Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

233 0
23 augustus 1916
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1916, 23 Augustus. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Geraadpleegd op 16 januari 2019, op https://hetarchief.be/nl/pid/251fj2b36k/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

ANVERS, Mercredi 23 Août 1916 Le numéro 10 centimes Cinquante-neuvième Année - N° 17.695 DIRECTION & REDACTIOÏ* 14. RUE VLEMINCKX, 14 ANVERS Téléphone 3761 LLOYD ANVERSOIS Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 franc la. ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Émissions et A»nonces financières : Prix à convenir Les annonças sont mesuré«s au lignomètre.—Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent. AVli> Toutes les heures renseignées dans notre journal sont indiquées d'après l'heure de la Tour. Observations météorologiques de M. F. Agthe» opticien, rue LéoDold, 51 Anvers, 23 août 1916, 11 h. du matin — Baromètre 764. — Thermomètre cent Imax) • 20 —Thermoin. cent. Imin.l -f 12. Pluviomètre : m/m.—Vent. N.-N.-E. — Prévision : Variable Astronomie 24 août Lever du soleil 6 h 43I Nouv. lune le 28 aoûl !9 h.24 m. Coucher du soleil. ... 20 46 . I Prem.quart, le 5 sept. 6 „ 26 Lever de la lune — „ Pleine lune le 11 sept. 22 „ 31 „ Coucher i- la lune... 18 52 . I Dcm. quart.le 19 sept. 7 .. 35 „ Haute marée à Anvers Matin Soir 24 août ... — h. m I 24 août ... 14 h. 13 m 25 ... 2 „ 47 „ 25 „ ... 15 19 „ 26 I' ... 3 .,47 „ | 26 !6 U Hauteur du Rhin Cologne 19 août 192m. Strasbourg 21 août —m Huningen 2! . 2-62 „ Lauterbourg „ — . Kehl . 3.31 „ Maxau — „ Mannheim . 4.10 „ Germershein. „ — „ Caub 20 „ 2,36 „ Mayence „ 1~7 „ Ruhrort . 1. - „ Bingen , 2.10 . Duisbourg 21 „ 0.67 „ Coblence „ 2.23 „ Waldshut — « Dusseldorf . 1.74 M Lobith ,i 10.58 „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 21 août 2.28 m. Heilbronn 2! août 0.60 m Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 21 août 0.45 m. Constance 20 août 4,26 m. Port d Anvers ARRIVAGES DU 22 AOUT Steamer Ristblhueber V, de Hemixem. » Wiliord 111, de Tamise. » Zuid-BevÈland, de la Hollande. Remorqueur Justitia, de Gand. » Mercedes, de Gand. » llHELNGOLD, de Gand. Bateau-moteur Noord Natie i, de Burglit. Allège Stanislas, de Calloo. >. Twee Gebroeders, de Hoboken. » Caroline, de Hoboken. Marguerite, de Wintham. » Vijf Gebroeders, de Baesrode. » St-Antoine, de Boom. » Enrique, de Bruxelles. » Twee Gezusters, de Bruxelles. » La Mine d'Or, de Louvain. » Bon Crédit, de Garid. » Rumonda, de Gand. » Hélène, de Gand. » Geyser, de Gand. » Bertha, de Gand. » Angelina, de Gand. » La Pensée, de Gand. » GOVIAL, de Gand. » Génie, de Gand. » Liberté, de Gand. » Elisa, de Gand. » Morgenster, de Gand. » Arica, de Gand. » Duc de Brabant, de Gand. » Espérance, de Gand. » Trust, de Gand. » Cook, de Gand. » François, de Merxem. » La Matiiii.de, de Merxem. » joubert, de Merxem. » Leeuw van vlaandere& de Merxem. » Albert, de Looybroeck. » Révision, de moll. » Elodie, de Moll. » Nénuphar, de Massenboven. » Mons, de Massenboven. » Jacques Bonhomme, de Cbarleroi. » Vaillant, de Cbarleroi. » Mande lui d'Anvers, de Charleroi. » leôpoldus, de Bas-Escaut. » Augustinus, de la Hollande. » Cornelia, de la Hollande. » Léontine, de la Hollande. » Rival, de la Hollande. » Niets Volmaakt, de la Hollande. » Dankbaarheid, de la Hollande. » Vijf Gebroeders, de la Hollande. » Niet altijd voor den Wind, de la Hollande. » De Vrouw Lena, de la Hollande. » Drie Gebroeders, de la Hollande. » Twee Gebroeders, de la Hollande. » Vijf Gebroeders, de la Hollande. » Twee Gebroeders, de la Hollande. » Drie Gebroeders, de la Hollande. » Vijf Gebroeders, de la Hollande. » Drie Gezusters, de la Hollande. » De Kriena, de la Hollande. » Klipper, de la Hollande. » Weltevreden, de la Hollande. » Onderneming, de la Hollande. » Andries, de la Hollande. » Overdenking, de la Hollande. » Weser, de la France. » Adèle, de l'Allemagne. » Bayern '30, de l'Allemagne. » Rudolphe Otto, de l'Allemagne. » bentyn, de l'Allemagne. » Niets zonder Goud, de l'Allemagne. » Bayern 16, de l'Allemagne. DEPARTS DU 22 AOUT Steamer Wilford 111, pour Tamise. » Telegraaf III, pour la Hollande. » Amstel II, pour la Hollande. Remorqueur Germania I, pour Gand. » Passe Partout III, pour Gand. Bateau-moteur Stad Mechelen, pour Bornbem. Allège Coletta, pour Burglit. »> Drie Gebroeders, pour Hemixem. » De Zwerver, pour Tamise. » Wilhelmina 2, pour Niel. » Oscar, pour Termonde. » Ma Pensée, pour Willebroeck. » Zoë, pour Willebroeck. » Fernando, pour Bruxelles. » Francisco, pour Bruxelles. » Gounod, pour Bruxelles.. » Le Royal, pour Bruxelles. » Escaut, pour Bruxelles. » Deynze, pour Gand. » Louise, pour Gand. » Dunkerquoise, pour Gand. » Le Jeune Raoui., pour Gand. » Hortense, pour Merxem. » Olympia, pour Ryckevorsel. » La Mine d'Or, pour Moll. » Indomptable, pour Couillet. » Thérèse, pour Mons. » Franciscus, pour la Hollande. » Jonge Isid6or, pour la Hollande. » Philomène, pour la Hollande. » Primus, pour la Hollande. » Op Gods Vertrouvven, pour la Hollande. »» Twee Gezusters, pour la Hollande. « Henri, pour la Hollande. » Beveland, pour la Hollande. » Charbonnière 7, pour l'Allemagne. » Charlotte, pour l'Allemagne. » Baldur, pour l'Allemagne. » Bayern 23, pour l'Allemagne. » Fahrwohl, pour l'Allemagne. Conseil Communal d'Anvers Séance publique du vendredi 25 août 1916 à 5 heures, (heure de la Tour) ORDRE DU JOUR : 1. Cimetière Schoonselhof. Travaux. 