L'invalide belge: organe de la Fédération nationale des militaires mutilés et invalides de la guerre

63247 0
15 mei 1918
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1918, 15 Mei. L'invalide belge: organe de la Fédération nationale des militaires mutilés et invalides de la guerre. Geraadpleegd op 20 april 2019, op https://hetarchief.be/nl/pid/2804x55p82/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

DEUXIEME ANNÉE. —"N" 9. Publication autorisée par l'autorité militaire L'INVALIDE BELGE Organe bi-mensuel du Cercle d'études des Mudlés et Invalides de l'I. M. I. 0. (Armée belge) P ORT-VILL.EZ nar Vernon (Eure) PRIX DE L'ABONNEMENT ANNUEL: PRIX DU NUMÉRO: 10 CENTIMES Militaires en dessous du ranci d'officier (France et Belgique) . fr. 3.oo , , ,,,,,, Officiers et Civils (France e't Belgique) » 5.oo un pour tous -- tous pour un L'abonnement est. payable d avance. Adresser les mandais et toute l* Angleterre : soldats el s -off. en service sh.3: autres personnes, sh. 4.6 d. : correspondance à la Direction de «l'Invalide Belge», I. M. I. O. Pays alliés fr. 6.00 Armée belge, Port-Villez par Vernon (Eure). For our English Friends Which is this Newspaper? Of which. work is it the organ? Submitting this paper to the appréciation of our British Allies, who take ar interest in ail mutilated soldiers anc war-invalids, we teel obliged to expiai n to them, which is iês aim. The Invalide Belge and De Verminkte were founded by a group of some hun-dreds of cripples, who get professionnal re-education at Port-Villez. They have united themselves and have formed study-circles in order to complété theii knowledge of the conditions and duties of social life and to examine in which way they will obtain the greatest protection possible of their rights. This circle was a spontaneous création of our mutilated heroes, who disinterest-edlv helped by teachers and intellectual people, began to learn ail that refers to public life and to spread amongst their comrades the great principles of work, study, foresight and solidarity that will enable them to occupy an honorable position in life. This circle is also the kernel of a great Association of Belgian Mutilated soldiers and War-Invalids that will be based upon the largest mutuality and will unité ail wounded or ill soldiers, without distinction of religion, language or opinion. No subsidy of any kind allowed by one or other public institution is received by this circle. It is however encouraged and sustained by generous persons, who help to realize its noble aims, Our circle is very grateful to philanthropists that send subscriptions, which enable it to make propaganda amongst ail Belgian disabled soldiers, to develop the circulation of its fortnightly newspaper and to gather the funds necessary to the future national fédération of mutilated soldiers, for extraordinary help after the war. Our work présents a most serious moral and useful character it recom-mends itself to the kind aid of that part of our British Allies, which feels interes-ted in the fate of the cripples and is willing to assist them in their individual, professional and social raising-up again. The action of our newspaper deserves to be widened and increased, so that it will touch ail those to whom it is addressed. Therefore we beg our honorable rea-iers to consider the great value of our work in favour of war-victims and we fervently hope they will give a clear proof of their sympathy in sending a subscription to M. Antoine Limet, trésorier, comptable du Cercle d'Etudes des Mutilés de l'I. M. I. O. de Port-Villez, par Vernon, Eure-France. Receipt of sa-me will be immediately returned. The newspaper will regularly be for-warded to ail persons who send us a sum not less than 4/6- (price of the subscription.)i complété collection of the numbers, appeared during 1918, will be joined at the same time. We draw the attention of our readers to the fact that our newspaper is set and printed by the mutilated soldiers themselves, who complété their re-education in the work-shops of Port-Villez. This will perhaps increase the value of the papers in the eyes of collectresses and collectors. English friends, sustain the Belgian mutilated soldiers in their wish to remain worthy of their former renown of courage and energy. They are deeply grateful for ail you did already up io now and their gratitude will still increase when they see you take a share in their efforts. I Notre Action 11 y a huit mois que notre journal paraît. Il y a un peu plus longtemps que notre Cercle d'études fonctionne. A l'intention de nos nouveaux lecteurs, faisons un petit retour en arriére. Quel était le bue que nous nous proposions en constituant ce groupement de mutilés? Mettre ces derniers à même de pouvoir profiter plus tard dans la pius large mesure des bieniaus de l'association; et, pour cela, les préparer à utiliser ce moyen le plus pratiquement et le plus intelligemment. Cette préparation comportait l'organisation ue conierences penoaiques sur aes sujeLs a'interét sociai et économique, conierences qui, naDituenement suivies ae discussions, lamiliarisaient les auai-leurs avec aes questions sur lesquelles Deaucoup a entre eux n avaient que aes îuees assez coniuses : mutualité, coopération, principes élémentaires a'economie poiuique et ae science sociale, notions relatives au regime aes pensions, etc. JLe uercie a etuaes, par sa constitution en aeux sections aistinctes (tta-manue et wallonne) aannnistrées par aes comités se reunissant toujours ensemble et prenant leurs décisions de commun accora, avait réalisé pratiquement 1 union nationale et aplani les dnhcultés relatives aux-langues : exemple typique montrant que rien n'est plus tacile de bien s'entenare, quana on le veut sincèrement...Le tonctionnement régulier de cette œuvre rapprocha davantage les mutilés les uns des autres et les exerça à la pratique de ces deux grandes vertus sociales, si fécondes en heureux résultats : la solidarité et la tolérance. Ainsi s'améliorait sensiblement chez eux leur mentalité, qui devenait moins individualiste, plus éprise de justice pour tous et mieux lestée de bon sens calme et réfléchi... Le Cercle d'études n'a pas borné à cela son ambition : il a songé à l'après-guerre, alors que l'intérêt des mutilés exigera qu'ils s'unissent tous en une puissante Fédération Nationale, dont il est en quelque sorte l'embryon. Mais cette intéressante action ne pouvait rester confinée au seul centre de Port-Villez; >1 fallait aussi trouver le moyen d'atteindre les mutilés et invalides répartis dans les autres centres, réformés ou placés en congé sans solde. Ce moyen était tout indiqué : c'était le journal. De là sont nés l'Invalide et de Verminkte, organes de tous les militaires belges rendus incapables, par suite de blessures ou de maladies, de servir encore dans l'armée. Dans l'article programme qui parut en tête du premier numéro de notre journal et qui exposait ses raisons d'être, nous disions : Il faut que puisse se faire entendre la voix de ceux envers qui la Nation est débitrice. Il faut que ces hommes aient un organe, une tribune leur permettant d'émettre leurs desiderata, de défendre leurs droits légitimes, d'exposer leurs points de vue, d'éclairer davantage sur leur situation ceux qui détiennent le pouvoir.Mais nous nous donnions encore une autre mission que celle d'être uniquement le porte-parole des mutilés : celle d'être aussi leur conseiller, leur guide, leur éelaireur. Et, concernant le vaste et puissant groupement que les mutilés devront fonder après la guerre, nous faisions remarquer qu'il ne devait pas s'improviser au lendemain de la victoire, . mais qu'il devait se préparer dès maintenant par une édzccation préalable, par la diffusion de principes sains, positifs, exempts de toute idéologie creuse, tenant compte des nécessités et des réalités. Nos lecteurs ont pu se rendre compt< des efforts que nous avons accomplis er ' vue de la -eaU i'i"n-de ce programme Nous avons fait ce que nous avons pu le tirage de nos deux journaux réuni; est actuellement de 2,300 exemplaires En considérant que, dans le total de; abonnements, nous comptons une bonne proportion d'abonnements de soutien e de sympathie souscrits par de généreu? amis et amies de la cause des mutilés, il en résulte que notre propagande esi encore loin d'avoir atteint tous ceus qu'elle intéresse directement. Il y a donc encore beaucoup à faire, D'abord, pour recruter de nouveaux adhérents à notre mouvement : notre journal est à la disposition de tous les groupements qu'ils ont pu constituei sur le continent et en Angleterre. Ensuite, pour obtenir l'appui des personnes généreuses qui s'intéressent au sort des mutilés et défirent leur venir en aide : leurs souscriptions seront les bienvenues pour augmenter le modeste fonds de caisse déjà réuni pour la future Fédération (environ 4,000 francs). Nous comptons sur un redoublement d'activité de la part de tous nos camarades : nous ne devons pas piétiner sur •place, nous devons progresser toujours... En avant donc! Que les résultats acquis jusqu'à présent nous encouragent tous à développer et à intensifier encore notre action ! vy- -v- <=$=* A propos de la Conférence Interalliée de Londres L'an dernier, à pareille époque, se réunissait à Paris la première Conférence Interalliée pour l'étude de la rééducation professionnelle et des questions qui intéressent les invalides de la guerre. Elle avait été organisée par un Comité franco-belge, et un grand nombre de notabilités des divers pays de l'Entente lui avaient accordé leur patronage, Les adhérents furent au nombre de plus de 500. La séance solennelle d'ouverture eui lieu le 8 mai au Grand Palais, sous le présidence de M. le président de la République Française et avec la participation de plusieurs membres des Gouvernements français et belge. Les travaux furent répartis en six sections : rééducation physique; rééducatior fonctionnelle; placement et établissemeni des invalides; intérêts économiques ei sociaux des invalides; les aveugles, les sourds, les grands infirmes par troubles des centres nerveux; documentation ei propagande. A la séance plénière, tenue le 11 mai, un total de 102 voeux furent votés, résumant les conclusions adoptées dans les diverses sections. La Conférence se clôtura par la visite de l'Institut de Pon-Villez, le samed: 12 mai : beaucoup de nos camarades se souviennent de cette visite officielle, qu fut l'objet de maintes relations flatteuses dans la presse. Les travaux de la Conférence avaien été particulièrement copieux; la participation belge, notamment, y fut très active. Rien que de Port-Villez, de multiples rapports furent envoyés, auxquels collaborèrent non seulement les dirigeants) mais aussi plusieurs simples professeurs et chefs d'ateliers. Ce qui caractérisa d'ailleurs cette pre mière Conférence, c'est qu'elle était ou verte à tous ceux qui croyaient avoir h moindre chose utile ou intéressante ï communiquer. Les plus humbles concours qui s'étaient offerts furent accueil lis, et des militaires occupant les éche ; Ions les plus modestes de la hiérarchie 1 purent librement discuter avec d'illustres généraux et d'éminents praticiens... : Cette façon de procéaer lut peui-êuc ; nuisible à la rigoureuse ordonnance scientifique des travaux; mais elle eut ; l'avantage de permettre une accumula-; tion inespérée de matériaux et d'idées — d'inégale valeur, soit, et entassés un peu pêle-mêle, mais où il y avait toutefois à puiser abondamment. La multiplicité des rapports et des discours, ainsi que la durée des discussions, furent telles que les comptes rendus, comportant d'imposants volumes, ne sont pas encore distribués à l'heure actuelle — ayant vu, d'autre part, leur impression considérablement retardée par les difficultés inouïes devant lesquelles sont placées actuellement les imprimeries pour exécuter des travaux de certaine importance. * * * Toute autre est la conception qui a présidé à l'organisation de la deuxième Conférence, qui se tient à Londres du 20 au 25 mai. Ce n'est plus un congrès ouvert, comme l'an dernier, à quiconque s'intéresse aux questions de rééducation et de protection des mutilés. C'est une Conférence officielle à laquelle prennent part seulement les délégués désignés par les divers Gouvernements alliés. 45 lignes supprimées sur demande de l'Autorité supérieure Pour en revenir à la Conférence de Londres, ses travaux seront répartis en trois sections : a) les pensions ec les allocations; b) la rééducation fonctionnelle; c) la rééducation professionnelle. Ainsi limité, son programme reste dans un cadre précis et pratique, comportant des conclusions d'application immédiate. Pendant la durée de la Conférence, une exposition sera organisée dans le 1 Central Hall, Westminster, à l'instar de l celle qui eut lieu l'an dernier au Grand Palais, à Paris. La participation de l'Institut de Port-Villez s'y annonce comme assez impor-

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Toevoegen aan collectie

Onderwerpen

Periodes

Collecties

Oorlogsinvaliden