Le bruxellois: journal quotidien indépendant

325 0
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1916, 05 April. Le bruxellois: journal quotidien indépendant. Geraadpleegd op 22 juli 2019, op https://hetarchief.be/nl/pid/cj87h1g92j/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

3me Année Sî° 548 va n CINQ CENTIMES Mercredi 5 Avril 1916 ABONNEMENT POSTAL, Éd. g Bruxelles - Province - Etranger 3 mois : Fr. 4.50. - Mk. 3.60 Les bureaux de poste en Belgique et à l'Etranger n'acceptent que des abonnements 1R1MESTR1ELS; ceux-ci prennent cours les IJakv. 1 Avril 1 Juillet 1 Octos On peut s'abonner toutefois pour les , deux derniers mois ou même pour le dernier mois de chaque trimestre au prix de : 2 Mois l Mois Fr 3.00-M1..2.40 Fr.1,50-Mk.l.20 TIRAGE : 75.000 PAR JOUR Le Bruxellois — La ligne Faits divers et Echos . fr. 2.00 Nécrologie 2.00 Annonces commerciales . 1.00 »■ financières. . . 0.50 PETITES ANNONCES La petite ligne ...... 0.20 La grande ligne. ..... 0.50 Rédacteur en Chef : Maro de SAI^M Journal Quotidien Indépendant I Rédaction, Administration, Publicité, Vente : | BRUXELLES, 45, RUE HENRI MAUS I SKAWfc : 75.000 Quatrième attaque aérienne contre l'Angleterre. DRAME SANGLANT A ANDERLECHT Derniers Communiqués Officiels ALLËMAN US Berlin, 4 avril. Communiqué de midi : Théâtre de la guerre à l'Ouest. Au sud do Saint-Eloi, à la suite d'une vigoureuse préparation d'artillerie, les Anglais se sent emparés do l'entonnoir que nous leur avions enlevé le 28 mars. Aux alentours du fort de Douaumont, le 2 avril, nos troupes ont, à la suite do combats acharnés, arraché aux Français de fortes organisa lions de défense au sud-ouest et au sud-est du fort et dans le bois de la Caillette. Dans les positions nouvellement conquises, nous avons repoussé toutes les contre-attaques de l'ennemi, qui renouvela ses assauts jusque dans la nuit dernière. C'est surtout contre les organisations do défense qu'ils venaient de perdre dans le bois de la Caillette, que les Français ont multiplié leurs efforts, revenant sans cesse à la charge, mais toujours en vain, et essuyant des pertes exceptionnellement graves. Lors de notre attaque du 2 avril, nous avons capturé 19 officiers et 745 hommes non blessés, ainsi que 8 mitrailleuses.Théâtre de la guerre à l'Est. I.a situation n'a pas changé. C'est seulement au nord de YVidsy ainsi que dans la région comprise entre les lacs Narocz et Wisz-nieu que l'artillerie ennemie a montré une activité plus vive. Dans les Balkans. Bien de nouveau. QUATRIÈME ATTAQUE AÉRIENNE CONTRE L'ANuUTEKRE Berlin, 4 avril. — Officiel : Au cours de la nuit du S au 4 avril, nos dirigeables de la marine ont attaqué la côte sud-est de l'Angleterre et lancé des mombes explosives. SUf.JPS, (ÇU'liKcalîocs des BeGreaT iWrtïiouth. Un dépit du feu ennemi, les dirigeables sont rentrés indemnes. AUTRICHIENS Vienne, fr avril (d'hier). — L'artillerie ennemie a déployée, hier, une activité interne sur presque toutes les parties du front septentrional. Pas d'événements remarquables.Situation inchangée. FRANÇAIS Paris, 3 avril. — (Officiel de 15 h.) La nuit dernière, un Zeppelin a lancé huit bombes sur Dunkerke, causant des dégâts matériels peu importants. D&ux civils ont été tués, quatre blessés. A l'ouest de la Meuse, bombardement continu des villages d'H&uc&urt et d'Esnes, sans action d'infanterie. A l'est de la Meuse, les combats qui ont continué au cours de la nuit dans la région de Douaumont-Vaux, nous ont été favorables. Nous avons gagné du terrain dans le bois de la Caillette. Notre ligne s'appuie à droite sur l'étang de Vaux, traverse le bois de la Caillette, dont l'ennemi occupe la corne nord et rejoint nos positions au sud-ouest du village de Douaumont. Il se confirme <fue les attaques ennemies d'hier, se sont déployées sur un front de trois kilomètres, en uagv.es successives, suivies de petites colonnes d'assaut. Notre artillerie et les feux de notre infanterie ont causé de grandes pertes dans les rangs ennemis. En ÎVoevre, nuit calme. En Lorraine, les tirs de notre artillerie ont provoqué plusieurs incendies dans le Eema-bois ( ouest de Lemtrey). Dans la région d'An-cervillers (sud Blamont), vn-e reconnaissance ennemie qui tentait d'aborder nos positions a été repoussée par notre fusillade. Près de May en, un avion est tombé dans nos lignes. Les aviateurs ont été faits prisonniers. 23 heures. Entre Soissons et Rcijns, nous avons exécuté des tirs de concentration sur des installations ennemies au nord du bois des Buttes et vers Sapdgneul. Nos batteries ont violemment canonné la corne ouest du bois â'Avôcourt. Un blockhaus a été détruit et un dépôt de munitions a fait explosion. A l'ouest de la Meuse, l'ennemi a lancé, hier, enfin de journée, une vigoureuse attaque, entre Jlaucourt et Béthincourt, sur nos positions de la rive nord, du ruisseau, de Forges, que nous avions évacuées et reportées sur la rive sud dans la, nuit du SI mars au 1 avril, sans que l'ennemi s'en aperçût. Surprises par un feu violent dirigé de nos nouvelles positions et les tirs de flajiquement de Bétliincourt, les troupes ennemies ont subi des perte importantes sans avoir combattu. Aujourd'hi bombardement assez violent de la région du bois Bourrus. Aucune action d'importance. A l'est de la Meuse, nos contre-attaques st sont développées à notre avantage au cours de la journée. Nous avons rejeté l'ennemi à h lisière nord du bois de la Caillette et au non, de l'étang de Vaux. Une dernière contre-atta \fjue, particulièrement vive, nous a permis di réoccuper la partie ouest du village de Vaua Que nous avions évacuée. En TToevre, activité continue de l'artiUerii 'dans le secteur de Moutainville. En représailles $u bombardement, de Dun-t kerque effectué par un Zeppelin, la nuit dernière, 31 avions alliés ont tancé 83 obus de gros calibre sur les cantonnements ennemis d« Keyem, Essen, Terrest et Houthulst. Dans la nuit du 2 au 3 avril, une île nos escadrilles a bombardé la gare de C'onflans. Dans la journée, de nombreux combats aériens ont été livrés avec succès dans la région (le T erdun. A os aviateurs ont abattu quatre avions ennemis: D'autres appareils ennemis ont été mis en, fuite vu contraints d'atterrir. ANGLAIS Evénements aériens. Londres, fr avril. — (Officiel.) A l'attaque aérienne de la nuit dernière, six Zeppelins ont pris part. Trois ont survolé les comtés sud-est de VAngleterre. Les dirigeables qui se sont montrés sur l'Ecosse ont croisé, entre 0 h. et 10 lj2 heures du soir, à la côte et y demeurèrent jusqu'à une heure du matin. Ils ont jeté 86 bombes explosives et 17 bombes incendiaires à différentes plates et y endommagèrent quelques hôtels et maisons. En Ecosse, d'après les nouvelles reçues jusqu'à présent, il y a dix personnes tuées et douze blessées. Londres, 3 avril. — Pendant la nuit de dimanche, des Zeppelins ont visité les côtes de l'Ecosse, ainsi que les comtés septentrionaux et sud-orientaux ; ils y ont jeté des bombes. Londres, S avril. — Deux dirigeables se sont approchés la nuit dernière de la côte septentrionale. Un seul survola la côte, l'autre rebroussa chemin. Jusqu'ici, on signale 16 morts et environ 100 blessés. Huit habitations ont été détruites. Un grand incendie a été provoqué dans un établissement de polissage de meubles.1 Londres, fr avril. — Comm. off. du quart, génér. britSnn. en France, sous la date du 2 avril : Hier, vive activité aérienne des deux lôtés. Aujourd'hui, activité de l'artillerie en ru mie entre la redoute de a Hohtnzottcrn ■>. it Souciiez. A titre de représailles, nous ne 'ni canonné l'es positions ennemies. Activité de l'artillerie ennemie également dans 'a réçùm d'Y près. L'ennemi a combattu hier, à coups de mines, à proximité de Quarnes, en face de Encourt et hors de la redoute de « HohenzoU lern ». Les dégâts occasionnés sont insignifiants. Combats à coups de grosses bombes des deux côtés, hier, au cours de la nuit, près de Saint-Eloi. Trois attaques ennemies à coups de bombes, contre notre nouvelle position, furent repoussées. RUSSES Petrograd, 2 avril.. — Front de l'Ouest. — Il y a eu à la tête de pont d'Uxkûl quelques combats sans importance. Près de Nowosjellti (15 km. au sud de la petite ville de Krewo), nous avons fait exploser deux contre-mines et avons ainsi démoli une galerie de mines de l'ennemi. Au nord de la station de Barano-witschi, des attaques allemandes ont été repoussées; l'ennemi a été forcé de se retirer dans ses tranchées de départ. Un aéroplane ennemi a jeté .des bombes sur la station de Za-worci (3 km. au nord-est de Stolpice), et sur la ligne de chemin de fer Minsk-Daranou-itschi. Au sud d'Olylca, l'ennemi a prononcé une attaque contre la hauteur que nous occupons. Il a été repoussé en désordre et avec des pertes sensibles, par le feu de l'infanterie et de mitrailleuses. A ta Strypa supérieure et moyenne, nous avons dispersé quelques détachements ennemis et fait des prisonniers. La crue des eaux continue, ITALIENS Home, fr avril. — Comm. off. du 2 avril. — Au cours du 31 mars, combats d'artillerie en Judicarie, dans la région de Eovereto et d t'Asiico supérieur. Les mouvements de transports et de convois ennemis à l'entrée de la vallée de la Svgana ont perduré. Dans la région sauvage du Cristdllo (Haut-Rien?.) un détachement des nôtres a réussi, par un mouvement hardi d'encerclement, à se placer derrière des positions ennemies sur ie Kauchkofel. Par une brillante attaque, nous ivons enlevé trois blockhaus ennemis et nous avons fait 31 prisonniers, dont 'un officier. Nous nous sommes emparés du matériel de guerre abandonné. <■ Sur le front de l'Isonzo, activité d'artillerie.Sur le Karst, au cours de la nuit du 1 •vril, une nouvelle tentative d'attaque de l'ad rsaire, prononcée contre nos positions tler nièrement enlevées fi l'est de Selz, a été re poussée. Hier après-midi,"nos troupes ont élar ri leur position par une offensive résolue, et irenant à l'assaut un nouveau retranchement A Aquileja, nos batteries de défense on ibattu un biplan ennemi. Les deux officier, aviateurs ont été faits prisonniers. TURCS Constantinoplc, fr avril. — Le quartier gé ■■ néral annonce : Pas d'événements d'une importance quelconque sur les différents fronts Dernières Dépêches Manifestations contre la guerre en Balie. Cologne, 4 avril. — On annonce d© la frontière suisse à la Kolnisclte Zeitung : Des Italiens qui viennent d'arriver de Fl-orenoo, assurent que des milliers de femmes de la ville et des localités avoismantes ont organisé, samedi, le 1 avril, de violentes manifestations dans le centre de la ville, au cours desquelles elles crièrent : A bas la guerre ! Nou^ demandons la paix ! —» La police, renforcée par les troupes, n'a pu réprimer les manifestations, qui ont duré de 8 heures du matin jusqu'au soir. Les femmes étaient accompagnées de leurs enfants en bas âge, qu'elles montrèrent à la police lancée contre elles.Beaucoup de soldats de territoriale versaient des larmes et étaient incapables d'exécuter les ordres do la police de disposer les femmes. On a détruit les enseignes commerciales de nombreux magasins et on a brisé les fenêtres du palais de la préfecture et de la maison communale. Les manifestations ont pris à un certain moment le caractère d'une véritable récoite et la policé a dû se retirer à plusieurs reprises. Les manifestations ont seu-lomeoit pris lin lors de l'intervention de citoyens connus; Des milliers de manifestants, hommes, femmes et enfants, se sont rendus devant la maison du peuple. Le préfet dq, Florence a prié les députés socialistes officiels, MM. Beseetti, Carsi et Pucci d'exhorter le peuple au calma et de lui promettre des mesures de compensation immédiates du Gouvernement. Plusieurs arrestations oat été opérées, elles n'ont-- eependar' — *'A main" A Florence et tU'ns les environs, la disette est très grande, surtout par suite du renchérissement des vivres et si le Gouvernement ne prend pas immédiatement les mesures nécessaires afin d'y remédier, des manifestations encore plus graves sont à craindre, qui trouveraient leur répercussiçn dans toute l'Italie. Les récits des événements du 1 avril n'ont pu paraître que dans les journaux locaux de Florence et, également dans ceux-ci, seulement dans une forme atténuée. L'avance des Bulgares et des Autrichiens vers Valona. - ■ Athènes, 4 avril. — Le journal « Cbronoa », d'Athènes, apprend de Santi-Quaranta, que les troupes bulgares et austro-hongroises approchent de plus en plus de Yalona. L'encerclement et le siège de la ville se préparent peu à peu. Les Italiens s'attendent au bombardement de Valona. Les troupes italiennes ont abandonné les positions avancées qu'elles oc-ouyaient et se sont retirées sur la seconde ligne de défense. Les dirigeables en Angleterre. Copenhague, 4 avril.— L'Extrabladct écrit au sujet des dernières attaques aériennes contre l'Angleterre : Le vieux comte Zeppelin triomphe. Les dirigeables oint fait leurs preuves. Le rêve de l'Angleterre de la « splendid isolation » est dérangé par les Zeppelins. L'Angleterre domine la mer; mais les Allemands ont dominé l'air. Il n'y a donc aucun mal que la flotte allemande ne puisse détruire la côte anglaise, si elle bombarde continuellement la City de Londres et atteint le cœur du monde. • * Le succès d'une attaque aérienne précédente. Cologne, '4 avril. — On annonce de Berlin : On commence à apprendre peu à peu les détails de l'attaque aérienne prononcée si éner-giquement le 19 mars contre la côte sud-orientale anglaise et au cours de laquelle Douvres, Deal et Itamsgate ont été inondé de bombas. Le communiqué anglais de ce temps là, a dû avouer, que Douvres n'avait pas encore été l'objet d'une attaque vijgoureuf». La visite d'un aviateur allemand y visait principalement les installations maritimes et ouvrages fortifiés. Dans le port, trois vapeurs ont été endommagés et une partie du grand pier de l'amirauté a été détruite. En outre, des hangars de dépôts militaires et autres installations contenant du matériel pour l'armée et la flotte, ont été touchés et réduits en oeai-dres. En dehors de quelques maisons, un dépôt d© pièces détachées pour canons et la gare maritime ont été détruits. L'hôtel de la poste est également démoli en partie. Les dégâts à Deal ont été énormes. Plusieurs magasins mi-i, litaires, la station et une part:® des lignes de chemin de fer sont détruits et des incendiee > occasionnés par les premières bombes jetées, î ont été constatés également par d'«autres aviateurs qui ont survolé Deal, une heure plm tard. A Ramsgatô, la station, line installation de fabrique, de grands hangars et une fiotilk de releveurs de mines, ont été inondés de bombes. On y a constaté des incendies. Quelque bombes ont aussi atteint les tanks de Margate Dépêches diverses La Mentrallté armee DE LA HOLLANDE Londres, 4 avril. — On annonce officielle ment à l'agence Beuter que rien no se serai passé entre l'Angleterre ou les A-lliés et le Pays-Bas, qui puisse justifier les bruits s en sa tionnels répandus hier en Hollande. Il n'a ét question, ni même fait mention do rien d désavantageux à la conférence de Paris, contr» la Hollande, n n'y a rien de vrai dans la nou velle que les Alliés aient eu l'intention de pro céder à un débarquement d'un détachemen armé sur le territoire .hollandais. Les bruit mis en circulation sont de pure invention. La Haye, 4 avril. — La deuxième Chambre a été convoquée pour aujourd'hui à onz< heures et demie. Dès l'ouverture de la séance, le président fera la proposition de siéger î huis clos, afin de permettre au gouvernement de faire des communications au Comité gé néral. LA HAYE, 5 avril. (Privé.) — Il y a eu, c( midi, conseil des ministres extraordinaire. ROTTERDAM, 3 avril. — Hier, d'autres bruits alarmants se sont répandus. On a, en général le sentiment que si les grandes masses n: comprennent toujours pas les mesures préventive,. prises, il n'existe pas encore de dangei immédiat. Pour tout observateur de sang-froid, le renforcement de ces mesures ne semble pas étonnant, parce qu'on attribue généralement è l'époque priutannière une grande importance pour le développement de la situation militaire. On ne doit donc pas être surpris, attendu que par le temps favorable actuel, le déssè-chement du soi, les longues journées et les nuits claires, les conditions des opérations de grande enverrai sur terre et sur posée, redoublé de vigilance en ce moment pour sa neutra'.ité et observe vigoureusement les événements. On est satisfait, ici, de ce que l'Allemagne comprenne et qu'elle rende justice au respect consciencieux que la Hollande voue à l'observation de sa neutralité. Comme on l'a fait ressortir à plusieurs reprises, l'attitude résolue de la Hollande vise le maintien de sa neutralité envers tous et une opposition absolue à toute tentative de violation de cette neutralité. Cela ne signifie pas une participation de la Hollande à la guerre, parce qu'une opposi'.ion armée d'un neutre contre des empiétements ne peut jamais être considérée comme un fait de guerre d'après le droit international. On a donc généralement l'impression qu'il se prépare sur les théâtres de la guerre européenne des événements de plus en plus importants et peut-être décisifs, mais qu« la Hollande gardera l'indépendance de ses actes et sa po.itique exclusivement nationaile. L'Entente ot la Hollande. Berlin, 4 avril. — D'après une nouvelle de Botterdam au « Berliner Tageblatt », on s'attend à ce qu'une courte note soit publiée aujourd'hui, après la séance secrète de la Chambre, qui siège à La Haye. Berlin, 4 avril. — D'après les « Berlinei Neueste Nachrichten », l'inquiétude en Hollande se serait considérablement détendue. Berlin, 4 avril. — Selon le « Berliner Loka Anzeiger », il a été défendu également hier à la presse parisienne, de publier les indications étrangères relatives aux conditions au moyen desquelles les exigences franco-anglaises pourraient devenir sans importance LES ÉTATS-UNIS ET LA GUERRE SOUS-MARINE NEW-YOHK, 4 avril. (Télégr. de t'Agenc< Wolff.} — Des nouvelles de Washington l'on ressortir, après comme avant, la gravité de 1< question des sous-marins. Au cours de la con fèrence que le président Wilson et le Cabine ont eu hier, les membres du Cabinet ont cou sidéré la situation comme grave; ils ont tou tefois déclaré que rien de définitif ne serai décidé, jusqu'au moment où on aurait de: preuves irréfutables que les vapeurs « Sus sex » en « lingtishman » auraient été tor pillés par un sous-marin. Quoique la majorit< des membres du Cabinet présents fût de l'avi, que le « Sussex « aurait été torpillé, on doi reconnaître quand même que, si on ne peu apporter des arguments certains, l'Amériqu se trouve dans une situation difficile. Le mi nistre du Cabinet a exprimé son opinion, sui vant laquelle les navires auraient heurté un mine sous-marine. Les nouvelles de Washington, émanant d journal « New York American » disent : Le efforts des ennemis de l'Allemagne tendent pousser les Etats-Unis dans un conflit ave l'Allemagne au sujet de l'incident du « Su; sex »; ces efforts sont considérés dans les cei cles navals comme ridicules On .indique qu si une torpille d'un sous-marin aurait déchii la proue du « Sussex » comme les nouvelle françaises et anglaises le prétendent, il aura été matériellement impossible au « Sussex d'être renfloué et d'atteindre la côte à la r morque. Le président Wilson soumettra au Congri les informations qui peuvent être obtenues r lativement aux incidents du « Sussex » et du « Englishman », afin d'examiner si les arguments rassemblés indiquent qu'un des vapeurs aurait été torpillé sans avis préalable., Le secrétaire d'Etat, M. Lansing, n'est absolument pas certain, d'après les preuves existantes, que le « Sussex » aurait* été torpillé, t L'hypothèse d'une perte des navires par des s mines flottantes n'est pas du tout éliminée. - Des officiers de marine, questionnés au sujet î do leur opinion, ont répondu que le fait quo 3 le navire a été toucl^ à la proue fait supposer 3, qu'il a heurté une mine flottante. Allemagne et Amérique. . LA HAYE, y avril. — On annonce de .Was-} hington au « Morningpost » de Londres, que les journaux avouent encore que la situation est grave, mais qu'Ms déclarent francltemerit s que cette dernière crise passera sans tension dans les relations diplomatiques avec l'Alle-. magne. Le a Sussex ». NEW-YORK, 1 avril. — Des membres du Cabinet ont déclaré après une séance, que les ! documents probants en possession des Etats» Unis concernant le « Sussex » ne sont pas sut fisammeni convainquants pour justifier en c moment une démarcha décisive ; il a donc éle , décidé de demander à l'Allemagne, si un sous-marin allemand a torpillé le <* Sussex ». L'u avion sur Cliâlous. Berlin, 4 avril. — On mande de Genève au « Berliner Lokal Anzeiger » : Le « Matin » annonce de Ch'ilons-sur-Marne qu'un avion allemand a survolé la ville au cours de la matinée. Il a laissé tomber uno bombe qui a détruit une brasserie. Le mandat de Denys-Cochin. Botterdam, 4 avril. — Contrairement à la nouvelle annoncée hier, M. Denys-Cochin ne fut pas nommé ministre pour le blocus, mais Ziut'Jr1 C°ntié le mancfat ^ président de la . réputation pour la restriction de l'aunrovision- L'Entenle et la Grècc. Budapest, 4 avril. — D'après une nouvelle d'Athènes, les ambassadeurs de l'Entente ont déclaré que l'annexion inopifiioe de l/'Epire septentrionale pourrait coûter la neutralité à la Grèce; la Grèce a reconnu de ce fait, qu'elle exerce ainsi une politique franchement favorable aux puissances centrales, attendu quo l'annexion touche la zone des intérêts de l'Entente. Les ambassadeurs ont déclaré que la Grèce a froissé l'Entente par cette conquête qui n'a coûté aucun sajig. Ils ont ajouté que si la Grèce était conséquemnient forcée de prendre les armes, la faute en incomberait exclusivement à son gouvernement. L'ambassadeur français a déclaré que l'audace politique avec laquelle la Grèce cherche à annihiler les projets des gra-ndes puissances, est vraiment trop provoquante. Londres, 3 avril. — Le Times apprend d'Athènes que le gouvernement grec a répondu à la note des alliés au sujet de l'Epire septentrionale et a protesté auprès des puissances de la Quadruple contre l'arrestation d'Allemands et d'Autrichiens à Corfou et a Pa-kar.Amsterdam, 3 avril. — Le Times annonce d'Athènes que la Grèce a demandé, dan3 sa réponse à la note des puissancces de la Quadruple, la raison de leur opposition à l'introduction de la loi militaire en Epire. i Te « Tubantia ». LA HAYE, 1 avril. — L'ambassadeur austro-hongrois a informé le ministère des affaires étrangères, qu'à l'époque du torpillage du « Zubaniia », aucun sousmarin austro-hongrois > ne se trouvait sur les lieux de l'accident. Le blocus. MAGDEBOURG, 1 avril. — On annonce de t Genève au « Magdeburgiscbe Zeitung » : D'après des nouvelles de journaux de Paris, le début du blocus renforcé contre les pays neu-^ très a été remis au 18 avril. Les gouvernements ' neutres seront avertis dans les formes voulues lorsque le renforcement du blocus sera j signifié, conformément à la décision de la con-i férence parisienne, d'avoir à contourner la zone 1 du blocus. ' Les empiétements anglais. LA HAYE, 1 avril. — Le vapeur « Zaandgk et Veendyk » a dû laisser son courrier en An-a gleterre, en cours de route de Rotterdam à New-York. Il en a été de même du « Tatbora » 1 qui est parti le 3 mars de Batavia pour la Hol-, ^ lande. c On réclame, en Grèce, ;- l'évacuation de Salonique. BERLIN, 1 avril. — Le correspondant privé ^ de W. T. B. à Athènes annonce : Les repré-s sentants de Sa',o;:ique-»à la chambre grecque it ont prié le gouvernement d'exiger de l'Eu-, » tente qu'elle éloigne de Salonique son état-, major et ses dépôts de munitions, attendu qu'aii) besoin elle rendra l'Entente responsable des; !S bombardements aériens ultérieurs de la paît: > d'aviateurs allemands contre la ville,

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Le bruxellois: journal quotidien indépendant behorende tot de categorie Gecensureerde pers. Uitgegeven in Bruxelles van 1914 tot 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Periodes