Votre recherche a donné 51422 résultats

a-z index des titres

    Filtres

    Un réseau de couloirs

    « Messieurs, nous n'allons peut-être pas changer l'histoire demain, mais la géographie certainement. » Le général Plumer à ses hommes la veille de l'attaque.   À l'aube du 7 juin 1917, après plusieurs jours de tirs intenses, le calme régna soudain sur le front allemand près de Messines et ...

    Sauvé par Orange : le bourgmestre-espion d'Hamont

    Dès 1915, les Allemands clôturent la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas neutres avec le « Câble de la mort ». On traversait clandestinement ce barrage électrique au péril de sa vie. Ceux qui n'étaient pas électrocutés pouvaient être abattus par les sentinelles allemandes. Les réfugiés et les espions ...

    Visages creux

    On estime à 180 000 le nombre de forçats belges au service de l'Allemagne à partir de 1916. C'est surtout l'évacuation de civils belges vers l'Allemagne qui déclencha une vague de protestation. Le gouvernement belge en exil parla d'esclavage et l'Église catholique par la voix du Cardinal Mercier fulmina vivement ...

    Une ligne de bunkers le long de la frontière néerlandaise

    La frontière belge avec les Pays-Bas n'était pas une simple frontière d'état pendant la Première Guerre mondiale. Au sud de la ligne de démarcation régnait la guerre, au nord se trouvaient les Pays-Bas neutres et pacifiques. L'armée allemande investit initialement moins dans la défense de cette frontière nord. Une attaque à ...

    Le 11 juillet 1917 – Le frontisme s'adresse au roi

    Dès 1915, les intellectuels catholiques prirent des initiatives sur le front pour préserver les soldats de la crise des valeurs et des tentations (sexuelles). Par le biais de cercles d'étude, d'associations de prières et de clubs de football, ils proposaient une détente organisée « adaptée ». Les initiateurs ...

    Jozef Simons. Écrivain, soldat et flamingant

    La Première Guerre mondiale constitua rapidement après l'armistice une précieuse source d'inspiration pour les artistes et écrivains. Les auteurs flamands se faisaient un plaisir de dresser le portrait du soldat du front tragique, qui, outre l'artillerie ennemie, le froid et la vermine, devait faire face à d'hautains officiers ...

    Une pinte de sirop et de féveroles

    La plupart des activités en Belgique souffrirent cruellement pendant la Première Guerre mondiale. À l'exception des brasseries derrière le front en zone inoccupée qui se frottaient les mains. La population de cette région avait en effet explosé pendant les années de guerre. Derrière le front séjournaient non seulement des soldats ...

    Marie, Irène et Petite Curie

    Marie Sklodowska Curie (1867-1934) était une chimiste et physicienne franco-polonaise. Elle est l'une des femmes scientifiques les plus influentes de l'histoire. Avec son mari, Pierre Curie, elle fut une pionnière dans le domaine de la radioactivité. Elle fut la première femme à obtenir un prix Nobel : pour la physique en 1903, ...

    Un banquet activiste

    À la demande des activistes, l'occupant allemand rouvrit en 1916 l'université gantoise, avec désormais le néerlandais comme langue d'enseignement. La prise allemande répugna de nombreux professeurs et seul un nombre limité d'étudiants s'inscrivit. La « Haute École flamande » résista quand ...

    Reconstruire ou commémorer?

    Après la guerre, de nombreuses villes flamandes furent confrontées à la même question. Devaient-elles renaître glorieusement de leurs cendres à l’identique ? Ou la reconstruction était-elle l’occasion de voir émerger de nouvelles visions urbanistiques ? Fallait-il honorer les morts en laissant les décombres en état ? Ou ...

    Des tanks au front !

    La Première Guerre mondiale dégénéra rapidement en un conflit de tranchées dont les lignes de front bougeaient à peine. Toutes les parties belligérantes se mirent dès lors ardemment à chercher des façons de sortir de l'impasse. Les Français et les Britanniques eurent chacun de leur côté une idée similaire : des véhicules ...

    Les Russes se retirent de la guerre

    Au printemps 1917, le tsar russe fut renversé. Un gouvernement provisoire s'empara du pouvoir et promit un régime plus libre et démocratique. Mais concernant la guerre, le nouveau régime fut catégorique : La Russie poursuivrait la bataille aux côtés des alliés jusqu'à la capitulation inconditionnelle de l'Allemagne. Une ...

    Pages