Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

128 0
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1917, 08 Maart. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Geraadpleegd op 25 september 2018, op https://hetarchief.be/nl/pid/9c6rx9460v/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

ANVERS, Jeudi 8 Mars 1917 Le numéro 10 centimes Cinquante-neuvième Année - N° 17.860 DIRECTION & REDACTION : 14, RUE VLEMINCKX, 14 ANVERS ABONNEMENTS : Les abonnements pour la ville et les faubourgs sont acceptés au bureau du journal, 14, rue Vleminckx.— Pour l'Intérieur et l'étranger on peut s'adresser à la poste. LLOYD ANVERSOIS Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 franc la ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au lignomètre.—-Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent. Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires AVIS Toutes les heures renseignées dans notre journal sont indiquées d'après l'heure de la Tour. Observations météorologiques de M. F. Agtlie, opticien rue Léopold, 51 Anvers, 8 mars 1917, 11 b. du matin.- Baromètre 748. — Thermomètre cent (max) !. — Thermom. cent. Iminl. — 2. -Pluviomètre : Neige. — Vent : Nord — Prévision : Pluie ou neige. Astronomie 9 mars (Communiqué par l'Observatoire Roval de Belgique à Uccle lez-Bruxelles) Lever du soleil 7 h. lin.. Pleine lune le 8 mars 22 h.58m. Coucher du soleil 18 36 . Dern. quart.le 16 mars.13 „ 33 „ Lever de la lune 19 40 „ Nouv. lune le 23 mars 5.. 5 „ Coucher de la lune... 6 54 „ Prem.quart, le30mars 11 „ 36 „ Haute marée à Anvers Matin Soir 9 mars . 4 h.42 m I 9 mars ... 16 h 58 m. 10 ...5., 13 „ 10 17 .. 29 „ 11 „ ... 5 „ 45 | 11 .. ... 18 . t .. Hauteur du Rhin Cologne 5 mars 1.74 m. Strasbourg 2 mars 1 84 m. Huningen „ 0.75 „ Lauterbourg „ 3 50 „ Kehl „ — „ Maxau „ 3.44 „ Mannheim „ i.36 „ Germersheim „ 3.40 „ Caub „ 1.53 „ Mayence „ 0.44 „ Rubrort „ 0 84 „ Bingen „ 1.39 „ Duisbourg » 0,60 „ Coblence „ 1.91 „ Waldshiit „ 1.84 „ Diisseldorf „ 1.53 „ Lobith 4 „ 10.83 „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 2 mars. 2.3! m. Heilbronn 2 mars. 0.80 m. Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodeasee Trêves 2 mars. î-13 m. Constance 5 mars, 2.70 m PLUS GRANDES MAREES DE L'ANNEE 1917 Coefficient tort de hauteur Philippe Anvers de la marée Hauteur Hauteur . 10 mars O 0,89 2,23 2,24 24 .» ♦. 1.11 2,78 2,80 9 avril O 0,90 2,25 2,27 23 » » 0.97 2,43 2,4 i 8 mai O 0,87 2,18 2,19 22 « • 0.83 2,08 2,09 7 juin O 0,87 2,18 2,19 21 » • 0.76 1,90 1,92 G juillet O 0,94 2,36 2,37 20 » * 0,77 1,93 1,94 O Pleine lune * Nouvelle lune. Port d'Anvers ARRIVAGES DU 7 MARS Steamer Wilford III, de Tamise. » Stad Amsterdam VI, de la Hollande. Telegraaf III, de la Hollande. Remorqueur Bornhofen u. 'J'rees I, de Gand. » Idéal, de Gand. Bateau-moteur Drie Gebroeders, de Bornhem. Allège Guano Werke, de Burght. » Jabon, de Bruxelles. Prins Albert, de Gand. » Hirondelle, de Gand. » Louise, de Gand. » Bornéo, de Gand. » Rf.gina, de Gand. » Cornelia, de Gand. m --' Capucin, de Gand. » Tyrol, de Gand. » Deux Frères, de Bruges. » Rival, de la Hollande. i. IUyern 15, de l'Allemagne. » Emma 2, de l'Allemagne. DEPARTS DU 7 MARS Steamer Ristelhueber IV, pour Hemixem. Wilford III, pour Tamise. » Union VI, pour Bruxelles. » stad Amsterdam VI, pour Bruxelles. Remorqueur AMOR, pour Lommel. Ulège Ristelhueber 2, pour Hoboken. Robert Bertrand, pour Hoboken. » Madeleine, pour Tamise. » De .Îonge Joseph, pour St. Amand. » Ionge Antoine, pour Wintham. .. Julienne, pour Massenhoven.. » Martha 22, pour MàssènhOv.m. » Jeanne 21, pour Massenhoven. » Ma;;hu, pour Lomme), » Combe, pour Lommel. » espérance, pour Lommel. » Louise, pour Lommel. » Joséphine, pour Hasselt. » Maria, pour la Hollande. » U. d'Everghem 6, pour la Hollande. » Floris, pour la Hollande. » Quinten Matsys, pour la Hollande. » Augusta, pour la Hollande. ). Gand, pour la Hollande. >. Urbanie, pour la Hollande. >. Stella Matutina, pour la Hollande. Bruxelles, pour la Hollande. » repos Ailleurs, pour la Hollande. »' Gr.ainwork 4, pour la Hollande. » L'Avenir, pour la Hollande. » Joseph Madeleine, pour la Hollande. » Science, pour la Hollande. » Marcel Adolf, pour la Hollande. Emile Elise, pour l'Allemagne. » R. S. G. 19, pour l'Allemagne. ,» Philatetes, pour l'Allemagne. » Jason, pour l'Allemagne. Evénements de Mer SINISTRES, AVARIES, ETC. Berttiold. — Francfort s/Main, « mars. — On mande <le Là Hâve que le steamer anglais Bebthol» a été coulé près rte Colombo. Il se rendait de Durham au .lapon. Copenhagen. — Rotterdam, 6 mais. - Les équipages des vapeurs Nots et Stavfxey, arrivés hier soir à Hoek van HoJlarfd, annoncent que le vapeur Copek-iiïoen du Great Easteru Raiiway, aurait coulé. Hier soir, vers 10 heures, le vapeur était près du bateau-feu Noordhinder ; il faisait route de Londres vers Hoek van I-Iollanrt. Un télégramme ultérieur annonce que l'équipage aii.Copenhagen se trouve à bord du bateau-feu Maas et sera débarqué à Hoek van T-Iolland. EXTERIEUR PAYS-BAS Exportation d'oeufs Les autorités hollandaises viennent d'annuler les arrêtés prohibitifs relatifs à l'exportation des œufs frais. A partir du 10 mars, l'exportation pourra se faire à raison de trente pour cent de la quantité totale des œufs, le restant, soit soixante-dix pour cent, devant être réservé à l'alimentation de la population hollandaise. Le beurre hollandais On mande de La Haye que. le ministre de l'agriculture vient de publier au jotirnal officiel un arrêté autorisant à partir du 11 mars, l'exportation de trente pour cent de la quantité totale du beurre produite.ANGLETERRE L'horaire d'été On mande de Londres que la Chambre des Communes est favorable à l'introduction de l'horaire d'été. DANEMARK La flotte marchande danoise D'après des statistiques officielles, les recettes brutes de la flotte marchande danoise, au cours de l'année dernière, se sont élevées à 380 millions de couronnes contre 102 millions en 1913 et les recettes nettes à 163 millions de couronnes contre 10 millions en 1913. Les bénéfices nets dépassent de 13 millions de couronnes le capital social souscrit par les actionnaires des compagnies. ETATS-UNIS La construction de navires Le .secrétaire d'Etat, de la Marine a déclaré que, conformément à .la volonté clairement exprimée du Congrès, il pousserait avec activité à la construction de navires, et, en cas de besoin, réquisitionnerait les fabriques .privées. MOUVEMENT MARITIME DU PORT D'ANVERS Par suite de la guerre, les seuls mouvements en 1916, ont été les suivants : Steamer allemand Atto (3648 tonnes) se rendant en Hollande, sur lest, le 6 novembre. » » Atto (3648 tonnes) revenu de Hollande, sur lest, le 9 novembre. » » Feronia (461 tonnes) se rendant à Hoboken, sur lest, le 28 novembre. Tableau comparatif sommaire des navires arrivés durant les 10 dernières années NAVIRES A VOILES BATEAUX A VAPEUR TOTAUX TONNES Années Nombre Tonnage Nombre Tonnage Nombre Tonnage par navire 19Q7 417 231.543 5867 10.949.633 6284 11.181.226 1779 1908 418 252.295 5717 10.799.349 6135 11.051.644 1801 1909 419 262.541 6051 11.677.791 6470 11.940.332 1845 1910 365 224.629 6405 12.429.524 6770 12.654.153 1869 1911 350 198.155 6546 13.151.478 6896 13.349.633 1936 1912 311 154.615 6662 13.606.976 6973 13.761.591 1973 1913 326 195.327 6730 13.951.492 7056 14.146.819 2005 1914 165 63.779 4137 8.555.129 4302 8.618.908 2003 1915 — — 1 6.382 1 6.382 1916 — — — — — — — Pour l'année 1916, 378 bateaux à vapeur d'intérieur, jaugeant ensemble 91.351 tonnes, venant de la Hollande, sont compris dans la statistique de la batellerie. Pendant l'année 1916, 871 bateaux d'intérieur, jaugeant, ensemble 260.890 ,stères sont entrés dans les bassins, par les écluses maritimes en destination du canal de la Campine. Pendant 1 année 1916, 1143 bateaux d'intérieur jaugeant ensemble 339.783 stores sont sortis par les écluses maritimes, venant du canal de la Campine, eu destination de l'amont ou de l'aval d'Anvers. Utilisation des rayons Ultra-Violets pour la stérilisation des eaux Suite et fin (Voir Lloyd Anversois du 23 février et 6 mars) III Pour avoir mute son efficacité, l'action des rayons ultra-violets doit s'exercer sur une eau limpide. On conçoit, en effet, que si des particules solides existent en suspension dans l'eau elles constituent des écrans derrière lesquels les bactéries peuvent se soustraire h l'action stérilisante des rayons ultraviolets.Certains corps en solution tels que les matières colloïdales sont plus ou moins perméables aux rayons ultra-violets et, par suite, la. vitesse de stérilisation de toutes les eaux n'est pas la même. Il y a donc lieu de la déterminer dans chaque cas particulier et de filtrer les eaux à stériliser lorsque ces eaux ne sont pas filtrées naturellement et surtout lorsque leurs propriétés physiques sont altérées par les variations atmosphériques ou hydrologiques, telles que orages, crues, inondations, etc 11 va de soi que ces observations s'appliquent non seulement au procédé des rayons ultra-violets, mais à tous les autres dans lesquels la stérilisation s'opère par contact plus ou moins intime. Cçiinme tout procédé nouveau la stérilisation des eaux par les rayons ultra-violets a rencontré des détracteurs. On lui a reproché notamment de provoquer dans l'eau la production d'eau oxygénée. Il est certain que si l'on soumet l'eau à l'action prolongée des rayons ultra-violets, il se forme de l'eau oxygénée, mais on peut objecter à cela que les meilleurs médicaments mal administrés ou administrés en dose exagérée peuvent provoquer des effets absolument opposés à ceux que l'on recherche. Il importe donc d'appliquer le système judicieusement, et de rechercher la réalisation d'appareils qui empêchent les effets néfastes de se présenter. Or, il suffit de constater dans cet ordre d'idées que des résultats ( satisfaisants ont été obtenus, il reste aux techniciens de perfectionner le système, ou de le modifier. On | a également reproché aux lampes utilisées de partir e- leur pouvoir abiotique. Il serait puéril de con- j tester que les premières lampes n'aient donné lieu i a des mécomptes, mais quelles sont les inventions qui dès l'origine ont été parfaites? Cette critique a amené d'heureux résultats. Les recherches effectuées ont permis de trouver les causes des mécomptes, et l'on peut affirmer qu'actuellement ces derniers ont été neutralisés. En résumé, les lampes à mercure donnent lieu à in production d'eau oxygénée, elles n'en dégagent que des quantités infinitesimales, absolument négligeables et inoffensives. D'autre part, la durée de vie des lampes à mercure construites dans de bonnes conditions et très longue, elle a teint plusieurs milliers d'heures sans affaiblissement du pouvoir abiotique et bactéricide. C'est tout ce que l'on peut demander d'un appareil qui comme tout appareil doit être vérifié et contrôlé régulièrement, et enfin être corrigé ou remplacé si son fonctionnement laisse à désirer. A propos de ces critiques, il faut reconnaître qu'elles peuvent être parfaitement justifiées lorsqu'elles s'appliquent à un emploi de rayons ultra-violets dans des conditions qui laissent techniquement à désirer. Cela explique les insuccès que certains praticiens ont éprouvés. Toutefois aujourd'hui l'expérience nécessaire a été acquise, et les constructeurs garantissent actuellement une stérilisation parfaite comportant l'élimination des germes nuisibles. Comme pour toutes, les questions d'hygiène il faut donc uniquement avoir recours à des firmes sérieuses et qui ont fait leurs preuves. Il ne rentre pas dans le cadre de cette étude d'étudier tous les appareils qui ont été réalisés ; nous nous contenterons d'en citer deux. L'appareil Henri Helbronner de Recklinghausen pour usage domestique est un appareil peu encombrant, ressemblant quelque peu à un chauffe-bain. Il débite environ 600 litres à l'heure. Un robinet placé à l'entrée de l'appareil permet de régler la vitesse de l'eau. Une sonnerie d'alarme avertit de l'extinction fortuit de la lampe. Cet appareil est destiné aux petites agglomérations, aux écoles, ateliers, hôtels, châteaux, casernes, hôpitaux. Il peut être très .avantageusement utilisé dans certains cas, comme dans les beur-reries. On a constaté, en effet, que les beurres préparés et lavés à l'eau stérilisée par les rayons ultraviolets se conservent dix, fois plus longtemps que lorsqu'ils sont préparés A l'eau ordinaire. Cet. appareil est également appelé à rendre de grands services aux chirurgiens, accoucheurs, pharmaciens, etc., en leur fournissant en abondance et avec une grande facilité une eau complètement aseptique pour leurs opérations et leurs préparations. L'appareil à grand débir, du même système que celui décrit ci-dessus, est destiné aux distributions [l'eau plus conséquentes, il peut stériliser environ 500 mètres cubes pnr jour, soit. 20 à 25.000 Litres par heure. Pour des débits plus grands, il suffit de mettre en service plusieurs appareils. Cet appareil est muni d'une sonnerie d'alarme qui fonctionne lorsque la. lampe s'éteint, de plus, le passage de l'eau est interrompu automatiquement, de façon que l'eau non stérilisée ne peut absolument pas pénétrer dans la tuyauterie de distribution. Cet appareil est peu encombrant ; enfin, la consommation d'électricité par mètre cube d'eau est excessivement minime. Nous citerons enfin quelques applications du système.La ville de Marseille a organisé, en 1910, un concours pour la stérilisation de l'eau potable qu'elle distribue a ses habitants. Ce concours avait pour but rie comparer la valeur des différents systèmes par leur application pratique à la stérilisation effective d'une grande quantité d'eau débitée journellement. Il ('talt intéressant, en effet, de comparer sur r)l a ce l'efficacité, des différents