Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

154 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1917, 19 Septembre. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Accès à 26 avril 2019, à https://hetarchief.be/fr/pid/hd7np1xf69/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

ANVERS, Mercredi 19 Septembre 1917 Le numéro 10 centimes Soixantième Année ■ 10 MMIIINTB» No 18.022 ! DIRECTION & REDACTION 14 KUK VLf.MINCKX, 14 ANVERS ABONNEMENTS : S'adresser au bureau du journal, rue Vleminckx, 14, à Auvers. LLOYD ANVERSOIS Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Annonces : cenlmitfs la petite ligue. ~ 50 centimes la double ligne 1 liane !a ligue sur double colonne Adressa industrielles 50 centime) Emissions et Annoncer financière* : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au lignomètre.—Les fitroc eu naiant rl'anràc l'ocnaro nn'ilc nrninoril Toutes les heures renseignées dans notre journal sont indiquées d'après l'heure de la Tour. Observations météorologiques de M. F. Agthe, opticien rue Leopold, 51 Anvm, 19 sept. 1917. 11 h du .natin. B»roir«tre 763,2 -îhertnometre cent |max| • *0. — Tbermom. cent, imin • 15 Pluviomètre : 1,2 ra/m.Vent : O.-S.-O.— Prévision : Pluie probable. Astronomie 20 sentemhre .Communiqué par «'Observatoire Kovai de Belgique à Uccle lez-Bruxeiuwi Lev^r du soleil 6 b 25m Prem quart.le 24sept. 6 Mlm Coucher du soleil.... 18 .. 47 .. Pleine lune le 30 sept. 21 „ 31 „ Lever de la lune Il —„ L)ern.quart. 'c 7 oci. 23 - 14 „ Coucher d« U lune... 19 47 „ Nouv. lune le 16 oct. 3„4i M Haute marée à Anvers matin Soir 20 sept. .. 6 H 21 m | 20 sept. ... 18 h 38 u. 21 . - 6 «58 „ 21 „ ... 19 . 18 . 22 „ • 7 39 „ I 2: „ ... 20 1 . Hauteur du Rhin Cologne 18 sept. 2,80 m. Strasbourg 18 sept. 3 30 ui. Huningen H 3,25 „ Lautérbourg „ — „ Kehl „ „ Maxau H 514 „ Mannheim „ 4 56 „ Germersbeiin „ — „ Caub , 2 81 „ Mayence „ 1.74 „ Ruhrort M 1.87 „ Bingen „ 1 96 „ Duisbourg » 1.40 „ Coblence „ 2.90 „ Waldshut M — „ Dùsseldori „ 2.45 „ Lobith 15 „ 10.74 „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar franciurt 18 sept. 2,31m. Heilbronn 18 sept. 1M m. Hauteur de la Moselle Hauteur du- Bodensee Trêves 18 sept. 0 52 m. Constance 18 sept. 3.99 m. Port d'Anvers ARRIVAGES DU 18 SEPTEMBRE Steamer b : Wilford 111, de Tamise ; Souvenir d'un Ami, de Moerzeke. Remorqueurs : Jeanne, de Willebroeck ; Kriinpeuer Waard, Gever, Môwe, Ver. Frankf. Rlied. 8, Hausa 2, Franco Furtia et Greif, de Gand. jBàteaux-motkr n : Drie Gebroeders et Anna, de Xiei ; René I, de Boom. Allèges: De Jonge Antoine, de Bornhem ; Marguerite, de Tamise ; Elsie, de Baesrode ; Suzanne, de st-Ainand : Laborieux et Récompense, de Boom ; \'i« -toria, de Willebroeck ; Marie-Louis, de Haeren ; Léa, Torpilleur et. Henriette 40, de Bruxelles ; Jeune Alida, Duo 1 et Duo 2, de Louvain ; César in e, Licht tevre-den, Jeanne 11, Rosalie, Orica, Biplan, Injustice, Emma, Toussaint, Gédéom, Député, Nénuphar, Par-daf et Prés. Kniger, de Gand ; Grâce de Dieu et Georges & Maurice, de Merxem ; Noël, de St-Léo-uard ; Pelagie, de Grobbendonck ; Franz, de Loozen ; Caravelle, de Massenhoven ; StPierre, de Liège ; Eurêka et St-Antoine, de Viveghis; Gabrieile 1, d'En gis; Rosalie, de Mariemont ; Aquat.ile, Eugène, Laissez-dire et Herman, de Courcelle-s ; Gaston-Georges, de la Hollande: Massaniellô, de la France; Wilnei-mina 2, de l'Allemagne. DEPARTS DU 18 SEPTEMBRE Steamer : W il lord 111, pour Tamise. Remorqueurs : Emile, pour Burgiit ; Potsdam, Amor, Hansa II et Brandenburg, pour Gand. Bateau-moteur : Artois I, pour Louvain. Allèges : Guano YVerke.pour Burght ; Abricot, pour Hoboken ; Annie, pour Zele ; Clémentine, pour Ter-monde ; Sclioonaerde 1, pour Schoonaerde ; Léonie, pour Moerzeke ; August, pour Audeuarde ; Noord-ster, pour Hamme ; Eléonore, pour Lokeren ; Verei-nigung 62, Noël, Théodor, Germaine, De Gerlaehe et St-Antoine, pour Bruxelles; Liberté, Massenet, Turbin, Les Emperneises, Borna, Rif, Charles, Remy 5 et Munition,pour Gand ; Vier Gebroeders,pour Merxem ; L Adda, pour Looybroeck : A. B. C. 4, Intrépide et Hélène, pour Bree ; Cecile, pour Modl ; Transport 1, pour Beeringen ; Agatha 24, pour Héren thaïe ; Valen-tine 15, pour Massenhoven ; Antoon et Gouverneur, pour Turnhout; Brussel 11, pour Charleroj ; Navigateur, pour Camion ; Garde de Dieu et Caravelle, pour St-Gliislain : Charbonnière 18, Fairaka, Elisa, Thyssen 20, François, Bona F ides et Cornelia, pour la Hollande ; Maria, Prinz Ludwig v. Bayern et Sébastian, pour l'Allemagne. AVIS " concernant la liquidation d'entreprises françaises Avec l'approbation de Son Excellence M. le Gouverneur général en Belgique et conformément aux arrêtés des 29 août 1916 et 15 avril 1917, concernant la liquidation d'entreprises ennemies Bulletin officiel des lois et arrêtés pour le territoire belge occupé, n08 253 du 13 septembre 1916 et 335 du 19 avril 1917), j'ai ordonné la liquidation des biens, situés en Belgique, de la Société anonyme du Café Solu-ble «Belna », à Bruxelles, 29, boulevard Jamar. \I. J. Welker, à Bruxelles, Ecole militaire, a été nommé liquidateur. Pour de plus amples renseignements, s'adre'SSer au liquidateur. Bruxelles, le 7 septembre 1917. Der Chef der Abteilung fur Handel und Gewerpe