2. Conservatoire royal flamand. Travaux d'entre tien et d'amélioration;. Exécution. Principe. 3. Hospices Civils. Reconstruction d'une ferme à Wommelgbem. 4. Bureau de Bienfaisance. Maison 27-29, rue de la Madeleine. Restaurant populaire. AVIS Prescriptions sur le moulage de grains Complétant l'art. S, de l'arrêté de Mr le Gouverneur-Général du 8 juillet 1916 relativement au moulage et au transport de grains, je fais connaître les prescriptions suivantes concernant les moulins. 1° Sont seuls autorisés à fabriquer de la farine ■ou de la farine non blutée, les moulins qui font, du nioiiiiige, leur principale anaire ; ceu.\, eguieiiiein, qui n'en font que leur profession auxiliaire et qui : en ont demande et obtenu l'autorisation à la Commission provinciale de la récolte. Les moulins qui travaillent pour le Comité National ne peuvent pas moudre pour d'autres intéressés. De nouveaux moulins ne peuvent être mis en action sans l'approbation de la Commission principale de la récolte. 2° Les meuniers ne peuvent pas moudre du grain qui n'est pas accompagné d'un passavant du bourgmestre A,B et D.Ces passavants se composent de deux parties, soit d'un passavant pour grains et un passavant pour farine. Les passavants pour grains doivent être numérotés, sans interruption et doivent être conservés, classés distinctement d'après leur sorte (A, B et D) après les avoir annulé, en y inscrivant clairement le mot « terminé ». Les passavants de farine doivent être rendus par le meunier au cultivateur à l'enlèvement du grain moulu. La date de délivraison et le poids réel délivré doivent être remplis par le meunier, qui doit confirmer ces déclarations par sa signature. 3° Les meuniers sont obligés de tenir un livre de mou lape, qui leur est livré, au prix de revient et par l'entremise du bourgmestre par la Commission provinciale de la récolte. Les inscriptions dans le livre de moulage doivent être faites immédiatement à chaque réception de grains et à chaque délivraison de farine. 4° Les meuniers ne peuvent pas retenir du grain comme prix de moulage, ils doivent se faire payer eu monnaie. 5° Dans l'arrêté du 8 juillet 1916, Mp le Gouverneur-Général a fixé le degré de rendement du moulage à 82 %. Il ne peut donc être produit que 82 parties de farine sur 100 parties de grain. Ce degré de rendement doit être strictement pris en considération pour les envois de grains pour la consommation personnelle, accompagnés d'un passavant A ou B. 6° Le grain conduit au moulin pour être pulvérisé (passavant I)) la farine blutée doit quitter le moulin avec le même poids indiqué, à la lettre d'envoi, pour le grain, seulement diminué de la perte de moulage permise. 7° Les pertes par le moulage (passavant A et B), ne peuvent dépasser 2 % pour la farine et 1 % pour la farine non blutée. 8° Pour faciliter le contrôle, les meuniers doivent conserver séparément les grains à moudre, le seiglie pour fourrage, et la criblure à pulvériser, ainsi que leurs sous-produits. 9° Si les meuniers ont récolté eux-mêmes des grains servant à la panification, ils doivent conserver ceux-ci dans un autre endroit que dans le moulin. Eux-aussi doivent chercher un passavant à la maison communale, pour ce grain qu'ils ont récolté eux-mêmes, ils doivent en faire mention dans le livre de moulage, même si le grain est moulu à leur propre moulin. 10° L'arrêté de Mr le Gouverneur-Général du 8 juillet 1916, concernant le moulage et le transport des grains servant à la panification, ainsi que les présentes prescriptions de moulage doivent être affichés, dans chaque moulin, de manière apparente. 11° Celui qui contrevient aux présentes dispositions, sera puni en vertu des §§ 8 et 9 de l'arrêté de Mr le Gouverneur-Général concernant le moulage et le transport de grains, du 8 juillet 1916, d'une peine d'emprisonnement de 5 ans au plus et de 20.000 marcs au maximum. L'amende et la prison peuvent être prononcées ensemble. Le recel, l'emploi et la présentation en vente non autorisés d'engins de moulage, ainsi que le moulage non autorisé de grain, peuvent entraîner la saisie. Les commandants militaires et les tribunaux militaires allemands sont compétents. Anvers, le 10 août 1916. Le Président de la Commission Provinciale de la récolte, d'Anvers, I. V., Helm. CHRONIQUE^ JUDICIAIRE TRAITES INDUES. — COMPETENCE DE TRIBUNAL Une société d'Anvers avait tiré trois traites sur M1' l-I..., de Liège, qui ne lui devait rien. Celui-ci assigna la société devant le tribunal de commerce de Liège pour s'entendre condamner à des dommages-intérêts.La' société conclut à l'incompétence « ratione loci », les traites ayant été tirées à Anvers et devant y être payées. Le tribunal n'a pas partagé cette manière de voir. En effet, il s'agit dans l'espèce d'un quasi-délit qui est né là où les éléments nécessaires à son existence se sont trouvés réunis. Le droit de réparation est né où le préjudice s'est produit, c'est-à-dire chez Mr H. . En conséquence, le tribunal se déclare compétent et alloue à H... cent francs'à titre de dommages-intérêts.LES FRAUDES L'escroquerie à l'alimentation se développe de plus en plus. Un nommé G fut condamné du chef d'escroquerie de centaines de kilos de savon à 2 ans et 26 francs et, de plus, à 5 ans d'interdiction. La manœuvre frauduleuse relevée dans le chef de ce récidiviste consistait dans l'emploi du papier à firme tapageur, tendant à le faire valoir comme commerçant sérieux. Une autre affaire du même genre, mais plus savamment combinée, est. celle concernant le prévenu B..., à qui le parquet reproche treize escroqueries ; L..., qui répond de sept escroqueries et T... poursuivi pour six escroqueries en matière de soude, d'avoine, etc. Ces individus se faisaient une spécialité de vendre des marchandises sans « freigabe » et prohibées. Us touchaient des acomptes et, lorsque les acheteurs réclamaient livraison, les vendeurs ou prétendus vendeurs usaient de chantage et menaçaient de la Commandantur leurs victimes. Ajoutez à cela qu'ils se targuaient de prétendues accointances avec des officiers supérieurs. L'affaire est remise en continuation.LES VOLS Deux individus ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel d'Anvers pour avoir commis au mois de janvier de cette année un vol d'une certaine quantité de pelleteries d'une valeur de 2000 francs, dans un magasin de cette ville. L'un des prévenus a des antécédents. La plaignante, qui ne se rappelle plus la physionomie des voleurs, prétend qu'elle a reconnu la voix quand elle a été confrontée avec eux dans le cabinet d'instruction. C'est une lettre dénon ciatrice, émanée d'inconnus, qui a donné lieu à l'arrestation des coupables présumés. Le défendeur, Me Van Lil, a plaidé que l'affirmation de la plaignante n'était pas absolue la première fois. Alors, elle avait seulement cru reconnaître la voix. Plus tard, elle a déclaré : « Plus je vois cet homme, plus je suis persuadée que c'est lni. » Le témoin a été, à son insu, l'objet d'une auto-suggestion, qui se manifeste souvent dans ces conditions. U y a plus, les-prévenus invoquent un alibi, et un alibi d'une espèce particulière. Ils se seraient trouves à une représentation cinématographique. Us produisent des témoins : les uns Tes ont rencontrés se rendant à la représentation ; d'autres les ont vus dans la salle ; d'autres encore les ont rencontrés qui ea revenaient. C'est complet. Quant à ces dénonciations par lettre, que l'on voit se produire si souvent dans des circonstances pareilles, il faut en faire bon marché, dît l'avocat ; se sont souvent des vengeances ; c'est parfois aussi une précaution du vrai coupable, qui essaye de rejeter sur d'antres le danger qu'il sent peser sur lui. 'l'ont cela n'a pas convaincu le tribunal, qui, après délibération, a condamné l'un des prévenus à 18 mois et l'autre à 1 année d'emprisonnement. DELAIS DE PAYEMENT Les tribunaux de commerce, se rendant compte du marasme complet des affaires, accordent des délais de plus en plus longs. Pour citer des exemples entre mille, mentionnons une dette de 562 francs dont le débiteur peut se libérer par fractions mensuelles de 10 fr., une dette de 20.000 francs payable par tranches de 200 francs par mois. (Trib. de commerce de Bruxelles, 10 août). Notons qu'il s'agissait de traites acceptées. Les pertes de la marine marchande Dans la statistique des pertes de la. marine marchande mondiale, publiée avant-hier, l'Allemagne figure avec 441 navires. Dans ce chiffre sont compris les navires allemands naviguant sous d'autres pavillons.A ce sujet, il est à remarquer que les Etats-Unis ont acheté 33 navires allemands, et la Norvège, la Hollande et la Turquie en ont acheté 8. li .vngitiiuiic u suisi France, le Japon et la Russie en ont saisi 63. U faut ajouter'à ce chiffre les navires saisis au Portugal. Comme nous le1 disions avant-hier, la perte totale û-e la. marine marchande des différents pays, pendant la guerre, a été de 1204 vapeurs et 271 voiliers, ensemble 1475 navires. Les pays neutres entreni dans ce total pour 170 navires. Actes déposés L. Birnbaum & Cie, société en commandite simple, a Bruxelles. — Constitution. — Le siège de la société est à Bruxelles, rue Pletinckx, n° 47. La société a pour objet le commerce, achat et vente d'articles divers. Tumson et Lahaye, à Monceau-sur-Sambre. — Constitution. — Il résulte que : MM. Emile Lahaye, industriel, et Léon, dit Jules, Tumson, agent commercial, tous deux demeurant à. Monceau-sur-Sambre, ont déclaré s'associer pour l'achat de vieux matériel, vieux fers, ferrailles et la vente de ces produits après appropriation ou autrement.Cette société est constituée pour un terme de dix ans qui a pris cours le premier avril mil neuf cent quatorze. La raison sociale et la signature de la société seront : « Tumson et Lahaye ». Son siège est à Monceau-sur-Sambre. EXTERIEUR PAYS-BAS Les tramways de La Haye Le conseil communal de La Haye vient de mettre à l'étude la question de l'exploitation par la commune des différentes lignes de tramways au fur et à mesure de l'expiration des concessions. Exportation de volailles Le ministre de l'agriculture aux Pays-Bas vient d'autoriser, sous certaines conditions, l'exportation des volailles. ANGLETERRE Les communications anglo-suédoises Les compagnies de navigation anglaises annoncent l'arrêt complet du trafic entre l'Angleterre et la Suède et vice-versa.. ALLEMAGNE Le tabac Les journaux annoncent que l'on compte fixer sous peu, en Allemagne, des prix maxima du tabac. ROUMANIE Défense d'exportation L' « Indépendance Roumaine » annonce que le gouvernement a interdit l'exportation de la récolte d'avoine et d'orge. CHILI Le commerce extérieur D'après les statistiques officielles chiliennes, !e commerce extérieur de ce pays, au cours de l'année 1915, s'est élevé à 475.420.775 doublons or, contre 720.755.008. doublons or en 1913, la dernière année commerciale normale avant la guerre européenne. L'importation, en 1915, a été de 153.211.557 doublons or contre 329.517.811 doublons or en 1913 ; l'exportation a été de 322.209.218 doublons or en 1915, contre 391.237.197 doublons or en 1913. Les relations commerciales du Chili avec les autres pays s'établissaient ainsi, par ordre d'importance: les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, le Pérou, l'Allemagne, les Indes britanniques, l'Argentine, l'Italie et la France. liNFORMATIONS FINANCIERES BOURSE OFFICIEUSE D'ANVERS Séance nu 22 août. — On savait bien que dans les circonstances actuelles notre marché officieux de fonds publics ne pouvait prendre un développement bien important et cependant il a entièrement répondu jusqu'ici aux exigences du public. Mais petit à petit les cours des fonds habituellement traités se sont vus portés à des niveaux qui n'entraînent plus aussi facilement la conviction des capitaux de placement et en l'absence d'introductions nouvelles pouvant créer un dérivatif, les ordres paraissent être de venius moins abondants et nos séances, en perdant une partie de leur activité, sont devenues bien plus monotones. Aujourd'hui 'encore les cours tout en variant peu, sont lourds par suite du manque d'animation.Le Belge 3 % fait encore exception à la bonne tenue qui caractérise nos autres rentes nationalés. Il perd près d'un demi point entre 71 et 72. Le cours du 3 % anglais se maintient entre 79,50 et 80,50 et celui du Bon du trésor 4 % entre loo,75-101,50, l'Annuités 3 % est 78 demandé et offert à 78,50. Les lots de ville ont leur petit courant d'échanges habituel. Anvers 1887 83,75-84,75, Anvers 1903 70,25-71,25, Bruxelles 1905 67-68,25, Gand 1896 64-65, l.iége 1S97 64,75-65,75, lot du Congo 78,25-79,25. Fonds d'Etats internationaux sans changements appréciables. Cédilles nouvelles 106-107, Cédules L 108,25-109,25, K 93-94, 5 % or 105,25-106,25. Des cours un peu plus nombreux se présentent en emprunts fédéraux. Argentin 5 % 1886 101,75 A., Argentin 5 % en pesos monnaie nationale 92,50-93,50, Argentin 4 % .1897 84 P., Argentin \ 1/2 intérieur 96-97, l'extérieur *95,75-06,75, Buenos-Ayfies 4 1/2 ville 94-95, Emprunt pavimentation 84,50 A. Les dettes brésiliennes sont soutenues avec peu d'affaires. 5 % Funcling 1914 96,75-97,75 , 5 % 1913 85,50 offert, 4 % 1910 71,50-72,50, le 4 % 1889 73 A. 73,50 P., Rescission 72,75-73,50, Uruguay 3 1/2 74,75 P., le 5 % 89 P., la Cédille uruguayenne a acheteur à 99 environ et vendeur à 99,50 environ. Chili 5 % 1911 96-96,25, le 4 1/2 91,50 nominal. Parmi les fonds asiatiques le Japon Railway affiche des tendances à s'améliorer, on le traite à 105,25-106,25, le 4 1/2 1905 et le 4 % même année se répètent entre 98-99 et 88,75-89,75. Les rentes roumaines n'ont, plus subi de nouveau tassement, le 4 % 1894 aurait été traité à 78,25-79,25 et le 4 1/2 1913 a changé de mains à 83-84, le 5 % 1903 est renseigné à 92-93. Le Bucharest. 4 1/2 se présente à 84-85. Russe 1880 plus faible à 79,25-80,25, le Nicolas à 83-84 cède également une fraction, le 5 % 1906 cote 93-94. Des offres se présentent en portugais 3 % lrf à 56,25. Les fonds Scandinaves maintiennent!» des prix très élevés, le suédois 3 1/2 1.- 6 dépasse 105-106. Les valeurs diverses ne donnent lieu qu'à des échanges espacés. Notons que l'obligation San Francisco vaut actuellement vers 74 %. On fait de 1635-1710 en jouissance Crédit Foncier Sud Américain. La privilégiée Hypothécaire du Canada vaut environ 1075-1085, le dernier coupon échu attaché. La privilégiée Crédit Généra] du Canada est prise à 980-990. La privilégiée Crédit National Industrie] fait 272,50-277,50, capital Tram. d'Anvers 122-125, capital Tram, de Rotterdam 102-107, capital Kiew 104 A 107 P. Ce n'est ni sur les valeurs pétrolifères ni sur les valeurs caoutchoutiôres qu'il faut compter en ce moment pour un supplément d'activité. L'Astra Romana est de nouveau restée sans transactions, acheteur ne se présentant qu'aux environs de 1260 et vendeur exigeant 1290 environ. On est très bien disposé en Grosnyi mais on n'échange qu'un petit nombre d'ordinaires entre 2690-2720. Kuala Lumpur 131-134, Sen-nah 47-48, Parts Tjisalak 117,50-122,50. Obligations Tangànyika 193 P. BOURSE OFFICIEUSE DE BRUXELLES Séance du 22 août. — Les bourses du mardi sont généralement. calmes ; celle d'aujourd'hui est tout à fait, insipide, qu'on nous permette l'expression. Les transactions enregistrées sont rares, en effet, et les cours pratiqués ne signifient pas grand'chose. Nous nous permettrons donc de les passer très rapidement en revue. Nos rentes et lots de ville se soutiennent plus ou moins bien. Voici, les cours : Rente belge 3 %, 70,75-71,50 ; Bons du trésor 4 % 1917, 101-101 1/8 ; Gré-dit Cornrn. 4 % 1916 , 94,25; Vicinaux 2 1/2 % 1885 lots, 99,75-100,25 ; Vicinaux 3 % mai, 73,50 ; Anvers 1903, 70,25-70,50 ; Anvers 1887, 83,25-83,50 ; Bruxelles 1905, 67 3/8-67 1/2 ; Bruxelles 1902, 86,50-86,75 ; Bruxelles Maritime, 64,25-64,50 ; Gand 1896, 63,25-63,50 ; Liège 1897, 63,50-63,75. Aux obligations industrielles, les demandes dominent toujours heureusement ; on recherche pour l'instant les 4 1/2 Houillères-Unies à 447,50, les 5 p. c. Charbonnages Ouest de Mons à 487,50, les 4 1/2 Electricité d'Odessa à 425, les 5 p. c. Electricité du Bassin de Charleroi à 487,50, les 5 p. c. Electricité de Rosa-rio à 475, les 5 p. c. Chemins de fer de la Basse-Egypte à 482,50 et les 5 p. c. Sucreries Saint-Jean à 415. Les titres bancaires sont totalement oubliés encore. Les quelques cours pratiqués en valeurs de tramways ne donnent aucune direction à la rubrique. La _ jumna, uaue iuic ciauic j«i uj\ . ""-l" ' triques se retrouve à 46,75 , 46 7/8, et la fond, à 1167,50, i 1170. En Rome-Milan, il y a des offres à 80. Les valeurs sidérurgiques n'attirent guère l'attention non plus, il y a argent à 120 en fond. Thiriau et en ord. Halanzy à 725. La priv. Estampage du Donetz est ferme à 340, ainsi que la div. à 452,50, 460. La Providence Russe C se tient à 225 , 226,25, et la jouiss. Konstantinowka cote encore 2325. Les charbonnages se maintiennent assez bien. Ber-nissart est discuté pourtant à 405, la Biélaïa se retrouve à 12, Courcelles-Nord est demandé à 2125, Gos-son cote 1960, Grand-Conty est en bonne voie à 385, 387,50 ; Hasard est demandé à 825, La Louvière-Sars est offert à 197,50, Trieu-Kaisin 1250, 1260, et Willem-Sopliia est ferme à 575, 585. Aux petites rubriques, on relève de bons cours en Nitrates cap. à 85; la div. est demandée à 21. L'ord. Benuert-Bivort est ferme à 465. En Huileries d'Odessa, on cote 105 en ord. et 28 .en fond. Un peu d'hésitation au groupe colonial. La div. Belgo-Katanga se retrouve à 66, 67 ; l'ord. Katanga est soutenue à 2165, 2170, 2160 ; la Selangor est bien à 250, la cap. Union Minière est hésitante à 1210, 1207,50, 1205, et la Tanganyika reste lourde à 69,75, 70,50, 69,50, 70,50. Aux diverses, on cote des demandes en Brasseries de Haeclit à 215 et. des offres en priv. Tustanowice à 160 ; la cap. Suer i ère Européenne revient à 40, 41, et la fond, à 32,50. En fond. Sucreries St-Jean, on se tasse à 55, 58. Les valeurs étrangères n'offrent rien de bien particulier. Kaïping reste à 52, la Barcelona cote 68,50, 6v25, 68,75, 69, et l'oblig. est demandée à 260. Le Mexico-Tram est recherché à 230, Porto Rico est ferme à 137,50, l'oblig. Port Para est offerte à 165, Burbach est à 1585 papier, Briansk est demandée .à 435, Dniéprovienne se traite à 3040, et Kolomna est ferme à 505. COURS DU CHANGE Rotterdam, 21 août. — Londres ii. 11,55 1/4. Berlin, fl. 42,92 1/2. Paris, fl. 41,02 1/2. Amsterdam, 21 août. — Londres, fl. 11,55 3/4. Ber- ; lin, fl. 42,95. Paris, fl. 41,05. Suisse, fl. 45,80. Vienne, fl. 29,82 1/2. Copenhague, fl. 67,50. Stockholm, fl. 1 BOURSE DE PARIS Paris, 21 août 21 août 18 août 21 août 18 août 3% rente française. 63 70 63 70 Est français. — Russie 1R89,Con.4% - Rio Tinto, parts .1765- 1762 — 41/2 % Russie 1909 79 75 ^3 "*5 Mexique Int. 5% " — Serbie 4% 1895 60 50 60 — Lots ' urquie . - —— Espagne 4%, Etr — ChauR" Berlin, court Portugal 3% . . 63 Che8s.Amsterd..court — — — Turquie 4% unifié . - Che« s. Londres,court 043 50 244 — Binoue ottomans . - ; '">43 Esrrvnotp 25121/a 2812'/2 BOURSE DE LONDRES Londres 21 août 121 août |13 août ,2: août '8 août Cfinsols. . . 591-4 59 V4 South. Railway. .1 24 5/8 -— Répuoiiq Arge^'ine. — 71 1/4 Union A . . . 146 1/2 M6 5;8 :% Brésil . . 56 — j £6 - Wab., pré . . . — 4% Japon . 12% 72 1/R U. S. Stee A. . 95 1/8 96 1/8 Japon 1905. . 93 «k 93 3/4 Amalg. C. ... - —- Mexique inter. . . — — j Great Cobar. . • - — Pérou, ord. ... - 1 — — Columbia ... 46 °k — Pérou, préf. . . 24 1,2 , Ver.. D:?:. . . . 55 % 55 V4 Portugal. . . • 551/a Mexio. pr. . . . Russie 1889 . . V. ! 71 1/4 Rock Isl. ... Marc, ot A . . . 58 3/4 : 18 7/8 Randmine ... —— rurquie. . . . — - - -- Marine, or. . — - — 3'.2 % Uruguay. . 63'/'a ; 621/2 Shell . . . — - — 5 % Uruguay . . Rio Tinto . . . - Achl. Top . , , - Anaconda ... - - — Prêt. d° A . 1 — - - Schib., préf. . . - Jerîver.6 Rio Grande - Schib., ord. . - — — - Erie, ord. . . . 38 !/3 38% Kon. Pe!r. . — Missouri . . 5 '/2 Escompte . . . 5 5/8 d H 5/8 d Ontario A. . . Argent . 317/16p 31 5/!6d "ouïr.. Tîcific . 1103 — I BOURSE DE NEW-YORK New York 21 août. |2! août j 19 août | 21 août , » 9 août Hypothèques ; nomin. | OntarolWestern,or 26 1/8 27 - Cnan'.-3.Londr. C.T 4.76 0 4.76.C.01 Nortnern Paci.., ord. '10 1/2 110:1/4 Ch8#s. Lundr.60d.v 4.-1.60i 4,71 60 1 Norfo.KiWestern.ord '29 1/2 128 Change s. Paris vue. 5.;j : 12 ! 5.90 ' îî Norf.cSWest.4%c.obl '35— 133 Change s. Berl n . 7> V» 72 ! -1 Pennsylvania, ord, 55% 55S/i Argent .... 66 55 3/4 Pl'ilad.ARead.; ord 106 7/8 !03 8/4 Philad.&Read.Jfpréi 42 — 4J — FOtiDS | GreatNortherr 1 «préf 1 î 6 3/4 1 ï 7 1/4 Amérique 2 p. c. obi 100 — ,100 — Tex îs A Pacific, ord. I' 1/2 11 './2 Atch. 1. S. F. % 1113 1/2 (3% Southern Pacif., ord. 98 7,8 98 1/4 Aich.T.AS. F. aord 103 3 8 103^ Southern Raiiw., ord. 23 1/4 23 1/4 Atc.T.it S.F.Mgb.4% 92 7 8 92 5 8 SouthernRaiSw..uré«. 6? 1/2 68 1? Atch. T.i S.F. a.p-éf. 98 % :'J1 7 8 Union Pacific, préf. '39 7/8 ' 39 !/4 Am.Car&Foundryor, 63 12 6i Union Pacif. i%, obi. 96 1/4 36 1 2 Baltim. & Ohio, ord. 86',8 ?6 :/4 Wab.S<LouisiPac , [ '3 1/2 13 3/8 Canad. Pacific, ord. ,6 7/8 '77 1/4 Wab.S'Louis<£Pac, pr 43 1/2 491/2 Chesap &Oiiio,ord. 61 3/4 61 Amalgamat.Copper.o -- Chic. ANorth West. 0. '26 — i26 3^ AnacondaGopper, n. 86 — 84 3/4 Chic.Milw.diSt.Paulo 93 1/4 941/4 U.S.SteelCorp..ord. 94 7,8 911/4 Reck Island ord. . iti 1/2 16 7/d U.S.Steel Corp.,préf. M7 3/4 117 7/8 Am.SmeltÂRef.C°,o, 99-.2 98 5/8 U.S. Steel Corp.5% Bethl. Steel Corp., ord 465 468- 2e H. Obi. '05 3/8 105 1/4 Denv.<£ Rio Grande,0. 14— 12— Aineric.BeetSug.,uid 90 1/8 88 1/2 Erie Railway, ord. . 36 3/8 36 3.8 American.Can.orc. ôu 1/4 59 — Erie Railw., 1 pré!. 52 3^ F>2 3(8 Unit. SugarC",ord. 52 4 ; Erie Railw., 2° préf. 43 43 - Amer.Hide<£Leath.,pr 52 - 50 >,'2 Erie Railw. Gen.Lien 73 1/2 73 1/2 Amer. Te. «feTel.,oid, 13' 1,2 131 '/2 Illinois Central,ord. lût — 10' 58 Am.Tel.4%c0nv.0bl. '01 - 104 — Kans City South., ord 241/4 24 1,2 |ntern.Cont.Rubb8r,o 13 1,2 13 1/2 Kan--.CitySouth.,pr. 58 !8- |nterr.Merc.Mar.,ordj 38 3/4 il — Louisv.ANashv.,ord. i293/4 '295/8 ntern.Merc.Mar.,pr.| 19.1/4 100 — Nat. Rlvv. of Mex.,1 pr. 13 0 |nt. Merc. Marine I Nat. RIw. of Mex..2pr. 7 7 7/8 41,2 %. obi. ! 108 5/8 108 3/8 Miss.Kans.<£Tex.,oru 4 - 3 1/2 Pittsburg Coal, ord. 27 — 26 1/4 Miss. Kansas&Texas Central Leath'er, oro. 57 1/2 56 5/8 2® h.g.-obl. 453/4 46— !nterbor.Metrop.,préf| 73 74 — Missouri Pacific.,ord 5 5— lnterbor.Metrop.,ord. 16 1/4 16 1/4 M.-Y.Ccntr.4huds.,o 10î 7;8 103 5.8 StudebakerCor.,ord. 12^ s/4 131- i Mont.D'.m S'.C'iru 55 7/8 - — Un emprunt argenun. — U11 mande de New-York (pie des pourparlers sont engagés entre le gouvernement argentin et dès financiers américains pour un emprunt de S 100 millions. Deutsche Dampffischerei Ges. Nordsee, 1 Brême-Nordienha<m. — Le dividende a été fixé à 12 % contre 7 % en 1914. Tramways d'Iékalerinoslaw, société anonyme, établie à Bruxelles. — Bilan au 30 septembre 1915. — Bénéfices, fr. 239.678,41. Usines Métallurgiques du Hainaut La constitution des Usines Métallurgiques du Hainaut remonte au 15 octobre 1907 et eut pour but la reprise de la division métallurgique composant l'actif de la Société Métallurgique de Couillet, la division des charbonnages ayant été constituée sous forme spéciale sous le' nom de Marcinelle-Nord. Le capital initial, qui était de fr. 4.500.000, en 45.000 actions de fr. 100, fut porté, le 19 décembre 1908, à fr. 6.500.000, et, le 23 octobre 1911, à 10 millions de francs. Les 43.000 actions de 1907 furent souscrites par 17 comparants, au nombre desquels nous voyons figurer la Société des Forges et Aciéries du Nord et de l'Est à Paris et son président du conseil d'administration pour 15.000 titres, la Banque de Paris et des Pays-Bas pour 5000 titres et le président du Conseil d'administration de la Compagnie des Aciers à Thy-le-Château, pour 6800 titres. Au début, la Société Métallurgique du Hainaut avait affermé ou pris à bail pour une durée de 18 ans à partir du l1' décembre 1907 les usines dépendant de Marcinelle et Couillet. Cette prise à. bail se fit moyennant le paiement de 1 million comptant et le reste en 24 mensualités, cette somme représentant les matières premières se trouvant en magasin au moment de la reprise. La prise à bail comportait également un loyer de fr. 325.000 par an pour les neuf premières années, de fr. 375.000 pour les neuf années suivantes, plus un tiers des bénéfices après attribution de.5 p. c. au capital et 10 p. c. au conseil d'administration. En 1911, la Métallurgique du Hainaut usa du droit de rachat anticipatif qui lui était accordé et aujourd'hui toutes les installations de Couillet lui appartiennent en propre ; cette société est, du reste, entrée en liquidation, celle-ci étant assurée par les soins de la Métallurgique du Hainaut. Les ateliers de la Métallurgique du Hainaut forment un vaste ensemble industriel comprenant : minières, hauts-fourneaux, laminoirs, ateliers de construction, fonderie et fabrique de ciment. La première division coj,nprend cinq hauts-fourneaux, de telle sorte que quatre de ces appareils peuvent toujours se trouver en marche normale, ce qui permet à la Société de pouvoir produire journellement 800 tonnes de fonte. La fonderie qui se trouvait à Châtelineau a été désaffectée et transportée à Couillet, de telle sorte que la transformation des différents produits se fait dans des conditions de bon marché sans pareilles, évitant les frais de manutention, toujours très onéreux lorsqu'il s'agit de matières pondéreuses. La division des laminoirs qui se trouve à La Lou-vière a été modernisée en ces derniers temps, ce qui permet de répondre aux demandes incessantes qui se produisent en tôles de toutes dimensions et de toutes forces. Les ateliers de construction qui forment le dernier stade des Ateliers Métalurgiques du Hainaut ont été pourvus de machines-outils du dernier système et ont été agrandis de façon à diminuer le prix de revient. comme constructeur de matériel de chemins de fer n'est plus à faire. Qui d'entre vous n'a pas remarqué dans les gares, en descendant du train, ces puissantes machines faisant du 80, du 100 à l'heure et même plus et qui portaient la plaque indicatrice disant qu'elles sortaient des usines de la Métallurgique du Hainaut ? Depuis de nombreuses années, la Métallurgique du Hainaut compte parmi ses principaux clients les grandes compagnies de chemins de fer étrangères, entre autres les Andalous, les Chemins de fer Argentins, le Nord Français et la Compagnie P. L. M. Afin de s'assurer les matières premières nécessaires à ses différentes divisions, la Société Métallurgique du Hainaut en est arrivée à se constituer un portefeuille qui, au dernier bilan connu, est' porté pour 2.744.225 francs. Parmi les titres de ce portefeuille, nous remarquons 8766 actions privilégiées du Charbonnage du Bois de Saint-Ghislain ; cette participation, qui ne rapporte probablement pas directement à la Métallurgique du Hainaut, offre cependant un grand intérêt, car elle lui permet, de pouvoir s'assurer constamment la même qualité de coke nécessaire à la marche de ses liauts-fourneaux. Or, on doit savoir que le coke joue un grand rôle dans la fabrication de la fonte et que les hauts-fourneaux qui peuvent s'assurer une livraison régulière du même coke retirent de grands avantages de ce fait. Le portefeuille des Usines Métallurgiques du Hni-naut comprend également 450 actions Carrières et Fours à Chaux d'Aisemont, d'où la société retire les castines qui lui servent comme fondant dans ses hauts-fourneaux. De plus, le portefeuille de la Métallurgique du Hainaut comporte un certain nombre d'actions Hauts-Fourneaux Sud de Châtelineau, une participation de 500.000 fr. dans les charbonnages de Kent, une autre de 235.000 fr. dans l'Association Métallurgique pour la fabrication du coke et une partie cipation assez importante dans la Société de recherches du Sud du Levant de Mons. Cette société a recoupé entre 4 et 500 m. différentes couches de charbon qui vont être mises en exploitation par une société nouvelle, dans laquelle la Métallurgique du Hainaut prendra une participation. De plus, la Métallurgique du Hainaut a acquis, en 1911, les minières de Lederlen et Geisacker, qui lui fourniront les minerais nécessaires à l'alimentation de ses hauts-fourneaux. MEMENTO DE L'ACTIONNAIRE ASSEMBLEES ANNONCEES 25 août Les Papeteries d'Ensivai et de Malmedy, société anonyme, à Ensival, à 11 h. 1/2, avenue de Tervue-ren, 2, à Etterbeek. Les Poudrières Belges, société anonyme, à 11 h. 1/2, au siège de la liquidation, 3, rue d'Arlon.iï Bruxelles. Capsules Liégeoise, V. Francotte, May & Co, société anonyme, à 11 heures, au siège de la société, quai Orban, 26, à Liège. 26 août Société anonyme des Ateliers de Construction de l'Est, à 10 heures du matin, au siège social à Mar-chienne-au-PontSociété en commandite par actions Lenssen & Co, à 2 heures de relevée, au siège de la société, 8, rue du Cyprès, à Bruxelles. Société anonyme La Céramique Moderne, à 12 b., au siège social, à. .Rebaix. A. E. G. — Union Electrique, société anonyme, à 11 heures, au siège social, 54, chaussée-de Charleroi, à Saint-Gilles lez-Bruxelles. 27 août Société anonyme Distillerie et Vinaigrerie Jacquet, à Jumet, à 9 heures du matin, au siège social, à Gohyssart. 28 août Banque Nationale de Belgique, à 1 h'eure, en l'Hôtel de la Banque, rue du Bois-Sauvage, à Bruxelles. Société anonyme des Chaudronneries d'Ougrée, ù, 10 heures du matin, au siège social, à Sclessin. Compagnie Nationale du Littoral, société anonyme, à 4 heures, 8, rue des Palais, à Bruxelles. Etablissements Piron-Daurel, société anonyme ù. Jumet-Brulotte, à 4 heures, au siège social, chaussée de Bruxelles, 297, à Jumet. Les Nouvelles Sablières de Moll, société anonyme, à 3 heures, au bureau des Sablières, à Moll. Brasserie et Malterie de la Buissière, Société en commandite par actions J. Remy & Co, a. 15 heures, au siège social. 29 août Les Raffineries Brabançonnes, anciennes Usines Henri Halkett & Co, société anonyme, à Molenbeek-Saint-Jean, à 3 heures, à l'Hôtel de la Mutuelle des Syndicats réunis, 35, rue de Laeken. Société anonyme des Machines et Instruments Agricoles « Belgica », établie à Hérent, à 3 heures de relevée, en l'étude du notaire Delwart, rue du Commerce, 105, à Bruxelles. 30 août Grande Maison du Congo, société anonyme, à 5 h., au siège social, rue de la Croix-de-Fer, 125, Bruxelles. Belgian Electric Lighting Boards, société anonyme, à 10 heures du matin, au siège social, quai au Foin, 17, à Bruxelles. 1r septembre Société anonyme Belge des Mines d'Aljustrel (Portugal), à 3 heures de relevée, au siège social, 95, avenue des Arts, à Anvers. Manège sur la Fontaine, société anonyme, 4 h. de relevée, au siège social, rue Lonhienne, 8, h Liège. La Mutualité Anversoise Société anonyme établie à Anvers, place de Meir, 23 MM. les actionnaires sont invités à l'assemblée générale extraordinaire qui aura lieu à Anvers, au siège social, place de Meir, 23, le JEUDI 31 AOUT 1916, à 11 heures. ORDRE DU JOUR : 1° Proposition d'augmenter le capital social de un million sept cent cinquante mille francs (francs 1.750.000,—) et de le porter ainsi à fr. 5.500.000,— par la création de 3.500 actions ordinaires de fr. 500,— chacune du même type que celles existantes et sur lesquelles il sera versé 20 % à la souscription. 2° Modification à l'article 5 des statuts à la suite de l'augmentation précitée. Pour assister à l'assemblée, les propriétaires d'actions devront 5 jours au moins avant l'assemblée, faire connaître au siège social les numéros de leurs titres et ils seront admis sur la production des titres ou d'un certificat constatant que le dépôt en a. été fait au siège de la société. Caisse des Valeurs Industrielles Société anonyme Siège social à Anvers Le Conseil d'administration a l'honneur de convoquer MM. les actionnaires à l'assemblée générale extraordinaire, qui se tiendra le SAMEDI 2 SEPTEMBRE 1916, à 4 heures (H. T.), au siège social, 10, rue Kipdorp, à Anvers. ORDRE DU JOUR : 1° Mise en liquidation de la société ; 2° Eventuellement nomination de liquidateurs. Messieurs les actionnaires, pour assister à cette assemblée, doivent se conformer à l'article 30 des statuts. ROTTERDAMSCHE LI.OYD Prochains départs de ROTTERDAM vers les ports habituels des INDES NÉERLANDAISES S/S " SAMARINDÀ . . 30 août (s. i.) S/S " OPHIR " 22 sept. (s. i.) Pour frets et tous autres renseignements, tels que ceux concernant ['EXPÉDITION D ANVERS, s'adresser aux Agents RUYS & Co,, 9, Quai Van Dyck, Anvers.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires behorende tot de categorie Financieel-economische pers. Uitgegeven in Anvers van 1858 tot 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Reacties 0

Meer reacties

Locatie

Periodes