systèmes proposés. Les résultats de ce concours sont consignés dans m rapport officiel ayant pour titre : « Rapport présenté au nom de la Commission Extra-Municipale de contrôle des essais d'épuration de l'eau du Canal ilimentânt la ville de Marseille, par le D'- Arnaud, Jh. Fabry, le Dr Moitessier, 1910». Ce rapport décrit es résultats obtenus par la combinaison des systè-nes de filtration Pueoh et Chabal et de stérilisation )ar les rayons ultra-violets produits par le stêrilisa-eur « C 3 » Westinghouse, système Henri Heibron-îer et de Recklinghausen. L'eau brute était celle de la Durance. Elle a éié essayée avec des vitesses variables entre 500 et 700 nètres cubes par 24 heures, en passant d'abord suies filtres dégrossisseurs et préfiltres de MM, Pue-ii ■t Chabal, puis à travers le stérilisateur. L'eau brute contenait 10.000 germes par centimefre ;ube. Après passage à travers la stérilisation, l'eau îe contenait plus que 4 germes ordinaires, et aucun •oli-bacille. Des chiffres consignés dans le rapport montrent pi'en valeur absolue, c'est le procédé des rayons Utra-violets qui a donné les meilleurs résultats. Les conclusions de ce rapport se rapportant aux ayons ultra-violets sont consignés ci-après : n L'emploi des rayons ultra-violets constitue un noyen d'épuration très efficace. Avec de l'eau sim-ilement dégrossie et préfiltrée par le système Puech-:babal èt avec l'appareil du type « B », les résultats btenus ont été très satisfaisants pour un débit de 30 mètres cubes par 24 heures ; ils ont été encore atisfaisants pour un débit de 400 mètres cubes avec appareil du type « C 3 ». Avec le même appareil ecevant de l'eau préfiltrée, puis filtrée à la vitesse e 10 mètres, la purification obtenue a été extrême-lerit satisfaisante pour un débit de 500 mètres cubes n viron. » Les procédés de purification par les rayons ultraviolets ont fourni des résultats constamment favorables.» En ce qui concerne les rayons ultra-violets, la Commission a constaté que, dans des conditions convenablement choisies, ils permettent d'obtenir une purification aussi satisfaisante que les * procédés à l'ozone.» En définitive, les systèmes d'épuration par l'ozone ou par les rayons ultra-violets, combinés à une bonne clarification préalable, ont paru à la Commission susceptibles d'assurer une purification très satisfaisante de l'eau du canal de Marseille destinée à l'alimentation. Les résultats obtenus pendant le mois d'octobre 1910 sont consignés dans le rapport de la Commission. On y voit que les analyses n'ont décelé aucun bactérie nuisible pendant toute cette période, et que par suite, la .stérilisation ; est réalisée d'une façon absolument parfaite par ce procédé. En présence des résultats concluants du Concours de Marseille, la Société Lyonnaise des Eaux.a décidé d'utiliser les rayons ultra-violets pour stériliser l'eau qu'elle distribue dans la commune de Maromme-lès-Rouen. Elle alimente ainsi en eau stérilisée par ce procédé, une population de 25.000 habitants disséminée dans la banlieue de Rouen. L'installation comprend un filtre dégrossissenr système Puech et Chabal, destiné à produire une filtration rapide de l'eau, qui passe ensuite dans un stérilisateur du type « C 3 » décrit ci-dessus. L'installation fonctionne .depuis le mois d'octobre 1910. La station de stérilisation a été contrôlée par le laboratoire de" bactériologie de l'Ecole de Médecine et de Pharmacie de Rouen, qui a fait arbitrairement à des intervalles quelconques, des analyses de l'eau distribuée, et qui n'y a jamais trouvé aucun bacille nuisible. Des Maires de la région desservie, médecins en même temps, ont déclaré que pas un seul cas de maladie d'origine hydrique n'a été constaté dans le périmètre alimenté par ces eaux depuis l'installation de la stérilisation par les rayons ultra-violets. Nous avons montré dans ce qui précède les immenses progrès que les procédés d'applications des rayons ultra-violets ont pratiquement apportés à ta stérilisation industrielle des eaux. On étudie en ce moment leur généralisation à la stérilisation d'autres matières alimentaires. Mais en attendant, les résultats acquis pour la stérilisation des eaux ont une importance capitale, de nature à améliorer les conditions de distributions d'eau des villes à un dc-gro tri que, "~gi âce à ler.r emploi, on peut d'ores et déjà envisager la suppression totale des maladies épidentiques d'origine hydrique qui, trop souvent encore, causent tant de ravages dans les agglomérations urbaines. INFORMATIONS FINANCIERES BOURSE OFFICIEUSE D'ANVERS Séance nu 7 mars. — Les séances se succèdent sans qu'on s'aperçoive,d'un changement quelconque dans les dispositions du marché. Les fluctuations des cours d'autre part sont en général peu importantes et n'ont qu'un caractère éphémère, la Bourse détruisant l'un jour les petits avantages de la veille, de manière à ne laisser subsister aucune tendance déterminée. Les fonds d'Etats donnent lieu à des échanges qui à certains moments paraissent as<ez actifs, pour le reste les transactions s'éparpillent un peu aux diverses subdivisions de la cote sans qu'au -cune en soit spécialement favorisée. Une certaine lourdeur nuance les rentes nationales mais les lots de villes se traitent couramment aire prix précédents. Belge 3 % mai, 70,75-71,75 ; l'Emission Anglaise, 80,50 P. ; Bon du Trésor 100,75 offert ; Annuités 3 %, 78,50-79,50; Anvers 1887, 83,25-84 .">0 • Anvers 1903, 70.50-71,50 ; Bruxelles 1905 , 69,75-70!75 ; Gand 1896, 63,50-64,50; Liège 1897, 64,50-65,50; Schàer-beek, 31,25-62,50; Ostende, 56,50-57,50; lot du Congo 85,50-86,50. En valeurs internationales^ en regard de cours fermes en Sud-Américains nous ne vovons à signaVr que la tenue relativement faible du Chinois à 'a suite de la tension de ses rapports diplomatiques avec l'Allemagne. Les Cédules sont bien tenues à 112,25-113,25, les autres séries s'inscrivent comme suit : les L à 114 1/4,-115 1/4, les H 119 1/4 A., les K 9<,o0-98 environ, les or 109-110. Les fédéraux Argentins 4 1/2 Intérieur et Extérieur regagnent graduellement. leurs meilleures cotes, on paye l'intérieur 97 1/4-98 1/4, l'extérieur 96 1/2-97 1/2. Le 4 1/2 1911 sans affaires à 96 1/2 P. Buenos-Ayres 4 1/2 94-94 1/2. Emprunt de Pavimentation 87 3/4-88 3/4. Les dettes brésiliennes se trouvent dans la même situation qu'hier. Funding 99-100, Brésil 1883 83 \ le 4 % 1910 84 5/8 A., le 4 % 1889 75 environ, le 4 % Rescission 75 1/4 A., 76 P., Chili 5 % 1911 94 3/.1-95 3/4 le 4 1/2 1889 90 1/4-91 1/4, Uruguay 3 1./2 72-73 1/4, lé 5 % 1914 91 1/4-92 1/4, Cédule uruguayenne nominà'e-ment 102-102 1/4. En dettes asiatiques la tenue plus faible du Chinois ; est sans influence sur la tenue des Japonais plutôt en léger progrès. Chinois 1898 8-4-85, Chinois 5 % 1S96 94-94,50, Japon Raiiway 103,50-104,50, le 4 1/2 1905 102,75-103,75, le 4 1/2 1905 93 7/8-94 7/8. Les dettes continentales sont hésitantes. Le Russe 1880 varie de 81,75 à 82,75 suivant coupures, le Nicolas est mieux à 88-88,50, le 4 % 1902 vaut 69,75-70,75, ' le 3 8/10 % 70,75-71,75, le 5 % 1906 95 demandé. Rou- c main 4 % 1890 78,75-79,75, le 4 1/2 1913 72-73, le 5 % ; 1903 83-83,75, Bulgare 4 1/2 73,25-74,25, Métalliques 58,25-59,25. Le carré des actions diverses reste abandonné, nous n'y recontrons que les quelques annotations ! suivantes : jouiss. Crédit Fonc. Sud-Américain 1860- : 1880, ordinaire Crédit National Industriel 266-269, la privilégiée 277-281, Banque Centrale An verso ise 446 ; A., Liebig 625 P., Kemmerich 1100 P.. capital Elec-trique An ver soi se 300 A., la jouissance 200 A., capital Escaut 127-132, capital Tram, de Rotterdam 98- -100,50, capital Kiew 102-105. s Les titres hypothécaires se maintiennent favorablement. Privil. Pastorale 1097,50 A., Tornquist 1095 A., immobilière Sud-Américaine 1065 P., Banque Belge r 1082,50 A., Sansinena 1006,50-1016,50, oblig. Fonc. Sud- i Américain 482-486, oblig. Tram. d'Anvers 453,50 A. Les pétrolifères sont très inactives quoique les ac- s lions Grosnyi se montrent fermes à. 2675 A. pour s l'ordinaire, 3000 A. en privilégiée Astra Romana sans demande, dividende Na.fta 230 A. Le marché des valeurs caoutchoutières manque d'entrain, il ne lui faudrait cependant que peu d'en- ' couragement pour voir revenir les acheteurs. La Kalitengah est bien entre 42 et 44,75, Galang s 5,10-5,80, Kuang 65 P.. Financière 166 A., capital Deli ( Moeda 255 P., dividende 69 P., Telok Dalam 335 P., Sennah 64-66,50, Federated 667,50 P., Kuala Lumpur 138-142,75. Actions Tanganyika 70 P., l'obligation entre 204 r et 209,50. L BOURSE OFFICIEUSE DE BRUXELLES p Séance du 7 mars. — La séance d'aujourd'hui a dé- c montré qu'il ne fallait jamais désespérer de rien. On a pu constater, non sans plaisir, un petit regain 1 d'animation. U était surtout appréciable après le ]\ calme de la veille et laisse augurer de meilleures dispositions encore pour les séances à venir. Il est fi d regretter, toutefois, que l'hésitation dans les cours perdure malgré cela. à Ceci dit, passons à la revue des cours. 1 Rente belge 3 %, 70-70,50 : Congo lots, 86,50 ; Envers 1903, 70,50 ; Anvers 1887, 83,75-84 ; Bruxelles 1905, à 59 7/8-70 1/8 ; Bruxelles 1902 , 85,75-86 ; Bruxelles Mari- l time, 65,50-65,75 ; Gand 1896 , 63 7/8-64'; Liège 1897, 63,75-64 ; Liège 1905 , 66,75. On na pas coté aujourd'hui en titres de 10.000 fr. Rente belge. Les obligations industrielles jouissent, comme précédemment, d'une certaine demande. La Caisse des Propriétaires 4 % est toujours recherchée vers 317,50, on demande les 5 % Tramways de Lombardie et S Romagnes à 472,50, les 5 %- Bacarès à 475, les 4 1/2 % ; Dwina à 450, mais on offre les 4 1/2 Electricité Ouest de la Belgique à 440. Les actions bancaires enregistrent quelques cours empreints de fermeté. En Banque Belge pour l'Etranger on est à 555 argent, en privilégiée Banque Liégeoise on est bien à 480, en Crédit on se maintient à 410, en Part de Réserve on est hésitant à 5975, et en dividende Hypothécaire Belge Américaine on cote 2000. Rien de bien particulier à signaler en valeurs de transports. On retrouve la dividende Tramways d'Anvers à 67,50, la dividende Athènes à 3, l'ordinaire Astrakham à 67 papier, la capital Braïla à 107,50, la dividende Bruxellois à 830, la dividende Espagne Electriques à 49,50 argent, la capital Koursk à 62, et la privilégiée Tramways et Electricité à 81,50 papier. Fort peu de chose encore, en valeurs Sidérurgiques. La Compagnie des Aciers est à 365 papier, la fondateur Energie fait 46, la Providence Russe C cote 290 et l'ordinaire Taretzkoïe est offerte à 555. Au groupe charbonnier, la plus belle partie de l'attention va à la dividende Laura qui se comporte on ne peut mieux de 845 à 855. On fait, d'autre part, 4100 en Bonne-Espérance Batterie, .210 papier en La Louvière-Sars, 530, 525 en Marcinelle-Nord, 1900 en Maurage, 4075 en Produits au Flénu, 1080 papier en Tamines, et 1195 papier en Trieu-Kaisin. L'allure des petites rubriques est bien calme encore. Les Mines de fer de Bacarès se traitent à 81,50, 82,50, les Mines Réunies se retrouvent à 190, le Gaz Belge à 850 papier, la capital Electricité du Midi de la Russie enregistre le cours de 200, et l'ordinaire Linière Saint-Léonard ceux de 80, 81,25. En Electri-' cité d'Odessa dividende il y a vendeur à 85, vendeur aussi en capital Société Générale Belge d'Entreprises Electriques à 770, acheteur en Central Gaz et Electricité à 600, et on cote 242,50 en Ciments Liégeois. Transactions restreintes encore en valeurs caoutchoutières : capital Java 145, 146,25, 147.25, fondateur 715, 720 ; Hévéa 202,50, 203,75, et Sennah Rubber 65,25 et 65. Au groupe colonial, les tendances sont toujours indécises : ordinaire Katanga 2210, 2215, Lacourt" capital 435, fondateur 470, capital Produits du Haut Kasaï 20,50, 21, capitai Union Minière 1445, 1435, 1430, 1425, 1430, 1435 ; Vicinaux du Mayumbe 212,50 papier, et Tanganyika 64,75 à 70,25. Les valeurs diverses n'enregistrent que de légers écarts de cours. La dividende Canadian Pulp est en reprise à 337,50, l'ordinaire Bougies de la Cour est bien à 670, la dividende Gratry fait encore 300, la jouissance Moulins des Trois Fontaines est discutée à 661, 664, la privilégiée Sucreries Générales est en progrès à 550, la capital Sucrière Européenne est lourde à 81, la fondateur se maintient à 52, 52,50, et les Sucreries Saint-Jean sont moins bien à 125 en capital et à 168,75, 167,50, 170 en fondateur. Les valeurs étrangères se soutiennent difficile- | ment. 11 y a argent à. 30 en jouissance Kameroun, on fait 110 en obligation Nord-Ouest Brésil, 250 en Para Belem, 77,50 en Barcelona Traction, 147,50 en Central Catalan (variable) 915 , 920 en Rajah, et on est mieux en obligation Agricole d'Egypte à. 265, 270. COURS DU CHANGE Anvers, 7 mars. — Cours de florins : 3 fr. papier, 2,97 fr. argent. Chemin de fer Central Catalan-Barcelone. — Le 12 décembre 1916 ont eu lieu à Bruxelles une assemb'ce extraordinaire des actionnaires et une assemblée extraordinaire des porteurs d'obligations de la dite Société, à. l'effet d'approuver une nouvelle convention, modifiant la convention intervenue à fin 1894 et homologuée par le tribunal de première instance de Barcelone le 30 juin-3 août 1895. Il résulte des résolutions votées : 1° Que les porteurs d'obligations à revenu variable de la Compagnie du Chemin de fer Central Catalan acceptent l'échange de leurs titres contre des actions privilégiées ; 2° Que les 23.160 obligations de 300 pesetas à revenu variable, en circulation au lr janvier 1917, seront échangées contre les actions privilégiées, à raison de deux obligations de ce type contre une action privilégiée d'une valeur nominale de 250 pesetas ou francs ; ces actions privilégiées donneront dro;t à un dividende de 6 % et seront remboursables par 375 pesetas ou francs, par voie de tirage au sort, eu lenant compte de la durée de la concession ; 3" Que les bénéfices seront répartis comme suit : a) 5 ■% au fonds de réserve qui n'excédera pas 600.000 pesetas ; b) Prélèvement de l'annuité nécessaire pour amortir, pendant la durée de la concession, les actions privilégiées à 375 pesetas ou francs et pour le paiement du dividende de 6 %. Sur le surplus, il sera alloué 10 % au Conseil et le solde se répartir^ entre toutes les actions privilégiées restant en circulation et les actions primitivement créées sans distinction de catégorie. Boulonnerïe et tréfilerie de Varsovie. — En raison des circonstances, le Conseil d'administration n'a pu, à l'assemblée du 6 courant, soumettre le bilan de l'exercice écoulé. MEMENTO DE L'ACTIONNAIRE ASSEMBLEES ANNONCEES 9 mars Banque Centrale de la Dyle, société anonyme, à 15 heures, au siège social, 44, rue Vital Decoster, à Louvain. Société anonyme des Charbonnages de la Petite-Bacnure, à Herstal, à 2 heures de relevée, 31, rue de la Casquette, à Liège. 10 mars Société anonyme des Carrières de Quartzite de Dongelberg, à 10 heures du matin, 16, rue des Chevaliers, à Ixftlles. 11 mars Esperanza, société anonyme, à 4 heures de relevée, au'siège social, 44. rue des Pierres, à Bruxelles. 12 mars Banque de Malines, société anonyme, à 16 heures, au siège social, rue du Bruel, 53, à Malines. Banque de Verviers, société anonyme, à 2 heures de relevée, au siège social, 41, rue de la Concorde, à Verviers. Crédit Central du Brabant, société anonyme, à 2 heures de l'après-midi, au siège social, 22, rue d'Arlon, à Ixelles-Bruxelles. 13 mars Briqueteries Brabançonnes, société anonyme, à 3 heures, au siège social, 144, rue Edouard Stuckens, à Evere. Société anonyme des Magasins Argentins d'Anvers, à 3 heures de relevée, au siège social, 17, rue Vénus, à Anvers. Société anonyme des Charbonnages Réunis de la Minerie, à Battice, à I h. 1/2 de relevée, au siège social, à Battice. 15 mars Société anonyme des Anciennes Manufactures Chimiques René Dubois, à Fontaine l'Evêque, à 3 h. de l'après-midi, au siège social, à Fontaine l'Evêque. Banque de Huy, société anonyme, Agence de la Société Générale de Belgique, à 4 h. 1/2, au siège social, 4, rue Gravière, à Huy. 17 mars Savonnerie Modèle, société anonyme, à 3 h. 1/2 de l'après-midi, au siège social, à Gosselies. Tuileries et Briqueteries de Lobbes et Extensions, ' société anonyme, à. 11 heures du matin, 33, rue Le Corrège, à Bruxelles. 19 mars Nouvelle Société des Carrières de Florzé, société anonyme, à 3 heures, au siège social, 62» rue Adolphe Lavallée, à Molenbeek-Saint-Jean. Société anonyme des Chemins de Fer Vicinaux des Ardennes, à 3 heures, à l'Hôtel Verlhac, boulevard de la Sauvenière, 153, à Liège. Société anonyme Produits Réfractaires de Cliar-leroi, à 3 heures, au siège social, rue de l'Ange, à Marc in elle. Société anonyme du Charbonnage de Bray, à 11 h. du matin, an siège social, cà. Ougrée. Comptoir Commercial Anversois, société anonyme à Anvers, à 16 heures, au siège social, rue Kipdorp, 19, à Anvers. Société anonyme des Charbonnages de Maurage. à Maurage, à 3 heures de relevée, rue de Spa, 10, <V Bruxelles. 20 mars Librairie Forst, société anonyme, à 11 heures du matin, au siège social, 75,.place de Meir, à Anvers. Société anonyme des Frigorifères et Messageries dés Carmes, à Liège, à 3 heures de relevée, au Café du Phare, place Verte, 2, à Liège. Société des Faubourgs de Bruxelles, société anonyme, à 2 heures de relevée, au siège social, Montagne du Parc. 8, à Bruxelles. Société anonyme Le Phénix, Briqueteries de Liège et Extensions, à 2 heures de relevée, à l'Hôtel Dounen, à Liège. Société anonyme des Fonderies et Poëleries de Tamines, à 4 heures, au siège social, à Tamines. 21 mars Société anonyme du Charbonnage de Falisolle, à midi, chez Mme veuve Ch. Smedt, restaurant de la Monnaie, rue Léopold, à Bruxelles. Société Péruwelzienne de Recherches Minières, société anonyme, à 11 heures du matin, au siège social, s, rue de la Presse, à Bruxelles. 24 mars Société anonyme des Charbonnages du Nord de Gilly, à Fleurus, à. 4 heures de l'après-midi, à la Banque Centrale de la Sambre, quai de Brabant, 28, à Charleroi. BANQUE DE COMMERCE Société Anonyme Etablie à Anvers, Longue rue de l'Hôpital, n" 9 Conformément cà l'article 31 des statuts, MM. les actionnaires se réuniront en assemblée générale ordinaire, le MARDI 20 MARS 1917, h 4 heures (H. C.), au Siège social, Longue rue de l'Hôpital, n° 9, cà Anvers. ORDRE DU JOUR : 1° Rapports des Administrateurs et Commissaires sur l'exercice 1916 ; 2° Approbation du Bilan et du Compte de Profits et Pertes ; 3° Décharge aux Administrateurs et Commissaires ; 4° Nominations statutaires. Les actionnaires qui désirent assister ou se faire représenter à l'assemblée, devront se conformer à l'article 33 des statuts. ... Les dépôts d'actions sont reçus : à ANVERS : au Siège social, Longue rue de l'Hôpital, n° 9 ; à BRUXELLES : à la Banque de Paris et des Pavs-Ba» et à la Banque d'Outremer. Société Belge de Navigation à Vapeur " SCHALDIS" Société Anonyme, en liquidation, à Anvers Messieurs les actionnaires sont priés d'assister à l'assemblée générale ordinaire, qui aura lieu au local de la société, 14, rue de l'Empereur, à Anvers, Je JEUDI 29 MARS, à 4 heures de relevée (H. T.) ORDRE DU JOUR : 1° Rapport des liquidateurs ; 2° Situation au 31 décembre 1916 ; 3° Divers. Messieurs les actionnaires sont priés de se conformer à l'art. 33 des statuts. Les . liquidateurs. Crédit Mobilier de Belgique Société Anonyme Siège social : à Anvers, 48, place de Meir Conformément à l'article 27 des statuts, Messieurs les actionnaires sont invités à assister à l'assemblée générale ordinaire, qui aura lieu Je SAMEDI 24 MARS 1917. à 4 h. 1/2 de relevée (E. C.), au Siège social, 48, place de Meir, à .Anvers. ORDRE DU JOUR : Rapports des administrateurs et commissaire ; Adoption du bilan et du compte de profits et pertes de l'exercice 1916 ; Décharge aux administrateurs et commissaire ; Décharge spéciale aux administrateurs et commissaire, signataires du bilan, pour tous les actes de gestion et de surveillance qu'ils ont faits pendant l'exercice 1916, sans avoir été en nombre, conformément aux dispositions des articles 18 et 21 des statuts ; r Nomination ou réélection d'un administrateur et d'un commissaire dont les mandats expirent. Les actionnaires qui désirent assister ou se faire représenter à l'assemblée doivent se conformer à l'article 29 des statuts. Le dépôt des titres au porteur devra être effectué, au plus tard, le lundi 19 mars 1917. à Anvers, au Siège social. Le Conseil d'administration. Caisse Hypothécaire Anversoise Société Anonyme Messieurs les actionnaires sont convoqués à rassemblée générale ordinaire, qui se tiendra, conformément à l'art. 26 des statuts, le LUNDI 26 MARS 1917, à II heures, au Siège social, 35, rue des Tanneurs, à Anvers. ORDRE DU JOUR : 1° Rapport du Conseil d'administration ; 2° Rapport de Messieurs'les commissaires ; 3° Approbation" du bilan et du compte de profits et pertes au 31 décembre 1916 ; 4° Fixation du dividende pour l'exercice 1916 ; 5° Approbation de la gestion du Conseil d'administration et décharge à Messieurs les administrateurs et commissaires ; 6° Nomination d'un administrateur. Art. 25 des statuts. — Les actionnaires ne peuvent se faire représenter aux assemblées générales que par des actionnaires munis de pouvoirs en règle. Pour pouvoir assister à une assemblée générale, chaque actionnaire fera connaître h l'administration, au moins cinq jours avant la date de l'assemblée, le nombre et les numéros des actions possédées ou représentées par lui. Société Anonyme d'Armement 11DENDER EN SCHELDE " à ANVERS MM. les actionnaires sont priés d'assister à l'assemblée générale ordinaire, qui se tiendra le MARDI 13 MARS prochain, au siège social, 28, rue Osv, à 7 heures de relevée. ORDRE DU JOUR : 1° Approbation du bilan de l'exercice 1916 ; 2° Nomination de deux Administrateurs et d'un Commissaire eii remplacement des membres sortants, rééligibles ; 3° Communications diverses. P. S. — Les titulaires d'actions ne seront admis aux assemblées générales que s'ils ont déposé leurs actions ou en ont fait connaître les numéros, trois jours au moins avant la date fixée pour l'assemblée, au siège de la société Compagnie de l'Hevea Siège sociaf : 59, rue de Namur, à Bruxelles hes porteurs de titres de la COMPAGNIE DE L'HEVEA sont informés de ce que la Société, dans 'e but. d'accroître son activité, a décidé de porter son capital de 2 à 4.000.000 francs. Cette augmentation de capital est exclusivement réservée aux anciens actionnaires auxquels il est ainsi accordé utl droit de préférence de souscription, titre pour titre, à la condition toutefois, qu'ils en avisent lu Société pour le 20 mars au plus tard ; tous les titres qui ne seraient pas souscrits par les anciens actionnaires ayant été pris ferme par des tiers.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires behorende tot de categorie Financieel-economische pers. Uitgegeven in Anvers van 1858 tot 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Reacties 0

Meer reacties

Locatie

Periodes