Informations belges

130 0
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1917, 01 Mei. Informations belges. Geraadpleegd op 25 juni 2019, op https://hetarchief.be/nl/pid/zw18k78h0d/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Informations Belges Observation importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou àe leur substance, par un contrôle de leur source première de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur source. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur source. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. Adresser les communications de service : 53, rue des Gobelins, Ï..Ï3 IIA.VRG (Seine-Inférieure) France. (xx) — Quelques noms des signataires de la protestation des intellectuels suédois contre les déportations belges. — On sait que 140 intellectuels norvégiens, du monde de la politique, des lettres, des sciences et des arts ont émis une chaleureuse protestation contre les déportations de Belges. Parmi ces 140 signataires se trouvent les personnalités suivantes : MM. le Dr Thy ; Aarum, chef de division ; Olaf Amundsen, membre du Storting ; Sofus Arctander, bourgmestre; Sôren Aarstad, juge ; Johan Bredal, avocat près la Cour suprême ; Olaf Broch, professeur ; A. Buen, membre du Storting ; Chr. Butenxhôn,avocat près la Cour suprême; Johan Bojer, écrivain ; Chr. Collin, professeur ; Gerhard Gran, professeur ; Eugène Hansen, curé ; Jalcob Hôe, bourgmestre ; Cari Jeppessn, président, Christiania; Dr Halvdan Kolit, professeur ; W. Konow, ancien ministre ; Chr. Krohg, professeur ; M.-A. Landmark, membre du Storting ; Arne Lôchen, professeur ; Haakon Loken, avocat général ; J.-S. Marstrander, professeur ; Thore Myrvang, membre du Storting ; Fridtjof Nansen ; Cari Naerup, écrivain ; Johs. Or-ding, professeur ; Haakon Schetelig, professeur ; Hj. Schiôtz, docteur en médecine, professeur ; Cari Stôrmer, professeur ; Axel Thallang, membre du Storting ; Jens Thûs, directeur de musée ; Nils Collet Vogt. (xx). — La générosité anglaise : un club pour femmes et jeunes filles beiges à Londres. — La Métropole (n° du 27 avril 1917) consacre l'écho suivant au très intéressant « Club belge pour femmes et jeunes filles » de Londres : « Il fut fondé, il y a un an, 23, Henrietta Street, Cavendish Square W., sous les auspices dela«Young women Christian Association » et sous la présidence d'honneur de la princesse Clémentine et la présidence effective de Lady Lloyd et de Mme Hymans, pour donner aux femmes et jeunes filles belges un « home » où elles jouissent de l'illusion du foyer et se retrouvent entre compatriotes. Miss Libbits les dirige avec un dévouement inlassable et les aide de ses conseils et de son influence. Le club est ouvert tous les jours de 2 à 9 heures du soir. Pour la modeste cotisation d'un penny par semaine, toutes les Belges sont admises à être membres du club. On y trouve un salon de lecture bien fourni en livres, revues et journaux belges, un petit restaurant un atelier de couture, enfin on peut y prendre, pour une infime rétribution, des leçons d'anglais, de musique et de dactylographie. « Le « Club » remplace la maison familiale et combien regrettée pour celles qui se trouvent isolées au milieu des dangers de la grande ville. Elles y trouvent de gentilles compagnes, des distractions et une atmosphère d'affection qui les réconforte dans les heures inévitables de découragement. « Les membres se recrutent principalement parmi les travailleuses, dactylographes, institutrices, demoiselles de magasin, etc. » (xx). — Le problème de l'alimentation, — L'armée belge va cultiver 500 hectares de terre. — Afin de coopérer à l'alimentation de l'armée et de soulager ainsi le ravitaillement de l'arrière, le gouvernement belge a décidé que cinq cents hectares de terres vacantes en Belgique libre seront labourés et ensemencés par les soldats. Ces champs recevront, selon le cas, de l'avoine ou des pommes de terre. (xx) — La crise alimentaire en Belgique occupée.— La disette oblige à supprimer l'alimentation des chiens. — « La Société Royale Saint-Hubert, dit un officieux de la « Kommandantur » de Bruxelles (24-25 avril 1917), qui avait organisé le service de ravitaillement des chiens dans le Grand-Bruxelles, éprouvait depuis quelque temps déjà les plus, grandes difficultés à se procurer les produits nécessaires à la confection des biscuits à répartir entre les propriétaires dont les chiens étaient régulièrement inscrits. Il avait fallu, depuis plusieurs semaines, réduire au quart, les quantités délivrées aux ayants-droit. Depuis quelques jours, on avait suspendu les inscriptions nouvelles. Actuellement, la situation est devenue telle, que les distributions elles-mêmes sont complètement suspendues jusqu'à nouvel ordre. Toutefois, les chiens de trait continueront à recevoir leur ration hebdomadaire de pains fabriqués spécialement par la boulangerie hippique ». Il résulte de cette information, qu'à moins d'événements inattendus, les propriétaires de chiens de luxe se verront acculés à la triste nécessité d'abattre ces pauvres bêtes. 1er Mai 1917 N" 322

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Informations belges behorende tot de categorie Oorlogspers. Uitgegeven in Le Havre van 1916 tot 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Onderwerpen

Periodes