Méphisto: organe périodique du Théâtre royal d'Anvers

780 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1914, 12 Mars. Méphisto: organe périodique du Théâtre royal d'Anvers. Accès à 20 juillet 2019, à https://hetarchief.be/fr/pid/696zw19r63/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

UMERO 10. CENTIMES. 39e ANNEE ii1 m mis. _ y 24. , MEPHISTO JOURNAL HEBDOMADAIRE PARAISSANT TOUTE L'Ar'NEE 1JK1A U'ABUNNtMtNi Un AN (Belgique) .... Fr. 5.00 (Étranger .... 10.OO L'abonnement se poursuit jusqu'à refus formel. r es abonnements prennent cours le 1" octobre de chaque année Kfc.UACIE.UK E.IN Ltltf! Georges Warfaaz, 51, RUE OSY. Téléphone 1721 Anvers Bruxelles : 68, rue Maes. Les annonces sont reçues au bureau du Journal || sera rendu compte de tous ouvrages dont DEUX exemplaires seront envoyés à la rédaction Les manuscrits ne sont pas rendus. Les articles signés n'engagent que leurs auteurs. Dos Artistes MONSIEUR OSCAR ROELS l'éminent chef d'orchestre et compositeur Gantois. Les Théâtres Théâtre Royal La Traviata Pour le bénéfice de M. Charmai, qui fut fêté très gentiment, on donnait jeudi dernier la Traviata, l'insipide et ridicule opéra de Verdi, qui prend d'année en année plus de rides. Mile Cesbron y a obtenu un succès énorme, qui n'a pas laissé d'inquiéter fortement les derniers partisans de Mme Dilson. Après le premier acte 011 n'a pas relevé le rideau moins de cinq fois. Au surplus, Mile Cesbron a très correctement chanté ce rôle qui n'est, pas dans ses moyens et elle l'a joué très agréablement. sauf au dernier acte. Ce n'était plus une malade que nous avions devant nous, mais une personne rose et ii peine fatiguée qui mourut le plus joyeusement du monde sans donner une minute d'illusion. On s'attendait certes à mieux. M. Mario n'est pas non plus à i'aise dans le rôîe de Rodolphe, et M. Charmat y est convenable sans plus. MM. Virly, Maudier et Maréchal sont corrects. .Ville Su/.el est gracieuse. Don Quichotte Le sublime roman de Cervantès ne subsiste en aucune façon dans l'opéra qu'un librettiste criminel a arrange pour Massenet. Ce ne sont qu'inventions ridicules et hors-d'oeuvres grotesques qui détruisent la figure du héros dont on eut pu faire un portrait inoubliable. Quant à la musique, elle est digne du poème, et c'est tout dire. Elle est nulle, vide et manque totalement de grandeur, comme aussi de ce comique énorme qui eût seul convenu en l'occuren-ce. C'est pourquoi cette pièce ne se maintient nulle part et ne rencontra ici qu'indifférence et ennui. 11 faut dire aussi, pour être juste, que des entr'actes d'une longueur insupportable viennent détruire le peu de patience qui reste après l'audition des mélodies^) de Massenet. Monsieur Pol Virly fait ce qu'il peut pour animer une figure mort-née, et conférer de la grandeur à ce qui en manque au dernier degré. Il est grandiose et superbe, et lamentable aussi, comme un rêve écroulé. Il est humain et pitoyable et, une fois qu'on l'a vu, on ne se figure plus le chevalier de la triste figure autrement que sous les traits de notre très artiste basse-chantante. Il faut le voir arriver sur Rossinante, droit dans son armure rouillée, le poing sur son interminable lance, l'armet de Mambrin sur la tête et grandi de tout son orgueil et de toute sa morgue. Puis la bonté apparaît presqu'aussitôt. Je ne puis mieux comparer Don Quichotte qu'à Cyrano, cet autre déshérité sublime, secourable et généreux. Monsieur Virly donne une physionomie on ne peut plus exacte à son héros. Il lui donne une taille de plus de deux mètres, et l'effet obtenu est vraiment saisissant. Bien qu'enrhumé, il l'a chanté avec un art consommé et d'exquises demi-teintes. La mort fut admirablement rendue. Vif succès, trois rappels après chaque acte. Une représentation qui fait le plus grand honneur à M. Virly. Monsieur Simard ne mérite que dç.s éloges que je suis très heureux de lui décerner, il a été un admirable et parfait Sancho. Aussi bien au physique qu'au point de vue vocal, et qu'au point de vue psychologique. Il est tendre et bon, peureux mais dévoilé, humain en un mot et très véridique. Il a en outre chanté de façon très émouvante son apostrophe aux amis de Dulcinée. MM. Dubressy, Maudier et, Maréchal furent absolument parfaits. Mme Garchery n'est pas localement à son aise dans Dulcinée, elle a cependant quelques jolies choses à chanter. La gracieuse artiste, qui paraissait, elle aussi, enrhumée, n'en a rien tiré. Mlles Loyez et Suzel ont fait de leur mieux. Chœurs, ballet et orchestre très convenables. Mise en scène fort soignée à part l'acte des moulins, qu'on ne devrait apercevoir que très loin, et à travers une brume tout-à-fait indécise, sans quoi l'erreur de Don Quichotte ne s'explique pas. Le cheval et l'âne ont fait bravement leur devoir. GEORGES WARFAAZ. Coulisses SPECTACLES ANNONCES : Jeudi 12. En l'honneur de M. Mario, « La Tosca », et «Cavaleria Rusticana» (avec Mlle Eisa Bland, de l'Opéra de Vienne).; Samedi 14 «Les Huguenots», (Mlle Eisa Bland). Dimanche 15, « Louise » et « Miss Hevlett » ; Mardi i-, « La Traviata » et «Jean-Marie»; Mercredi 18. «Enfants-Martyrs», «Mme Butterfly » (Mme G. Rossi et M. P. Dechesne) ; jeudi 19, en l'honneur de Mme Lucy Raymond « La Chauve-Souris » ; Vendredi 20, «Rêve de Valse»; Samedi 21 « Ver-cingétorix » ; Dimanche 22, « La Traviata » et « Don Quichotte ». LE ROI D'YS nous passera sous le nez ! En revanche on nous donnera « Sapho » du re-Massenet- Hélas ! M. FRIGARA ne nous restera pas la saison prochaine. Il n'y aura qu'une voix pour déplorer le départ du chef, qui, malgré certains défauts, n'en est pas moins un des meilleurs kapell-meisters actuels. •yy LA REPRESENTATION DES CHOEURS promet d'être un gros succès financier et artistique. Mais pourquoi avoir choisi ce sempiternel « Werther ! » MLLE RENEE DORMYL vient d'être engagée en qualité de 2e dugazon. Cette artiste est actuellement attachée au Théâtre de Nancy. M. MARTINY va instituer au théâtre de Mons un jour mondain â l'instar de ce qui existe à Anvers. L'excellent artiste à d'ailleurs de nombreux et excellents projets dont nous reparlerons au moment voulu. yy MLLE ZENSKA est engagée à Nancy pour la saison prochaine. Souhaitons bonne chance et heureuse réussite à la jeune et si méritante artiste qui ne peut manquer de fournir une carrière remarquable. yy AU LIEU de s'attarder à créer « La Chauve-Souris » on eût mieux fait de donner « Louise » et « Car-mosine », une eu deux fois en plus. UN LECTEUR NAÏF, nous écrit de Liège et nous demande si Bizet a chanté ses propres amours dans « Carmen » — Cher lecteur, vous oubliez que « Carmen » est de Prosper Mérimée. Les amours de Carmen ne sont pas plus de Bizet que celles d'Aïda ne sont celles de Verdi ou celles de Vercingétorix celles de Fourdrain IL Y A eu mardi trente-huit ans que « Carmen » fut créée à l'Opéra-Comique de Paris — cela s'était passé le 3 mars 1876. Et les premiers interprètes furent Mmes Galli-Marié, (Carmen), Chapuy (Micaëla),Ducasse et Chevalier (Fras-quita et Mercédès), MM. Lhérie (José), Bouhy (Escamil-lo), Potel Barnot, Dufriche, etc. MME BERTHE CESAR et M. Laffont sont engagés à 'Opéra de Nice pour l'hiver prochain. On parle aussi du baryton Sellier et du ténor Mérina. yy M. CHARMAT nous prie de remercier les abonnés et habitués du Royal, et en particulier les abonnés aux fauteuils et baignoires pour les souvenirs qu'ils ont bien voulu lui faire parvenir, ainsi que pour l'aimable manifestation qu'on lui fit à l'occasion de son bénéfice. M. DE VALLY a chanté « Lucie de Lammer-moor », et « Roméo et Juliette » à Avignon avec un succès constaté par toute la presse locale. Bravo, à notre jeune et vaillant concitoyen. ©♦>© Théâtre Des Variétés LE PETIT CAFE. Cette joyeuse, spirituelle et si allante pièce de Tristan Bernard avait déjà été donnée ici, il y a quelque deux ans, par la tournée Brasseur. Elle avait bénéficié à Bruxelles d'une interprétation de tout premier ordre. C'est dire que pour nos artistes de la troupe la partie était périlleuse. M. Paul-Jorge a dû s'en rendre compte sans doute, puisque jamais représentations ne furent préparées, cuisinées, travaillées comme celles-ci. Le résultat fut admirablement positif, c'est-à-dire que ç'a été le succès sur toute la ligne. Succès pour la régie (les décors étaient superbes). Succès pour m. r ^evy (qui a fait du rôle d'Albert sa composition la plus intéressante, la plus raisonnée, la plus mesurée aussi, — cl que ceci lui venant de moi lui soit une grande louange). Succès pour Mlle Dorian, succès pour Mlle Dorev, grand succès pour Mlle Ber-ty et M. Bédouin, impayable plongeur. Succès encore pour le couple Monrct-Gheleyns, qui fut très bien et d'une façon générale pour tous les artistes qui enlevèrent ces trois actes avec un beau brio et surtout avec une cohésion, jusqu'à présent inégalée par la troupe de M. Paul-Jorge. Et puisque le nom du si svmpathique directeur revient sous nia plume, qu'il me soit permis de terminer en 'soulignant discrètement son apparition au 3° acte, apparition qui fut très remarquée et appréciée. JULIEN-GEORGES. 11 IQ I I E™ |W1 g \f C3 g™ 1 I™ Compag= d'Assurances au Assurez-vous au KM t IN IÀ UtLut capital de Frs. 2.000.000 Siège social : Rempart Ste-Catherine, 55, ANVERS. Administrateur-Directeur: René KINART

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Méphisto: organe périodique du Théâtre royal d'Anvers appartenant à la catégorie Culturele bladen, parue à Anvers du 1875 au 1925.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes