Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

314 0
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1915, 04 Juni. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Geraadpleegd op 20 juni 2019, op https://hetarchief.be/nl/pid/zk55d8pm2g/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

ANVERS, Vendredi 4 Juin 1915 Cinquante-huitième Année No 17.324 • • . .|]»|CTION\\& REDACTION : H, RUE-VLEMINCKX, 14 . ENVERS "'i-A-'r -^téléphone 3761 LL0YD ANVERSOIS Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 franc la ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au liynomètre.— Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent Observations météorologiques de M. F. Agthe, opticien, rue Léopold, 49. Anvers, 4 juin 1915, 9 1/2 h. du matin. — Baromètre 769- — Tlerrownètre cent (max) + 19 — Thermom cent, (min.) + 11.— Pluviomètre — m/m.—Vent S.-O. — Prévision : Pluie. Astronomie 5 juin Lever du soleil 3 h. 32 m. matin — ( 3.32) Coucher du soleil 7 „ 49 „ soir = (19.49) Lever de la lune — . 18 „ matin = (—.18) Coucher de la lune . . . . 12 „ 20 „ matin = (12.20/ Nouvelle lune le 12 juin. . . 10 „ 57 „ soir = (22.57) Premier quartier le 20 juin . 2 „ 24 „ soir (14.24) Pleine lune le 27 juin . . 4 ., 27 „ matin = ( 4.27) Dernier quartier le 4jijuill 5 „ 54 „ matin = ( 5.54) Haute marée à Anvers Matin Soir 5 juin 8 h. 50 m. = ' 8 h. 50 I 9 h. 18 m. = '21 h. 18) 6 juin 9 h. 47 ra. ==• ( 9 h 47) I 10 h. 15 m. -= (22 h. 15) 7 juini 10 h. 44 m. '10 h. 44) | 11 h. 18 m.— <23 h. 18) (Heure belge . Hauteur du Rhin Cologne 3 juin 3,03 m Strasbourg 1 juin — m Huningen 1 „ 3,10 „ Lauterbourg „ — „ Kehl — Maxau ., — ,, Manuhein? .. 4,85 Germersheim „ — Caub 3 „ 3,08 , Mayence „ 1,85 „ Ruhrort „ 1 98 „ Bingen „ 2,62 „ Duisbourg 1 „ 1,94 , Coblence .. 2,84 „ Waldshiit — .. Diisseldorf „ 2,57 „ Lobith „ 11,56 „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 1 juin 2,05 m. Heilbronn 1 juin 0,65 m- Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 1 juin 0,30 m Constance 3 juin 4,40 m Port d'Anvers ARRIVAGES DU 3 JUIN Steamer Wilford IV, de Tamise. » AiMSTEL V, de Bruxelles. » Telegraaf 111, de la Hollande. Bateau-moteur pierre-Joseph, de Calloo. Rosalie, de Sclielle. « Op G ods Genade, de Baesrode. » Jeannette, de Lokeren. » Artois l, de Louvain. » Eclair IV, de Bruxelles. » Mélanie, de Bruxelles. Allège Gustave, de Hoboken. >• Borgerhout en avant, de Hemixem. » Agio, de Merxem. » Joseph, de Merxem. » Marguerite, de Boom. » Jeune François, de Baesrode. » Voorwaarts, de Boortmeerbeek. » Catherine, de Turnhout. » Scaldis, de Charleroi. » Rubens, de Charleroi. » Confiance, de la Hollande. » Badenia 41, de la Hollande. » Maria, de, la Hollande. » De Vrouxv Maatje, de la Hollande. » GRINTHANDEL 2, de la Hollande. » De Vrouw Cornelia, de la Hollande. » Niet altijd \ oor den Wind, de la Hollande. » Pieternella, de l'Allemagne. DEPARTS DU 3 JUIN Steamer Union III, pour Bruxelles. » Telegraaf VIII, pour la Hollande. » Amstel v, pour la Hollande. Bateau-moteur Dorothea, pour Boom. » Koophandel II, pour Louvain. » Eclair IV, pour Bruxelles. » Syndikus, pour Bruxelles. » Kromhout VI, pour la Hollande. » Kromhout VIII, pour la Hollande. » Kromhout xv, pour la Hollande. Allège Twee Gebroeders, pour Lillo. » Victoria, pour Steendorp. » Huy, pour Mette: » Franco-Belge, pour Merxem. s» François, pour Merxem. » Mathilde, pour Moll. » Nooit Gedacht, pour Hasselt. » L'Ami de Dieu, pour Boom. » Henri, pour Boom. Deux Frères, pour Bruxelles. » Thérésia, pour Louvain. » Adèle, pour Charleroi. » Oscar I, pour Charleroi. » Prima Vera, pour la Hollande. » Zuster-Broeder, pour la Hollande. » Dise'Onibel, pour la Hollande. » Céline, pour la Hollande. » Augusta, pour la Hollande. » Quo Vadis, pour la Hollande. » Zes Gebroeders, pour la Hollande. » Grinthandel i, pour la Hollande. » 1-IoOp op Zegen, pour la Hollande. Dankbaarhkid, pour la Hollande. » R. S. G. 16, pour l'Allemagne. » R. S. G. 8, pour l'Allemagne. Comité Anversois d'Assistance SECOURS AUX MUTILES ET AUX INVALIDES Le Comité national de secours et d'alimentation a décidé d'accorder un secours mensuel de cinquante francs aux mutilés et aux invalides de la guerre. Pour pouvoir obtenir ce secours les intéressés doivent remettre aux comités locaux un certificat médical, attestant qu'ils sont incapables de faire régulièrement un travail lucratif ; les intéressés qui habitent la ville d'Anvers peuvent se faire inscrire, munis du certificat médical, à la section du Comité anversois, siégeant à la Salle des Fêtes, tous les jours ouvrables, de 9 à 4 heures (heure belge), entrée par la place de Meir. SECOURS AUX VEUVES ET AUX ORPHELINS DE LA GUERRE Le Comité provincial de secours se propose également de donner un secours spécial aux veuves et aux orphelins de la guerre ; les personnes intéressées, domiciliées à Anvers, peuvent également se faire inscrire à la Salle des Fêtes. Evénements de Mer SINISTRES, AVARIES, ETC. Condor. — Londres, 2 juin. — Le chalutier à vapeur Condor a touché une mine à la hauteur de Scarborough et a coulé. L'équipage a péri. Mont Rosa. — Londres, 2 juin. — La barque russe Mont Rosa a touché une mine dans la mer du Nord, à 25 milles de Spurnhead, et a coulé. L'équipage est sauvé. Saidieh. — Londres, 2 juin. — Le steamer anglais 1 Saidieh, de 3303 tonnes, de la Khedivial Mail C°, a été torpillé dans la mer du Nord. Le steamer était en route d'Alexandrie à Huil'l. Sept hommes de l'équi- : page et une stewardess sont noyés ; les autres occu- 1 pants ont été sauvés. Thor. — La Haye, 2 juin. — Le bateau de pêche < hollandais Thor a touché une mine le 27 mai et a 1 été endommagé. A la Chambre de Commerce de Bruxelles Le Comité central de la Chambre de commerce de Bruxelles s'est réuni lundi après-midi au Palais de la Bourse, sous la présidence de Mr Van Elewyck. Réunion fort nombreuse, au cours de laquelle des questions de la plus haute importance ont été dis- < cutées. j C'est la question du moratorium qui a d'abord été < soulevée. Nous avons dit un mot du projet de l'auto- ( nté allemande de lever le moratorium, en ajoutant 1 qu'il serait question de reculer de onze mois les dates d'échéance des effets de commerce pour toutes c les villes où existe une agence de la Banque Natio- c nale de Belgique et de douze mois pour les autres ? localités. Des membres de la Chambre de commerce ont vivement préconisé une prolongation du mora- l toriuin pour éviter une catastrophe commerciale et industrielle. De nouvelles démarches seront tentées c dans ce sens. c Les conditions de la reprise du travail ont ensuite donné lieu à un intéressant débat. Il va de soi que c lopinion a été unanime qu'une reprise du travail e dépend essentiellement de meilleurs moyens de communication, de l'approvisionnement en matières n premières, du tarif des transports des voyageurs et marchandises, du service postal, etc., etc. Toute re- f: prise sérieuse du travail sera paralysée aussi long- a temps que l'état de choses actuel persistera. i( Afin d'occuper des milliers de cerveaux de 1; classe ouvrière, des membres ont suggéré de déve lopper l'enseignement professionnel et d'obliger notamment les chômeurs secourus, à assister un ou deux heures par jour à un cours quelconque On pourrait, par exemple, faire dépendre l'octro des secours de la fréquentation régulière de cer tains cours professionnels. Pour donner du travail à tant de chômeurs qu l'oisiveté pourrait induire à des habitudes perni cieuses, il a été proposé de recommander aux ad ministrations communales et provinciales de fair entreprendre des travaux d'utilité publique. Un longue liste de travaux a été dressée auxquels se raient employés des chômeurs de tous les corps d métiers: maçons, menuisiers, terrassiers, serruriers etc. Enfin, des membres ont demandé qu'on rappela à l'administration « surannée » des vicinaux le bu que le législateur a poursuivi en créant cet orga nisme : mettre notamment tous les villages en con: munication avec le réseau national des chemins d fer. Incidemment, des membres ont montré que grave inconvénient il y avait à confier . exploita tion des chemins de fer à une seule administratioi: celle de l'Etat. Il est évident, a-t-on fait remarquei que si les chemins de fer avaient été concédés diverses compagnies, « nous n'en serions pas u; nous sommes ». En conséquence, le vœu a >:to f<u mulé de voir les chemins de fer concédés ci de sociétés privées agréées par l'Etat. Actes déposés Agence maritime Marks, société anonyme, à Anver Démission et nomination d'administrateur M1' Cari Drewes, ayant donné sa démission comm administrateur de la société, Mr François Simone demeurant rue Lozane, 200, à Anvers, a été nomm à sa jJlace. Anvers, le 2 septembre 1914. Pour extrait conforme : Le président, (Signé) W. Marks. « Anglo-Belgian Coal Company » société anonyme à Anvers. — Démission d'administrateur Mr Cari Schumacher, ayant donné sa démissioi comme administrateur, le conseil, dans sa réunioi du 2 septembre 1914, a décidé de réduire le nombr des administrateurs à quatre. Anvers, le 2 septembre 1914. Pour extrait conforme : Le président du conseil d'administration, (Signé) W. Marks. (Déposé au greffe du tribunal de commerce d'An vers le 8 septembre "1914 et reçu à la direction di Bulletin officiel le 15 mai 1915). Touring Club de Belgique Sous les trois rapports : « Circulation vélocipédi que », « Voies pour cyclistes et piétons », « Photogra pliie », le Touring Club de Belgique a cru devoi intervenir à nouveau auprès de l'autorité occupante Il agissait, comme toujours, en ce faisant, au non des intérêts les plus légitimes, se basant sur de: considérations sérieuses et ayant dans son dossie: de nombreuses lettres de sociétaires bien placés pou: apprécier les choses de haut. Voyons d'abord la circulation vélocipédique. L< Touring Club demandait que fussent reculées, dan: toutes les directions autant que possible, vers Tour liai, Gand, Anvers, Hasselt, Liège et Verviers, le: limites de la partie du territoire belge où il est per mis aux vélocipédistes de circuler, en vertu de l'ar rêté du 18 février, moyennant le port d'un simph « certificat d'identité ». Tous les cyclistes sont dé sonnais en possession de ce certificat, que chaeui peut se faire délivrer par son administration com munal'e sans aucun frais. La solution est la suivante : M est à prévoir que la circulation sera libre très prochainement dans la totalité des provinces d'Anvers et de Limbourg e" des arrondissements de Liège et de Verviers, à l'exception d'une étroite bande longeant la frontière hollandaise, « et ce quand et aussi longtemps que dit textuellement le libedlé, la population se montre digne de cette faveur large et renouvelée ». La correspondance est muette en cë qui concerne la direction Tournai et Gand. Un autre point intéresse les nombreux photo graphes privés de leur distraction favorite. Dans toute la Belgique, il est interdit de photographier depuis un arrêté du 19 septembre 1914. Il semblail qu'une telle rigueur pourrait être tempérée dans certaines régions. Le Touring Club a rencontré, ici, une opposition absolue : l'interdiction est mainte nue. Canal de Blaton à Athet de la Dendre canalisée Les recettes nettes de l'exercice 1914 se sont élevées à frs 144.475,29 en diminution de frs 99.616,09 sur celles de l'exercice antérieur. A ce premier montant, il y a lieu d'ajouter les produits extraordinaires, intérêts en banques et sur fonds publics, etc., d'un import de frs 13.663,46, formant ainsi un total de frs 158.138,75, absorbés intégralement par les dépenses courantes d'administration, entretien des ouvrages d'art et bâtiments, amortissements divers et amortissement d'obligations (19 horte qu'il ne reste r1" : jour être distribué aux obligataires, conséquence de la guerre. Le rapport du conseil d'administration signale :jue la rencontre des belligérants en plusieurs endroits de la Dendre causa des dommages importants aux ouvrages d'art et à quelques maisons 5clusières ou pontières. Le renversement des portes d'écluse d'Alost entraîna le vide du bief amont et produisit aux talus les éboulements assez sérieux. Le conseil s'est mis en rapport, dès que cela lui i été possible, avec l'autorité allemande pour effectuer les réparations nécessaires à la voie navigable. D'un accord intervenu avec la Baudirection, cel-le-ci s'est chargée du relèvement des ponts de chemins de fer et de leur reconstruction ; la société, de son côté, doit prendre à sa charge, sous réserves de tous droits, la réfection des-ouvrages d'art, le relèvement de plusieurs bateaux sombrés à Termondie et la remise en état de navigabilité de la Dendre fortement ensablée. Ces travaux commencés en décembre étaient déjà fort avancés a la fin de l'exercice et ils assoiraient î la société de la reprise de la navigation pour les premiers jours de janvier 1915. Leur coût est évalué approximativement à une soixantaine de mille francs. Il est déclaré qu'actuellement les recettes sont inférieures des deux tiers à la normale : elles équi-ibrent les frais. Histoire de la sidérurgie dans le Hainaut (Voir notre numéro du 26 mai) Nous savons, par Strabon, César, Pline, Pompo-lius Mêla, Diodore de Sicile et Athénée que la }aule était riche en métaux, que les Gaulois exploitent notamment de grands gisements de fer, < magnee ferrariaa », et que leurs armes se composaient d'une espèce de large hache en fer ou en )ronze, d'une lance et d'un glaive en fer. Quand es Sénoniens prirent et pillèrent Rome ils étaient léjà armés, au dire de Tite-Live, de longs glaives mi fer. D'après Tacite, les Gaulois portaient à la >ataille d'Augustodunum des cuirasses en fer que es glaives et les javelots des Romains ne pouvaient entamer. Au siège d'Alésia les Arvernes ivaient tellement de fer à leur disposition qu'ils eurent entourer toute la forteresse de pieux en fer infoncés dans la terre et reliés les uns aux autres )ar des crampons de même métal. Le fer ne servait pas seulement aux choses de la guerre. C'est ainsi que, d'après César, il entrait de orts clous en fer dans la construction des vaisseaux chez les Vénètes et que ces navires possé-laient des chaînes d'ancre également en fer, ce que es Romains voyaient pour la première fois. A Marvillv, en Bourgogne, dans un temple, Ptah >u Hephœste, dieu du feu, était représenté sur une olonne avec une tenaille et un fer rouge. Dans un utre temple druidique élevé au dieu du soleil on oyait également une colonne en fer, au pied de iquelle les offrandes étaient déposées. Il résulte de tous ces témoignages non seulement ue les Gaulois connaissaient le fer, mais encore u'ils le produisaient sur une assez grande échelle. Au demeurant, notre région possédait en abon-ance les deux éléments indispensables : le minerai t le combustible. Toute l'Entre-Sambre-et^Meuse était couverte d'im-îenses forêts qui fournissaient le bois à profusion. Quant au minerai, on le rencontrait partout en Ions, en couches épaisses et surtout en grands mas déposés par les eaux aux premiers temps géo->giques. i II y en avait àj Cliâtelet, Montigny-le-Tilleul, Go-zée, Acoz, Bouffroulx, Nalinnes, Ham-sur-Heure, Joncret, Presle, Court-sur-Heure, Gerpinnes, Gou-î gnies, La Buissière, Erquelinnes, Solre-Sur-Sambre, Thuin, Thuillies, Oret, Villers-Potterie, Biesmes-i sous-Thuin, . Beaumont, Bourlers, Baileux, Forges, Leugnies, Rognies, Couvin, Florennes, Fraire, Gour-diunes, Laneffe, Morialmé, Berzée, Nismes. Olloy, î Matagne, Pesches, Philippeville, Pry, Senzeilles, Si-- leririeux, Somzée, Thy-le-Château, Walcourt, Yves, Anhée, Anthée, Aublain, Bioul, Biesmerée, Chas-î très, Dailly, Daussois, Dourbes, Fagnolles, Flavion, 3 Fai-Onhaye, Pètigny, Samart, Sautour, Thy-le-Bau-dhuin; Treignes, Vierves, Villers-en-Fagne, Weillen, ? etc., partout en un mot. Et, remarquons-le, malgré une exploitation- millénaire, ces gisements sont bien loin encore d'être épuisés. 1 De cette antiquité de la production du fer dans t nos régions il existe des témoins et des preuves irrécusables.Et, tout d'abord, les minières elles-mêmes nous 3 ont livré les preuves de l'ancienneté de leur exploi-* tation. A La Buissière, par exemple, on a découvert dans les anciens travaux un important trésor de médailles d'argent, toutes à l'effigie de Septime Sévère. 1 Dans la même commune, au lieu dit les Minières, 1 on a également retrouvé une trentaine de pièces ~ gauloises. On en a aussi trouvé de cette dernière s époque à Fraire, au lieu dit les Minières, ainsi que dans nombre d'autres villages miniers de l'Entre-Sambre-et-Meuse.C'est ainsi encore que le savant Mr Schuermans, dans le •< Dictionnaire archéologique de la Gaule » ' (t. II, Paris, 1878), rapporte qu'à Hanzinne (province de Namur) on a signalé d'anciennes exploita-3 tions minières pouvant se rattacher à l'époque gau-^ loise. Dans les résidus, ajoute-t-il, on a trouvé des l fibules, des épingles à cheveux, des outils, des lampes et des monnaies qui indiquent que l'exploitation a continué pendant l'époque romaine. Ce ne sont, clu reste, point là les seules preuves que nous possédons. Avant 1860 on rencontrait dans un grand nombre de localités, principalement de l'Entre-Sambre-et-' Meuse, d'immenses dépôts de scories de forges, appelées vulgairemejit « crayats de Sarrasins ». Les i archéologues ont émis diverses hypothèses sur l'ori-i gine de cette dernière dénomination. Nous estimons î sans nul intérêt de les reproduire et de les discuter ici. En revanche, les dépôts eux-mêmes, selon l'heu- : reuse expression de Mr V. Talion, constituent un véritable livre ouvert pour ceux qui savent lire dans les fouilles. Comme le rappelle le même auteur, ces débris, entassés en vraies montagnes aux environs des mi-1 nés profondément fouillées, attestaient une incroyable activité de travail, une période d'exploitation de milliers dlannées. Plusieurs de ces amas, en effet, étaient considérables. A Géronsart, près de Cerïon-taine, dans les bois, il s'en trouvait un qui contenait à lui seul 8.543 mètres cubes de scories, ce qui, à raison de 1.600 kilogrammes par mètre cube, représentait l'énorme quantité de 13.700 tonnes. Cer-fontaine même, Olloy, Roly: Nismes, Couvin, Fraire, Fairoul, Laiieffe, Matagne, Neuville, Boussu-en-Fa-gne, Senzeilles, Walcourt, Yves, Silienrieux, Vode-cée, Philippeville, Mettet, Oret, Biesmerée, Florennes, Morville, Villers-le-Gambon, Doische, Hastière, Sart-Saint Eustache, Presle, Aiseau, Gougnies, Gerpinnes, v illers-Potterie, Biesme, etc., étaient aussi couverts d'amas d'anciennes scories. Aux approches de 1860 nos maîtres de forges s'avisèrent qu'il y-avait là toute- line richesse qu'on avait tort de dédaigner. Les établissements de Thy-le-Château furent les premiers à exploiter méthodiquement et sur une grande échelle ces matières riches en fer. Leur exemple fut suivi par toutes les usines de la région de Charleroi, dont les hauts fourneaux traitèrent, comme des minerais très avantageux, et cela pendant un long quart de siècle, un million de tonnes de ces vieux détritus qu'on tira de tout le pays d'Entre-Sambre-et-Meuse. Or, au fur et à mesure qu'on enlevait les anciens dépôts de scories et qu'on descendait vers les couches primitives, on retrouvait les témoins des époques successives pendant lesquelles ces amas avaient été formés : des débris de fourneaux, des outils, des poteries, des produits fabriqués, des monnaies, etc. Les monnaies, en particulier, constituent des témoignages indiscutables, car eEes déterminent pour ainsi dire mathématiquement la date des dépôts. Or, on en a retrouvé à l'effigie de presque tous les empereurs qui ont régné sur nos contrées, y compris Postumus, Victorinus et Tetricus, les empereurs régionaux proclamés dans les Gaules. Le riche musée archéologique de Namur s'enorgueillit de posséder une très curieuse tête de soldat en fonte creuse recueillie en 1886 à Dion-le-Mont, dans des scories de l'époque romaine. Cette tête, remarquable comme style, écrit M1' A. Mahieu, est coiffée d'un ca9que à cimier, avec mentonnière à charnières, et porte la barbe bouclée que nous voyons sur les monnaies des empereurs romains à partir d'Adrien. MM. Bequet et Mahieu n'hésitent pas à attribuer cette pièce à l'époque romaine, attribution qui est surtout déterminée par le lieu et les circonstances de la trouvaille, ainsi que par le style et la technique artistique de l'œuvre. Quelques autres découvertes faites en Allemagne, notamment une statuette et un anneau creux également en fonte, puis des passages assez concluants d'Aristote, Pausanias et Pline ont, du reste, donné à Mr Gurlt (« la Fonte dans l'antiquité ») la conviction que les Grecs, les Romains et même les Celtes connaissaient l'usage de la fonte moulée. Mais, à notre grand regret, nous ne pouvons suivre cette étude archéologique, qui démontre si clairement les progrès réalisés peu à peu par l'industrie de la fonte et de l'acier. En effet., elle nous apprend qu'en 1546 un fourneau belge produisait 300 kilogrammes de fonte par vingt-quatre heures et qu'en 1560 il y avait dans le pays de Namur 35 hauts fourneaux et 85 forges ou affineries en activité.Parmi les usines dont il est fait mention dans les actes pendant la seconde moitié du XVIm* siècle relevons le « grand fourneau » de Bourges (1556), la forge Brodas, proche Cul-des-Sarts (1562), la forge Macquenoise (1565) et une autre usine près de celle-ci (1566), les hauts fourneaux et les forges de l'Es-caillière (1571), la forge Philippe (.1571), une forge à Bouvignes (1574), les forges et fourneaux de Per-nelle (1576), la forge du Pont-Saint-Nicolas (1577) et le fourneau de Beauwelz (1585). Vers la fin du XVImo siècle on avait commencé à faire usage des « spatards.» ou cylindres à tables unies pour l'étirage du fer. Ils étaient, dans le principe, annexés aux fenderies et destinés à aplatir les barres qui avaient déjà été forgées sous le marteau. Aussi les laminoirs furent-ils d'abord établis à côté des fenderies dont ils dérivaient et qui fournirent le premier exemple des appareils à rotation. L'usage de ces laminoirs, écrit Francquoy, se répandit rapidement pour la fabrication des tôles. Les forges et fourneaux de Falemprise (Silenrieux) sont mentionnés en 1599 et ceux de Ni me! et te en 1600. Une nouvelle fenderie est autorisée à Couillet en 1601. La forge de Montbliart est citée en "1608. La forge et « Marteau^-Bernard » ou forge d'« En-Ilaut », à Solre-Saint-Géry, est citée dans un cartu-laire de 1608 qui en fait cette description : « Estant icelle bâtie de pierre et plance, couvert d'escaille, avec deux chaustiers d'affinerie et martelleux, y ayant aussi une maison, chambre, estables, avec un jardin, etc. ; et, proche .ladite forge, est aussi assise une chippe (magasin) pour y détirer le charbon, bâtie de pierres et couverte de paille. Par-dessus ladite forge il y at ung moyen bié (bief) pour la faire travailler. Sur le devant des bois et hayes sy fait des fauldes (charbon de bois) des laignes qui en proviennent pour l'usage d'icelle forge ou autre, estant achetées par les maîtres d'icelles; mais, quand icelles demeurent à autres marchands particuliers, iceux en font leur profit par autre voie, faisant mener lesdits charbons en la ville de Mons et autres bonnes villes où ils les vendent à bon prix. » (A suivre). PAYS-BAS Le .tournai, officiel N° 126 publie les statuts de la Société anonyme « Stoomboot Ondernemeing Telegraaf XI Rotterdam ». TURQUIE LE CHEMIN DE FER DE BAGDAD Constantinople, 2 juin. — La section du chemin de fer de Bagdad de Telle Ebiad jusqu'à Tuan, cAté Est de l'Euphrate a été livré à la circulation sur une longueur de 62 kilomètres. états-unis Washington, lr juin. — L'ambassade britannique a déclaré que le gouvernement 'anglais était disposé à payer immédiatement la valeur des cargaisons de coton américain saisies. curaçao NOUVEAU CABLE SOUS-MARIN Le vapeur Pouyer-Quertier, de la Société française des câbles, a posé un câble télégraphique sous-marin entre Santo Domingo et Mayaguez, qui entrera sous peu en service. Par ce fait, Curaçao sera en relation directe avec Puerto Rico. informations financieres COURS DU CHANGE Rotterdam, 3 juin. — Londres, fl. 11.991/2. Berlin, | fl. 51.421/2. Paris, fl. 46.10. Amsterdam, 3 juin. — Londres, fl. 11.95 à fl. 12.05. Berlin/Hambourg, fl, 51.171/2 à fl. 51.671/2. Paris, fl. 45.70 à fl. 46.20. Suisse, fl. 47.15 à fl. 47.65. La situation de quelques entreprises industrielles. — Il y aura bientôt un an que la guerre arrête et paralyse les affaires. Beaucoup d'entreprises industrielles, de transports et autres, souffrent momentanément de cet état de choses. Mais après la conclusion de la paix, nombre de celles-ci peuvent espérer une amélioration plus ou moins rapide de leur situation. Jusqu'à présent, le public n'a pu obtenir des renseignements suffisants sur la marche de la plupart de ces affaires, dans lesquelles il a ses capitaux engagés, à défaut de la publicité habituellement pratiquée avant la guerre, et aujourd'hui suspendue en partie, par leurs dirigeants. Afin de préparer le public a apprécier sainement la situation et lui laisser entrevoir les mesures efficaces pour y porter remède, le moyen le plus simple serait que nos établissements bancaires, sociétés industrielles de tramways, etc., communiquent, par la voie de la presse, le plus de renseignements possible sur la marche de leurs affaires, etc. La Rente Belge. — A la Bourse de Paris, la Rente Belge se maintient au cours de frs 64,50. Société des Installations Maritimes de Bruxelles. — La société paie le coupon de ses obligations à la Caisse du Crédit Général Liégeois. Asturienne des Mines. — Le coupon n° 59 est payable par cent francs, à la succursale de Bruxelles de la Banque de Paris et des Pays-Bas, et chez MM. de Mélotte et Ce, à Liège. Société de Recherches et d'Exploitation, à Eelen-Asch. — Suivant les renseignements fournis par le rapport du conseil, la société s'est trouvée dans l'impossibilité de présenter à l'assemblée générale ordinaire du 11 niai dernier, le bilan de l'exercice 1914-15 : les incendies qui ont consumé une partie de Louvain, au mois d'août, ont détruit le bureau de la société établi em cette ville. Le conseil a le regret de constater la perte de multiples documents, intéressant soit le bassin en général, soit plus spécialement la société : ses archives remontaient à l'origine du sondage d'Eelen en 1898. Les livres de comptabilité nécessaires pour l'établissement du bilan et du compte de profits et pertes ont été incendiés. Grâce à de soigneuses recherches et aux renseignements que le conseil a pu retrouver, il lui a été possible de reconstituer, pour le dernier exercice social, la marche comptable de l'entreprise. La situation qui en résulte présente à fin janvier 1915, tant à l'actif qu'au passif, une. somme de -francs-3.858.321,28.Jusqu'à ce jour, les installations des sièges du bassin de la Campine ont été préservées de la destruction, mais les travaux ont été sérieusement contrariés par des difficultés d'ordre général. Dans le désarroi qui a accompagné ,1a déclaration de guerre, un événement très important pour le bassin de la Campine a eu lieu : le terrain houiller a été atteint pour la première fois par un puits. Le fait s'est, produit, au commencement d'août, au puits n° 1 des charbonnages de Winterslag. Cette société n'a eu à faire face qu'à un épuisement d'eau insignifiant, circonstance très encourageante pour : les autres fonçages du bassin. Ciments de Konstantinowka. — Le bénéfice à répartir, après défalcation des frais généraux, inté- j rêts, impôts sur capital et sur bénéfices afférents à | l'exercice 1913, s'élève à frs 395.317,94, que le conseil j propose d'affecter entièrement aux amortissements sur immobilisations et charges éventuelles (impôts sur capital en Russie, etc.), ce qui a été admis, sans discussion aucune, par l'assemblée générale du 25 mai dernier. Deutsche Dampfschifffahrts Ges. » Kosmos », à Hambourg. — Le conseil d'administration de cette société vient de décider le payement d'un dividende de 6 % (année précédente 16 %). Amsterdamsche Chininefabrïek, à Amsterdam. — L'assemblée générale a approuvé le bilan et le compte de profits et pertes et fixé le dividende à 8 % (année précédente 14 %). N.V. Van der Kuy & Van der Ree's Machinefabriek, à Rotterdam. — Le dividende a été fixé à fl. 30 par action et à fl. 2 par part de fondateur, payable à partir du 15 juin contre remise du coupon N° 1. brevets Perfectionnements dans les machines à tourner, façonner et fileter des tiges et autres ébauches en métal. — Mr H.-S. Land, à Lee (Angleterre), propriétaire du brevet belge n° 252269, du 30 décembre 1912, désire s'entendre avec des industriels belges pour la vente de ce privilège ou 1a. concession de licences d'exploitation. Véhicule automobile mixte aérothermique. — Mr C.-.I. Hautier, propriétaire du brevet belge n° 221414, du 10 décembre 1909, désire s'entendre avec des industriels belges pour la vente de ce privilège ou la. concession de licences d'exploitation. Turbines à fluide élastique. — Mr G. Westinghouse, de Pittsburg (E.-U. A.), prie les industriels qui désireraient acquérir une licence pour l'exploitation de ses brevets belges n°s 191862 et 191863, du 1er mai 1906, de lui adresser leurs demandes. Moteurs réversibles à deux temps; mise en marche et renversements pour ces moteurs; soupape de mise en marche. — Mr H.-T. Bruns, de Nuremberg (Allemagne), désire entrer en négociations avec des industriels pour la vente ou l'exploitation sous licence de ses brevets belges n« 221286, 221287, 221289, du 7 décembre 1909, et n° 231309, du 17 décembre 1910. Nouvelles de mer MOUVEMENT DES STEAMERS ET BES VOILIERS Stoomvaart Maatschappij Nederland Le st. Ambon est arrivé à Baltimore le 31 mai, venant de Rotterdam. Le st. Oran.te, allant d'Amsterdam à Java, est arrivé à Gênes le lr courant. Le st. Roepat. allant de Java à Amsterdam, a passé Gibraltar le lr courant. Le st. Vondel, allant de Java à Amsterdam, a quitté Port-Saïd le 2 courant. Le st. Ivrakatau, allant d'Amsterdam à Java, est arrivé à Gênes le 2 courant. Rotterdamsoht Lloyri Le st. ■ Deli, allant de Rotterdam à Java, a passé Beachy Head le 2 courant. Le st. Ceylon, allant de Rotterdam à Java, a quitté Suez le 2 courant. Le st. Kayvi, allant de Rotterdam à Java, a quitté Port-Saïd le 2 courant. Hoiland-Amerika-Lijn Le st. Rotterdam a quitté New-York le lr courant, à destination de Rotterdam. Le st. Oosterdijk, allant de New-York à Rotterdam, a passé Douvres le lr courant. Le st. Nieuw Amsterdam, allant de Rotterdam à New-York, a passé Deal le 2 courant. Le st. Soestdijk, allant de Boston à Rotterdam, a quitté Philadelphie le 2 courant. Le st. Andijk, allant de Cuba, Mexique et New Orléans à Rotterdam, a passé Douvres le 2 courant. Koninklijke Hollandsche Lloyd Le st. Frisia, allant d'Amsterdam à Buenos-Ayres, a quitté Lisbonne le lr courant. Le st. Gelria, allant de Buenos-Ayres à Amsterdam, a quitté Santos le lr courant. Le st. Kennemerland, allant d'Amsterdam à Buenos-Ayres, a quitté Pernambuco le lr courant. Le st. Zeelandia, allant de Buenos-Ayres à Amsterdam, a quitté Lisbonne le 2 courant. Le st. Rijnland a quitté Bahia Blanca le lr courant à destination d'Amsterdam. Le st. Hollandia, allant d'Amsterdam à Buenos-Ayres, est arrivé à Rio-Janeiro le 2 courant. i Koninklijke West-lndische Maildienst Le st. Jan van Nassau a quitté San Nicolas le lr courant, à destination d'Amsterdam. Le st. Nickerie, allant d'Amsterdam à Paramaribo, a passé Dungeness le 2 courant. Nieuwe Waterweg, 2 juin. 29 Khiva (s). Londres Arrivés de 30 Caledonia (s), » Grenadier (s), Newcastle Livourne, 31 mai. Parti pr Tosca (s), Londres Castor (s), Naples Fagertun s) Havre Pirée, 28 mai Parti pr Partis pour Ceres .s), Alger 31 mai. Zuid Holland (s), Port-Saïd, 30 mai. Arr. de Newcastle Herefordshire (s) Hafnia (s , Girmsby Liverpool à Rangoon Boomberg (s). Suez, 31 mai. Arr de Burntisland 28 Ernest Simons (s), 2 juin. Import (s) Londres Yokohama à Marseille Democraat, Dekker, 29 Cannizaro (s). Londres Kurrachee à Hull Ymuiden, 2 juin. Arrivés de Laertes (s), 31 mai. Scheldestronm (s , Java à Amsterdam Fowey 30 Benvorlich (s). 2 juin Tern (s) Londres Manille à Londres Nicolaas (s). Newcastle Fluent (s). Partis pour Bombay à Marseille 2 juin. Greta (s), ' Glendene (s) Burntisland Kurrachee à Gibraltar Gamma (s). Pitea Riverton's). Rangoon Beyerland ^s), Newcastle 31 Newquay is), Bangkok Rotterdam, 3 juin. ir.de Parti pour 2 Ranvik (s , New-York 31 City of Glasgow (s), 3 Noordam (s), New-York Calcutta Parti pour venant de Liverpool 2 Maartensdijk (s) Péri m, 31 mai Pas és de New-York 28 Meriorieishire (s), Amsterdam, 2 juin. Arr. de Londres au Japon Koningin Emma (s), 29 Medomsley (s), Batavia Kurrachee à Gibraltar Timor (s), Java Foylemore (s). Lo ndres 3 juin. Arr de Kurrachee à — 29 mai. Hawkes Bay (s). 30 Crossby Hall (s), Sydney Calcutta au R.-Uni Banca (s), Yokohama Oanfa (s) Graciana (s), Halifax Seattle à Liverpoot Tropea (s;, New-Yoïk Berbera (s), Yola (s , Rotterdam Kurrachee à Londres Argentine Transport s>, Louqsor (s), Bahia Blanca Marseille à Maurice Star of Australia (si. 31 Canton si, Wellington Vladivostock à Port-Saïd 30 Groningen 'S), Harlingen Silver Wings (s) Nanna (s), Rotterdam Kurrachee à Gibraltar John Wilson (s), » Aden. 31 mai. Partis pr 31 Goodwin s), » 30 Mongolia (s). Sydney Karamea (s), venant de Londres. Nouvelle Zélande 31 Simla (s), Londres Teal (s). Amsterdam Madère ! juin. Passés de Morea ls). Sydney 31 mai Heemskerk (s;, Hallamshire(s) Auckland Cardiff A St-Vincent (C. V ) Partis pour l juin. Monnikendam (s;. 1 juin. Starling (s). Amsterdam à Buenos- »yres Harlingen Ténériffe 30 mai Parti pr 3 Jan Blockx (sï. R'dam Amiral L. Treville (s), Gravesend. 30 mai. Partis pr Havre 29 Colonian (s;, Boston venant de l'Afrique Occid. 30 Ardgowan (s), New-York Lagos, 24 mai Parti pour Ikbal (s). » Andoni (s .Afrique Occid. Ile de Wight, 31 mai. venant de Rotterdam. Passés de Bombay 28 mai. Arr. de 29 Elve's), 27 Nera(s).Japon à Marseille Londres à Nt-wport 28 Arabia isi. Londres 31 Breifond (s). Partis pour Port Arthur à Londres 25 Mahanada (s), Londres Dungeness 1 juin. Passé de 26 Burma (s), Randwijk (s). 28 Miyazaki Maru ?s). » New-York à Rotterdam Hongkong 29 mai. Parti pr Plymouth 30 mai. Parti pr Amazone (s). Marseille Malwa (si, Sydney venant de Yokohama. Lizard, 30 mai. Passés de Calcutta 27 mai Arr.de Jason (s), Amsterdam à — 26 City of Bombay (s), Normannia (s). Rangoon Port Stanley à Falmouth Parti pour Strathblane <s>. 27 Knowsley Hall (s). New-York à Falmouth Rangoon Cardiff, 1 juin. Partis pour Yokohama 24 mai Parti pr 31 mai. Oostdijk(sj, Aki Maru (s), Hongkong Rio-Janeiro Sydney, 29 mai. Parti pr I juin. Zwaantina, Figueira Mold via (s), Londres Sunderland, 31 mai Arr. de New-York 1 juin. Arr. de Moordrecht (s). 28 mai. Czar s), Swansea Rotterdam Trinidad (s). Liverpool Manchester, 30 mai. Arr. de 29 Nonni (s), Palacine (s), New-York 1 juin. Polynesia (s),R'dam Pandion (s), Rotterdam Eemdijk (s), Liverpool, 31 mai. Arr. de Partis pour 29 Niels R. Finsen (s). 29 mai. New-York (s), Campel'ton (N. B.) Live-pool Tonawatida (s) N.-York 38 Alfred Nobel (s). » Swanmore (s). Baltimore Chicago (s), Bordeaux 31 Orissa (s), Valparaiso Homer City (s). Havre Orita (s), Callao Signets1, Archangel Tuscania (s) New-York Philadelphian (s).Londres Elm Branch (s). Callao Wirral (s), » Fulmar <s>. Rotterdam 31 Sea Connèt (si, R'dam Highland Enterprise (s). Philadelphie. 28 mai Parti pr i i /^v N.m£anf Cushing 's). Copenhague Lackawanna (s). N -York Baltimore 28 mai. Parti pr Etonian (s). Boston Lord Antrim (s), Belfast oa m wi S 50u,r Boston. 30 mai Arr.de 28 Nascent s). New-York 28 Dunsley !s), Liverpool Araby (s). Rosano p ,, £ 29 Highland Laird (s), 2g Ibe,ian (s, pin t ' yres 30 Devonian (s). Liverpool Gloucestershire .si. Norfo|k ig mai p.,,^ pr r-.. , n- • Romstad (s). Liverpool City of Birmingham (s), Newport NewSi , juin.Ar^ dc Kittiwake s) Rotterdam 30 mai- l<acburn (|j:Nazaire 30 BoSn&. Boston 3! Cooenjiai^ue M • 't"!' Po/? Artlr 31 mai'. Mr"32 Eut^rpe (s), Amsferdatn lqu$™' L8d noen, 30 mai. Arr de lqu 5ue'n™\, J,a"! pr * ' , p. ,, , River Forth (s) Glasgow Seul o ri ma ' Si1! Montevideo. 28 mai. Arr. de iirr» ^ r T Highland Glen (si. HiipW» l h,?n " H Londres à B.-Ayres 'y,.'..' ,u'n- R.r.j.nn Ribston (si C rdiff w i h i Barcelone Buenos-Ayres, 31 mai. Walcheren (s). R'dam 3 Arrivés A, Tarragone. 1 juin.Parti pour 27 0uessant (s) rrlv^ o, M?.' ; Parti rfn',,? 28 «ercurius s). Santander bt-Ubes, 2 juin. Parti pour ,, 7aanri_m ,sl A Harn Neptunus (s), Lisbonne 31 zaanaam s). Adam Vigo, 24 mai. Parti pr ,, „ , , Pd,rtl p°ur Highland Piper (s:, 27 Oceano (s., Londres Buenos-Ayres Rosano. Ï9 mai. Arr.de venant de Liverpool. Biodber^ (s), R'dam Marseille 30 mai. Partis pr Bahia Blanca, 1 juin.Parti pr 28 Oceanien (s), Maurice Themisto (si, Rotterdam Compagnie Commerciale et Agricole Anversoise SOCIETE ANONYME, A ANVERS Messieurs les actionnaires sont convoqués à l'AS-SEMBLEE GENERALE ORDINAIRE, qui se tiendra le lundi, 21 juin 1915, à 11 heures du matin (heure belge), au siège social, longue rue de l'Hôpital, 9, à Anvers. ORDRE DU JOUR : 1° Rapports du Conseil d'administration et du commissaire ; 2° Approbation s'il y a lieu, du bilan et du compte des profits et pertes de l'exercice 1914 ; 3° Nomination d'un commissaire. Messieurs les actionnaires sont priés de se conformer aux prescriptions de l'article 41 des statuts. Soc. An. de Remorquage à Hélice SIEGE SOCIAL: 15, QUAI JORDAENS, ANVERS Messieurs les actionnaires sont priés d'assister à l'ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE qui se tiendra, le lundi 21 juin courant, à 3 heures de relevée, au siège social. ORDRE DU JOUR : 1° Rapport des administrateurs et des commissaires; 2° Bilan. Compte de profits et pertes. Répartition éventuelle d'un dividende ; 3° Nomination d'un commissaire. II est rappelé aux actionnaires qui veulent assister à l'assemblée générale qu'ils doivent déposer leurs actions au plus tard le 12 juin courant, à la Banque de l'Union Anversoise, Marché aux Grains, ou au Crédit Anversois, Courte rue de l'Hôpital, à Anvers.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires behorende tot de categorie Financieel-economische pers. Uitgegeven in Anvers van 1858 tot 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Periodes