L'indépendance belge

273 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1917, 22 Mai. L'indépendance belge. Accès à 23 juillet 2019, à https://hetarchief.be/fr/pid/1v5bc3tt3h/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

I jSèinc année* No 120 L' INDÉPENDANCE £ 'ROYAUME-UNI : ONE PENNY BELGE. CONTINENT: 15 CENTIMES (HOLLANDE ; 5 CENTS) ADMINISTRATION ET REDACTION: • BUHEAUA PABÏS: :s dane str., iiigh iiolborn, w.c.i. "■ , 3, t P, TÉLÉPHONÉ : HOLBORM 1773-4 TELEPH.: { 238-75. SViARD! 22 SV1AI 1917. En vente à Londres à 3 h. ie lundi 21 ms C 3 mois; 8 shillings. 1 ABONNEMENTS: J e MOIS, 17 SHILLINGS. S-CONSERVATION PAR LE PROGRES, (l AN, 32 SHILLINGS. J LA SITUATION Lundi, midi. c Le bulletin du maréchal Haig de di- 1 manche midi signalait une attaque aile- 1 mande de nuit contre les postes avancés ] d'Epehy et qui fut arrêtée par le feu ( je l'artillerie anglaise. 1 Dans une rencontre de patrouilles, quelques prisonniers allemands furent i capturés dans les environs de Fauquis- < sart. - * " , Dans son bulletin de 9 heures du soir, j le maréchal mentionne l'occupation de I la ligne Hindenburg par ses troupes sur un front de près de deux kilomètres < entre Fontaine-les-Croisilles et Bulle-court. , Plusieurs tentatives ennemies pour ( reprendre ces positions furent vaines, ] mais le combat fut acharné, de lourdes pertes furent infligées aux Allemands et un bon nombre de prisonniers furent 1 capturés. La bataille continue sur ce ' point. Des raids ennemis tentés dans les en- 1 virons d'Oppy et au sud-ouest de Wyt-schaéte n'eurent aucun résultat, tandis f que plusieurs raids tentés par nos Alliés s au sud d'Armentières aboutirent au ré- > ! sultat espéré. Trois aéroplanes allemands furent , culbutés et l'un tomba dans les lignes } anglaises. Cinq autres furent endomma- ( [ gés et un ballon captif allemand fut dé- , ; truit. Par contre, quatre aéroplanes an- ( glais sont portés disparus. A 11 heures du soir, le quartier-géné- ( ral français signale le succès d'un raid , tenté au nord-est de Gouzeaucourt, avec 1 la prise de plusieurs prisonniers et d'un , mitrailleuse. | De nouveaux raids ennemis furent re- j poussés à Loos, au nord-est d'Armentières et à l'est d'Ypres. j Samedi, les Allemands constataient que l'activité des mouvements de trou- • pes s'accroissait constamment près d'Ar- ( ras, que des deux côtés de Monchy, après une préparation d'artillerie, une atta- . que anglaise se produisiE et fut repous- < sée Et sur le front français ils insis- ( taient pour dire que les positions con- j quises le 18 par les troupes allemandes, près de Braye-en-Laonnais, étaient maintenues en leur possession. t Les Français signalent une canonnade intense sur tout le front Labovelle-Cer- ( ny-Hurtebise. Une tentative de l'ennemi pour s'emparer du saillant de Labovelle ] échoua ainsi qu'une tentative d'attaque'j de nuit au nord-est de Gouzeaucourt. jj En Champagne, deux attaques par surprise au nord de Mesnil-les-Hurlu furent vaines. Au nord-ouest du moulin de Laffaux, ( une petite action permit aux troupes françaises de s'emparer de quelques élé- £ ments de tranchées. { Le bulletin français de dimanche midi , annonce que l'activité de l'artillerie ( allemande, qui fut intense depuis le mi- ( lieu de la nuit, augmentait encore. A j 1 est d'Hurtebise comme dans la région j de Sancy, les Allemands dirigèrent un , feu roulant et violent, avec emploi de j shrapnells et d'obus asphyxiants ; mais j les troupes françaises supportèrent ad- j mirablement ce choc terrible et l'ennemi c ne put prendre pied que sur 200 mètres ^ de tranchées de première ligne au nord- j est de Cerny. Ce léger succès lui coûta cher et ne sera qu'éphémère. Le communiqué belge pour la semaine . ecoulee mentionne dans ses termes de discrétion ordinaire mais exagérée, une ^ activité anormale dans le secteur de , Ramscapellé et la culbute d'un aéroplane , allemand dans la forêt de Houthulst. Les troupes italiennes ont avancé au n°t'd de Gorizia et ont occupé après un c rude combat le sommet de la côte 652 (du Vodice). c Des masses d'infanterie autrichiennes, l Précédées d'un sévère barrage d'artil- j: ^r'e, s'efforcèrent d'arrêter les progrès p -i les troupes italiennes, mais inutilement, je soir, l'ennemi renouvela ses tenta-ives de reprendre les positions qu'il a )erdues en y concentrant un violent feu l'artillerie, mais les Italiens tinrent erme ce qu'ils ont conquis. Les Italiens ont pris dans la journée !54 prisonniers, y compris 4 officiers, leux canons de 105, deux mortiers de .49, deux mortiers de tranchée et une grande quantité d'armes et de muni-ions.Un aéroplane ennemi fut culbuté près le Feltre. Sur le front russe, dans la direction le Mitau, à l'est de Kalniem, une attaque allemande fut repoussée par l'artil-erie russe. En Roumanie, dans la région de Ko-rerka, direction de Bystritza, une tenta-ive de s'emparer des tranchées de nos Uliés fut dispersée et échoua complète-nent.Au Caucase, une troupe de Turcs, as-:ociés à des Kurdes, attaqua les postes ivancés russes au nord de Bit-lis et fut •epoussée. De Russie les nouvelles continuent à îous arriver très rassurantes. Le mi-îistre de la guerre, M. Kerenskv, a dé-ilaré hautement au congrès des paysans (ue sa volonté était de rétablir une dis-:ipline de fer dans l'armée. Le Gouvernement Provisoire a, de son ;ôté, fait la déclaration officielle que le gouvernement, d'accord avec le peuple iout entier, rejetait l'idée d'une paix léparée, qu'il visait une paix générale ians tendre à dominer d'autres nations îi à s'emparer de leurs territoires, «ne )aix sans annexions ni indemnités et msée sur les droits de nations dispo-;ant d'elles-mêmes. Le Gouvernement Provisoire a la conviction que la chute lu tsarisme est la consolidation des prin-iipes démocratiques dans la politique ntérieure et extérieure de la Russie, et ur cette base il se créera avec les démocrates alliés de nouvelles aspirations vers a paix et la fraternité. Convaincu que la défaite de la Russie :t de ses alliés serait non seulement une ource de grandes calamités - pour le jeuplo, mais encore reculerait ou rendait impossible la conclusion de la )aix sur les bases indiquées ci-dessus, e gouvernement provisoire croit ferme-nent que l'armée de la Russie révolutionnaire ne souffrira pas l'écrasement les troupes alliées de l'ouest par les Allemands pour voir ceux-ci retourner insuite toute la force de leurs armes :ontre les Russes. Le ministère est définitivement con-titué et se compose de : Chef du cabinet ■t ministre de l'intérieur, prince Lvoff ; iffaires étrangères, M. Terestchenko ; iommerce et industrie, M. Konovaloff; contrôleur d'Etat, M. Godneff (socia-iste); ministère du travail, M. Skobe-eff, vice-président du Conseil des Ou-Tiers et des Soldats; ministère de la ustice, M. Perevejezeff; alimentation, '1. Pieschehonoff (socialiste),; guerre et narine, M. Kerensky; finances, M. Shin-:areff ; postes et télégraphes, M. Tsere-elli ; voies et communications, M. Ne-:rassoff; enseignement, M. Manuiloff. Aux Etats-Unis, une proclamation du 'résident invite tous les citoyens de 21 - 30 ans à se faire inscrire pour le ser-ice militaire. On estime qu'il y aura 0 millions d'hommes inscrits, parmi ssquels le Président peut faire une sé-3ction de deux groupes atteignant cha-un 500,000 hommes. Une armée de 25,000 hommes, sous le ommandement du général Pershing, pour l'Europe ès que les circonstances le permettront. Lvec les Américains, cela ne traînera as ; voilà bien de l'aide pratique et ra-ide : cela réconfortera les pessimistes. OPERATIONS NAVALES Trois steamers suédois torpillés Suivant les "Dagens Nyheter" de Stockholm, trois grands steamers sué-°'s> rentrant de Grande-Bretagne en 1 uede, ont été torpillés-par des sous-manns allemands dans la Mer du Nord. Ces steamers étaient le "Vaderland," le "Viking" et 1' "Aspen," qui étaient chargés de grains pour une valeur de plusieurs centaines de mille francs. Deux lommes du "Vaderland" et huit hommes du "Viking" ont été tués. La nouvelle du torpillage de ces bateaux a provoqué une profonde impression en Suède. La Suède souffre du manque de grain. Les bateaux coulés étaient chargés de grain américain conformément à l'accord commercial intervenu entre la Grande-Bretagne et la Suède. Deux milliards de nouveaux bateaux Washington, 19 mai. —■ Le Sénat a ratifié aujourd'hui l'amendement au budget de la guerre accordant un crédit de 2 milliards de francs pour être employés immédiatement à l'achat de bateaux pour la flotte marchande. Deux navires français coulés Paris, dimanche. — Il est officiellement annoncé que le steamer "Colbert" (5,394 t.), affrété par les autorités navales et ayant à bord un certain nombre de passagers militaires, a été torpillé par un sous-marin ennemi dans la Méditerranée, le 30 avril dernier. Les pertes s'élèvent à 51 hommes, dont le lieutenant Commelin, commandant du bateau, qui avait été nommé le jeur même chevalier de la Légion d'Honneur, pour sa valeureuse conduite au cours d'une précédente attaque du "Colbert." Paris, 19 mai. — Le destroyer français "Boutefeu" (703 t.), a coulé après avoir heurté une mine. Les officiers et presque tous les hommes de l'équipage ont été sauvés. m™ m m mmm ALLEMAGNE — Le "Handelsblad" annonce que tous les Allemands temporairement exemptés et nés en 1869 1870 1871, ainsi que les jeunes gens qui viennent d'entrer dans leur 17e année, doivent se présenter devant les autorités militaires. •— A Leipzig la ration du pain est maintenant de 3 livres par semaine, et dans d'autres villes seulement de 2 livres, au lieu des 5 livres accordées par les règlements gouvernementaux. —La "Leipsig Volkszeitung" annonce qu'un hangar à Zeppelin a été détruit à Mockan, près Leipzig, par un tempête. — D'après la "Deutsche Kirchen-zeitung" de Munich, le clergé catholique allemand organise un mouvement pacifique sur une grand échelle sous la bannière de la Sainte-Eucharistie. Le journal dit que les évêques des pays ennemis ont exprimé leur approbation et promis assistance. AUTRICHE-HONGRIE — D'après un télégramme de Vienne, le Dr F. Adler, le journaliste viennois qui assassina le comte Stiirgkh, premier ministre d'Autriche, a été condamné à mort. Au cours du procès, il refusa de laisser imputer son acte à une faiblesse d'esprit et revendiqua entière responsabilité.BELGIQUE Les journaux teutonisés de Belgique occupée publient l'avis suivant: Quiconque aura fait passer illicite-ment des marchandises à travers la clôture des fils électriques sera, indépendamment de poursuites judiciaires pour espionnage, puni soit d'un emprisonnement de 2 mois à 5 ans et d'une amende pouvant atteindre 10,000 maries, soit d'une de ces deux peines à l'exclusion de l'autre. Sera passible des mêmes peines quiconque aura pris réception, soit à la clôture des fils électriques, soit dans' un des ports frontières, de marchandises passées illicitement ou 'aura fait commerce de ces marchandises. Dans' chaque cas, on prononcera la confiscation des marchandises qui auront été passées. Les tribunaux et commandants militaires connaîtront des infractions aux présentes dispositions. Bruxelles, le 30 avril 1917. Der General gouverneur in Belgien, In Vertretung: von Zwehl, General der Infanterie. CHINE — Une résolution a été adoptée au parlement chinois déclarant que oelui-ci tout en n'étant pas opposé à l'entrée de la Chine dans la guerre, refuse d'examiner la question avant que le cabinet n'ait été reconstitué. DANEMARK — En 1913, le Danemark exportait en Allemagne 2,100 tonnes de petit salé, 3,341 tonnes de lard, 1,695 tonnes de graisses diverses, 113 tonnes de viandes de conserves. En 1916, ces exportations ont atteint les chiffres suivants : Petit salé, 19,483 tonnes; lard, 6,266 tonnes; graisses diverses, 2,542 tonnes; viandes de conserves, 14,566 tonnes. ESPAGNE — Il paraît que le steamer espagnol "Patricio," dont on avait annoncé la perte totale à la suite de l'attaque par un sous-marin, n'a pas coulé. La coque du navire a été percée en trois endroits par des projectiles lancés par le sous-marin.— M. Garcia Prieto, président du conseil espagnol, a déclaré aux représentants de la presse que le gouvernement français avait remis au gouvernement espagnol une note concernant les récents torpillages commis dans le voisinage des côtes espagnoles. Il a ajouté que le gouvernement espagnol était décidé à prendre toutes les mesures propres à assurer le respect des eaux territoriales espagnoles.ETATS-UNIS — Le président Wilson a déclaré ne pouvoir envoyer une division de volontaires en Europe à cette période-ci de la guerre. De l'avis d'experts européens et américains, a-t-il dit, l'envoi d'une pareille division en France en ce moment ne pourrait qu'entraver la prompte création et l'usage rapide d'une armée régulière; d'autre part cela n'ajouterait pas grand chose à la force effective des armées opposées à l'Allemagne. ■—■ A une conférence tenue au département d'état à laquelle assistaient notamment M. Balfour et M. Lansing, la question du rationnement de la Hollande, de la Suède, du Danemark, de la Suisse et de l'Espagne, a été discutée. La nécessité de limiter les exportations vers ces pays, tant pour éviter leur réexpédition en territoire ennemi que pour conserver le tonnage des Alliés, a été examinée et on est arrivé à un accord général, subordonné au vote par le Congrès, de mesures législatives adéquates. FRANCE ■— Une grève des midinettes, causée par la cherté de la vie, a éclaté la semaine dernière à Paris. Elle vient de se terminer, les midinettes obtenant une augmentation de salaires. GRANDE-BRETAGNE — Des conférences tenues samedi au ministère des munitions, à la demande du Premier Ministre, ont amené la fin de la grève. Les représentants de l'Amal-gamated Society of Engineers étaient accompagnés d'une députation du comité de grève non-officiel, et il fut décidé de conseiller aux grévistes de retourner immédiatement à l'ouvrage, les meneurs laissant au comité exécutif de l'Union le soin de conduire les négociations avec le gouvernement sur les différends existant et d'assurer la continuation de ce procédé en vue d'éviter de nouveaux arrêts dans le travail. Il n'y aura pas de nouvelles arrestations. — Voici quelques chiffres impressionnants relatifs à la guerre, donnés par H. Arthur Henderson dans un discours prononcé samedi dernier à l'Hippodrome de Richmond, au cours d'une réunion au bénéfice du Belgian Relief Fund : "Le nombre total de tués et blessés de part et d'autre doit être évalué à 46 millions, dont 7 millions de tués ; les dépenses effectuées depuis le début de la guerre par l'ensemble des pays belligérants s'élèvent à 225 milliards de francs. "Le nombre de tués, qui comprend les femmes et les enfants d'Arménie et de Syrie, ainsi que des territoires occupés par l'ennemi, dépasse celui de la population du comté de Londres, et l'on estime que le nombre total d'hommes tués et blessés, directement et indirectement (à la guerre) dépasse largement selui de la population du Royaume-Uni." — Un certain nombre de mineurs vont être appelés sous les drapeaux; ils seront choisis parmi ceux qui son entrés dans l'industrie minière après le é août 1914. — Le Premier Ministre du Canada se p(ropose d'introduire à bref délai un projet de loi établissant la conscription. WKISliK — La situation du gouvernement royal ne s'est pas améliorée. Certains officiers qui ont reçu l'ordre de quitter Athènes à cause de leurs intrigues contre les Alliés ne sont pas encore partis. Un de ceux-ci a fait une promenade à cheval avec la fille du Roi ! Quant aux principaux Grecs qui conduisent l'action allemande contre les Alliés, M. Zaïmis, le premier ministre, ne cache pas son impuissance à agir contre eux. Interrogé sur la situation générale, hier, M. Zaïmis a répondu qu'il avait un léger espoir. Voici en quoi il consiste: M. Zaïmis espère voir partir les meneurs pour quelque ville d'eau, l'été étant proche. Il est difficile de dire comment cela remédiera à la situation en Grèce. — Times. — La situation au point de vue des vivres est devenue très critique à Athènes. Alors que de grandes quantités de produits alimentaires sont accaparés par les spéculateurs et sont vendus à des prix élevés à ceux que la guerre a enrichis, pas une miette de pain n'a été mise sur les marchés ou dans les restaurants pendant plusieurs jours et les rues sont remplies 3e mendiants pitoyables. On ne peut que répéter que le peuple ne serait pas opposé à un changement de régime, qui ramènerait pour autant qu'il soit possible, la situation normale. — Times. HONDURAS — La république de Honduras a rompu les relations diplomatiques avec l'Allemagne. ITALIE — Le gouvernement italien a publié un décret maintenant un prix minimum du 'blé pendant la durée de la guerre afin d'encourager les cultivateurs. Diverses autres mesures sont prise pour augmenter l'étendue des terres cultivées. NICARAGUA — Le Nicaragua a rompu les relations diplomatiques avec l'Allemagne. RUSSIE — Le gouvernement russe a accordé à la Chambre de Commerce anglorrusse de Pétrograd la libre entrée pour tous échantillons venant de Grande-Bretagne et de ses colonies. — M. Kerensky a publié un ordre autorisant la promotion, au grade do sous-lieutenant, dessous-officiers n'ayant pas l'instruction jusqu'ici requise, et ce sur la proposition de leurs supérieurs. ■— La réunion des paysans a voté une résolution demandant que, dans la République russe, la propriété foncière privée soit abolie; que toutes les terres, eaux et forêts deviennent des propriétés nationales dont puissent jouir les citoyens, à la condition de travailler eux-mêmes à l'exploitation de ces richesses. — Les Etats-Unis ont fait, à la Russie un premier prêt de 100 millions de dollars. SUEDE ■—■ Le comité exécutif de la Conférence socialiste de Stockholm a reçu avis de ce que des passeports ont été accordés aux représentants de la minorité socialiste allemande et de ce que deux membres de la délégation socialiste française en Russie passeront par Stockholm aujourd'hui lundi, sur le chemin du retour. L'ordre des conférences séparées a été fixé comme suit: les 21 et 22 mai, la délégation bulgare ; les 23 et 24 mai, la délégation minoritaire allemande ou la délégation finlandaise; les 25 et 26 mai, la délégation autrichienne; les 29 et 30 mai, la délégation hongroise. Le comité socialiste liollando-scandi-nave explique, dans un long manifeste, que la convocation de la conférence "constitue une sérieuse tentative de rétablir l'Internationale socialiste comme facteur de la puissance ouvrière et de jeter ainsi les fondations d'une paix générale basée sur les principes traditionnels de nos congrès." Le but des conférences préliminaires est de définir l'attitude des -différentes sections vis-à-vis de la crise mondiale, de donner une solution concrète aux problèmes de la paix, de formuler, si possible, un programme commun inspiré par les conceptions socialistes et, finalement, d'examiner la possibilité de convoquer une conférence générale. — Reuter..

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre L'indépendance belge appartenant à la catégorie Liberale pers, parue à Bruxelles du 1843 au 1940.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Sujets

Périodes