Journal de Gand: politique, industriel, commercial et littéraire

435 0
30 november 1914
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1914, 30 November. Journal de Gand: politique, industriel, commercial et littéraire. Geraadpleegd op 17 juni 2019, op https://hetarchief.be/nl/pid/h98z893t4n/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Lnndi 30 novembre 4914 |@ eeuiimes le numéro 58*® année — 3M JOURNAL DE GAND ABONNEMENTS : SStûICiUE : 16 liane» par an ; 7-50 francs pour six mois ; 4 francs pour trois mois Pour l'étranger, le port en sus REDACTION & ADMINISTRATION : 3, RUE DE FLANDRE, 3, GAND TÉLÉPHONE 665 ANNONCES* • Voir le terif au bas de la dernière page du journal. \ s LA GUERRE / j ÉCHOS Le dramaturge renommé H. Heyermans, atteindra le 3 décembre sa cinquantième année. C'est vers la même époque que sa pièce la plus populaire « Op Hoop van Zegen » vivra sa 500e représentation. Une manifestation se prépare.* * * LORSQUE 350 prisonniers allemands de Tsing-Tao débarquèrent à Tokio. deux dames japonaises offrirent à chacun deux chrysanthèmes, avec un billet de bienvenue en allemand. Les prisonniers en furent vivement émus. Toujours la même, Mme chrysanthème ! ♦ * * Le Gouvernement français a permis la réouverture des théâtres. Les représentation pourront durer jusque 11 heures et 13%, de la recette doivent être versés comme contribution de guerre. La Guerre Sur lefront occidental Bulletin allemand affiché à Gand. 27 nov. 4 heures. — Hier la côte de la Flandre occidentale n'a plus été inquiétée par les vaisseaux anglais. Sur le front occidental il n'y a pas eu de changement de quelque importance. Au nord-ouest de Langemarck nous nous sommes emparés d'un groupe de maisons et avons fait plusieurs prisonniers.Dans la forêt de l'Argonne, nos attaques ont fait de nouveaux progrès. Les attaques françaises dans la région d'Appremont à l'est de St. Miniel ont été repoussées. Communiqué officiel allemand Berlin, 27 nov. (Wolff). — Les navires de guerre anglais n'ont pas inquiété hier les villages côtiers de la Flandre. Sur le théâtre occidental de la guerre il n'y a pas de changement d'importance Au N -O. de Langemarck un groupe de maisons a été pris, plu sieurs prisonniers y ont été faits. Dans la forêt de l'Argonne notre 'ffensive a fait de nouveaux progrès.Des attaques françaises dans la région d'Aprémont et à l'E. de St-Mihiel ont été repoussées Communiqué officiel français. Paris, 26 nov., 3 heures après-midi (Reuter). — La journée d'hier ne s'est caractérisée par aucun fait important. Dans le voisinage d'Arras le bombardement de la ville et des faubourgs continue. A l'Aisne l'ennemi a essayé une attaque contre le village Messy, mais il a été repoussé avec des pertes sévères. Nous avons fait quelques pro- frès dans la contrée à l'ouest de ouain. Il est tombé beaucoup de neige, particulièrement dans les parties élevées des Vosges. Paris, 26 nov., 11 h. du soir (Reuter). — 11 fait très calme sur le front. En Belgique, canonnade sans attaque d'infanterie. Du Centre et de l'Argonne il n'y a rien à communiquer. A l'Est de Verdun il y a eu un léger combat. Commandas de guerre. Kiel, 24 nov. — D'après la « Kôl-nische Zeitung » : Le journal du commerce et de la navigation, pour la Norvège, communique que les gouvernements anglais et français auraient commandé en ces derniers temps à Chicago 300 grands camions automobiles et la Russie 500. Les Etats belligérants ont fait de telles commandes de conserves, que les usines à Chicago travaillent jour et nuit. La firme Marchall, Field & Co à Chicago a obtenu une commande de 200,000 couvertures de laine. Yerfild knitting Co. à Meenach, Wisconsin a reçu une commande de 15,000 caleçons en flanelle et la Breadly knitting Go. pour un million de dollars de caleçons, des trois pays alliés. Le gouvernement russe cherche à acheter en Amérique une énorme quantité d'aluminium et l'Angleterre est à la recherche de cuir. Journellement de grand transports chargés de chevaux quittent l'Amérique pour le Canada pour compte de l'armée anglaise et des officiers français arrivés à New-York, ont ordre d'acheter 20,000 chevaux avec leur équipement complet. La Razor strap Co. a reçu une commande de 50,000 petits poêles pour les tentes des soldats français et anglais. En France il y a manque de certaines aiguilles à cause de l'énorme quantité de couvertures ouatées qui se fabriquent en ce moment. Une forte commande d'aiguilles a été passée en Amérique.Les pays de la Triple Entente ont en plus acheté en Amérique pour environ 40 million de dollars d'armes et de munitions. Le « Journal du commerce et de la navigation » assure finalement, que la totalité des commandes anglo-franco-russes en Amérique s'élève à prés de 200 millions de dollars. Sur le front oriental Bulletin allemand affiché à Gand. 27 nov., 4 heures. — A l'est aucun combat décisif n'a eu lieu hier. Commuiqué officiel allemand. Berlin, 27 nov. (Wolff.) - Sur le théâtre oriental de la guerre il n'y a pas en de combats décisifs. Communiqué officiel autrichien Vienne, 26 nov. (Wolff). - La bataille en Pologne russe a pris sur une grande partie du front le caractère d'une lutte indécise. En Galicie-Occidentale nos troupes retiennent les forces russes qui avaient passé le cours inférieur du Dunajec. Dans les Carpathes également les combats continuent. Communiqué officiel russe Pétragrade, 26 no/. (P. T. A.). — Dans la bataille de Lodz qui continue à se développer l'avantage reste notre côté. Les efforts des Allemands visent à faciliter la retraite de leurs corps d'armée, qui s'étaient avancés dans la région de Brzeni-ny et se retirent maintenant dans des conditions désavantageuses de la région de Strykow. Sur le front autrichien nous : avons remporté des succès; dans les combats du 25 nous avons fait 8000 prisonniers, e. a. deux régiments entiers avec leurs commandants^: leurs ôffjciers. I ' ♦ I Dans le Grand Duché ds Luxembourg « L'indemnité allemande ( Luxembourg, 21 nov. (Wolff). | — D'après la « Luxemburger 1 v'/ort » l'Allemagne a payé jusqu'à : présent au Grand Duché pour ' dommage aux champs, etc. une ' indemnité de 1.283.000 francs. En i plus une somme de 311.000 francs a été payée pour l'emploi des 1 rues et chaussées et l'occupation ' par les militaires des locaux gou- 1 venementaux. ♦ i La neutralité Suisse. 1 ( Munich, 27 nov. (Wolff). — Les J «MûnchenerneuesteNachrichten» reçoivent le télégramme privé sui- ^ vant de Berne : Vu que dans le 1 cas d'un renouvellement par les 1 Français ou les Anglais de la vio- 1 tion de la neutralité suisse, nous ' rie pouvons plus nous attendre de 1 la part des Allemands au respect 1 de la neutralité suisse vers la fron- 1 tière de Belfort, le Conseil fédéral 1 a donné ordre de tirer, sans autre 1 ordre des autorités militaires, sur 1 tout aviateur des pays belligérants ( qui survolerait le territoire suisse. En même temps on a fait une J enquête minutieuse auprès du commandement de la caserne établie à la frontière en question,afin de savoir si un aviateur étranger survolant la frontière peut être aperçu en temps utile. Sur le front russo-turc i Communiqué officiel russe. ■ Pétrograde, 26 nov. (Pet. Ag. < Tel.). — Dans la direction d'Erze- ] roum la poursuite de l'ennemi î battu s'est terminée. < Dans les derniersjours une série < de combats ont eu lieu au sud de la vallée Alasjgerd,où nous avions contre nous de nombreuses troupes kurdes, soutenues par des réguliers. Sur les autres points du front russe il n'y a eu aucun changement important. En Turquie Appréciation d'En ver-Pacha. Vienne, 27 nov. (Wolff). — D'après une correspondance dans la ;< Sudslavische Korrespondenz » Enver-Pacha, leministredeguerre turc, a dit que, en ce qui concerne les opérations du Caucause, on ne peut compter que sur une marche turque lente, à cause des difficultés de toutes sortes du terrain. L'expédition turque en Egypte, d'après lui, est brillante et la conquête de cette ancienne province l'est plus qu'une question de peu ie temps. Proclamation du Cheicw ul Islam Constantinaple, 26 nov. (Wolff). - Le Cheick ul Islam a fait pu-olier une longue proclamation, dont voici la substance à titre documentaire : « La Russie s'est unie dans la guerre européenne actuelle à l'Angleterre et à la France, qui oppri-ment des millions deMahométans. 2e groupe d'usurpateurs qui j'appelle «Triple Entente», a Drivé, au siègle dernier, tous les neuples islamiques des Indes, i'Asie-Centrale et d'une grande partie de l'Afrique de leur liberté : _e sont eux aussi qui ontdéchaîné :ette guerre. Leurs coups les plus rigoureux sont dirigés contre le xeur de la nation mahométane. » ^ La proclamation ajoute que le Halite, afin de préserver les lieux saints et les villes saintes de Jérusalem, Nèdzjef et Kerbela de toute ittaque,a convoqué touslesMaho-xiétans à la guerre sainte. Le califat a appelé sous les ar-nes tous les sujets turcs de 20 à (.5 ans. Tous les Musulmans de "eligion ont reçu ordre de prendre Dart à la granie guerre sainte. - est pourquoi, tous les Mahomé-ans qui vivent sous la tyrannie ies dits gouvernements, aussi Jien en Crimée qu'en Kasan, Iurkestan, Boekhara, Chiwa, ndes-Britanniques, Chine, Afgha-îistan, Perse, Afrique et autres parties du monde, doivent dans la nesure de leurs moyens participer 1 la guerre sainte. Ils le doivent, )our mettre fin à la scène doulou-euse résultant de l'envoi de sujets nahométads desPuissances enne-nies vers la plus saglant des ter-'ains de guerre, ou ils sont con-raints de combattre contre le -alife et ses alliés. «Les Mahométans doivent consentir tous les sacrifices.» —1«. La guerre anglo-turque Constantinople, 27 nov. (Wolff) - D'après ce que le « Turan » apprend, les Anglais en débarquant les troupes sur la côte près de Tao, auraient pour but d'empê-:her indirectement l'avance turque vers le canal de Suez. Les \nglais se seraient aperçus qu'ile ie peuvent opposer en Egypts lucune résistance sérieuse, et qu'ils subiront là-bas une défaite, ls comptent cependant intimider es Turcs par ce mouvemeut, vu qu'ils.quittent les Indes avec quelques troupes non-musulmanes —MMBL» [ dans l'idée qu'ils pourraient obi-ger les Turcs à abandonner l'occupation de Egypte. Le susdit journal croit cependant que les Anglais n'atteindront pas leurbut, mais, feront l'expérience que les Turcs disposent sur les côtes de Bassorah de forces suffisantes. Sur Mer Communiqué allemand affiché à Gand 27 nov. 4, heures. — L'amirauté anglaise annonce : Le sous-marin allemand U 18 a été coulé le 22 courant. A un homme près l'équipage a été sauvé. Le vaisseau de ligne anglais « Bullwack» a sauté le 25 courant. 12 hommes de l'équipage sont sauvés. Un cuirassé anglais saute. Londres, 25 nov. (Reuter). — Ce matin lord Churchill a commuiqué au Parlement que le cuirassé « Bulwark » a sauté ce matin près de Sheerness. 700 à 800 hommes de l'équipage ont péri. Des amiraux qui ont vu la catastrophe ont la conviction qu'elle a été occasionnée par une explosion du magasin de poudre. Lorsque la fumée fut dissipée le navire avait déjà disparu dans les flots. La perte de cette unité n'amoindrit pas de façon appréciable la situation militaire de l'Angleterre; mais la perte de vies humaines est très sérieuse. Douze hommes seulement ont pu être sauvés. (Le " Bulwark » lancé en 1899 était un cuirassé de 15 .250 tonnes avec une vitesse de 18 nœuds. L'armement comprenait 4 canons de 30,5 cm., 12 de 15 cm., 18 de 7,6 cm., 6 canons à tir rapide et 2 lance-torpilles.) L'explosion a été terrible; Je bruit en a été entendu des_ milles de distance. Le croiseur coula en trois minutes. Détail tragique : au moment de i explosion (il ne peut être question ici d'attaque de sous-marins), la musique jouait à bord. Les pertes anglaises. Londres, 27 nov. (Wolff). — L'admirauté a publié hier soir la liste des pertes de la flotte anglaise depuis le début de la guerre.Cette liste mentionne 220officiersmorts, 37 blessés, 51 manquants ou internés, en plus 4107 hommes morts, 436 blessés, 2492 manquants ou internés, Le combat de l'Emden et du Sydney. Berlin, 27 nov. (Wolff). — Nous avons reçu du commandant de l'Emden le télégramme suivant, concernant le combat de 1' « Em-den » contre le croiseur « Sydney » près des îles Coco : Notre tir était bon et efficace au commencement, mais en peu de temps le feu des gros oanons anglais a pris l'avantage, alors qu'il y avait déjà de fortes pertes parmi les servants de nos canons et que nos munitions étaient épuisées. Nos canons durent cesser leur feu, mais nous avons essayé d'approcher au « Sydney » pour le torpiller. Cet essai n'a pas réussi, nos cheminées étantdétruites.Dansces conditions le vapeur s'est jeté à toute vapeur sur un banc de sable. Entretemps l'équipage parvint à s'éloigner des îles Coco sur un schooner. Le croiseur anglais entama la poursuite, mais revint l'après-midi et dirigea son feu sur l'épave de l'Emden. Afin de pas verser du sang inutilement, je me suis rendu

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Journal de Gand: politique, industriel, commercial et littéraire behorende tot de categorie Liberale pers. Uitgegeven in Gand van 1856 tot 1923.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Onderwerpen

Periodes