bei dem Generalgouverneur in Belgien. In Yertretun-g : Dr Kuhling. XXX Avec l'approbation de Son Excellence M. le Gouverneur général en Belgique et conformément aux arrêtés des 29 août 1916 et 1.5 avril 1917, concernant la liquidation d'entreprises ennemies Bulletin officiel des lois et arrêtés pour le territoire bel ne occupé, n° 253 du 13 septembre 1916 et 335 du 19 avril 1917 . j'ai ordonné la liquidation des biens, situés en Belgique, de la maison A. Catteaux et R. Guelton. à Bruxelles, 220. rue Masui. M. le lieutenant Coeler, à Bruxelles, Ecole militaire, a été nommé liquidateur. Pour de plus amples renseignements, s'adresser au liquidateur. Bruxelles, le 7 septembre 1917. Der Chef iler Abteilung fin* Handel und Gewerbe bei dem Gênera1 gouverneur in Belgien. In Vertretung : Dr Kubling. Evénements de Mer SINISTRES, AVARIES: ETC. Ittersum. - l.Jmuiden, 17 septembre. — Le vapeur néerlandais Itterkum, arrivé ici de Haparanda avec une cargaison de bois scié, s'est jeté sur le Noord-pier par suite d'une avarie au gouvernail. Le coque-ron d'avant et les cales du milieu sont remplis d'eau. Le navire ;i encouru ijrobablement. de graves avaries à là quille : il m été mis au plein. Triumph. Rotterdam, 17 septembre. — Dans notre numéro du 15 coirrant nous avons dit qu'on présumait que le steamer Triïtmph avait été saisi. On, annonce maintenant que ce vapeur se trouve déjà depuis quelques jours à Christiansand, attendant des charbons de soute. EXTERIEUR BRESIL Mines de manganèse et de fer La Fédération of Foreign Charnbers of Commerce m ttie Lnited Kingdom annonce que des capitalistes des Etats-Unis d'Amérique et du Brésil ont constitué une société pour l'exploitation de mines de manganèse et de fer dans les Etats de Minas Geraes et Bahia. En même temps, avec les subsides du gouvernement brésilien, des .chemins de fer seront construits pour relier les régions minières aux centres d'importation. CHRONIQUE INDUSTRIELLE Les sondages miniers dans le bassin du Centre 'Suite. — Voir Lloyd Anversois du 13 sept.) \ oici quelques détails du cinquième sondage minier dans la région du Centre : 5° Au Sud de la concession de Fontaine-l'Evêque nous trouvons, en effet, le sondage de la Hougarde,' exécuté par Mr Ludovic Breton (Société « La Namu-roise ») presque exactement sur l'affleurement de la faille du Midi, en plein lambeau de Fontaine-l'Evêque. Ce sondage a recoupé du dévonien sur 37 m. 50, du calcaire cîirbonifère sur 64 mètres et (iu houiller inférieur sur 766 m. 20. A partir de 1036 [mètres, il a pénétré dans un gisement régulier com-posé île dressants renversés avec couches donnant de 8 à 13 p. c. de matières volatiles. Il a été affrété i\ la profondeur de 1176 111. 40. 6° Le sondage, également de la Hougarde voisin du précédent, entrepris par la Société charbonnière de Fontaine-l'Evêque, a exploré le gisement de façon a la fois très rapide et très méthodique. On sait, par ce soudage, qui a recoupé trois fois ; le poudingue houiller à 402 111., à 737 111. et à 755 m., S que les phénomènes de poussée ont joué, dans la région, un rôle au moins aussi actif en profondeur i qu'à la. surface. Un lambeau de boitiller passe directement sous la faille die Fooitaine-l'Evéque, vers 335 mètres. Mais i à OoO mètres, une seconde faille, assimilée à la ■ faille d'Orrnont, donne contact à une série renversée qui débute par le poudingue pour remonter en profondeur, avec des matières volatiles croissantes. Ce sondage, si intéressant, a dù malheureusement être interrompu à la profondeur de 1076 mètres. 7° Il a été suivi par le sondage des Marlières, dans j la concession de Beaulieusart, qui a été poussé jusque 1326 m. 30, en traversant successivement le calcaire de la Tombe, puis les dressants connus par les travaux de Fontaine-l'Evêque et a enfin pénétré vers 1100 mètres dans un gisement composé de pla-teures qui représente vraisemblablement le prolongement sous la faille du , Centre des couches du comble Nord Centre-Nord . Cette découverte a une signification capitale et vient confirmer d'une façon éclatante les théories de Briart et de Smeysters, relativement à l'importance prépondérante de la faille du Centre. Les conséquences peuvent être importantes au point de vue de l'avenir du bassin, non seulement pour Les charbonnages de la lisière Midi, mais encore pour ceux qui, situés plus au Nord, peuvent tous escompter, à une certaine profondeur, !a recoupe de la faille du t Centre et du gisement qu'elle superpose. Le dérangement des Marlières et de l'Espinoy a été asisimilé également à la faille du Carabinier. En l'absence de travaux établissant des raccords certains, la terminologie de failles reconnues uniquement par des sondages, demeure certainement douteuse.Il est Incontestable qu'on se trouve ici eu présence d'un charriage profond eu contact deux massifs de composition ei d'allures totalement différentes. Mais il est encore impossible de préciser s'il s'agit d'un agrégat de failles comprenant à la fois les failles' du Carabinier, du Pays de Liège et du Centre ou 1 l'une seule de ces failles et si le gisement, en place sera atteint en une étape ou en plusieurs, comme dans le Bo rit rage. Quelles que soient les hypothèses envisagées, les conclusions pratiques de la découverte n'en subsistent pas moins dans leur entièreté. L'extension méridionale du bassin houiller du Hainaut est d'ailleurs un problème posé depuis peu d'années. A première vue, la chose peut paraître singulière si l'on songe à 1'aaiicieiineté des exploitations entreprises dans la région. Cependant, elle s'explique facilement par la conception technique que l'on se faisait du bassin, que l'on imaginait borné au Midi pal' l'affleurement d'une faille — la faille du Midi — à fort pendage. au-delà duquel toute recherche était illusoire. Ce qu'on observait dans les exploitations encourageait cette façon de penser et il était assez naturel de supposer que le poudingue houiller étant connu eu effleurement, à divers endroits eu marge de la faille, les bouvenux entrepris vers le Sud devaient rencontrer bientôt, épousant les allures en dressant, bien connues dans cette direction, les dernières couches de la série. Il a fallu, pour donner l'essor aux idées nouvel-, les, cordonner une série d'Observations faites eu majeure partie — la chose peut sembler paradoxale - dans le comble .Nord du bassin. C'est, en effet, de l'étude approfondie de la faille du Centre et de l'idée féconde de son extension, sous le gisement exploité au Midi, que sont issues la plupart des recherches effectuées par les charbonnages de la lisière Sud. > L'importance exceptionnelle de la faille du Centre n'avait celles pas échappé au grand savant que fut Alphonse Briart, ainsi qu'au regretté Smeysters, dont les études sur la partie orientale du bassin houiller du Hainaut resteront un travail remarqua ! ble. En réalité, ce grand dérangement qui a été surtout, reconnu dans le Centre : c'est de là que vient son nom 1 est constitué par un complexe de failles : failles du Centre proprement, dit, faille de Saint-Quentin, failles du Placard, l'ailles du Nord, entre lesquelles se répètent les couches de base du faisceau du Gouffre, exploité par les Charbonnages de Char leroi et le Sud du Centre. Vers l'Ouest, elle sépare le train de couches du Gouffre ou du Centre Sud, représenté par les couches de Monceau-Fontaine et du Nord de Charleroi, de celui du Centre Nord, représenté par les couches de Bascoup et de Courcelles et découpé par les dérangements qui, comme la faille de Saint-Quentin et celle du Placard, se relient probablement à la faille du Centre en profondeur. Envisagée connue elle l'était autrefois, la faille du Centre n'était qu'un accident géologique, important certes, mais guère davantage que les autres failles qui découpent le bassin. Envisagée suivant les hypothèses actuelles, hypothèses qu'un certain nombre de faits sont venus corroborer, elle deviendrait, de loin, l'accident le plus important du bassin, plus important même que la faille cipelienne, puisqu'elle séparerait le massif profond, le seul eri place, et jusqu'ici eu grande partie inconnu,d'un immense massif charrié du Sud au Nord, massif qui est constitué par la majeure partie des exploitations actuelles. Ou sait ce qui constitue ce gisement profond dans la partie Nord du bassin, on ignore absolument jusqu'où il peut s'étendre au Midi sous la faille du Centre, ni ce qui en subsiste d'exploitable. C'est pour résoudre ce grand, problème, si çros de conséquences pour l'avenir'de notre industrie charbonnière, c'est pour reprendrè contact avec cette richesse ignorée jusqu'ici que toutes les recherches récentes — la plupart couronnées de succès comme on vient de Je voir — ont été effectuées. INFORMATION* FINANCIÈRES" BOURSE OFFICIEUSE D'ANVERS Séaxce du 18 septembre. — L'absence d'intérêt porté aux divers compartiments spéculatifs de la cote, prive notre Bourse de toute animation, et n'était une fermeté particulière mais isolée de l'Astra Ro-mana, il n'y aurait vraiment rien à dire en ce moment d'une bonne partie de nos valeurs généralement les plus remuantes. Les échanges en "fonds d'Etats conservent leur importance habituelle, la généralité des cours cotés est, toutefois tellement élevée qu'il devient difficile d'opérer des arbitrages avantageux pour le portefeuille de placement. Les rentes belges de même que les obligations communales et les lots de villes 11e bougent pas beaucoup. Nous cotons les Belge 3 72 à 73 1/4, Emission Anglaise 84 3/4-85 I i, Bon du trésor 4 % 1917 102 3/4-103 1/2, Annuités 3 82-83, Emprunt Anvers 1917 104-104 3/4, lots d'Anvers 1887 84,20-85,20, Anvers 1903 69,20-70.25, Bruxelles 1905 70-70,90, Gand 1896 64,25-65,25, Liège 1897 66,75 P., lots Vicinaux 97,50-98,50, lots du Congo 92-93 1/4. La fermeté des fonds d'Etats exotiques ne se dénient pas un instant, on pourrait même dire que chaque rubrique a son tour de faveur. Les Cédules nouvelles gagnent encore une fraction à 118 1/2-119 1/2, les 1. sont demandées à 116 1/2 et les H à 125 1/2, on cote 101 à 102 pour les K et les or 5 % se placent m MO 1/2-111 1/2. Les emprunts Pavimenta-tion sont moins recherchés, l'ancien cote 90 1/2-91 1/2, le nouveau a valu 92 1/2-93 1/2. On s'occupe peu aussi fies emprunts fédéraux rivés à leurs cours précédents. Argentin 4 1/2 intérieur 98 3/4-99 3/4, l'extérieur 98 1/2-99 1/2, :1e 4 1/2 1911 97-98 Buenos-A,v t'es 4 1/2 97 1/2 P., Bahia Blanca 465 A. Les dettes brésiliennes paraissent satisfaites des avantages obtenus au point de vue de leurs cotations. On ne s'écarte plus beaucoup des prix de 133 3/4 A. en funding 1914, 98 5/8-99 5/8 pour les dettes 5 %. 93 3/4-94 3/4 en 4 1/2, le 4 % 1910 est offert à 87 1/4, le 4 % 1889 cote .86 1/2-87 7/8 et 'e Rescission 86 1/2-87 3/4. Chili 5 1911 99 3/8-100 1/2, Cuba 5 % 109 3/4-IIO 3 4. Guatemala 57-58, Uruguay 3.1/2 78-79, le 5 1914 96 1/2-97 l'2, les Cédilles 107 3/4 A., Mexique 3 % intérieur en hausse nouvelle à 59 1/2-60 1/2. pour le 5 le progrès est plus accentué en core de 84 12 à 88 1/2. On paye 93 1/2-94 1/2 le 5 % or, Vénézuéla 74 1/2-76. En dettes asiatiques, on est bien disposé pour le Chinois V 1/2 1898 à 86,75-87 7/8, et en Japon Raihv. à 111,25-113, le 4 1/2 1905 est. plutôt lourd à 126,75-127,75, le i % 1905 est 104,50-105,25. Les dettes continentales se meuvent en tendances opposées. Autriche 4 %jor 73 A., Hongrois i % couronnes 58,75-59,75, M étatiques 62,75-64, les Nationales 62,75-63,75, Portugais 3 57 A. Les emprunts roumains et russes sont offerts. Roumain 4 % 1890 86-87, le 4 1894 73,50 P.. Je 4 1/2 1913 76,75 P., le 5 % 1903 90 P., Russe 4 % IS80 74,50 P., le Nicolas 88 P., le 5 % 1906 92 P., Serbie 63,75-64,25, Turc Unifié 92,75 A. En actions diverses, les mêmes rubriques reviennent invariablement au tableau. Banque d'Anvers 1600 A., Banque Centrale Anversoise 451-456, privil. Crédit National Industriel 325 P., les ordinaires 315 nominalement ; capital Electrique Anversoise 304-308, capital Escaut 132,50-136,50, ordinaire Kemme-rich 1000-1005. Le marché en actions privilégiées et obligations hypothécaires est très peu suivi sans que les cours s'en ressentent, on offre cependant assez largement les titres privilégiés qui se maintiennent difficilement au-delà de 1100-1105. Le compartiment des titres pétrolières se distingue par la hausse de l'Astra Roiriana passant de 1310 à 1325-1350-1360,(irosii.yi reste offert à 2880-2920 la privilégiée, 2610 P. l'ordinaire. Boryslaw capital 71 P.. Nafta capital 102 A., la dividende 250 A., Roumanie capital 155,50-160, dividende 132-138. Les transactions en valeurs caoutchoutières sont à peine suffisantes pour fixer des cours pour chacune d'elles. Capital Deli Moeda 315-319, dividende 96,50-101, Federated 825-835, Financière 287.50-192,50, Galang 6,67 1/2 -6,70, Kalitengah 69,25-71,50, Kuala 172,50-175, Kuang 107,25-109,50, Nieuw Tj.isalak capital 95,75-97,75, les parts 273-277,50, Sennah 74,25-76,25, Telok Dalam 545 P. Parts Comptoir Congolais 45 P., capital Union Minière 1740 A.-1760 P., Minerkat 51-53, capital Eq.ua-toriale Congolaise 825-827,50, les parts 905-910, actions Tanganvika 118-120, obligations 236 A., parts Congo Belge 200 P. BOURSE OFFICIEUSE DE BRUXELLES Séance Dt 18 septembre. — Le marché est moins animé, mais reste toutefois dans l'ensemble bien disposé. Eq rentes et lots de villes les affaires sont restreintes. Nous faisons suivre ci-après les cours pratiqués : Rente Beige 3 %. 71-71,50; Bons du Trésor 4 "0 1917. 101 7/8 ; Bons du Trésor 4 1919, 102,50 A.; Congo lots, 91,25 ; Crédit Connu. 3 %, 76 ; Crédit Connu, i % 1916, 94,25 ; Vicinaux 2 1/2 % 1885 (lots), 9$ : Vicinaux 3 % niai, 78,75; Vicinaux 3 % janv.-juillet, 73,75; Anvers 1903, 63,25; Auvers 1887, 83,50 ; Bruxelles 1905 , 69,50 70; Bruxelles 1902, 83 P.; Bruxelles Maritime, 66,25 ; Intercommunale des Eaux, 460 : Gand 1896, 64,75 ; Liège 1897, 66 1/2-68 1/8 ; Liège 1905, 65 7. 66 18; Osteude 1898, 57,50 ; Schaerbeek lo9,s, 61,50; Verviers 1873, 103,50. Les obligations sont bien traitées. On négocie la Banque Belge de Chemins de fer à 440 ; le 3 % Chemins de 1er Malines-'Terneu/.en de 325 à 330; le 3 12 Pieinoiitais ;i 325. L'obligation Tramways de Bologne à 430; le :5 „ Tramways d'Odessa enregistre plusieurs cours à 492 1/2; le 5'% Tramways de Tiflis s'échange de 201 à 210; le Tramways de i'itlis 5 ./obligation variable de 300 fr. se traite à 15 fr. et les Tramways de Moscou 5 % 292 1/2. L'obligation Borinage Central se négocie à 180 ; l'obligation r» "0 Charbonnage Lonette est bien traitée a 490. L'obligation Eclairage du Centre titre variable s'échange à 75 francs et le 4 même société de 205 à 210. La Compagnie Centrale de l'Industrie Electrique 5 se traite.a 473 3/V ; Mortagne 4 1/2 à 400. L'obligation Sucreries Saint-Jean de 455 à 460 et le 4 vô Glaces Nationales Belges de 465 à 470. Le t- 1./2 Brazil Railway varie de 240 à 250; la Bar-celona de 370 à 1^65 ; l'obligation Badajoz de 541 a . Vu ; l'obligation Gaz de Porto de 425 à 412 1/2; l'obligation Gaz de Bucarest de 460 à 462 1/2 et l'obligation Banque Hypothécaire d'Egypte se traite ;t 325. L'obligation Nord-Ouest du Brésil varie de 222 Jrl2 à 227 12: l'obligation Port de La Havane de 282 1/2 à 285 et l'obligation Port of Para de 295 à 300. L'Argentine Railways s'échange de 40 1/2 à 42: la Barcelona Light de 11(5 12 à 1Ï8 1/2; la Brazili in Traction de 335 à 337 1/2 ; le Mexico-Tram de 305 à 300 et la Parisienne Electrique de 215 à 210. En banques, tassement pour certaines valeurs. Banque Belge pour l'Etranger, 720, 717,50, 715 ; cap. Outremer, 710 . 707,50; Banque de Bruxelles, hier, 930; prlv. Crédit Nat. Ind., 327,50, 330: capital Hvp. d'Egypte, 465. Les valeurs de tramways répètent, à peu de chose ]>rès, leurs cotations précédentes. La dividende Alexandrie est demandée de 210 à 212,50; lu divid. Anvers se traite de 48 à 49. Les Traniwavs de Bangkok sont fermes de 127 à 131 en capital' et de 52,50 a o4.;)0 en dividende. La fondateur Basses-Pyrénées inscrit 1111 cours à 6 francs; la capital Biïhao se traite à 122,50; la capital Braïla'à 100 francs : la dividende Bruxellois s'échange de 875 à 885; la div. Buertos-Ayres s'inscrit a 32,50 ; la jouiss«inc-e Bialvs-tock est. bien de 35 à 40 francs. La capital Espagne est bien traitée de 137,50 à 140, de même que la dividende de 66 à 66,50 et la fondateur de 1375 à 1390. La dividende Fédération des Tramways s'inscrit à ls francs: la capital Compagnie Centrale de l'Industrie Electrique à 200 et la privilégiée Liége-Seraing m 248. 1 .'ordinaire Madrid-Espagne s'échange de 148,75 à 147,50 ; la capital Murcie de 34 à 35 et 1 ordinaire Naples-Nolà de 42,50 à 45. On négocie la jouissance Napolitains à 70 : la capital Railways et Electricité se traite de 610 ;i (>05 et la dividende de 557,50 à 565. L'action Rome-Milan est plus faible de 79 à 75 ; la part Rome-Nord s'échange à 5 francs; la capital Rosario de 87,50 à 88,50 : la dividende Saiagosse de 6,25_à 6,50 ; la capital Secondaires est bien traitée de 52") à 535, ainsi, que la fondateur de 1425 à 1475. La fondateur Suburbains de Varsovie se traite de 40 à 39; la capital Tientsin de 1290 à. 1275, pour terminer à 1310; la fondateur mêmj société monte «le 2I0O à 2200. La capital Transports est ferme de 1115 à 1130 ainsi que ta part, de fondateur de 1080 à 1095. La privilégiée Tramways et Applications Electriques s'inscrit à 91 et l'ordinaire varie de 23,50 à 24,50. L'action Turin s'échange à 197,50 ; la Turinaise ;i 205 et la capital Union des Tramways à 6 francs. Métallurgie : les tendances sont, irrégulières dans le compartiment sidérurgique. Dividende Email!. de Gosselies, 59; fondateur Thiriau, 125, 127,50: Mincr-va, 315 à 340: capital i'rust Métall., 37, 38, 39; div., 46; capital Wattelar, 58: Sud Chàtelineau. 305 300; ordinaire Sud Oural, 62,50; fondateur Taretzkoïe, 1100; ordinaire, 525, 500. Le compartime«àt des valeurs charbonnières présente des dispositions relativement satisfaisantes. La fermeté se manifeste dans la fenue des cours d'Amercœur, qui progresse à 2250, de Bonne-Fin à 950. 960: du Carabinier à 900. du Centre du Donetz à 155, 157,50 ; du Couchant du Flénu à 77,50, 80, 82,50 ; d'Espérance-Fortune à 825, de l'Est, de Liège à 1050 et 1040, de Falisolles à 2590, du Gouffre à 1750, du Grand-Conty à 660, 665; du Graud-Mam-bourg à 110, 112,50 : de la Grande-Bacnure en hausse a 1500, 1525 : du Hasard à 875, des Houillères-Unies a 945, 950, 940 et 935; du Bois de Micheroux à 1100 et 1150, et de la capital Bois de Sairit-Çhislain à 80. Des acheteurs sérieux se rencontrent, en Lonette à 256-257 1/2; La. Louvière-Sars de 320 à 327,50, et on est. bien en priv. Nord du Flénu. à 300, en Nord du Rieu du Cœur à 975, en Ormon.t à 560, 565 et 570 et en Petit-Try à 1400. Les Réunis de Charleroi à 1750, 1760 et 1775 se font encore remarquer par leur bonne tenue. En Ta min es à 1290 et. 1300, et Trieu-Kaisin à 1360, 1380, 1365 et 1370. Les devises hollandaises continuent leur mouvement rétrograde. Cependant la priv. Laura et Veree-niging est mieux à 1800, mais la dividende recule à nouveau à 1280, 1275 et 1270, et Willem-Sophia cède aussi à 2260. Zincs et mines: Mines Réunies, 182; Productora B. 92 1/2 à 98; cap. Nitrates, 103, 104; ord. Nonv. Montagne, 270; ord. Malogne. 67 1/2 à 72 l'2 ; Zincs de Hambourg, 205 à 220; Nebida, 401 1/4. Verreries : jouiss. Verreries Belges, 110 à 135. Distribution d'eau : priv. Eau, Gaz, Electricité. 9. Gaz et. électricité : ord. Electricité de Sofia. 995, 990. 985 : priv. Electricité de Charleroi, 715 : Auer Italien, 17 : priv. Centre, 20, 20 1/2, 21 ; cap. Nantes, 92 1/2, 95; fond. Soc. Entr. Electr., 650 à 665. Produits chimiques : ord. Produits Chimiques Odessa, 180 ; jouiss. Wilsele, 27 1/2. L'animation qui règne au groupe colonial permet à la plupart des devises qui le composent, de montrer beaucoup de fermeté. Les rubriques co'o-niales sont cependant moins-activement négociées que les titres de plantations, et on inscrit les ord. Haut-Congo à 865, 860 et 855. les parts Kasaï à 78. 'es ord. Katanga de 3040 à 3020. les Géomines à. 595 et 597 1/2, l'Equatoriale Congolaise à 820, la Tan ganvika soutenue de 118 à 119, les I.uki à 45, 45 1/2 à 43 en cap., et 26, 25, 27, 24, 23 12 en jouiss., les fond. Lacourt en recul à 640,650, 645 et 642 1/2, !a div. Produits' Végétaux de 22 1/2 à 27 1/2, les cap. Union Minière à 1725, 1730. et les deux catégories de Coin i nié res, respectivement de 97 à 99 et à 44 1/2, 45. Au coin des plantations, on relève pour |e groupe Hallet de bous échanges en Batangara ferme à 207 1/2, en cap. et en forîd. Fauconnier et Posth s'avançant respectivement de 465 à 485. et à 520, 525 et 530 ; en Hévéa soutenue à 220, 222 1/2.; en fond. Plantations Annamites en hausse aussi de 875 à 925, la cap. à 135, en fond. Mopoli à 1275, en sélangor progressant à 445 , 442 1/2 , 447 1/2, en fond. Semadam ferme à 510. et en Soengei-Lipoet de 535 à 528 3/4. Pour les autres plantations, on est ferme aussi en cap. Java à 212 1/2, 211 1/4 et.215, la fond, s'inserivant de 1435 à 1465, et en 1/10® de fond, à 145, 150; en Kalitengah, légèrement mieux à 69 1/2, et en Sennah Rubber inchangée à 74 1/4, 74 1/2, 74 3/4 et 75. Il y a toujours un-assez bon courant d'affaires eu valeurs diverses. L'Auer Italien s'échange de 18 l'2 à 21 1/2- : l'ordinaire Auxiliaire d'Entreprises Electriques de 101 à 110 ; la Compagnie Internationale d'Electricité à 285; la privilégiée Eclairage du /'.entre est bien de 20 à 21 1/4 et l'ordinaire s'échange à 1.7 fr. La capital Electricité de Nantes se négocie de 90 à 95 et la dividende de 35 à 37,50 : la dividende Odessa se traite de 80 à. 75 francs ; la capital Electricité de Sofia est bien de 1050 à 1160. La Société Générale Belge d'Entreprises Electriques est ferme de 615 à 640 pour l'action de fondateur. On négocie la privilégiée Abattoirs de Cnreghem à Î20 : l'Auxiliaire Internationale de Chemins de fer de 330 à 340. Les Brasseries de l'Etoile sont fermes de 73,50 à 76 ; les Brasseries de Haecht varient de 300 à 315 et la capital Brasseries du Hainaut de 65 à 70. L'ordinaire Belgo-Canàdian Pulp se traite à 1480 : l'action Carrières Wincqz à 52,50 : l'ordinaire vCartoucheries Russo-Belges de 55 à 60 et la privilégiée Céramiques Now de 210 à 215. L'ordinaire Ciments de Buda est ferme de 45 à 50. La capital Eaux de San Antonio varie de 70 à 67 et la dividende de 20 à 22 ; l'action Eaux d'Alicante inscrit un cours à. 265. On traite la fondateur Feutres de Varsovie de 42 1/2 à 35 : la capital Floridienne est ferme de 480 à 490 et la fondateur varie de 305 à 330 pour revenir à 302 1/2 en clôture. Le Grand Bazar du Boulevard Anspach s'échange à 380 et les Grand Bazars Internationaux de 30 à 31 1/4. La capital Industrielle du Levant varie de 100 à 10.~> ; la capital Linière Barcelonaise de 525 à 550 et termine à 515. La jouissance Fourrures enregistre une transaction à. 550 et termine à 515. La jouissance La Nô s'échange de 105 à 102 1/2 et la fondateur de 175 à 170. L'ordinaire Huileries d'Odessa se négocie à 170 : la capital Matières Premières pour la Chapellerie s'échange de 1000 à 1025 et la fondateur monte de 650 à 670 pour finir à 710. Les Papeteries de Gastuche se traitent de 240 à 242 3/4 : l'ordinaire Produits Chimiques de Haeren varie de 29 à 29 1/2 ; la jouiss. Produits Chimiques de Wilsele est bien de 25 à 30 et l'action Produits Chimiques et Explosifs passe de K7 1/2 à 100 francs. L'Union des Papeteries s'est traitée à 375 fr. II y a quelques cotations intéressantes au coin des valeurs étrangères. L'action Dahlbuseh se négocie à 1040 ; l'ordinaire Kameroim varie de 150 à 152 1/2; l'action Kaïping s'est échangée de 72 1/2 à 78 et termine à 74 : la petite Villa del Prado est faible de 9 1/2 à 8 3'4 ; la privilégiée Port of Para s'échange de 100 à 95 et l'ordinaire revient de M) à 52 1/2 et termine à 56 l. i. La capital Banque de Bordeaux se négocie à 575 : la privilégiée Dyle et Bacalan est bien traitée de 1000 à 1010, ainsi que l'ordinaire de 990 à 1010. L'âttion Matériel Franco-Belge s'échange de 590 à 595; la jouissance Magyar-Belga inscrit un cours de 120 ; la Ligure-Toscana varie de 300 à 301 : la privilégiée Nord-Milan de 412- 'J/2 à 415 et l'action Saviglian > est plus faible de 1335 à 1315. On négocie l'action Gaz de Lisbonne de 150 à 160 et l'action Gaz dfe Porto de 32 1/2 à 37 1/2. Les Glaces Belgo-Russes se traitent à. 90 fr. ; Kolomria s'échange de 590 à 5f0 : la Métallurgique Russo-Belge de 1840 à 1800 ; la 'l'a ganrog de 430 à 410 et. les 'Tanneries de l'Azoff de 1775 à 1825. La privilégiée Agricole d'Egypte est ferme de 320 à 325 ; la capital s'échange de 270 à 257,50 et la div. de 235 à 240. On négocie la privilégiée Basse-Egypte à 535. La capital Entreprise est ferme cle 150 à 157.50 et la dividende est bien traitée de 125 à 128,75. La capital Hypothécaire d'Egypte se traite à 470 et la 10e fondateur même société varie de 72,50 à 68. La dividende Héliopolis se traite au cours rond de 200. COURS DU CHANGE \nvers, 19 septembre. — Cours du florin : 375 argent, 378 papier. Rotterdam, 18 septembre. — Londres, fl. 11,33 : Berlin, fl. 33,05 ; Paris, fl. 41,17 1/2 Amsterdam. 18 septembre. — Londres, fi. 11,33 : Berlin, fl. 33,12 1/2 ; Paris, fl. 41,10 : Suisse, fl. 50,35: Vienne. 21,— ; Copenhague, fl. 73,25; Stockholm, fl. 80,50. BOURSE DE PARIS Pans, 17 Sept. |17sroi. : 13 Sep! 117 Sept. 113 Sept, 3% rente française, ^* 55! 62 30 Est français. ! Russie 1 r89,Con.4% ! — - — Rio Tinto, parts 1825 - 1 — — 4j/a % Russie 1909, fi2 59 — Mexicme Int. Serbie 4% 189f ' 59 i0( -• - Lots Turquie . i — — i — ---Esoagne 4%. etr : 108— 107 10 ChanR* Berlin, court' — — cVtugal3% . - Chws.Amsterd,.court' 244 511 ; 244 50 t-jrquie 4% unifi" 52 - 6c' go 1 s. tondras,n:nirt'?7 13— 2713 ba-rt'.'f» . 4=5 4f3 — 'p , BOURSE DE LONDRES Londres 17 Sept. : 17 Sep.|13 Sept, j : 17 Sept.; 13 Sept. Consols. . . i là — i 55 1 4 South. Ra lway. . — Répuniiq ArgeMinn. - , 69 1,4 ! Union a . . 4% Brésil ... 57 l,g 57 ' 2 iWab., pref. . . -■ ; -4% Japon . ! 75 - "s - |u. s. s'eel a . 1 "2 vs 111 's lapon 1905. . °6 .96 Amalg. c. . . i — Mexique iniei. . - IGreat Cobar . .. - - - • 3érou. ord. . -- Columbia . Pérou, prêt. 24 7/8 - iVen. Oip!. ... — Portugal. . . . - 59 1 /r IMexic. dr. . i — - Russie 1889 . . : 55 1/9 50 's Rock (si. . .1 — - -Marc, of a . .16 1/2 16 1 4 .Randmine . — - - turquie. . . - — . Marine, nr — ... 