qu'ils ont ouvert le feu snr l'arsenal. Plu- - sieurs obus serait tombés sur les bâtiments - des ambassades étrangères. L'insuccès italien à l'Isonzo Bâle, 11 décembre. — Deux journaux . suisses publient, au sujet des combats à l'I-r sonzo, qu'ils ont relâché en violence. Les at- - taques italiennes en masse 1 se sont bornée» à de petites entreprises de tranchées, après . des sacrifices sanglants qui sont les plus con-1- sidérables subies dans l'histoire du monde. . Les Italiens n'ont atteint nulle part un succès stratégique, mais ils ont perdu, par contre, plus du quart de leur force armée. 1 Le général Sarrail demande sa démission u Athèao. 12 déc. — Gomme suite aux malunton-a dus, qui existant entre l'Etat-major do l'armée de [_ l'Onont et 1« gônéral Sarrail, celui-ci, d'après un journal d'ioi. aurait demandé sa révocation. La Perse se rallie à la Turquie g Constantinople, 10 déc. — Le gouverne-I ment perse est décidé de se libérer décisivc-'a ment de la tutelle russe. Le refus de la Perse de l'emprunt qui lui a été offert est un si-• gne caractéristique quo la Perse est décidée î" à se joindre à la Turquie. Après la déelara-! ' tion de la guerre sainte en Perse, la Russie L et l'Angleterre y auraient perdu toute influence.A la Chambre française 3- Paris, 10 déc. — Briand s'est refusé avet ténacité à répondre à l'interpellation du député radical Constant au sujet des raisons et de la signification do la nomination de J offre comme commandant suprême. La Chambre doit avoir foi dans le gouvernement qui doit conserver dans le moment actuel la liberté de l'esprit ou l'inviter à faire p'ace à un autre gouvernement. Sur d'autres protestations, Briand ïépéta sa menace que si la Chambre n'acceptait pas sa réponse, le gouvernement abandonnerait sa place à un autre. Le vote approuva la prorogation de l'interpellation par 443 voix contre 98. Les prises de guerre ^Athènes, 11 déc. — Reuter annonce : L'ambassade anglaise oublie une liste d'articles qui peuvent être saisis en mer et au sujet desquels un tribunal de prises devra décider s'ils no sont pas accompagnés d'attestations consulaires dans lesquelles il est déclaré que les articles ne sont pas de provenance ennemie. A la Chambre des Communes Londres, 11 déc. — A un© question, sir John Simon a répondu qu'à partir de la dernière semaine un communiqué journalier du quartier général du front de l'Ouest sera publié. Moltcno demanda si un communiqué journalier de Salonique sera également publie; Simon répliqua • Ma réponse se rapportait au front de l'Ouest. Pertes anglaises E> mer Bergen, 11 déc.—Le vapeur Beigensford, le la ligne Norvégienne-Amerika, est arrivé vendredi à Bergen après avoir été amené à Kirkwail où un médecin allemand fut retenu à terre quoiqu'il possédât un passeport de la Croix-Rouge Américaine. Les Anglais ue laisseront donc pius passer, d'après le Bergens Aftenbladet, aucun médecin allemand pourvu d'un passeport de la Croix-Rouge Américaine. Londres, 11 déc. — Lloyd annonce : Le vapeur Minsk n'a pas coulé, mais s'est échoué à la côte de Lmcolshire. Le vapeur Dante Aleghieri (9,750 tonnes brutes) a été coulé. Le schooner néerlandais Marchiena, en route avec du bois de Iïirkvrall à Grœ-tiinghe, s'est échoué près de Harborg; l'équipage a été sauvé. Les perspectives en vue do sauver le navire sont favorables. ETRANGER FRÀNCli. — L'emprunt de guerre. — Paris, 11 décembre. — Les bruits les plus contradicto,-res ont couru ces jours derniers au sujet de l'emprunt de guerre français ouvert actuellement.Le Nicuwe Rotterdamsche Courant nous apporte aujourd'hui à ce sujet quelques considéra-tjons tirées du Journal des Débats, qui no manquent pas d'intérêt : <c ...il est regrettable que, soit par ignorance, soit par une légèreté inconcevable, l'on mette ou l'on invite à émettre au sujet dts souscriptions, des prévisions, qui sont non seulement exagérées, mais sont en vérité tout à fait folles. n ...Un danger sérieux réside dans ce manège qui consiste à faire miroiter aux yeux du public les ihusions les plus exagérées, ce qui amène fatalement des désillusions. Il est évident qu'à agir ainsi le résultat de l'emprunt, même s'il était entièrement favorable, paraîtra mesquin en comparaison avec ce qu'on avait laissé espérer, (1 ou, sans nui doute, un proiond dépit. » Lo Journal des Débats donne ensuite un exposé détaillé des sommes qui pourraient être sous-erites dans îes diversos catégories do l'emprunt, et en tire la conclusion suivante : « On voit par là combien il est fantaisiste « escompter des souscriptions allant jusqu à 20 et ^ milliards. Il est matériellement impossible il teindv© pareil chiffre, même si l'on apportait tou» les billets de bauque existant en France, co qi* est une supposition folle. Lo vérité est qu'ua chiffre de 10 milliards serait un grand succès. 81 ce montant est dépassé, tant mieux, mais on no doit pas s'attendre à ce qu'il le son beaucoup. Et pour l'atteindre, il sera nécessaire de redou-b'er d'efforts, au lieu de se leurrer de chimères. » Le Journal des Débats s'évertue ensuite à démontrer combien merveilleux serait un chiffre de 10 mill ards, quand on prend en considération qu'une partie des contrées les plus productives et les plus riches de France se trouve encore aux mains de l'ennemi; que la vie écouomique du jjays est paralysée et que l'organisat on normale du crédit est pour ainsi dire complètement arrêtée...

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Le bruxellois: journal quotidien indépendant appartenant à la catégorie Gecensureerde pers, parue à Bruxelles du 1914 au 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes