Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

366 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1917, 06 Avril. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Accès à 26 mai 2019, à https://hetarchief.be/fr/pid/gt5fb4xj0x/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

ANVERS, Vendredi 6 Avril 1917 Le numéro 10 centimes Soixantième Année No 17.885 DIRECTION & REDACTION : 14, RUE VLEMINCKX, 14 ANVERS' ABONNEMENTS : Les abonnements pour la ville et les faubourgs sont acceptés au bureau du journal, 14, rue Vleminckx.— Pour l'intérieur et l'étranger on peut s'adresser à la poste. LLOYD ANVERSOIS Seul Journai Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 franc la ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Emissions et Annonces financières : Prix à contenir Les annonces sont mesurées au lignomètre.— Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent. AVIS Toutes lés heures renseignées dans notre journal sont indiquées d'après l'heure de la Tour. Observations météorologiques de M. F. Agthe, opticien rue Léopold, 51. Auvers, 6 avril 1917, 11 I). du matin. — Baromètre 760 — Thermomètre cent |max) -r- 7. — Thermom. cent. (mini. + 2. Pluviomètre : — in/m.—Vent : S.-O. — Prévision : Pluie. Astronomie 7 avril [Communiqué par l'Observatoire Roval de Belgique à Uccle lez-Bruxellesi - Lever du soleil 6 h. ?m. Pleine lune le 7 avril 14 h.4Qm. Coucher dusoleil.... 19 24 ., Dern. quart.le 14 avril.21 .,12 „ Lever de la lune 19 50 „ Nouv. lune le 2! avril 15,, 1 „ Coucher de la lune... 5 33 „ Prem.quart, le29avril 6 „ 22 „ Haute marée à Anvers Matin Soir 7 avril • • • 4b. 11 m 7 avril ... 16 b 30 m. 8 „ ... 4 „ 47 „ 8 ... 17 5 „ 9 •• 5 .. 22 „ 9 „ ... 17 41 .. Hauteur du Rhin Cologne 3 avril 4.43 m. Strasbourg 3 avril 2.88 m. Huningen „ 1,83 „ Lauterbourg „ — „ Kehl „ - „ Maxau „ — „ Mannheim „ 4.13 „ Germersheim „ „ Caub 4 „ 2.94 „ Mayence „ 1.67 „ Ruhrort 3 59 „ Bingen „ 2.40 „ Duisbourg 3 » 3.25 „ Coblence „ 4.03 „ Waldshut „ • — Dusseldorf „ 4.06 „ Lobith 12.75 „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 3 avril 2.53 m. Heilbronn 3 avril 1.85 m. Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 3 avril 3.05 m. Constance 4 avril 2.88 m. ARRÊTÉ modifiant le règlement sur la chasse (Voir Lloyd Anversois du 20 avril 1916) Mou arrêté le n° 2222 du 1>' avril 1916 concernant l'exercice de la chasse et de l'oisellerie- -e-st modifié comme suit : I. — (Concerne exclusivement les textes allemand et flamand.) II. — Au chiffre 23, suprpimer : a) à l'alinéa A I : les mots « (voir les exceptions à l'alinéa R) », à la fin de la phrase ; b) l'aliéna B. III. — Au chiffre 23, à la dernière ligne de l'alinéa A 3, remplacer « chiffres 13 et 14 » par « chiffres 13, 14 et 15 ». - IV. — Au chiffre 23, l'alinéa « C » devient l'alinéa ; « B ». Bruxelles, le 27 mars 1917 Le gouverneur général en Belgique, Frhr. von Bissing, Colonel-général. Notes économiques brésiliennes (Suite et fin, voir Lloyd Anversois des 12,15,20,22 févr., lr, 17 et 23 mars). Voici enfin le détail des marchandises que la Belgique a expédiées au Brésil en cette année 1913, en même temps que le détail des sept premiers mois de 1914. Les valeurs sont en contos papier : le conto valait à cette époque 1700 francs. Classe II : matières premières. 1913 1914 Kilos Valeurs Kilos Val™ Fer et acier.. 17.268.760 2.17/1 4.501.772 475 Cuiw, alliage 136.847 43 00.566 36 Plomb, zinc, étain, etc... 735.060 349 538.350 210 Autr. métaux 142.047 30 109.197 19 Ciment 60.215.905 2.801 16:823.226 725 Poils pr chapellerie .... 47.034 569 18.631 206 Stéarine 162.610 114 97.806 76 •l'ite 21.265 15 1.172 -100 Laine brute et fUs 328.594 1.284 106.674 575" Lin brut et Ils / 67.816 99 52/1-29 62 matières pour teinturerie . 2.767,.354 i.214 1.780.597 787 . Divers 128.235 202 85.502 156 Classe III produits manufacturés : Cotai 478.135 1.726 180.324 723 '-aille 21.515 16.8 7.767 58 Lm 339.343 1.557 155.020 793 •futé 102.619 140 20.267 35 Amies 316.478 - 2.233 132.091 870 .Caoutchouc .. 48.941 182 56.214 275 Plomb, étaiu, zinc -, 11.916 6 18.124 9 C'itvw 42.251 133 15.74g 3g 1er, acier ... 103.616.699 16.025 34.417.644 4.954 Wagons, etc., accessoires 32.isi.248 12.542 6.490.745 987 Automobiles ■ (unj'tés) .... *3 412 35 167 -Viachmes industrielles 1.255.794 1.251 305.377 570 Porcelaines, faïenc., cris- taux, verres 6.073.129 lm .>.390 767 787 Papier ....... 2.1/5.191 814 1.183.397 492 Poteries, pierres, terre, v etC 7.850.055 1.216 2.536 785 325 Prod. chimiq. 1.506.328 302 qa Divers 591.933 616 370Ï00 .,o? Classe IV ar- 5 ticles d'alimentation : Conserves ... ; 68.341 40 22.201 u Produits autres et liqui- , ,(1<,s 118.414 65 28.727 17 W«r» 9,8.165 26 4.173 4 ^om.os papier 51.480 15.388 Contos or 30.507 8.960 Francs 86.944.870 25.538.154 Les matières premières et articles bruts ou rni-(uivres s appliquant aux arts et manufactures (classe il) représentaient en 1913, dans la totalité des importations brésiliennes, une valeur globale de 125.003 contos or ou francs 356 millions. I,a quote part de la Belgique, d après le tableau ci-dessus, y était de 16 millions de francs. Les produits manufacturés de la classe III comportaient une valeur globale de 334.980 contos or ou 955 millions de francs. La quote part de la Belgique y était de 70 millions de francs. La classe IV, articles destinés à l'alimentation, fournissait une valeur de 133.879 contos or, soit 380 millions de francs. La quote part de la Belgique y était de 1 million de francs. '.a classe I renseigne les importations d'animaux wvants, pour line valeur globale de 3.170 contos, .importations venues pour la presque totalité de l'Uruguay, de l'Argentine et .les Indes. Celles-ci, nous le s i\ons, passaient même en transit par Anvers. Les zebus embarqués à Bombay et à Madras venaient en «net transborder ici. L importation belge, en est insignifiante si pas nulle. Tel est le mouvement du commerce spécial belge avec le Brésil. Pour se rendre compte de l'importance qu'avait pris en ces dernières années le mouvement du port d'Anvers en destination des 41 ports brésiliens de navigation, transatlantique, il serait peut-être intéressant de comparer les chiffres que fournissait le mouvement total de ses exportations vers le Brésil, en mettant en regard ceux du transit allemand^ hollandais, suisse, français. Ce? chiffres viennent en «ffet grosser sans de fortes proportions le tonna o-e embarqué. Mais nous craignons de lasser la patience de nos lecteurs. Qu'il nous suffise de faire remarquer que, 11 près le tableau ci-dessus, nous aurions un total '"'environ 239.823 tonnes de marchandises belges. Et s' nous consultons les données que le Consulat Géné-,,;|1 réunit d'après les manifestes consulaires et qui ''^présentent les chiffres exacts des marchandises em-'«irquées à Anvers, commerce spécial et transit compris. nous obtenons un total de .490.327 tonnes et 140 •Aillions de francs pour l'année 1913. (L'année 1912 avait même donné un chiffre de 517.883 tonnes de marchandises diverses pour une valeur de 151 millions de francs). Mieux que de longues phrases ces chiffres montrent bien le chemin parcouru en le court espace d'un quart de siècle et les résultats obtenus par une politique économique plus large et plus pratique. Les négociants et industriels belges se préparent en silence pour les luttes économiques futures. Beaucoup d'entre eux, autrefois trop affairés pour s'arrêter longtemps sur certaines considérations qui paraissaient d'ordre secondaire et qui cependant font partie de l'éducation commerciale, mettent a profit-J.es loisirs forcés que la guerre leur crée pour étudier de plus près les pays neufs et les possibilités d'expansion plus grande qu'ils offriront bientôt à leur activité lorsque celle-ci se réveillera d'autant plus forte qu'elle fut longtemps comprimée. Qu'ils ne perdent pas de vue que si le Brésil est intéressant pour leur commerce d'exportation, celui-ci pourrait se développer d'avantage encore, prendre une importance beaucoup plus grande si l'on se rendait un compte plus exact de la grande diversité de zones de productions de ce pays d'avenir et de ses capacités ex p o rta.tr ice s. Les quelques notes économiques que nous ont suggérées les statistiques du commerce extérieur du Brésil n'avaient pas la prétention de leur dévoiler des choses inconnues, mais mal connues de la plupart d'entre eux. Elles on1 eu surtout le désir de leur montrer tout ce que le Brésil peut procurer de ces matières premières dont leurs industries opèrent la transformation et les leur fournir en quantités inépuisables. Elles vont eu avoir un pressant besoin. C'est là un facteur très important, puisqu'il constituerait le fret de retour dont leurs lignes de navigation auront besoin et qui leur faisait si souvent défaut auparavant. Le Brésil ne fournit pas à l'exportation que du café, du cacao'*«et du tabac, produits de grande valeur, mais aliment pondéreux par trop insuffisant. C'esi cette insuffisance de fret de retour pour Anvers qui obligeait les lignes régulières allemandes à prendre du café et pour la Belgique et pour la Hollande, allant le débarquer là-bas, au détriment du port belge. Nous avons pu constater ainsi que Rotterdam recevait, en 1913, 89.000 tonnes de café dont il nous renvoyait une bonne partie par transbordement. Mais en même temps échappait aussi à Anvers un important transit vers d'autres régions de son Iiinterland habituel.C'est cette insuffisance de fret de retour qui obligeait de même les lignes belges vers le Brésil à aller se pourvoir a Buenos-Ayres de chargements que, pour des motifs qu'ils n'est pas le moment de rappeler, ils ne pouvaient obtenir dans les ports brésiliens, sinon en quantité, insignifiante. Et cependant, avec un peu d'activité et d'initiative de leur part, ces vapeurs auraient pu y trouver ne fut-ce que quelques milliers de tonnes de produits oléagineux, semences de ricin, coprha et autres qui s'y perdent faute d'acheteurs et dont les industries belges consommaient annuellement des millions de tonnes. A une situation nouvelle s'adaptera une organisation commerciale mieux comprise, au grand profit des deux pays, la Belgique et le Brésil, qui ont entre eux tarit, de liens de sympathie CHRONIQUE INDUSTRIELLE Les charbonnages en Campine Voici quelques nouvelles intéressantes au sujet des charbonnages : A Waterschey, le chômage prendra bientôt fin ; les travaux divers seront continués activement. Winterslag a terminé le puits n° 1 ; plusieurs galeries sont entamées, la pose des rails pour l'établissement des voies de transport des produits de l'extraction continue régulièrement. Le puits n° 2 est achevé pour le cuvetage et la maçonnerie jusqu'à la profondeur de 450 mètres. Il reste donc le tiers à faire. Les passerelles destinées à transborder la houille vers les trieurs sont presque achevées ; il manque de 60 à 70 mètres ; la matière première fait défaut. Le ventilateur des galeries est en place et peut fonction lier. Le tunnel, c'est-à-dire le passage des mineurs vers le puits, est commencé. La construction du lavoir va être entamée, ainsi que l'établissement de fours à briques. Le charbonnage peut donc fournir et fournit du tout-venant, mais, comme celui-ci est très gras, la difficulté est tournée en le mélangeant à des brai settes et des gaillettes provenant d'Ans. Aussitôt que les installations de triage et de lavage seront achevées, il sera possible de mettre au marché les différentes sortes de charbon et de houille. L'industrie verrière en Belgique Les plus anciens établissements encore en activité à l'heure actuelle datent de la période de 1801 à 1830. C'est durant cette période que fut fondée la première cristallerie : l'établissement du Val-Saint-Lambert, aujourd'hui encore le plus important en ee qui concerne le nombre d'ouvriers occupés. La plus ancienne ,verrerie à vitres date également de ce.te période. I.es glaceries remontent à la période de 1831 à 1860. On ne trouve les verreries à bouteilles qu'à partir de 1881. I.a période de plus grand développement des industries verrières est celle de 1881 à 1890. Elle fut marquée par la création de 15 établissements. Quant à la forme des sociétés qui exploitent l'iii-dns'rie verrière, on peut dire que les deux tiers des entreprises de verreries à vitres et plus de la moitié des entreprises de gobeleteries et de cristalleries-gobeleteries sont- exploitées sous la forme anonyme. En ce ([ni concerne les entreprises de glaceries, elles sont toutes exploitées par des sociétés par actions.En résumé, ce sont donc les sociétés par actions qui se partagent la plupart des entreprises et. occupent le plus grand nombre d'ouvriers. Presque toutes les entreprises verrières appartiennent a la grande et. à la très grande industrie : 24 d'entre elles, soit presque la moitié, occupent un personnel variant entre 200 et 500 ouvriers. Certaines verreries et glaceries occupaient même, avant la guerre, un personnel ouvriers de plus de mille personnes.On voit par tous ces renseignements combien notre • industrie du verre occupait une place prépondérante avant la guerre et quel brillant avenir il lui est ïé~ serve lorsque la paix sera conclue. EXTERIEUR RUSSIE Une nouvelle société Un groupe russo-français vient de constituer sous la direction de'Davydoff une société pour installer une fabrique électro-mécanique au capital de 5 millions de roubles qui recevrait les commandes cou vernementales. * 6 . La culiure linière On sait qu'en dehors de quelques autres parties du monde, où le lin n'est cultivé que pour ses graines, cette plante est exclusivement cultivée en Europe pour ses fibres. C'est en Belgique, en Hollande dans la France occidentale, en Irlande et surtout en Russie, que cette culture occupe une place importante dans l'industrie nationale. Parmi ces pays, la Russie est de loin le plus grand producteur de lin, sa production annuelle de 250.000 N ton nés dépassa nt celle de tous les autres pays réunis. Les terrains affectés eu Russie a ia culture du lin. ont une superficie totale de 1 million d'hectares, dont 315.000 hectares sont situés près de la frontière de la Prusse orientale. AFRIQUE DU SUD La production de l'or au Transvaal La Chamber of Mines donqe pour le mois de février une production totale de 3.063.976 livres sterling contre 3.324.418 £ en janvier et 3.201.063 £ en février 1916. Ci-après pous donnons le tableau comparatif des quatre dernières années : 1917 1916 1915 1914 Janvier 3.324.418 3.344.948 3.037.058 2.768.470 Février 3.063.976 3.201.063 2.872.406 2.660,J86 Mars — 3.384.121 3.202.514 2.917.346 Avril — 3.205.643 3.160.651 2.904.924 Mai — 3.303.377 3.243.347 3.059.340 Juin — 3.236.767 3.208.22-4 3.049.55S Juillet — 3.200.000 3.272.258 3.111.398 Août — 3.318.000 3.307.975 3.0*24.037 Septembre .... — 3.277.000 3.299.423 2.982.630 Octobre — 3.365.647 3.388.122 3.116.754 Novembre .... — 3.326.253 3.317.539 3.040.677 Décembre — 3.289.705 3.317.949 2.952.755 Total — 39.452.524 38.627.461 35.588.075 Droits acquis Tout le -monde connaît le principe qui, dans les sociétés anonymes, interdit à toute majoritç, quelque forte qu'elle soit, d'apporter aux statuts des modifications portant atteinte à des droits spécialement acquis à tel ou tel associé individuel ou à telle ou telle catégorie d'associés, sans l'assentiment de ceux-là mêmes ::ux intérêts propres.et exclusifs de qui il est ainsi causé préjudice. 1! eu est cependant <^es droits acquis comme de tous autres: leurs titulaires, au profit de qui seuls ils se trouvent exister, ont toujours la faculté d'y renoncer. Et c'est ce que font notamment ces titulaires, lorsqu'ils se décident à émettre un vote affirmât!!' à >a délibération de l'assemblée où se prend la résolution constitutive de la violation desdits droits. Par le fait, il se trouvent, déchus de ceux-a. Et. s'ils viennent à céder ultérieurement les titres auxquels étaient attachés ces droits, ils ne peuvent plus alors, comme tout cédant, céder autre chose que les droits qui y étaient afférents pour eux-mêmes. I/es effets-de leur renonciation vont donc nécessairement se répercuter sur tous les cessionnaires successifs, tour à tour dépouillés, tout comme leur auteur, de la faculté de se prévaloir encore de droits désormais anéantis. INFORMATIONS FINANCIERES La situation économique du Brésil. — Recettes : or 128.33 (millions de milreis : papier 349.13 millions de milreis ; dépenses : or 98,53 millions de milreis ; papier 407.42 millions de milreis, soit un excédent or de 29,80 millions et un déficit de 67.28 millions pa-papier, ce qui, après conversion, laisse un déficit de 1.72 million papier. A ce sujet, le ministre des Finances a déclaré ce qui suit : Bien que le Brésil ait pu maintenir la neutralité, la guerre impose néanmoins au pays de grandes dépenses. La diminution des recettes provenant des droits d'entrée, l'augmentation des prix des marchandises et des frets, et le renchérissement de la vie ont infligé au pays une perte de 600.000 contos. Même si la paix était conclue à la fin de 1917, toute l'année 1918 sera prise pour la démobilisation, le transport en retour tle troupes et de matériel, l'adaptation de l'industrie à la nouvelle situation, de sorte qu'avant la fin de 1918 on ne peut s'attendre à une situation normale. F.u conséquence, il faudra compter avec une diminution de recettes de douanes de 180.000 contos, relativement à la dernière année de la paix. Il faudra donc trouver de nouvelles sources de revenus pour le temps; où le payement comptant des deites publiques devra-recommencer. On ne peut songer qu'à des impôts industriels, ainsi qu'à ceux frappant le capital et le travail, attendu qu'il n'est pas possible de réaliser de nouvelles économies sur le budget. D'autre par: le « South Arnériea'n Journal » écrit : La récolte de café parait avoir été très abondante. Beaucoup d'ouvriers de l'Argentine, où la récolte a été défavorable, sont, par suite de cette situation, partis pour le Brésil. Si l'on n'avait pas à tenir compte des suites de la guerre sous-manne, on pourrait dire que 1917 promet de devenir pour le Brésil une année exceptionnellement favorable Voici quelques nouvelles sur les résultats obtenus par certaines sociétés brésiliennes : La « Para Electric Rv.s and Ligliting Cy » a réalisé pour l'exercice clôturé le 30 novembre 1016 un bénéfice brut de 271.691 liv. st. ; les dépenses d'exploitation se sont élevées à 123.403 liv. st. ; le bénéfice net. s'est donc porté à 14-8.288 liv. st. Après défalcation de la perte de change de 42.803 liv. st. et des frais d'administration m Londres, il reste 100.675 liv. st. dont voici la répart-iMon : 15.000 liv. st. au fonds de réserve. 60.103 liv. st,. soit 6",, de dividende aux actions ordinaires e! 25.572 liv. st. comme reliquat. En janvier, les dividendes suivants ont été déclares : Banco do Brasil,, 8 : Banco Mercantil, 8 % ; Banco Commercial, î milreis ; Banco Commerçio e Industrie, 18 milreis; Banco fie Bahia, 4%; Banco Economico. 4% Banco .Auxiliar, 4%. Enfin, le projet de budget de la ville de Bahia pour 1917 clôture en recettes à 6 millions 239.700 milreis ; en dépenses à 7 millions 420.460 milreis. Société anonyme d'Entreprise, à Sockel (Woluwe-Saint-Pieire), établie à Bruxelles. — Bilan Bénéfices 1916, fr. 39.339,46. Crédit communal, société anonyme, à Bruxelles. — Bilan arrêté au 31 décembre 1916". Solde créditeur, fr. 1.005.193,45. Hobouea-Gentre, société anonyme, à Hoboken. — Bilan au 31 décembre 1916. Solde débiteur, francs 39.949,61. Banque centrale du Limbourg, société anonyme, à lfasselt. — Bilan au 31 décembre 1916. Solde en bénéfice, fr. 120.320,74. Foncier franco-belge, société anonyme, à Molen-beek-Saint-Jean lez-Bruxelles — Bilan au 31 décembre 1916. Solde débiteur, fr. 138,21. Usines Vojave, so-iété anonyme, à Bruxelles. — Bilan au 30 septembre 1916. Perte, fr. 174.370,55. Wagons tabulaires, société anonyme, à Bruxelles. — Bilan au 31 octobre 1916. Bénéfice exercice 1915-1916 fr. 2.320,53. Filiale belge-néerlandaise d'Aluminium, société anonyme, établie à Bruxelles (Schaerbeek). — Bilan au 30 novembre 1916. Solde débiteur, fr. 327.550,61. Maison P. Dujardin, anciennement Dujardin-Dan-saert;. société anonyme, à Bruxelles. — Bilan au 30 novembre 1916. Solde déficitaire, fr. 42.114,79. Société Générale de Belgique, société anonyme, à Bruxelles. — Bilan arrêté au 31 décembre 1916. Solde créditeur,- fr. 3.739.723,89. La Banlieue bruxelioise, société anonyme, à Bruxelles. — Bilan au 31 décembre 1916. Commissions et intérêts, fr. 5.927,84. Exploitation agricole de Beerenbroeck, société anonyme, établie à Bruxelles. — Bilan au 31 décembre 1916. Solde débiteur, fr. 23.476,75. Usines Victor Fontaine à Levai et Quaregnon, société nuiiiiyme, à l.eval-Trahegnies. — Bilan au 31 décembre 1916. Solde débiteur, fr. 1.020,38. Anciens Ateliers Simon et fils, société anonyme, à Ancienne — Bilan arrêté au 31 décembre 1916. Perte à ce jour ,fr. 53.759,83. Restaurant de la Société royale de Zoologie d'Anvers, société anonyme, à Anvers. — Bilan arrêté au, 31 décembre 1916. Solde débiteur, fr, 33.389,47. Vocruitzicht, société anonyme, à Anvers. — Bilan au 31 décembre 1916. Portefeuille, fr. 5.509.138,05. Bains Saint-Michel, société anonyme, à Liège. -Actif. Solde débiteur, fr. 9.706,69. Tramway de Cointe, société anonyme, à Liège. — Bilan au 31 décembre 1916. Sokle en pertes à ce jour, fr. 254.433,41. Usines Gp de Beeck, société anonyme, à Malin es. — Répartition du bénéfice de l'exercice 1915. Solde débiteur, fr. 1.324,28. Biélaïa, Société anonyme minière et industrielle, établie à Bruxelles. — Bilan au 30 juin 1916. Solde créditeur, fr. 31.094,61. Automobiles Brasier France). — Les bénéfices nets :1e cette société pour l'exercice qui vient d'être c'.ô-:uré s'élèvent à 1.716.000 francs contre 872.000 francs' l'année passée. Une somme de 826.000 francs' est passée aux comptes réserve et amortissement. Le dividende sera identique au précédent. Compagnie française de Tramways. — Le bénéfice îet pour 1916 s'élève à 3.847.000 francs contre 3.284.000 francs en 1915. Cette augmentation permet, après noir réservé un million pour les imprévus, de listribuer un dividende de 27 1/2 % contre 25 %. Compagnie Générale des Voitures à Paris. — Cette Compagnie, au capital de 20 millions de francs, a clôturé son exercice par un bénéfice supérieur au précédent, le dividende sera de 12 fr. contre 9 fr. Commentry Fourchambault (France). — Les usines :1e Commentry Fourchambault distribuent pour l'exercice qui vient de finir un dividende de 90 fr. contre 70 fr. aux actions de capital et un dividende :1e 65 fr. contre 45 fr. aux actions de jouissance. Compagnie de chemin de fer Paris-Lyon-Méditerranée. La Compagnie de Chemin de fer Paris-Lvon-Méditerranée distribue cette année de nouveau 30 francs de dividende. Société « Le Nickel » France). — La société « Le S'ickel » paie un dividende de 75 francs contre 55 fr. i son capital de quinze millions de francs, ce qui 'ait du 30 % au lieu de 22 %. Comptoir National d'Escompte (France). — Cette société, au capital de 200 millions, a fait l'année derrière des bénéfices plus importants qu'en 1915 ; après ivoir amorti des sommes importantes et augmenté es réserves, le Conseil d'administration a décidé de proposer une répartition de 30 fr. par action contre 3 25 francs précédemment. Wiegsman bank, à Amsterdam. — L'exercice clôture par un bénéfice net de 544.812 florins, ce qui permet un dividende de 5 % au capital action de 2 millions de florins et 324,82 llorins à chaque part bénéficiaire. En décembre dernier il a été créé pour 2 millions de florins d'actions privilégiées 6 %. Le Lloyd Royal Néerlandais distribue un dividende de 25 % contre 12 % l'année dernière. Chemin de fer du Nord de l'Espagne. On an nonce de Paris que l'on estime le dividende du Nord de l'Espagne à 15 pesetas contre 18 peseias, malgré une augmentation de recettes de 1.8 millions. Mulhauser Discontobank. — Cet établissement, qui s'appelait jadis le Comptoir d'Escompte de Mu!-hanse, clôture son exercice par un bénéfice net de 1.466.nU0 marks, ce qui ne permet de nouveau qu'une répartition de 4 % au capital de 36 millions de la société. Avant la guerre, les dividendes avaient été régulièrement de 8 %. Linke Hofmann werke, à Breslàu! — L'exercice 1916 clôture par un bénéfice net de 3.917.701 marks. Une somme de 714.585 marks sera passée aux amortissements et 600.000 marks à la réserve. Les actions de capital toucheront un dividende de 24 % et. les actions privilégiées 4 1/2 %. La Westinghouse Rio Brake Company, de New-York, porte son capital de 20 à 30 millions de.dollars et distribue un dividende de 50 %. International Railways of Central America. — La déclaration faite par les administrateurs de l'International Railways >>f Central America, que les recettes nettes de l'année 1916 se sont élevées à 292.712 £, en augmentation de 85.758 £ sur la période .correspondante de 1915, donne en quelque sorte a penser que dans peu de temps, le Conseil liquidera au moins une portion des 2 1/2 arriérés d'intérêts dus sur les a étions de préférence. Dividendes bancaires chiliens. Londres a été informé des répartitions suivantes de bénéfices : Banque Nationale, 6 % ; Banque de Talca, 8 % ; Banque de Santiago, 7 % ; Banque de Curico, 7 %. Banca Commerciale Italiana, à Milan. — Le capital action de la banque de commerce italienne est de 156 millions de lires, les réserves de 58 millions et le montant des obligations émises a passé de 142 à 246 millions. Le bénéfice net s'est élevé pour l'exercice 1916 de 9.710.000 lires à 13.090.000 lires, ce qui permet un dividende de 7 % contre 6 %. Le .fondateur de la banque, M. Otto Joël, est mort au cours du dernier exercice. Crédito Italiano, à Milnn. Les bénéfices nets se sont élevés en 1916 à 7.600.000 lires contre 5.900.000 lires en 1915. Le dividende sera le même que précédemment, mais 2 1/2 millions ont été portés à la réserve qui est actuellement de 15 millions. L'assemblée générale a décidé de porter le capital de 75 à 100 millions de lires par une émission de 50.000 titres de 500 lires. Raffinerie de sucre Cridania, à Gênes. — Cette société distribue de nouveau un dividende de 40 %. La Societa Ansaldo donne cette année un dividende de 15 lires contre 12 1/2 lires. La Société M éditer ranea, à Milan, au capital de 180 millions a réalisé un bénéfice net de 2.113.122 lires ; le dividende reste de 6 %. La Banca Italiana di Sconto, à Rome, au capital de 70 millions, clôture son exercice social par un bénéfice net. de 6.913.841 lires, le dividende est fixé à 5 "... Les Usines sidérurgiques Savona, à Gênes, au capital de 24 millions gagnent net 9.620.642 lires contre 5.403.201 lires; le dividende est de 16 lires contre 15 pour chaque action de 250 lires. La fabrique de caoutchouc Bogatyr, en Russie, clôture son exercice par un bénéfice net de 11 12 millions de roubles permettant la répartition d'un dividende de 22 % contre 9 %. Le capital sera porté de 15 à 25 millions et les nouvelles actions émises à 180 %. Les Usines Koiomna, < i Russie ont définitivement décidé de porter leur capital de 15 à 25 millions de roubles. La fabrique métallurgique Pétersbourgeoise porte son capital de 12 à 18 millions de roubles, les nouveaux titres seront cédés à 150 %. Des obligations seront également émises. Skandinaviska Kredifaktiebolaget, à Gotherribourg. — La banque Scandinave de crédit a clôturé son exercice par un bénéfice net de 11.252.387 couronnes contre-8.365.323 couronnes précédemment, ce qui permet au conseil de proposer une répartition de 23 couronnes contre 21 couronnes et de reporter à nouveau 2.593.997 couronnes. Les réserves s'élèvent actuellement à 47 1/2 millions de couronnes pour un capital actions de 45.430.000 couronnes. , MEMENTO DE L'ACTIONNAÏRE ASSEMBLEES ANNONCEES 7 avril Banque Hypothécaire et Immobilière d'Anvers, société anonyme, à 2 heures, au siège social, 13', rue des Douze Mois, à Anvers. Brasseries «Les Peupliers», société anonyme, à 1 heure, au siège social, 13, rue des Douze Mois, à Anvers. Tramways et Electricité, société anonyme à Bruxelles, à 11 heures du matin, au siège social, 4, rue Montoyer, à Bruxelles. Société Anonyme Anversoise des Moulins, à midi, au siège social, à Merxem. 8 avril Manufacture Belge d'Amiante et de Caoutchouc, société anonyme à Deurne lez-Anvers, à 4 h. 1/2, au siège social, à Deurne. 10 avril 4 Banque Anversoise de Fonds Publics et d'Escompte, société anonyme à Anvers, à 4 heures, au siège social, 44, place de Meir, à Anvers. « Pégase », société anonyme, à 4 heures de relevée, au siège social, à Merxem lez-Anvers. Union des Produits Chimiques d'Hemixem, société anonyme, à 2 h. 1/2, à la Banque Générale Belge, à Narnur. L'Essor Naval, société anonyme à Anvers, à 6 h. du soir, au siège social, rue ÈUerman, 8, à Anvers. 11 avrili Compagnie du Chemin de fer-Central Catalan, société anonyme, à 3 heures de l'après-midi, à Madrid, Mendizabal, 10, chez Me Hernandez Rozpide. 14 avril Association Financière et Industrielle, société anonyme en liquidation, à 4 heures de l'après-midi, au siège social. 24, rue de l'Association, à Bruxelles. Compagnie Commerciale Belge {Anciennement IL Albert de Bary & Co), société anonyme, à 3 h. de relevée, au siège social, 23, place de Meir, à Anvers. 16 avril Société Foncière Belge Argentine, société anonyme à Anvers, à 11 heures du matin, au siège social, 23, place de Meir, à Anvers. Société Internationale des Ciments et Brevets Stein, société anonyme à Liège,à 3 heures de l'après-midi, au siège social, 5. rue de l'Harmonie, à Liège. Société Anonyme Belge des Mines d'Aljustrel. à 1 Anvers, à 3 heures de l'après-midi, au siège social, • l 35, avenue des Arts, à Anvers. < Grands Magasins «De Byenkorf», société anonyme, i\ Il I:. du matin, au siège social, 12, Rempart Kip-rlorp, à Anvers. v Grands Magasins «Léonard Tietz », société anonyme à Bruxelles, à 4 h. de relevée, an siège social, < rue Neuve, 83-87, à Bruxelles. i « La Métropole Anversoise », société anonyme d'assurances de toute nature à Anvers, à. 5 heures du . soir, au siège social, rue Levs, 19. 17 avril Caisse Hypothécaire d'Egypte, société anonyme, à i heures de relevée, au siège social, 13, rue d'Aren- ' bçrg, à Bruxelles. «Sables & Graviers», société anonyme à Anvers, i 6 heures de l'après-midi, à l'Hôtel Métropole, à ; Anvers. Société Belge-Américaine pour la préparation des matières premières de la chapellerie, société ano- ^ ayme à Bruxelles, à 3 heures, au Crédit Général Lié-, çêois. 64, rue Royale, à Bruxelles. 18 avril Société Anonyme des Charbonnages Réunis de la Concorde, à Jemeppe s'Meuse, à 2 heures de relevée, \ ïa Banque Générale de et à Liège, Place Verte. ' Produce and Warrant Company, société anonyme, i 3 heures de relevée, au siège social, 39, rue des l'a m murs, à Anvers. 19 avril Banque Centrale de Liège, société anonyme, à 15 heures, au siège social, 14, place de la Cathédrale, à Liège. Immobiliaria Argentina, société anonyme, à 4 h. du soir, au siège social, 44, place de Meir, à Anvers. Tramways de Rostoff-sur-le-Don, société anonyme, au siège social, rue du Nord, 80, à Bruxelles. 21 avril Briqueterie Notre-Dame, société anonyme en liquidation, à 3 heures, au siège social, rue des Douze Mois, 13, à Anvers «Terminus Hôtel», société anonyme à Anvers, a 4 heures de l'après-midi, au siège social, 8, rue du Pélican, à Anvers. 23 avril Société Anonyme des Ciments de l'Europe Orientale, à II h. du matin, au siège social, 64, avenue des Arts, à Anvers. Crédit Hypothécaire Agricole & Urbain d'Egypte, société anonyme belge, à 2 heures, au siège social, 99, rue Royale, à Bruxelles. Société Immobilière Hypothécaire de Coxyde, so;. ciété anonyme à Anvers, à 5 heures de relevée, rue Grammaye, 7, à Anvers. 24 avril De Beukelaer's Fabrieken, Biscuits en Chololade, société anonyme, à 4 heures, au siège social, 117, rue du Vanneau. Compagnie Générale des Tramways d'Athènes et du Pirée, société anonyme, à 3 heures de l'après-midi, 48, place de Meir, à Anvers. 1r mai « Odéon ». société anonyme, à 11 heures, au siège social, avenue des Arts, 48, à Anvers. «L'Ancre Belge», Compagnie d'assurances contre risques divers, à 12 heures, au siège social, 31, Rempart Ste-Cathérine, à Anvers. 14 mai « Constantia », société anonyme d'assurances à Anvers, à 10 heures du matin, au siège social, 1, avenue Marie-Thérèse, à Anvers. « Constantia Capitalisation », société anonyme pour favoriser l'épargne par la constitution de capitaux, à Anvers, à il heures du matin, au siège social, 1, avenue Marie-Thérèse, à Anvers. Compagnie Générale des T ramways d'Athènes et du Pirée Société Anonyme Le Conseil d'Administration de la Compagnie Générale des Tramways d'Athènes et du Pirée a l'honneur de convoquer MM. les actionnaires à une réunion d'assemblée générale de la Compagnie, qui sera tenue le MARDI 24 AVRIL 1917, à 3 heures de l'après-midi, à Anvers, 48, place de Meir. ORDRE DU JOUR : 1° Rapports du Conseil d'Administration et du Collège des Commissaires ; 2° Bilans et Comptes de Profits et Pertes des exercices 1914/1915 et 1915/1916 ; 3° Divers. Le dépôt des actions au porteur prescrit par l'article 32 des statuts doit se faire au plus tard le 19 avril prochain, à Bruxelles, 4, rue Montoyer, et à Anvers, à la Banque de l'Union Anversoise, 2, Mar-ché-aux-Grains. Société Anonyme Belge des Mines d'Aljustrel Portugal) à ANVERS Les porteurs de parts de fondateur sont pr'cs d'assister à l'assemblée générale ordinaire du LUNDI 16 AVRIL 1917, à 3 heures l'après-midi (heure officielle', au Siège social, 95, avenue des Arts, à Anvers. ORDRE DU JOUR : 1° Bilan et Compte de Profits et Pertes. Vu l'impossibilité dans laquelle se trouve le siège social de communiquer avec le siège industriel et le siège commercial de la société et par suite de réunir les éléments nécessaires à l'établissement d'un bilan et d'Un compte de profits et pertes il ne possède pais les moyens d'en présenter à l'examen des intéressés pour l'exercice 1916, comme il n'a pas été possible de le faire pour les exercices de 1914 et de 1915. Une assemblée générale extraordinaire sera convoquée aussitôt qile ces pièces auront pu être établies. 2° Nominations statutaires. Pour être admis à l'assemblée les porteurs de parts de fondateurs doivent, cinq jours au moins avant la réunion, déposer leurs titres soit : Chez Monsieur Joseph 1. Le Grelle. banquier à Anvers, chez Monsieur Frédéric Jacobs, agent de change, 40, rue Everdy, Anvers, ou au Crédit Anversois à Bruxelles, 30, avenue des Arts. Associât. Financière et Industrielle Société anonyme en liquidation Messieurs les actionnaires de l'Association Financière & Industrielle, Société anonyme en liquidation, sont priés d'assister à l'assemblée générale ordinaire qui aura lieu le SAMEDI 14 AVRIL 1917, à 4 heures die l'après-midi, au Siège social, 24, rue de L'Association, à Bruxelles. ORDRE DU JOUR : Rapport du liquidateur ; Situation au 31 décembre 1916 Par application de l'article 29 des statuts, les actions ou talons d'actions devront, être déposés : au Siège social, 24, rue de l'Association à Bruxelles, au Crédit Anversois, à Anvers, à Bruxelles, ou dans ses Agences. Tramways de Rostoff-sur-le-Don Société Anonyme Siège social : Bruxelles, 80, rue du Nord Le Conseil d'administration a l'honneur de porter i la connaissance de MM. les porteurs d'actions et l'obiigations tranformées que l'assemblée générale >rdinaire se tiendra le JEUDI 19 AVRIL 1917, à U h. lu matin, au siège social, rue du Nord, 80, à -Bruxelles.ORDRE DU JOUR : domination de deux Administrateurs et d'un Commissaire, sortants et rééligibles. Les pièces de comptabilité n'étant pas parvenues lu siège d'exploitation, le bilan et le compte de pro-its et pertes pour l'exercice 1916 ne peuvent être Iressés pour le moment. Les porteurs d'actions et porteurs d'obligations ransformées qui désirent assister à l'assemblée sont nvités à déposer leurs titres ou à faire connaître le îombre et les numéros des titres qu'ils possèdent, ■inq jours francs avant la date de rassemblée géné-ale, soit : à Bruxelles : u Siège social, rue du Nord, 80; i. la Caisse Générale de Reports et de Dépôts, rue des Colonies, 11 ; m Crédit Anversois, avenue des Arts, 30; m Crédit Anversois, rue du Fossé-aux/Loups, 39; à Liège : i la Banque Liégeoise, rue de l'Université, 34. ioc.Immobilière Hypothécaire de Coxyde Société Anonyme à Anvers L'assemblée générale ordinaire aura lieu le LUNDI 3 AVRIL 1917, à 5 heures de relevée, rue Gramaye, , à Anvers. ORDRE DU JOUR : Bilan et compte de profits et pertes de 1916. Décharge aux Administrateurs et Commissaire.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires appartenant à la catégorie Financieel-economische pers, parue à Anvers du 1858 au 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes