Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

222 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1916, 10 Octobre. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Accès à 20 août 2019, à https://hetarchief.be/fr/pid/g15t72897k/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

ANVERS. Mardi 10 Octobre 1916 Le numéro 10 centimes Cinquante-neuvième Année - N° 17.736 DIRECTION & REDACTION : 14. RUE VLEMINCKX, 14 ANVERS Téléphone 3761 ABONNEMENTS : Les abonnements pour la ville et les faubourgs sont acceptés au bureau du journal, 14, rue Vleminckx.— Pour l'intérieur et l'étranger on peut s'adresser à la poste. LLOYD ANVERSOIS JSeul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 franc la ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au lignomètre.— Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent. AVIS Toutes les heures renseignées dans notre journal 6ont indiquées d'après l'heure de la Tour. Observations météorologiques de M. F. Àgthe, opticien, rue Léopold, 51. Anvers, 10 oct 1916, 11 h. du matin. — Baromètre 767,5. — Thermomètre cenl Imax). -h 18,5—'Thermom cent, (miu.) +12,5 -Pluviomètre : — m/m.—Vent. S.-O.—Prévision : Couver». Astronomie 11 octobre (Communiqué par l'Observatoire Royal de Belgique à Uccle lez-Bruxelles) Lever du soleil 6 h 59 ai. Pleine lune le 11 oct. 18 h. 1 m Coucher du soleil.... 18 .. — .. Dern. quart.!e 19 oct. 2 „ 8 „ Lever de la lune 17 35 „ Nouv. lune le 26 oct 21 „ 37 „ Coucher de la lune.. .7 7 „ Prem.quart, le 2 nov. 18 50 „ Haute marée à Anvers Matin Soir 11 nrt .. 4 h. 6 m I 11 oct. ... 16 h 27 m 12 4 ,. 46 „ 12 „ ... 17 ., 5 „ 13 1' ... 5 „ 24 „ | 13 17 44 Hauteur du Rhin Cologne 7 oct. 2.64 m. Strasbourg 7 oct. 3.83 » Huningen 6 . 2.18 „ Lauterbourg „ 5.59 Kehl ~ 3.30 „ Maxau .. 5.56 <, Mannheim 7 4.35 „ Germersheim 5.04 „ Caub „ 2,71 „ Mayence „ 1.35 „ Ruhrort „ 1 43 „ Bingen „ 2.35 „ Duisbourg „ 1.17 „ Coblence „ 2.84 „ Waldshut .. — « Dùsseldorf „ 2.26 „ Lobith „ 11 05 „ Hauteur du Main Hauteur du Ncckar Francfort 7 oct. 2.28 m. Heilbronn 7 oct. 0 85 m Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 7 oct. 1 62 m Constance 7 oct. 4.20 m. PLUS GRANDES MAREES DE L'ANNEE 1916 Coefficient Fort de hauteur Philippe Anvers de la marée Hauteur Hauteur _ 13 octobre o 0,99 2,48 2,49 28 octobre * 0,94 2,36 2,37 11 novembre o0,85 2,13 2,14 27 novembre * 0,92 2,31 2,32 Il décembre o 0,76 1,91 1,92 26 décembre * 0,94 2,36 2,37 o Pleine lune. * Nouvelle lune. Port d'Anvers ARRIVAGES DU 9 OCTOBRE Steamer Wilford III, de Tamise. » Stad Amsterdam III, de la Hollande. » stad Amsterdam VI, de la Hollande. » Telegraaf IV, de la Hollande. Remorqueur Ludwtg Michiels 2, de Gand. » Vertrouwen, de Gand. » FernïG-, de Gand. » Presto 3, de Gand. » Emden, de Gand. » Mars, de la Hollande. Bateau-moteur Eclair 3, de Bruxelles. ,» koophamikl 2, de Louvain. » Artois I, de Louvain. Allège Drie gebroeders, de Calloo. .» François, de Burght. » Lf.On Edward, de liobokeu. » st-àntôine, de EyckevLiêt. . » CelesTiNe, die Boom. » Rosalie 2, de Ma Unes. » Marino, de Willebroeck. » Gamma, de Willebroeck. » L'ouvrier, de Gand. >» Goi.o, de Gand. » Etoile, de Gand. » Credo, de Gand. » Toussaint, de "Garni. » a mon Idée, de Gand. » Rosalie 2, de Gand. » Surtep, de Gand. » Moissonneur, de Gand. » Artiiurus, de Gand. » Marguerite, de Merxem. » Lucis Creator, de Merxem. » Jeanne, de Merxem. » Spa, de Merxem. » Pélagie, de Turnhout. » M\rcuons toujours, de Charleroi. » . Chauve-Souris, de Charleroi. » * Mathii.de, de la Hollande. » Vrounv Louisa, de la Hollande. » Jongé Piet, de la Hollande. » vlté gebroeDf.rs, de la Hollande. » Niets volmaakt, de la Hollande. » Drie gebroeders (A 24), de la Hollande). » Petrus, de l'Allemagne. » Bayern 7, de l'Allemagne. » Philipp J.vc.ob, de l'Allemagne » Anna, de l'Allemagne. DEPARTS DU 9 OCTOBRE Steamer Wilford III, pour Tamise. » Stvd Amsterdam iii, pour Bruxelles. Remorqueur Renfort, pour Merxem. » Spes Nostra, pour Smeermaes. » Johanna, pour smeermaes. Bateau-moteur Marie, pour Lierre. Allège Deux frères, pour Boom. » julia, pour Boom. » CÉCILE 19, pour Schooten. » Anna 12, pour Bëersse. » St-Antoine, pour Smeermaes. » Nénuphar, pour Smeermaes. » Ascenseur 2, pour Smeermaes. » Syra, pour Smeermaes. » vu f gebroeders, pour Liège. » Jeanne pour St-Gliislain. » Garde de Dieu, pour Lessines. » Morgenster 5, pour la Hollande. » Urania, pour la Hollandie. » Leopoldus (A 26), pour la Hollande. » De ZwerVer, pour la Hollande. » Op godsvertrouwen, pour la Hollande. » Dorothea, pour la Hollande. » Vi:reinigung 17, pour l'Allemagne. AVIS Relevée de la récolte des pommes de terre en 1916 Conformément aux instructions de l'autorité allemande, M. le Commissaire civil demande que tous les producteurs de pommes de terre, ~eux dont les terres cultivées ont une superficie totale inférieure à ; un hectare aussi bien que ceux qui ont cultivé des ; pommes de terre d'un hectare ou plus, fassent con-• naître la superficie et le rendement total des terres où ils, ont planté des pommes de terre en 1916. Les intéressés sont priés de faire cette déclaration avant le 16 octobre prochain au bureau de police de leur section et de signer leur déclaration. Anvers, le 9 octobre 1916. Le Bourgmestre, J. De Vos. arrêté*** concernant les courroies et les câbles de transmission § 1>\ — Tous les stocks de courroies en cuir ou en d'autres matières de même que tous les câbles de transmission en chanvre <>« en d'autres matières, se trouvant le 10 octobre 1916 dans le territoire du Gouvernement général, doivent être déclarés le lr novembre 1916 au plus tard à la « Kriegsleder A. G. », Bureau de Bruxelles, 29 Boulevard Anspach. La déclaration devra porter sur toutes les installations industrielles, tant sur celles qui chôment que sur celles qui continuent à marcher, en tout ou en partie ; elle devra en outre porter sur les stocks existant chez les marchands ou dans les fabriquas de courroies ou de câbles ; elle comprendra également les courroies et les câbles dont on se .sert, ceux qui sont hors de service et leurs déchets. Ne doivent pas être déclarés les courroies et câbles de toute entreprise dont le stock ne dépasse pas 50 kg. § 2. — Sont tenues de déclarer toutes les personnes et entreprises qui emploient ou détiennent des courroies ou des câbles du genre visé par l'article lr, peu importe qu'elles en soient ou non propriétaires. § 3. — La déclaration indiquera : 1. le nombre et les dimensions des courroies et des câbles, 2. la matière dont ces courroies et ces câbles sont faits ; 3. leur genre d'emploi ; 4. si ces courroies et ces câbles sont en usage au moment de la déclaration. La déclaration devra se faire à l'aide d'une formule spéciale qui sera livrée gratuitement, sur demande, par le chef d'arrondissement compétent (Kreischef) (Abscbnittskommandeui', Koinmandant) ou par le Bureau de la « Kriegsleder A. G. ». § 4. — La « Kriegsleder A. G. », Bureau de Bruxelles, a l.e droit d'acheter, à des prix fixés par le Chef de l'administration civile (Verwaltungschef) près le Gouverneur général, Section du commerce et de 1'in-duisfcrie (Abteilung fur Handel und Gewerbe), les stocks soumis à la déclaration. S'il n'est pas possible d'acheter lesdits stocks à l'amiable aux prix fixés, ils pourront être expropriés par le Gouvernement général, Section K. IL Dans ce dernier cas, le cédant recevra, après la livraison et le transport de ses courroies et câbles, un reçu indiquant le genre et la quantité de la marchandise livrée ; la « Reichsenschàdiguugskomniissiori » (Coin-mission impériale pour le règlement des indemnités), décidera au sujet de l'indemnité, conformément aux règles en vigueur. § 5. — Pour le moment, on peut continuer à se servir, dans la même exploitation, des courroies et câbles déclarés ou à déclarer ; au surplus,, chaque détenteur est obligé, jusqu'à nouvel avis, de conserver les courroies et câbles avec soin. § 6. — Abstraction faite des ventes effectuées à la « Kriegsleder A. G. », seront interdits après le 10 octobre 1916, toute transaction juridique ayant pour objet les courroies et câbles déclarés ou à déclarer et leur transport d'un lieu à un autre. Le Chef de l'administration civile (Section du commerce et de l'industrie) pourra autoriser ries exceptions à cette interdiction ; s'il y a urgence, l'autorisation en question pourra être accordée par les Administrations allemandes des mines (Bergverwaltu.il-gen) ou les Commissaires civils (Zivilkommissare) compétents. § 7. — Quiconque, intentionnellement ou par grave négligence, aura enfreint les dispositions du présent arrêté sera puni soit d'une peine d'emprisonnement d'un an au plus et d'une amende pouvant atteindre 20.000 marcs, soit d'une de ces deux peines à l'exclusion de l'antre, à moins qu'iuie autre loi pénale ne prescrive une peine plus élevée. En outre, on pourra confisquer les produits qui auront formé l'objet de l'infraction ; lorsque l'infraction aura été commise intentionnellement, la confiscation devra être prononcée.Toute tentative d'infraction est punissable. § 8. — Les tribunaux et commandants militaires allemands sont compétents pour juger les infractions au présent arrêté. Bruxelles, le 27 septembre 1916. Le gouverneur général en Belgique, Frlir. von Bissing, Col n n el-crén érn 1 AVIS La vente de benzol d'été (Sommerbenzol) par l'entremise de la « Benzol-Vertriebsgesellsehaft >• (Syndicat pour la vente du benzol) et aux prix maxirna indiqués dans l'avis du 18 juillet 1916 ne pourra se faire désormais qu'en vertu d'une demande spéciale < Freigabea.ntrag). Pour se procurer les formules servant à faire cette demande, on s'adressera à la « Benzol-Vert.riebsge-sellschaft » à Bruxelles, 50, rue des Colonies, ou à ses représentants en province. Les formules dûment, remplies devront être présentées à une autorité allemande, qui, s'il y a lieu, certifiera la nécessité de la fourniture; ensuite, ces demandes devront être remises à la « Leitung des Kraftfahrwesens » (Direction de 1 'automobil.isme) à Bruxelles. Les dites demandes ne sont pas exigées pour les quantités ne dépassant pas un litre. Bruxelles, le 3 octobre 1916. Leitung des Kraftfahrwesens beim Généra 1-Gouverniement in Be^gien, Kes, Hanptmann. *** Les arrêtés marqués de trois astérisques seront affichés. Les autres doivent être portés à la connaissance du public et spécialement des intéressés par les administrations communales, qui procéderont ainsi qu'elles ont coutume de le faire CHRONIQUE* JUDICIAIRE Bourgmestre et collège échevinal Le juge de référé du tribunal d'Anvers vient de se déclarer incompétent au sujet d/u différend qui s'est élevé entre un bourgmestre et le collège échevinal de la même commune, relativement à l'organisation des services de secours. Ce n'est pas la question de séparation des pouvoirs qui est invoquée dans l'ordonnance : l'incompétence a été prononcée tout simplement pour défaut d'urgence.Tribunal de 1» instance d'Anvers. — Rentrée Les audiences régulières du tribunal ont été reprises le 2 octobre. Les 3e et 4° chambres, — qui siègent toutes deux les trois premiers jours de la semaine, se sont remises à la besogne les premières ; les audiences hebdomadaires de référé ont été reprises le 4, et le 5, les 1°, 2e et 5° chambre, qui fonctionnent les trois derniers jours de la semaine, sont rentrées à leur tour. Parmi les affaires qui étaient au rôle des audiences correctionnelles, pendant ces trois journées il y a lieu de mentionner les suivantes : Accident de navigation A Boom, une allège était amarrée, sans que les amarres fussent visibles sur l'eau, à la distance d'une trentaine de mètre du bord, près d'une crique où devait entrer un petit bateau de 32 tonnes, dont le patron, s'imaginant que l'allège était ancrée, libre, dans la rivière, se mit en devoir de passer entre l'embarcation et le bord, ce qui était le chemin nor-' mal pour entrer dans la crique. Des cris partis de la rive avertirent le patron du danger qu'il courait. Il héla à son tour le personnel de l'allège de larguer les amarres pour lui permettre de passer sans encombre. Voyant que l'on n'y paraissait guère expé-ditif, — il fut reconnu plus tard qu'il n'était resté qu'un seul homme à bord, — il essaya lui-même de relever les amarres pour passer dessous, mais cela ne lui réussit que pour une seule; l'autre le renversa avec tant de violence qu'il eut une- fracture de la cuisse droite, dont est résulté un raccourcissement de la jambe et une claudication, avec incapacité de reprendre son travail habituel. Le capitaine de l'allège et son aide ont été poursuivis du chef d'imprudence ou défaut de précautions. Ils ne se sont pas présentés à l'audience. I.e plaignant, un homme de 59 ans, par l'organe de Me Van Reeth, se porte partie civile, en réclamant une trentaine de mille francs de dommages-intérêts, dont 10.000 de préjudice moral. Jugement, remis à la semaine prochaine. Les métiers de guerre Un individu, qui est menuisier de son état normal, 1 était prévenu d'avoir trafiqué de fil de plomb et de fils électriques dont il était receleur, a été condamné à 3 mois de prison et 26 fr. d'amende. Outrages et voies de fait Les époux X... étaient prévenus d'avoir, à l'occasion d'une saisie faite en leur domicile, outragé un policier et frappe un clerc d'huissier. Ce dernier a refusé d:e porter plainte. — Je comprends bien, dit-il, que dans une circonstance pareille on ne puisse pas toujours garder son sangfroid. — L'huissier avait même exprimé le désir qu'il n'y eut pas poursuite. On n'en a pas tenu compte. Les époux, dont les antécédents sont excellents, ont été condamnés à une amende conditionnelle de 25 francs. Vols qualifiés au cimiSïère de Wilryck Deux individus, prévenus d'avoir enlevé à l'aide d'effraction des ornements funéraires d'une valeur d'environ deux cents francs, et ce à deux reprises, au cimetière de Wilryck, ont été condamnés par la A° chambre chacun à un total de 19 mois d'emprisonnement. Evénements de Mer SINISTRES, AVARIES, ETC. Ccmmewijne. — Amsterdam, 8 octobre. — Le st. Commewline est retourné ici ayant 2 pieds d'eau dans la cale N° 2. Afin de pouvoir atteindre la voie d'eau, la cargaison de papier et riz, se trouvant dans cette cale, sera déchargée. (Voir Lloyd Anversois d'hier). County of Derby. — Dieppe, 5 octobre. — Le sohooner County of Derby s'est échoué à l'Ouest de Dieppe et est considéré comme épave totale. L'équipage a été sauvé. Egberdina. — Malmô, 3 octobre. — Le schoonei néerlandais Egberdina, allant d'Amsterdam à Herno sand, a touché une mine non loin de Falsterbo. L'équipage a été débarqué près de Falsterbo. J.e Egberdina était construit en 1913 et appartenait à G. A. Splietiioff, à Rotterdam.) Rfsholm. — Christiania, 8 octobre. — D'après un télégramme de l'ambassadeur norvégien à Paris, le steamer norvégien Risiiolm a été coulé au large dé Brest. L'équipage est sauvé. Union il J M 67). —- IJiiiuiden, 8 octobre. — Le chalutier à vapeur Union (IJM67), a été remorque ici par le chalutier à vapeur Holland 3 (1.1 M 179) avec une forte voie d'eau ; il a probablement touché une épave sous-marine. BELGIQUE Comptoir Belgo-Sud-Américain 11 vient de se fonder à Bruxelles le « Comptoïi Belgo-Sud-Américain », 47, rue Fossé-auxLoups, doni je ont est de favoriser et développer le commerce et l'expansion belge vers l'Amerique latiiie. Le « Couitoir Beigo-Sud-Américain » comporté quatre départements principaux se rappel ...t . pectivement aux affaires uidustrielles, conunercidit-agricoles, alimentaires. Il se tient à la disposition des intéressés pour donner tous renseignements cou cernant les affaires d'importation, de consignations de représentations ou au sujet du crédit et de lu solvabilité des firmes sud-américaines en général. I.e Comptoir se charge de toutes études prépara toires à la création, à l'installation, à la mise et. exploitation d'entreprises nouvelles, ainsi qu'au lan cernent de produits nouveaux : industriels, commer ciaux, alimentaires, etc. Le moment est venu d'étudier et de s'entourer de loutes les indications nécessaires concernant le; moyens d'acquérir une clientèle intéressante mal heureusement trop peu travaillée jusqu'à présent par l'industriel belge. Le Comptoir se tient a k disposition des industriels et commerçants pour leui donner des indications utiles qui leur perinettron de trouver d'importants débouenés, tout en évitan les écueils que présentent souvent les relations coin înerciales avec les pays d'outremer. D^s maintenant il s'agit de préparer la mise ei valeur de concessions, d'entreprises d'élevage, agri coles, commerciales, industrielles, de plantations, ei général l'exploitation des richesses immenses et 1101 encore exploitées que possèdent ces pays nouveaux et au sujet desquelles des notices détaillées sont en voyées sur demande. i.e Comptoir se tient également à la disposition de: intéressés pour donner tous renseignements au suje de marques de fabrique et de commerce, de brevets opérations hypothécaires, etc. Le recensement de l'industïie et du commerce C'est un travail considérable que celui qui consista à extraire des documents du recensement général dt 1910, les données nécessaires à l'établissement de: statistiques concernant l'industrie et le commerce Ce grand travail est presque terminé. A vrai dire c'est la première fois qu'on a recense ie coniniei'ci belge. Jusqu'à présent, oh ne s'était occupe que dt L'industrie. Les constatations acquises sont du plu: grand intérêt.. La population ouvrière s'est accrue considérablement dans le pays. Dans la seule proviu ce d'Anvers, la population ouvrière a plus que dou blé depuis le recenseinént de 1896. Dans la Flandrt Occidentale, l'accroissement des travailleurs se cliil' lie par plus de 50.U00 unités. La question de l'énii gration ouvrière a fait l'objet d'une étude spéciale Des constatations très suggestives ont été acquise: dans cet ordre d'idées. Le travail qui a été établi lixe par commune le nombre d'ouvriers allant tra vailler dans d'autres localités que celle de leur ré sidence habituelle. Les tableaux oint été dressés pai catégorie d'industries et par lieu de destination L'ensemble des travaux a été soumis à une révisioi minutieuse et sévère qui rend les statistiques d'uin précision et d'une exactitude irréprochables. chronique industrielle Ecole de technologie des ateliers de Liège Cette école, fondée en 1915 à l'Ecole professionnel!) de mécanique de Liège, a fait sa réouverture diman cite dernier 8 octobre. Pendant la session d'hiver de l'année dernière cette école comptait dix-sept sections et pendant 1; session d'été, elle comptait 21 sections. Il a été procédé à la formation des sections d< première et de deuxième années d'études pour l'étu de des branches suivantes : 1. Le dessin, la lectun des plans et le traçage des pièces ; 2. l'ajustage-mon tage ; 3. la forge ; 4. les machines-outils et moteurs 5. la fonderie ; 6. le modelage ; 7. le calcul des lignas surfaces, volumes et poids : a) d'après des modèle.; mécaniques ; b) d'après des plans d'ateliers : 8. de: opérations pratiques de soudure autogène ; 9. l'étuth pratique des métaux (métallurgie). Tous ces cours sont enseignés à l'aide d'outils, d< machines, de modèles mécaniques, d'échantillons tli métaux ; ils sont spécialisés en vue des nécessité: directes des ateliers de constructions mécaniques, di modelage, de fonderie, etc. Ils sont donnés avec h plus grande .simplicité par des contremaîtres et pro l'esseurs très expérimentés. Les cours auront lieu le dimanche de 9 à 1 beun et en semaine de 7 à 9 h. diu soir. Les industriels accorderont à leurs ouvriers l'auto risatlou de quitter les ateliers en temps utile pou pouvoir assiter à temps aux cours. L'école organisera ultérieurement et le plus tôt pos sible d'autres cours pratiques. EXTERIEUR ALLEMAGNE Le prochain recensement Le recensement extraordinaire qui commencera h lr décembre n'aura pas, comme d'habitude, un bu administratif, mais servira à organiser le service tli ravitaillement populaire. Les ingénieurs eî l'heure d'été Les ingénieurs et les délégués des principles flr mes d'électricité du pays se sont réunis le 5 octobrt à Berlin. A l'ordre du jour figurait la question d< l'heure d'été. Il fuit constaté que cette mesure aval diminué consiérablement le débit des usines inté ressées, tandis que l'économie de charbon et de ma têriel prévue au début, avait été fort réduite. Léi: agriculteurs demandent également que l'on renonci à cette mesure qui les prive d'une heure de travai le soir, tandis que le matin ils sont forcés de se cou former au nouvel horaire, notamment à cause de I; livraison du lait. L'assemblée adopte un ordre du jour exprimant I< vœu de ne pas voir cette mesure de guerre être ap pliquée de façon définitive à l'avenir. ESPAGNE Huiles d'olive Il résulte d'une récente statistique publiée par 1< gouvernement espagnol qu'en 1^15 on comptai 1.481.900 hectares plantés d'oliviers (y compris le: Baléares) ; la récolte a été de 1.773 millions d'olive: ayant donné 326 mil!iolis de kilos d'huile. NORVEGE Le lait condensé Le gouvernement norvégien vient d'interdire l'ex portation du lait condensé. CUBA Mines de potassium Les journaux suisses annoncent que les Améri cains viennent, de découvrir à l'île de Cuba d'impor tantes mines de sel de potassium. ABYSSINIE Les communications télégraphiques On mande du Caire que les communications télé graphiques entre l'Erythrée et l'Abyssin iè sont inter rompues. INFORMATIONS FINANCIERES BOURSE OFFICIEUSE D'ANVERS Séance du 9 octobre. — Les affaires ne se sont pas | amplifiées mais cependant les rentes continentale: montrent un fond de fermeté qui contraste ave: leurs tendances maussades de la semaine dernière Quelques bons cours en valeurs caoutchoutières dé • montrent les bonnes dispositions latentes pour c< groupe qu'on s'étonne de ne pas trouver plus animé Passons sous silence les pétrolifères dont les pri? ' s'alourdissent faute d'intérêt dans le marché. Rentes belges et lots de villes ont des transaction: - moins courantes. Le Belge 3 % mai faiblit quelque peu à 70-70,75, le 3 % émission anglaise est teni nominalement entre 80-81, Bons du trésor 4 % 1917 101 101,75, Annuités 3 % 78-79, Anvers 1887 80,50-81,50, Anvers 1903 63,75-70, Bruxelles 1905 68-6!). Gand 1896 62 63, Liège 1897 63-64, lot du Congo 78,50-79,50. En valeurs internationales les offres de l'étranger sont provisoirement beaucoup moins importantes alors que la demande locale n'a pas diminué dans les mêmes proportions. Il en résulte pour différentes rubriques un raffermissement assez notable. Les Cé-dules argentines trouvent toujours acheteurs aux prix élevés enregistrés récemment. La Cédme nouvelle cote 103 3/8-109 3/3, les L 111,25-112,25, les H sont 115,50 A., les K 5 % 94 A., les 5 % or 107 à 108. Peu de cours sont notés en fédéraux mais les emprunts traités enregistrent une reprise d'une grosse fraction. Le 4 1/2 intérieur a été payé 94-95, l'extérieur n'a que des acheteurs à 94,25-94,50. En dettes brésiliennes peu de changements. Le funding 1914 cote 103-104. Il y a acheteur en 5 % Brésil 1903 à 84,25, et vendeur à 85 environ. Le 4 % 1910 71 3/8-72 3/8, le 4 % 1889 71,50-72,50, Rescission 73 P. En dehors des Cédules uruguayennes traitées aux prix peu variés de 98-99 les rentes directes sont assez bien offertes, le prix réactionnant sans amener une offre raisonnable. Uruguay 3 1/2 71 P., on n'offre que 70. Le 5 % 191 i 88,25 P. Du mieux en Chili 5 % 1911 à 92-93 et en 4 1/2 1889 qui passe à 86 du côté des acheteurs. Cuba 102,50-103,50, Buenos-Ayres 4 1/2 91,25-92,25. Les fonds asiatiques assez peu travaillés n'apportent pas de modification à leur niveau antérieur. Chinois 4 1/2 1^98 82 environ, Japon Bailway une nuance plus faible à 105-106. Le 4 1/2 1905 est soutenu à 93,25-99,25, le 4 % 1905 87 A. 88 P. Des cours en reprise s'inscrivent en rentes continentales. Le Roumain 4 % 1890 78,50-79,75, le 4 "'0 1890 68,50-70, le 4 % 1908-10 64-65,50, le 4 % 1905 63,50-le i 1/2 1913.70,75-72, le 5 % 1903 83,75 85,25. Le Russe 1380 gagne près d'un point à 74,25-75,25, le 4 % Nicolas 82 A. Pas d'offre en 5 % Russe 1906 à 94 A. Bucharest 4 1/2 67,50-63,50, Serbe 4 % 57-58, Portugais % à 47,75 demandé n'est pas obt'enable à ce prix, Hongrois 4 % or 65 P., Métalliques et Nationales 57,50 P. On fait 66,50-67,50 en Turc Unifié. Les obligations hypothécaires et les actions pri-,, vilégiées des mêmes sociétés se défendent aves assez de succès contre les petites tentatives de réalisations qui se produisent de ci de là. Privilégiées Banque Belge 1065 P, obligations 478-482, obligations Belgo-Canadien 465, privil. Crédit Général du Canada 985. En actions industrielles la capital Electrique An-vci'soise est demandée à 300, offerte à 305, capital Escaut 116,50 A., rien en Banques, privil. Crédit National Industriel 265 A. 267,50 P.. l'ordinaire 260 A. 262 P. Signalons une hausse brusque en actions ; Kemmerich qui s'élèvent aux environs de 800. Quelques petites offres en valeurs pétrolifères qui restent sans réponse pès'ent sur les cours. Astra Ro-inana 1160 P., privilégiée Grosnyi 2965 P., l'ordinaire 2720 P., capital Nafta 102,50 P., la dividende Nafta 292,50 P. Peu d'affaires mais des prix très bien tenus en valeurs de caoutchouc. La Financière se cote en reprise à 140-147,50. La Federated oscille aux environs de 600, Kuala Lumpur 130-134, Sennah 50-51, capital Tjisalak 50 A. BOURSE OFFICIEUSE DE BRUXELLES Séance nu 9 octobre. — La semaine s'ouvre dans des conditions relativement satisfaisantes. Les échanges ne sont pas encore très volumineux, mais ils se pratiquent plus aisément, ce qui permet à quelques valeurs en vue d'améliorer légèrement leur situation. Il en est notamment ainsi des titres du groupe Fiche-fet, où on retrouve les Sucreries Saint-Jean en belle posture à 82,50, 83,75 , 85 en capital et à 90, 91,25, 92,50 en fondateur. La Sucrière Européenne, après un bon début, fait mine de vouloir se tasser; la capital fait d'abord 60, 61, pour finir à 59, et la fondateur ouvre à 51,25 pour coter 50 et 49 ensuite. Il y a, d'autre part, à signaler les bonnes dispositions des valeurs russes, où on rencontre de nou-' veau d'excellents cours en privilégiée Nicolaïeff, qui parvient après un début hésitant à 645, 625, 637,50, à décrocher les cours de 650 et 660 ; l'ordinaire par contre, est momentanément indécise à 260, 265. La Dniéproviennè est bien aussi à 3500, 3505 ; il en est de même de .la Taganrog à 460, 465, 470. La Métallurgique Russo-Belge à 2050, 2047 1/2, se soutient sans ! plus. La petite Biélaïa reprend vigueur à 15,75, 16, 16,25 ; la capital et la jouissance Olkovaïa ont assez bonne contenance à 180, 182,50 et 290, 292,50, 295 ; la jouissance Konstantinowka est bien également à 2400, 2425, et l'ordinaire Prokhorow est fort active à 198,75, 200, 197,50, 196,25. 1 Le compartiment des rentes et lots de villes est ' plutôt délaissé aujourd'hui. Voici les Cours: Rente : belge 3 %. 63-70,25; Bons du trésor 4 % 1919, 101,75; Congo lots, 79 ; Crédit Comm. 4 % 1916, 94,25 ; Bruxel-; les 1905, 66 66,50 ; Liège 1905, 66,50. Lés obligations industrielles gardent leur mouve ' ment d'affaires habituel. La Caire 5% est demandée | à 492,50, le 5 % Tramways en Perse est ferme à 115 : ! il y a acheteur en 4 % Livourne à 415, en 5 % Tramways Toscans à 460, en 6 % Hensies-Pommerœul à ; 500, en 5 % Burbach à 505 C'est encore le calme qui règne au groupe des ti-| très bancaires. On cote 95,75 en div. Outremer, mais ' on reste argent à 96, et la Caisse de Reports se tient à 1330, 1325. La cote des valeurs de transports est, de nouveau, presque vierge de cours. On demande les Secondaires à 465, on cole 98,50 et. 25 respectivement en priv. et cap. Vérone. Les métallurgiques, en dehors îles valeurs russes, manquent totalement aussi d'activité. On cote 1190, 1192,50 en Cockerill nouvelle, 37,50, 40 en fond. Energie, 110 en Métallurigique du Hainaut, et on demande les priv. Sambre et .Moselle à 492,50. Au groupe charbonnier, les cotations manquent réellement d'intérêt. La priv. Bois de Saint-Ghislain se retrouve à 95, 97,50 ; le Centre de Jumet est offert à 1800 et Fontaine-1'Evêque à 3225, le Grand-Conty est lourd à 332,50, il en est de même de La Louvière-Sars à 190; la div. Laura se maintient à 655 et le Nord Flénu fait 240. I Aux petites rubriques règne le calme le plus complet- 11 y a vendeur en Verreries Réunis à 300, on fait 51 en Carrières Wiucqz. Tout bien examiné, c'est la lourdeur qui domine au compartiment colonial. Ainsi on ne fait que 61,75, 61,50, 61, 60 en Kasaï, 2200, 2180 en ord. Katanga, 37C ! en div. Simkat et 1245, 1230 en cap. Union Minière. 1 D'autre part, la Soengei Lipoet est bien à 286,25, 287,50, 2-88,75, et la Tanganyika se ranime à 71,50, 71. En valeurs diverses, les transactions sont bien peu nombreuses aussi. La priv. et l'ord. Cartoucheries ; Ru9so-Belges sont fermes respectivement, à 125,50, 1 126, 127 et 43,75, 43,25 , 43,50, et les Explosifs Favier 1 progressent à 70, 71, 72,50, 73, 74. En Courroies Léchai, des vendeurs apparaissent, ce qui est compréhensible avec les cours actuellement atteints ; la cap. fait 137,50 pour finir à 135, et la jouiss. qui cote d'abord 43, termine à 40. Les valeurs russes à part-, il reste bien peu de chose à dire des titres étrangers. La Barcelone cote 73, 77,75, et l'obligation se tient à 300. La Brazilian Traction se retrouve à 335 et le Mexico-Tram se tasse à 210. La Rajah se traite à 710 et les Hauts-Fourneaux de la Sambre sont offerts à .v50. Enfin, on essaye de traiter quelques affaires on Héliopol.is dans les cours antérieurs, mais sans trop réussir. COURS DU CHANGE Rotterdam, 6 octobre. — Londres, fi. 11,66. Berlin, fi. 42,42 1/2. Paris, fi. 42,—. Amsterdam, 6 octobre. — Londres, fl. 11,60. Berlin, H. 42,45. Paris, fl. 41,97 1/2. Suisse, 11. 46,20. Vienne, fl. 28,75. Copenhague, fi. 66,35. Stockholm, fl. 59,50. Finances anglaises L'avis du trésor, publié ces jours derniers, annonce comme recettes pour 1915-16. 315.256.000 liv. st. contre 213.595.500 liv. st. en 1915. Dans ce montant sont comprises toutes les sommes obtenues par les impôts et les services publics. Les recettes provenant des effets du Trésor, des exche-quer bonds ou de tous autres emprunts, n'y sont donc pas comprises. Les droits de douanes ont rapporté 5o6 millions 550.000 liv. st. L'imx)ôt sur les revenus a fourni 126.249.000 liv. st. (67.975.000). Emprunt Argentin 1883. — Les provisions nécessaires ayant été faites au sujet tic l'emprunt extérieur de 1888 or 41/2 % de la4République Argentine, le paiement des coupons d'intérêt échus le lr octobre et des titres appelés an remboursement se fera au cours fixe de 20,45 m. pour la liv. st. Un emprunt à Madrid. — La ville de Madrid étudie le projet d'un emprunt de 146 millions de pesetas ; cet emprunt est. destiné à couvrir les frais de nombreux travaux d'embellissement et d'utilité publique.Canal de Suez. — Les recettes pour les neuf pre ml ers mois de cette année se sont élevées à fr. 58,40 millions, contre 68,97 millions pour la période i correspondante de l'an passé. Rio Tinto. — Un dividende intérimaire de 40 % pour les actions du Rio-Tinto vient d'être déclaré. Ce chiffre correspond à celui d'il y a trois ans, d'où l'on peut conclure que la Société a porté ses bénéfices presque au niveau de ceux de 1913. L'année 1914 a été une année défavorable ; le bénéfice, en comparaison avec celui de 1913, était de 50 %. En 1915, on avait pu enregistrer une légère amélioration. L'augmentation du prix du cuivre est la cause de la meilleure situation de la société, mais les frais d'exploitation (matériel de transport et de fonderie) ont considérablement augmenté. En 1914, le dividende avait été de 35 % ; en 1915, de 55 %. Union Pacific Compatty. — Le dividende a été fixé à 15,65 % contre 10,98 % en 1914/1915. A. G. Stahlwerke Weissenfels vormals Gôppinger & Co en Autriche. — L'asemblée générale du mois de septembre a décidé de fixer le dividende pour le dernier exercice à $0 %, Soit à 60 couronnés par action et de reporter à nouveau le solde de 108.432,78 couronnes.Verreries de Jumet. — Voici en raccourci la communication faite par le Conseil d'administration à l'assemblée générale des actionnaires du 23 septembre écoulé. Jusque novembre 1915, la société a travaillé avec un seul four, celui à bouteilles. Dès qu'un léger mouvement favorable s'est dessiné, le Conseil a l'ait rallumer un four à vitres et 1111 four à bouteilles. Après déduction d'une somme de 50.000 francs destinée à amortir 1a. perte présumée sur réalisation de la Rente Belge en portefèuille, le bénéfice de l'exercice 1915-19Ù) ressort à fr. 281.736,55; report antérieur compris, ce bénéfice s'élève à fr. 283.190,64. Le Conseil compte faire assez bien de travaux ; il compte notamment 'iransforiher des fourneaux et installer des transporteurs mécaniques. En conséquence, le dividende n'a été fixé qu'à 6 %, payable depuis le 6 octobre, ce qui n'absorbe que fr. 13.800 ; les tantièmes s'élèvent à fr. 30.636,-46, la réserve est portée pour fr. 14.086,83 et les prévisions fiscales pour fr. 5000. Le solde, soit fr. 219.667,85 est porté à un compte de prévision pour nouvelles constructions et améliorations. Abattoirs et marchés d'Anderlecht-Cureghem. — L'assemblée générale ordinaire des actionnaires du 3 courant, rapidement expédiée, a approuvé le bilan et le compte de profits et pertes arrêtés au 30 juin 1916. Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à fr. 155.333,36, et le bénéfice sur vente de terrain à fr. 2632,15. D'autre part, les dépenses se présentent comme suit : Intérêts d'obligations, fr. 187.780 ; intérêts et escomptes, fr. 144.454,71 ; redevance à la commune, fr. 35.814,75 ; assurance du personnel, fr. 2690,10 ; dépenses extraordinaires, fr. 5779,19 ; soit au total fr. 376.518,75. La perle de l'exercice, qui s'élève à fr. 218.553,24, a été prélevée sur les amortissements antérieurs, lesquels sont ainsi ramenés au bilan à fr. 186.681,44. La situation financière de la société est loin d'être brillante. En effet, le passif exigible, dette obligataire de fr. 4.694.500 non comprise évidemment, s'élève à fr. 3.261.926,98, alors que l'actif réalisable, terrains disponibles compris, n'atteint que fr. 2 millions 117.633,65. Une opération financière quelconque paraît indispensable pour consolider cette situation. MEMENTO DE L'ACTIONNAIRE ASSEMBLEES ANNONCEES 11 octobre Compagnie de Bruxelles poùr l'assurance à primes contre l'incendie, société anonyme, à 2 heures de relevée, au siège social, 52, rue Royale, à Bruxelles. Banque d'Outremer, Compagnie Internationale pour le Commerce et l'Industrie, société anonyme, à 12 1/2 heures, au siège social, 48, rue de Namur, à Bruxelles. Société anonyme des Glaces de Moustier-sur-Sam-bre, à Moustier-sur-Sambre, à 12 heures du matin, rue aux Laines, 38, à Bruxelles. Comptoir franco-belge Commercial et Industriel, société anonyme en liquidation, à 11 heures du matin, au siège social, chaussée de Waterloo, 229, à Saint-Gilles. Société anonyme Les Carrières de Belgique, à 2 h. de l'après-midi, à la Chambre de. Commerce, à Charleroi, 23, quai de Brabant. Compagnie Auxiliaire d'Electricité de Nantes, société anonyme,à 4 h. de l'après-midi, au siège social, 31, rue du Marais, à Bruxelles. Société anonyme des Charbonnages de Wérister, à 1 h. de relevée, rue Darchis, 35, à Liège. 12 octobre Banque d'Andenne, société anonyme, à 11 heures, chez M. Lambert-Réveillon, place des Tilleurs, à An-denne.Société anonyme des Forges et Laminoirs de l'Alliance, à 3 heures de relevée, au siège social, à Mar-chienne-au-Pont.Charbonnages de Bonne-Espérance, société anonyme, à 3 heures, 171, chaussée de Vleurgat, à Bruxelles. Les Grandes Chaudronneries de l'Escaut, société anonyme, à l'heure fixée par les statuts, au siège social, 13, rue Brédérode, à Bruxelles. Société anonyme tle la Fabrique de fer de Charleroi, à 10 heures du matin., au siège social, à Mar-chienne-au-Point.Société anonyme des Produits Réfractaires, Céramiques et Terres Plastiques de Seilles lez-Andennes, à 11 h. 1/2, au siège social, à Seilles. Forges de Clabecq, société anohytne, à 10 h. 1/2 du matin, au siège socià.l, à Clabecq. Société anonyme des Usines, Boulonneries et Fonderies de Là Louvière, à 11 heures, au siège social, à La Louvière. 14 octobre Compagnie Immobilière d'Egypte, société anonyme, à 11 heures du matin, au siège social, au Caire. 16 octobre Société anonyme des Ateliers Detombay, à Mar-cinelle, à 10 heures du matin, au siège social. Société anonyme Minière, et Métallurgique de Monceau-Saint-Fiacre, à 2 h. 1/2 de l'après-midi, 8, rue Montagne-de l'Oratoire, à Bruxelles. 18 octobre Société anonyme des Grès, Marbres et Petits Granits d'Yvoir, à 11 heures, au siège social, à Yvoir. SOCIÉTÉ BELGE GRIFFIN Société Anonyme Siège social : Merxem lez-Anvers Messieurs les Actionnaires sont priés d'assister à l'assemblée générale ordinaire qui aura lieu le JEUDI 19 OCTOBRE prochain, à 4 heures de relevée (H. T.), au Siège social, à Merxem. ORDRE DU JOUR : 1° Rapport du Conseil d'administration et des Commissaires ; 2° Approbation du bilan et du compte de profits et pertes au 30 juin 1916 ; 3° Tirage au sort des obligations à rembourser ; 4° Nominations statutaires. Pour assister aux assemblées générales et prendre part aux votas, les propriétaires d'actions ou né partis de fondateurs doiveait avoir déposé leurs t'tres cinq jours avant la réunion, à l'un des endroits désignés ci-après : 1° à Merxem lez-Anvers, au Siège social ; 2° à Anvers, chez M.Vl. Pli. Cardon & Co, banquiers, 18, rue des Arquebusiers ; 3° à Bruxelles, au Crédit Anversois, 30, avenue des Arts. Transports pour toute la Belgique de marchandises par service accéléré et à prix réduits V onrpççûf ' 65, RUE SANDERUS, ANVERS. La maison s'occupe des formalité!) de sortie. On désire acheter ou louer fabrique avec ou sans étage. Superficie 1500à2000M '. Ecrire W. S. B. bureau "Lloyd Anversois",

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires appartenant à la catégorie Financieel-economische pers, parue à Anvers du 1858 au 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes