Le métallurgiste: organe bimensuel de la Fédération nationale des métallurgistes belges

150 0
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1914, 01 Maart. Le métallurgiste: organe bimensuel de la Fédération nationale des métallurgistes belges. Geraadpleegd op 27 mei 2019, op https://hetarchief.be/nl/pid/vq2s46j365/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

LE MÉTALLURGISTE ORGANE, MENSUEL de la Centrale clos Métallurgistes de Belgiquë Pas de droits sans devoirs fldmlqlstratioii : maison DO PEUPLE, rue Joseph Steveos, 17, Braxelles Pas de devoirs sans droits (fi 37,000 EXEMPLAIRES SI 27,000 MEMBRES J) LES GRÈVES dans la Métallurgie Le mois de février a connu la proclamation de quatre grèves assez importantes. Ce tut d'abord aux ateliers Carels frères, à Gand, où depuis plusieurs mois le personnel était obligé de se défendre continuellement contre les, tentatives de la direction, qui dans le but d'intensifier la production imposait chaque jour de nouvelles conditions de travail. Depuis plusieurs semaines les ouvriers avaient manifesté l'intention d'abandonner le travail plutôt que de continuer à subir les caprices de la direction. Mais toujours le comité de la section de Gand avait engagé les ouvriers à patienter; mais un nouvel incident devait mettre le comble à la mesure. Les jeunes tourneurs que l'on paie à des taux de salaires dérisoires, ayant réclamé une augmentation de salaire, la direction y apposa un refus formel, les jeunes se mirent en grève et la direction exigea que les ouvriers adultes exécutassent le travail des jeunes. Ceux-ci refusèrent d'exécuter les ordres de la direction et la grève éclata. Il y a dans ce conflit 540 personnes dont plus de 300 de notre Centrale, une cinquantaine des syndicats chrétiens et libéraux, les autres sont des non-syndiqués. Nous avons appris que depuis la grève, la direction s'occupe d'une transformation à peu près complète des outillages à l'effet d'arriver à intensifier la production. Elle a également affiché un projet de contrat de travail individuel que nous avons déjà analysé mais qui ne peut être admis par les ouvriers, ceux-ci d'ailleurs s'y refusent complètement; nous avons de notre côté élaboré un projet de contrat de travail collectif qui a été envoyé à la direction. Nous avons l'espoir que ce conflit se terminera bientôt à l'avantage du personnel, à condition que ceux-ci restent unis. En attendant que la ville de Gand soit en interdit pour les métallurgistes de toutes les professions. Un autre conflit a failli se produire aux ateliers de la Providence, à Marciîielle. Les ou vriers de la fonderie, au nombre de 30 dont 5 syndiqués seulement, avaient donné leur préavis de quinze jours, ne voulant plus subir les continuelles diminutions de salaires et réclamant le maintien des anciennes conditions de travail. La direction ayant été assez intelligente n'a pas laissé partir son personnel et avant que le délai de préavis ne fût expiré elle a fait droit aux revendications des ouvriers de la fonderie. Nous ne pouvons que les en féliciter. * * * Aux usines de Thy-le-Château, les lamineurs au nombre de 500 se sont également mis en grève pour ne pas subir les continuelles diminutions des prix. Il n'y a malheureusement que 30 syndiqués sur les 500 grévistes; nous espérons cependant que là également la direction comprendra que pour un métier aussi exténuant que celui de lamineur il faut que les salaires restent assez rémunérateurs; espérons qu'il en soit ainsi et que la grève se terminera en faveur des ouvriers. * * * Reste maintenant la grève des ateliers du Thiriau, à Bois-d'Haine. Dans cette usine l'on a changé la direction depuis quelque temps et le nouveau directeur cherche à transformer le système de production en remettant les bons de travail avant le commencement des travaux, alors que de tout temps on les avait remis à la fin des travaux en y ajoutant de 20 à 25 pour cent de bénéfice, tandis qu'avec le nouveau système les bons sont calculés à n. pas laisser de bénéfice. Or, il est de coutume dans le Centre que les salaires de base soient fixés très bas, mais l'on escompte toujours les primes pour faire un salaire à peu près convenable, ce qui ne sera plus avec le nouveau système. Les grévistes, au nombre de 500 dont 210 syndiqués de notre Centrale, ont désigné une délégation qui s'est rendue à la direction; mais celle-ci ne veut entendre raison, elle prétend maintenir son nouveau système sans assurer le salaire et les ouvriers ne veulent pas de ce système. ♦ * * Nous croyons qu'il sera inutile de demander aux ouvriers de la métallurgie, de toutes les professions de s'abstenir de se rendre dans le Centre et nous souhaitons que la nouvelle direction des usines du Thiriau comprendra qu'il sera inutile de prolonger le conflit. En attendant, les ouvriers tiennent bon. Mais nous constatons que le patronat de toutes les régions du pays essaye de profiter de la période de crise que nous traversons en ce moment pour imposer aux ouvriers des nouvelles conditions'de travail qui leur sont toutes très préjudiciables. Puisse cette fois encore cette leçon servir à ceux qui reste toujours et malgré tout ré-fractaires à notre organisation : ils devraie»! savoir que s'est sur leurs concours que dompte le patronat. Nous savons qu'il n'en sera pas ainsi, mais s'ils étaient des nôtres le patronat n'oserait faire ces tentatives. Etat de chômage de la Centrale des Métallurgistes et par région pour le mtiis de! Février 1914. <i» SP. 2 cosu eu su £ 8 g js 3 II -S 73 8 -S I î PIPAT TTPQ S3-» S S g b 3 22 n S LOCALITES || || go Jgi, .§ ;3 s ° s 1 ^ 3° z "s § .a .s £ z z° £ -g -S % Z =0 « Anvers . . . 3830 338 8.6 2902 8.5 Brabant . . . 4597 136 3 1403 10.3 Borinage . . 1535 30 2 279 19 Centre . . . 4608 112 2.5 972 8.7 Charleroi . . 2884 137 4 832 6 Flandres. . . 2643 150 6.1 1382 1/2 9.2 Liège. . . . 5973 1111 18 6844 6.1 Centrale des Métallurgistes de Belgique Appel pour un Fonctionnaire Une place d'employé est à conféier au Bureau de la Centrale des Métallurgistes Belges. Les postulants doivent être âgés d'au moins 16 ans et faire partie de la Centrale des Métallurgistes depuis au moins un an ; ils devront posséder une très bonne instruction dans une des deux langues nationales et avoir les notions de la seconde langue. Le traitement initial est de ioo francs par mois avec une augmentation mensuelle de io francs chaque année, jusqu'à concurrence de 225 francs par mois. Les postulants seront appelés à subir un examen de capacité. Les demandes des postulants doirent être adressées au citoyen G. Solau, Bureau de la Centrale des Métallurgistes, Maison du Peuple, rue Joseph-Stevens, 17, à Bruxelles, au plus tard le ro avril prochain. Le candidat désigné devra" entrer en fonction 1# 3 mai prochain ; il devra faire une année d'épreuve avant d'être nommé définitivement. Pour le Comité Central : LE SECRÉTAIRE. 12 Année N° 3 Mars 1914

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Toevoegen aan collectie

Locatie

Periodes