31.2 % Uruguay | - - 70 - ; Shell . - - 5% Uruguay . - j Rio Tintn Acht. Top — - !Anaconda Préf. d° A - — — - jSchib., prél Denvert r.o Grande — — Schih, ord. •• _ Erie, ord. . — - ,'Kon. Pet-. Missouri —- n 7/8 . Escompte 4'3'16p 4 !3/'6p Ontario A. - - iAr«en; 52 — d 50 d ^nu!^ CacU'( _ - . — BOURSE DE NEW-YORK New'Yokk. 17 Septembre. 17 Sept. | 15 Sept. 17 Sept. -5 Sept. Hypothèques 5 -:ti« nomin, omar oAWestern.ori :91-4 19 :,4 Chan8*s.Londr. c.t : 1.76.46 ; 4."6.i5 Nortnern Paci.'., ord. 9 7/8 î00 Che*s.Londr.60d.v 4,72.— | 4.72 Nor!o.x<ÊWescern,ord '10— llli.g Changes. Paris vue.1 5.79 1/215.79 1/8 Norf.^West.4%c.obt "20 - "20 Change s. Berl p . nomin. nomin. Pennsylvenia. ord. 5i 1,2 51 3;4 Argent 102 1'21 100 1,2 Philao. a Read., ord. "814 so 1 8 1 Philad.iReadJ'préi 35 — 35 fonds 1 1 'GreatN'ortharr, 1 «préf u>3 — 103 Amérique 2 p. c. obi 96 *'4 97 i'4 Texas ^Pacific, ord. '5 - 15-Atch. r. & s f. t % 95 _ 96 Southern Pacif.. ord. 90 3/4, 9t 3 4 Aich.t.tts. f. a ord 96 3h 96 5,.3 Southern Rail*,, ord. ?6 1* 27-Atc.t.iS.f.Mgb.4% 86 ' 8 86 1/8 SouliiernRaiKv.,prél. 6' - i 62 Atch.t.as.f. a.préf. y4 ■.* 94 7/8 Union Pacific, préf. *27 i,« îl'8 am.Carffoundrvor. 68 l4 69 i.j Unien Pacif.4%, obi. 89 7~t' 89 l.4 Baltim. & Ohio,ord.. 65's 66 »2 Wab.s»LouisdtPac ,0 "0 10-Canad. Pacific, ord. j '5>! ' 54 14 Wab.s'LouisàPac, ?r 48 i s 4/1/2 Chesao ÂOhio,ord. 06 1 -8 1 061,4 Amalgamai.Copper.o — Chic.4NorthWest.0. 104 - '04 1/8 AnacondaGopper, n, 71 i.» 70 14 Cnic.Milw.4St.Paul0 57 59 j.4 u.s.Slee!Corp..ord. '04 î~2 1071 8 Rock Island ord. .■ 52 - 1 52 u.s. Steel Corp., pref ; '15 12 ï 16 14 Am.SmeltARef.co.o.1 93 /r 95 «4 u.s. Steel Corp.5% ' Bethl. Steel Corp., or. 93 3'8 90 1.4 2* h. Obi. "03 î, s 103 3/4 Oenv.iRioGrande.or 7 1 ,Americ.Bee;Sug.,ord 81 - 83 Erie Railway, ord. . 20 1/2 20 h4 American.Can. ord. 39'» 40 3/4 Erie Ra »w , 1 ■ prêt. ' 30 1/4 30 t /4 Unit. Sugar c", ord. 36 ls 36 i,-> Erie Railw., 2« préf. 23 » 4 ">3 ) » Amer.Hide^Leath.,pri 53 u 54 — Erie Railw. Gen. Lien 52 1/2 52 7;8 Amer. fei.ATel.,010, 116 1/2 116 - Illinois Central,ord. ico i.t 101 t/2 ;Am.Tel.4%conv.obl. 93 — 93 — Kans-City South., ord : 7 7/8 18 1,8 '|ntern.Cont.Rubb»f,o 9- 10- Kans. City South., pr. 49 7/8 50 ;|nterr.Merc.War.,ord 25 - 261.-» Louisv.ANashv.,ord, m 7 - 117- ! ntern.Merc.Mar,, pr. 80 v-t 84 1 ô Nat. Rlw. of Mex.,1 pr. 23 - - 23 i|nt. Merc. Marine Nat.Rlw.ofMex.,2pr. 8- ? 1* 4^%, obi. 90% 9". — Miss.Kans.ifcTex.,ord 41/2 5 b'8 Pittsburg Coal, ord, ^8- 49 m Miss, Kansas £Texas Central Leather, ord. 80- 8' 1,2 2« h.e.-obl. j 39 — 39 1 interbor Metrop.,pré» 52— 61 Missouri Pacitic.,ord 26 1/2 27 7/8 ilnterbor.Metrop.,ord. 8.1/2 8 7/8 n.-y.Centr.<tHuds.,o| 77 - 77 ht s!udebakerCor,,orr. 452,4 46 "'4 ! 1 Morrt.Dnm.Ru* «-d Kabelwerke Rheydt. Le Conseil (l'administra tion va proposer une répartition de 20 % de dividende contre 30 % l'an dernier et une augmentation de capital de 2 millions, ce qui le portera à 7 millions de mark. Pour 5 coupons de dividende, i! sera émis deux nouvelles actions de 1000 Mk chacune cpii seront ainsi libérées par ce fait, de 50 %. Bismarck Hutte. - Le charbonnage a clôturé son exercice au 30 juin dernier par un bénéfice si important que le dividende pourra être fixé à 30 °0. L'année dernière il avait été de 25 % et de 15 et 9 % les années précédentes. Deutsch-Luxemb. Bergwerks und Hiitten Act. Ge. sell.- Le dividende sera minimum de 10%,probablement même de 11%, l'an dernier il n'avait été que de 7 ... Le charbonnage de Saar et Moselle, à Kartin-geu. dont toutes les actions sont détenues par la Deutscli-Luxemburg, pourrait distribuer un modeste dividende mais le conseil préfère affecter les bénéfices aux amortissements et ce dans l'intérêt de l'entreprise. Pour l'exercice en cours toutes les divisions de la société sont abondamment occupées et les prix de commandes sont rémunérateurs. N. V. Eerste Onderlitige Broeiglasverzekering Maatschappij, a La Haye. — Dividende 5 1/2 %, contre 5 % en 1915. Miihle Neyringen A. G., à Brunswick. Le dividende a été fixé à 25 . Le capital de M. 500.000 sera porté à M. 2 millions. Oost-Aziatische Industrie en Plantage Compagnie, à Copenhague. — Bénéfice net C. 5.428.371, dividende 25 %. Gusstahlwerk Witten A. G., à Hambourg. — Divi dende 27 %. Riunione Adriatica di Sicurta, à Trieste. — Le dividende provisoire a été fixé à C. 160 par action. Machinenfabrik Hasenclever, à Dùsseldori'. — Divi dende 25 %, contre 20 % eu 1915. Fittingswerke Gefjr. Inden A. G., à Dusseldorf. — Cette société propose un dividende de 10 %, contre 8 % en 1915. Compagnie Générale de Chemins de fer Secondaires Société Anonyme Siège social ; 33, rue de l'Industrie, Bruxelles MM. les actionnaires et porteurs de dixièmes de parts de fondateur sont convoqués à une assemblée générale extraordinaire qui se tiendra le 27 SEPTEMBRE 1917, à 12 heures, au siège social. ORDRE DU JOUR : 1. — Transformation des 3.600 dixièmes de parts de fondateur, sans désignation de valeur, en 20.000 actions de dividende, sans désignation de valeur, entièrement libérées, jouissance du l1' juillet 1.917, et unification entre toutes les actions de capital et de dividende des droits à la souscription par préférence aux augmentations de capital en espèces ; IL — Pouvoirs à donner au Conseil d'Administration pour l'exécution du I ci-dessus ; III. — Modifications aux articles 3, 1, 5, 6, 7,-8, 9, 10, U, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 22, 23, 24, 26, 27, 29, 30, 31, 33, 34 et 36 en vue notamment de : a) Assurer la concordance des statuts avec la résolution faisant l'objet du I ci-dessus : capital social et historique de sa formation, droits de préférence (art. 4, 5, 6 et 7 remplacés par art. V, 5 et 6 nouveaux), — cautionnement des administrateurs et commissaires (art. 19), composition de l'assemblée générale (art. 22), — votes aux assemblées générales (art. 27), —■ répartition des bénéfices (art. 33), — liquidation (art. 36). b) Compléter les statuts afin de : 1° Permettre à l'assemblée générale : de renoncer au droit de préférence des actionnaires en cas d'augmentation du capital en espèces (art. 5 nouveau), — de décider la création et l'émission de bons ou obligations (art. 8 nouveau), — de fixer la valeur en argent des titres apportés en cas de liquidation contre apport (art. 36) ; 2° Permettre au Conseil d'Administration : de fixer les conditions d'émission des titres nouveaux en cas d'augmentation du capital (art. 5 nouveau) ou en cas de création de bons ou obligations (art. 8), — de proposer de donner une affectation, spéciale à tout ou partie du superbénéfice (art. 33) : 3° Introduire des dispositions relatives : aux augmentations de capital en actions de capital ou de dividende sans maintien d'une porportiou fixe entre les deux catégories d'actions (art. 5 nouveau), — aux appels de fonds et aux libérations en retard (art. 7), — à la gestion de la Compagnie, à la rémunération des mandataires (art. 9, 12 nouveau) et à la rémunération des administrateurs et des commissaires art. 10, 11 nouveau), — aux délibérations du Conseil d'Administration (art. 13, 15 nouveau), — aux 'pouvoirs du Conseil d'Ad-uistration (art. 16, 10 nouveau) — à la signature des actes engageant la Société (art. 18, . 13 nouveau), — aux conditions d'admission aux assemblées générales (art. 23), à la formation du bureau des assemblées générales et à la signature des procès-verbaux (art. 26), — a la répartition de l'actif fen cas de liquidation (art. 33). c) Mettre les statuts en conformité avec les prescriptions des lois en vigueur sur les sociétés commerciales. d) Introduire des changements de numérotation ou des améliorations de rédaction à certains articles (3, 9, 10, 11, 12, 14. 15, 17, 24, 29, 31 et 34). IV. - Fixation, du nombre des commissaires et éventuellement nomination de commissaires. Pour assister à cette assemblée, MM. les actionnaires et porteurs de dixièmes de parts de fondateur devront se conformer aux prescriptions de l'art. 23 des statuts, rappelées ci-après, et déposer leurs titres avant Je 22 septembre 1917 dans l'un des établissements ci-après désignés : 1° Société Générale de Belgique, rue Royale, 34, à Bruxelles ; 2° MM. F. M. Philippson & Co, rue de l'Industrie, 44, ii Bruxelles. Art. 23 des statuts : « Pour assister à l'assemblée, il faut avoir fait » connaître huit jours d'avance à l'administration » Le nombre et les numéros des titres qu'on pos-» sède. Il faut, de plus, si l'on est titulaire d'actions » nominatives, justifier de leur inscription huit » jours avant la réunion et, si l'on efet possesseur de » titres au porteur, produire soit les titres eux-» mêmes, soit un certificat de dépôt au siège social » ou aux établissements désignés par le Conseil. » Les mandataires doivent, en outre, être porteurs » d'ûn. pouvoir dans les formes déterminées par le » Conseil d'Administration. » LE CONSEIL D'ADMINISTRATION. MEMENTO DE L'ACTIONNAIRE ASSEMBLEES ANNONCEES 20 septembre Société Anonyme d'Armement, d'Industrie et de Commerce, à 10 heures, au siège social, avenue des Arts, 99, à Anvers. Iiimobiliaria Argentina, société anonyme, à 4 h. du soir (H. C.), au siège social, 44, Meir, à Anvers. 25 septembre Banque Belge de Chemins de fer, société anonyme, à 11 heures, au siège social, 39, boulevard Bischoffsheim, à Bruxelles. 26 septembre Société Agricole de Kafr El Dawar, société anonyme, à midi, au siège social, 11, place Léopold, à , Anvers. Société Anonyme des Fonderies et Forges Saint-Joseph, à Couvin, à 2 heures de relevée, au Café des Boulevards, place Rogier, à Bruxelles 27 septembre Jav.i-Bautam Cultuur Maatschappij, (Société d« Culture Java-Bantam), à 10 heures, 435. Heeren-gracht, à Amsterdam. Compagnie Générale des Chemins de fer Secondaires, société anonyme, à 12 heures, au siège social, 33, rue de l'Industrie, à Bruxelles. Société Anonyme des Bains Anversois, à 4 heures de relevée, au siège de la société, 28, Longue rue de l'Hôpital, à Anvers. 29 septembre Tramways Toscans, société anonyme, à 11 h. du matin, au siège social, 4, rue Montoyer, à Bruxelles. International Tobacco Cy, société anonyme, à 3 heures, au siège social, 29, rue de la Princesse, ;i Anvers. Chocolaterie Blumer, société anonyme, à 4 h., au siège social, rue Lambermont, 18, à Anvers.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Ajouter à la collection

Périodes